Biographie de Francine Raymond

Enfant des BEATLES, Francine Raymond sait très vite reconnaître la part magique et l’essence d’une vraie mélodie. C’est pourquoi on la nomme aujourd’hui “LA MÉLODISTE ALCHIMISTE”. À dix ans elle apprend la guitare d’abord acoustique qui se colore bientôt du rouge du jazz et puis la batterie, et puis l’écriture, et puis... Autant le dire tout de suite, Francine RAYMOND est auteur-compositrice-interprète, arrangeuse, réalisatrice et éditrice.

Ceci posé, cela s’est su.

Fondatrice et membre de plusieurs groupes successifs, elle tourne et retourne au Canada et aux États-Unis de 1979 à 1985, et en plus se taille une fière réputation de chef choriste. C’est à ce titre qu’elle collabore à divers enregistrements “Rock & Roll Attitude” de Johnny HALLIDAY, “Un trou dans les nuages” de Michel RIVARD, avant d’être engagée successivement par Michel BERGER, et Francis CABREL en 1985 et 1986.

En 1987, elle sort son premier album “Francine RAYMOND” avec, se mêlant à la sienne, les signatures de Luc PLAMONDON, Francis CABREL, Michel RIVARD et Christian PÉLOQUIN collaborateur musical de longue date et plus tard guitariste vedette des tournées européennes d’Isabelle BOULAY, Lara FABIAN et Roch VOISINE. Franc succès puisque la chanson de PLAMONDON-RAYMOND-PÉLOQUIN “VIVRE AVEC CELUI QU’ON AIME” recevra le TROPHÉE DU JUILLET DE LA CHANSON FRANÇAISE décerné par Radio France, RTBF, RSR et Radio-Canada, ainsi que le TROPHÉE SDE du titre le plus joué à la radio, et dix ans plus tard, un TROPHÉE CLASSIQUE SOCAN pour plus de 25 000 passages radio au Canada francophone.

En 1989, son deuxième album “Souvenirs retrouvés”, dont 2 titres stationneront plusieurs semaines en tête du palmarès radiophonique québécois, sera notamment cocomposé par Bryan ADAMS. Entre deux tournées majeures au Québec, en 1990 et 1991, elle est l’invitée spéciale de Francis CABREL aux Francofolies de La Rochelle.

En 1993 elle lancera son troisième album “Les années lumières” dont elle cosigne l’orchestration, la production et la réalisation avec Christian PÉLOQUIN, et pour lequel elle recevra le FÉLIX DE L’AUTEUR-COMPOSITEUR DE L’ANNÉE au GALA DE L’ADISQ et 4 PRIX HOMMAGE SOCAN.

La chanson “Y’A LES MOTS” reste 6 semaines au top des palmarès radio avant de recevoir le prestigieux prix Octave d’Or de la Francophonie 93 décerné par le Conseil de la Chanson francophone, RFI et Radio-Canada.

En 1995, après un passage sur la scène très répute du Spectrum de Montréal, les mêmes Francofolies de Larochelle accueilleront, cette fois, son spectacle jumelé à celui de BEAU DOMMAGE. En décembre 1995, Laura ADLER invite RAYMOND-PÉLOQUIN à performer live sur le plateau de son émission de télé culte Le Cercle de minuit.

En 1996, Francine RAYMOND récidive avec un album culte intitulé “Dualité” duquel on retiendra les tubes “TOUS LES BATEAUX FONT DES VAGUES” et “APPRIVOISE” tous deux numéros un au palmarès radiophonique et honorés par des PRIX SOCAN.

Classée 8 fois NUMÉRO 1 AU PALMARÈS

Dans toute l’histoire de la musique Pop-rock au Canada, on n’avait jamais vu pareil phénomène. Avec la chanson “SOLITUDE”, Francine RAYMOND devenait la première artiste au Canada à se hisser 6 fois de façon consécutives au premier rand du palmarès TOP 50 de Radio Activité. Toutes les chansons extraites du même album “Les années lumières” (1993) ont atteint le sommet.

En 2001, certaines de ses chansons se retrouveront dans différents manuels pédagogiques du Québec. Elle cosigne 3 titres de l’album “Éponyme” de Roch VOISINE.

En 2002, dès la sortie de son plus récent album “Paradis perdu”, la critique est encore une fois unanime pour consacrer l’oeuvre remarquable de l’auteur-compositeur-interprète prolifique qu’est Francine RAYMOND et son succès sur scène continuera à bouleverser son public. Ajoutant une autre corde à son arc, Francine RAYMOND nous fera découvrir aussi son talent pour la poésie à la fois brute et raffinée qu’elle offrira en gerbe dans son premier recueil “Lettres Compost”.

En 2003, son titre classique “POUR L’AMOUR QU’IL NOUS RESTE” sera repris par Chimène BADI sur son premier album à succès “Entre-nous”.

En octobre 2004, elle fait son retour très attendu sur la scène de la 5e Salle de la Place des Arts à Montréal. Un spectacle accueilli chaleureusement par son public et la critique.

Et c’est ainsi, que depuis 2004, Francine poursuit son cheminement artistique, s’adonnant à quelques rares prestations en concert, aux voyages et à ses oeuvres photographiques, tout en créant de nouvelles chansons pour différents projets.

FrancineRaymond.com

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés