Dossier de presse d'Andie Duquette novembre 2015

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Studio Énergie, Énergie 104,1 Gatineau, 24 novembre 2015

http://www.gatineau.radioenergie.ca/

 

ENTREVUE

Isabelle Beaudoin, Le TVA Nouvelles, TVA Abitibi-Témiscamingue, 23 novembre 2015

http://www.tvaabitibi.ca

 

Faire son chemin après La Voix

Roger Blackburn, Le Quotidien, 21 novembre 2015

La jeune rockeuse québécoise Andie Duquette était de passage dans la région dernièrement pour faire la promotion de son album rock Ton problème, lancé récemment, un projet qu'elle a réalisé entièrement avec une équipe chevronnée.

L'artiste de 27 ans oeuvre dans le milieu artistique depuis plusieurs années, mais c'est sa participation à la populaire émission La Voix, en 2013 qui a lancé ce projet d'album. «Je suis une fille de gang, j'ai toujours aimé faire partie d'un band, j'étais la fille qui chantait dans le band, mais c'est après des discussions avec mon coach Marc Dupré chez eux à la maison que j'ai réalisé que j'étais prête à faire des choses à mon nom. J'ai vu que les gens aimaient ce que je faisais et ça m'a donné confiance pour faire mes projets solo», confie l'auteure-compositrice-interprète qui a participé à deux tournées de festivals consécutives, partout en province avec Marc Dupré.

«On a travaillé avec des gens qui croyaient en notre projet, ça m'a permis de garder ma liberté de dire ce je voulais dans mes chansons et de rester authentique. Nous avons tout fait par nous-mêmes pour sortir cet album, de la réalisation de la pochette avec les séances de photos, les contacts avec la SOCAN. On a posé des questions à plein de monde, on a profité de l'expérience des autres et maintenant ce sont les autres qui nous appellent pour nous demander conseil», raconte celle qui a toujours gagné sa vie avec ses projets artistiques.

À travers ses expériences la jeune artiste a constaté qu'on ne peut rien réaliser seul. «Il faut être entouré, se faire des contacts, rencontrer des gens et entretenir nos fréquentations», assure celle qui a déjà participé au Festival de la chanson de Saint-Ambroise en 2006. «Ç'a été ma seule participation à un concours musical avant La Voix», précise-t-elle.

Andie Duquette est une fille de scène, même si elle a multiplié les projets à travers les années en prêtant sa voix, entre autres, pour plusieurs émissions jeunesse (Sesame Street, Caillou). Elle a donné de nombreux spectacles pour des soirées corporatives et pour des soirées festives, pendant l'hiver, dans des complexes hôteliers de la République dominicaine.

«La réalisation d'un album est comme un passage obligé. Ce n'est pas tellement mon genre de chanter dans un micro avec des écouteurs sur les oreilles. Je suis plus une ''bibitte'' de scène qui s'éclate, j'ai une bête en moi qui veut sortir et je ne m'ennuie pas quand il y a des gens devant moi qui me regardent, je veux du ''live''», fait valoir la rockeuse.

Elle avoue cependant que son passage à La Voix a eu un effet multiplicateur pour la visibilité et la notoriété. L'artiste pourra constater sa popularité au cours de l'été alors qu'elle défendra les pièces de son album sur les scènes des différents festivals. «Ce sont des chansons qui déménagent et qui me ressemblent à 100%», assure celle qui possède une solide formation en chant et en danse.

Après la période des Fêtes, Andie Duquette s'offrira deux mois d'hiver en République dominicaine pour y donner des spectacles. «Il y a de la demande, on va faire des reprises à Punta Cana. On aime ça, c'est relaxe même si c'est facile de tomber dans le piège de jouer tous les jours. On va trouver un équilibre», espère celle qui vivra cette aventure avec son conjoint et guitariste, Bryan Lévesque.

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Dominick Sigouin, Jessica Lesage et Marc-Olivier Thibault, La Faune, Énergie 99,1 Abitibi, 20 novembre 2015

http://www.rouyn.radioenergie.ca/

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Isabelle Harvey et Charles Bergeron, Rythmez vos matins, Rythme FM Abitibi, 20 novembre 2015

http://www.rythmefm.com/abitibi/

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Benoît Rioux, Le Chow 4 à 6, Chow 105,3 FM, 19 novembre 2015

http://www.radioboreale.com

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Louis Pelletier et Élodie Roy, La Faune, Énergie 102,7 Val d'Or, 19 novembre 2015

http://www.valdor.radioenergie.ca/

 

ENTREVUE

Julie Rhéaume, Qulture, CKIA, 19 novembre 2015

http://www.ckiafm.org/

 

Andie Duquette, le plaisir de faire rocker le français

Valérie Lessard, Le droit, 17 novembre 2015

«Il y a 22 ans de travail derrière cet album», décrète d'emblée Andie Duquette. Car si l'auteure-compositrice-interprète de 27 ans n'a rien perdu du «plaisir de chanter» qui l'animait déjà à cinq ans, elle a toutefois dû faire preuve de persévérance avant de présenter Ton problème au public.

Son passage à La Voix, au sein de l'équipe de Marc Dupré en 2013, a beau lui avoir offert une visibilité hors du commun, il ne lui a pas pour autant pavé la voie d'or pour la suite des choses. Avec pour résultat qu'elle a elle-même produit son album, sur sa propre étiquette.

«Ça me rend d'autant plus fière de ce qui s'y retrouve», fait-elle valoir, attablée dans un café de Gatineau.

Fière, donc, du graphisme de la pochette autant que des 10 chansons dont elle cosigne les textes et mélodies, entre autres avec son conjoint, le guitariste, arrangeur et directeur artistique Bryan Levesque.

Fière, surtout, de rocker en français.

«J'ai toujours aimé le français, même si ce n'est pas simple de faire du rock dans cette langue, étant donné la percussion des mots, leur phonétique et le piétage des phrases. Et puis, ça sonne souvent trop facile, du rock en français...» reconnaît celle qui tenait pourtant mordicus à prendre la parole dans sa langue maternelle.

«Bien des gens ont essayé de nous convaincre que ce serait trop difficile, mais j'y tenais vraiment!»

Andie Duquette avoue avoir «picossé en masse» pour trouver les bons mots, le bon ton, à mi-chemin entre le joual («Je n'allais pas commencer à donner du toé pis moé alors que je ne parle pas comme ça dans la vraie vie!») et un français international qui ne lui convenait pas plus. Force est de reconnaître qu'elle a su trouver un entre-deux qui lui ressemble.

«Les femmes veulent montrer qu'elles sont fortes. C'est justement ça que je voulais faire entendre, dans mes chansons: qu'il ne faut pas se laisser marcher sur les pieds, rester debout et dire ce qu'on a à dire.»

Trouver sa voie

Au cours de sa carrière, Andie Duquette a chanté autant dans les bars «devant deux personnes» que devant des centaines de passants, sur la rue Crescent, lors des festivités entourant le Grand Prix de F1 de Montréal.

Avec son groupe, elle a longtemps interprété des reprises, tâtant le disco autant que le dance de ses cordes vocales polyvalentes. Lorsqu'elle est passée au rock, elle a toutefois compris qu'elle venait de trouver «sa» voix.

«Plus jeune, j'ai pris beaucoup de cours de chant classique et pop. J'étais 'proprette', dans mes interprétations; ma voix était toujours bien placée. Mais c'était comme si je n'avais pas de personnalité...»

Il y a huit ans, elle a pris part au spectacle I Love Rock'n'Roll avec Marie-Chantal Toupin, entre autres. «J'ai eu l'impression de me trouver: chanter du rock me procurait plus de plaisir sur scène que tout le reste!»

En s'inscrivant ensuite à La Voix, Andie Duquette a eu envie de montrer le visage d'une voix que plusieurs avaient déjà entendue sans la (re) connaître, qui dans une publicité, qui en écoutant les disques ou DVD des émissions jeunesse La Boîte à lunch et Caillou.

«Pour moi, c'était la façon de sortir de l'ombre.»

Elle ne regrette absolument rien. «L'expérience a été vraiment concluante pour moi. Quand j'ai vu les gens apprécier qui j'étais, mon énergie, j'ai compris que j'étais prête pour une carrière solo, alors que j'avais toujours été une fille de gang jusque-là.»

Après l'émission, Andie Duquette a accompagné son coach Marc Dupré dans ses tournées. «C'était sa manière de non seulement me donner de l'emploi, évoque-t-elle avec lucidité, mais aussi de me garder vivante aux yeux et aux oreilles du public, en attendant que je puisse concrétiser mon disque.»

Pour y parvenir, elle n'a pourtant compté que sur elle-même, son conjoint et le réalisateur John Nathaniel. «Jérôme Couture [finaliste de La Voix en 2013] m'a souvent répété que personne ne voudrait jamais cet album autant que moi. J'ai compris que je devais prendre mon avenir en mains, bûcher et m'impliquer à chacune des étapes de la production. C'est prenant et drainant, mais ça procure aussi une liberté incroyable!» clame-t-elle.

Munie de cette «carte de visite», l'artiste aspire maintenant à remonter sur scène. «Dans l'esprit et l'énergie du disque, on vise les festivals, l'été prochain.»

Puis, pour l'automne 2016, elle envisage déjà la possibilité de proposer aux diffuseurs une version épurée et acoustique du spectacle dans l'espoir de tourner dans des petites salles.

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Martin Tremblay, Cynthia Plamondon et Renée Germain, J'aime ça le matin, Énergie 104,1 Gatineau, 17 novembre 2015

http://www.gatineau.radioenergie.ca/

 

ENTREVUE

Patricia Desorcy, Simplement Patou, CIGN, 13 novembre 2015

http://www.cignfm.ca

 

ENTREVUE

Justine Lacasse, EstriePlus, 13 novembre 2015

www.estrieplus.com

 

 

Nos suggestions francophones de la semaine : La rockeuse assumée

Le Courrier, Journal Le Courrier de Saint-Hyacinthe, 12 novembre 2015

Après s’être fait remarquer à La Voix, Andie Duquette montre de quel bois elle se chauffe sur son premier album paru cet ­automne, intitulé Ton problème. La Maskoutaine d’adoption y dévoile un rock très assumé, dix chansons qu’elle a coécrites et qu’elle livre avec efficacité. « Je ne deviendrai pas/Ce que tu veux de moi/Je n’serai pas comme toi », chante-t-elle sur Jamais comme toi. Même si elle a participé à un concours populaire, pas question qu’on fasse d’elle une « image préfabriquée », Andie Duquette clame l’authenticité

 

ENTREVUE

Geneviève Chenail, Tapis rouge de l'ADISQ, 8 novembre 2015

Youtube

 

Andie Duquette: faite pour chanter du rock

François Houde, Le Nouvelliste, 6 novembre 2015

(Trois-Rivières) La Voix l'a révélée au public en 2013 mais entre elle et la musique, la relation date de bien plus longtemps. De toujours, dit-on dans ces cas-là. Pourtant, ce n'est qu'aujourd'hui, à la fin de sa vingtaine, qu'elle présente son premier album.

Un album rafraîchissant clame-t-elle sans hésitation quand elle est appelée à qualifier Ton problème. «Je trouve que ça sort de ce qui est convenu au Québec présentement. Il n'y a pas beaucoup d'artistes ici qui font du rock et nous, on a décidé d'aller à fond là-dedans.» Son nous inclut John Nathaniel à la réalisation, Ted Jensen au mixage et Bryan Lévesque aux arrangements.

«J'ai touché à beaucoup de styles dans ma carrière parce que je viens de l'école de l'interprétation dans laquelle on chante de tout dans tous les styles. Seulement, c'est quand je me suis lancée dans le rock que je me suis mise à briller, je dirais. Les gens me disaient que ça m'allait bien et moi, je m'éclatais vraiment en le faisant.»

Un passage au sein de la troupe I Love Rock and Roll avec Rick Hughes, Tamara Dupuis et Marie-Chantal Toupin qui se consacrait exclusivement au rock des années 80, a achevé d'en faire une rockeuse. «Quand j'ai adhéré au rock, c'est parce que j'étais rendue là dans ma vie. Le rock, tu ne peux pas feindre ça: tu le ressens ou pas. C'est l'accumulation de mes expériences dans le métier, parce que j'ai pas mal roulé ma bosse, qui m'a amenée là.»

L'album, lancé le 16 octobre, recueille déjà des réactions favorables. La chanteuse y démontre ce qui apparaît comme une véritable personnalité de rockeuse. «C'est un album qui me représente totalement. Je suis une fille qui a de la drive. Je suis une femme typique de 2015, je dirais: je dis ce que j'ai à dire dans la vie et je ne me laisse pas marcher sur les pieds. C'est pour ça que le rock me va bien. Et il ne fait pas de doute que je suis une fille de scène, aussi. Je voulais faire un album parce que c'est une étape importante dans une carrière et c'est une carte de visite importante, mais pour moi, c'est sur la scène que ça se passe. J'aime le contact avec le public, me nourrir de cette énergie-là.»

Même qu'elle va privilégier la tournée des festivals et des scènes extérieures au Québec l'été prochain pour se faire connaître. «L'énergie des grosses foules en plein air, ça me ressemble. D'ailleurs, j'aimerais beaucoup revenir au FestiVoix: j'étais venue avec Marc Dupré en 2014 et j'avais beaucoup aimé la vibe. Dans le futur, je vais adapter mon spectacle pour les salles et peut-être même mettre sur pied une formule acoustique qui pourrait être intéressante.»

Si sa petite taille et la délicatesse de son physique peuvent tromper quant à son caractère, le style de musique qu'elle offre peut aussi occulter qu'elle est d'abord et avant tout une parolière.

«Je suis une véritable amoureuse de la langue française et j'ai beaucoup travaillé sur les paroles de mes chansons. Écrire du rock en français est un beau défi que j'aime relever. Souvent, c'est un peu mou, le rock en français et je me suis beaucoup attachée au côté percussif de la langue. Le piétage est extrêmement important dans le rock comme le choix des mots et la phonétique. Il faut que les accents toniques tombent aux bons endroits pour que ce soit efficace. J'ai appris à me faire confiance dans l'écriture et je suis vraiment contente de ce que j'ai réalisé sur Ton problème.»

L'album est largement distribué et on le retrouve sur les étagères de tous les bons disquaires comme sur les principales plate-formes de téléchargement.

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Émilie Rioux, Chéri(e) j'arrive, CHYZ, 6 novembre 2015

http://chyz.ca/

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Seb Lozon, La scène WKND, WKND, 6 novembre 2015

http://www.wknd.fm/

 

Andie Duquette lance ton problème!

Karolann Bélanger, Expoze.tv, 6 novembre 2015

Le 16 octobre dernier, Andie Duquette lançait son premier album, intitulé Ton Problème. C’est vers un son complètement rock que l’ancienne participante de La Voix s’est dirigée. Depuis le lancement, son équipe est très satisfaite de la réponse du public face à son matériel.

«Ça va vraiment bien! Je suis fière à 100%. »

La citation même si on nous dit quoi faire, on fera toujours le contraire! représente bien l’optique de l’album. 

«Notre album, on l’a fait de façon indépendante. C’est vraiment beaucoup de travail et on l’a fait de façon différente. C’est un peu ça que ça veut dire!»

Même s’il s’agit d’une production indépendante, elle s’est bien entourée! C’est au côté de John Nathaniel (Marie-Mai, Final State, Marc Dupré) et Bryan Levesque (PERKiNS) qu’elle a su collaborer pour son disque. D’ailleurs, les 10 pièces sont en français, même si ce n’était peut-être pas à la base, la langue vers laquelle elle était habituée d’aller pour sa composition.

«L’anglais est beaucoup plus facile, surtout dans le rock, mais je me suis vraiment découvert une passion et je ne m’attendais pas à ça! Finalement, je me suis rendu compte que c’était faisable de faire du rock francophone. Ça demande peut-être un peu plus de recherche et de travail, mais ça fonctionne et j’aime vraiment ça!»

Les différentes pièces parlent de moments qu’elle a vécue, de ce qu’elle voit dans son entourage ou au niveau de l’actualité. C’est sa façon à elle de s’exprimer sur différent sujet.

«Il n’y a pas beaucoup de fille qui mette leur pied par terre et qui dise ce qu’elle veule dire. Donc c’était un peu ça le but aussi de l’album.»

Le son rock n’était pas quelque chose qu’elle avait l’habitude de faire nécessaire. Elle s’est plutôt permis d’explorer les différents styles afin de découvrir ce qui lui convenait le mieux et afin de définir ‘qui était Andie’.

«C’est quand je suis allée du côté du rock que je me suis dit ‘Ah ok, là j’ai du fun!‘ Ça me fait du bien et ça fait du bien aux gens!»

Vous pourrez probablement la voir au passage l’été prochain dans différents festivals afin d’y présenter un spectacle à l’image de l’album. Sinon, vous pouvez la suivre sur les réseaux sociaux ou sur son site web afin de la suivre de plus près! Ton Problème est disponible dès maintenant sur Itunes et chez différents disquaires.

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Marie-Ève Jean, Rouge Café, Rouge FM 96,9, 5 novembre 2015

http://saguenay.rougefm.ca/

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

J'm'appelle pas Gaétan, ÉNERGIE Saguenay, 4 novembre 2015

http://www.saguenay.radioenergie.ca/

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Sébastien Pilon et Caroline Legault, Lunch VIP, FM 103,3, 2 novembre 2015

www.fm1033.ca/

 

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés