Dossier de presse d'Andie Duquette septembre à octobre 2015

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Le Snooze, ÉNERGIE Rimouski, 30 octobre 2015

http://www.rimouski.radioenergie.ca/

 

ENTREVUE

Mathieu Guimond et Stéphanie Gagné, Rouge Café, Rouge FM Rimouski, 30 octobre 2015

http://rimouski.rougefm.ca/

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Éric Barrette, Info-Réveil, Ici Radio-Canada Première Rimouski, 30 octobre 2015

http://ici.radio-canada.ca

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

C'est l'fun de bonne heure, ÉNERGIE Mauricie, 29 octobre 2015

http://www.mauricie.radioenergie.ca/

 

ENTREVUE

Sébastien Boucher, Planète Horizon, Horizon FM, 28 octobre 2015

http://www.fm95.ca

 

ENTREVUE

Pierre-Olivier Beaudoin, Flip, 26 octobre 2015

FlipTFO

 

Résolument rock ***

Valérie Lessard, Le Droit, 24 octobre 2015

Portée par des guitares suintant un rock bien pesant et une batterie lourde martelant le rythme. Andie Duquette fait totalement sien un genre qui lui colle à la voix. Une voix qui a de la personnalité à revendre. Avec John Nathaniel et Bryan Lévesque (aux guitares et aux arrangements, entre autres), l’auteure-compositrice-interprète signe des mélodies efficaces, des textes affirmés (notamment sur le besoin de rester fidèle à soi-même) et des refrains passablement accrocheurs. Andie Duquette mord à pleines dents dans un rock branché sur le 220 (tant d’énergie, servie en boucle, en étourdira peut-être certains d’ailleurs). Or, ce rock, elle le livre en français, prouvant ainsi que la langue de Molière peut avoir autant de chien qu’elle. Ce faisant, l’ex-membre de l’équipe de Marc Dupré à La Voix, qui a elle-même produit son album sur sa propre étiquette, vient jouer dans les plates-bandes de Marie-Mai.

 

Lancement du premier album d'Andie Duquette : Une rock star est née

Amélie Carrier, TempoMag, 23 octobre 2015

On a une nouvelle rock star au Québec! Son nom? Andie Duquette! Le Théâtre Plaza était bondé, vendredi soir passé, pour célébrer le lancement de son premier album intitulé Ton problème. Plusieurs visages connus ont pris part à l’événement, dont Raffy, Émily Bégin et Andréanne A. Malette, pour encourager le projet. On a eu droit à toute une performance de celle qu’on a découvert à la Voix en 2013.

« Oh my God! »

Andie nous a d’abord interprété « Ton problème », chanson assez rock and roll merci. Un excellent coup d’envoi pour la soirée! Après ce morceau, les trois premiers mots que la chanteuse a prononcés ont été « Oh my God! ». Elle n’en revenait pas à quel point beaucoup de gens s’étaient déplacés pour la voir. Vêtue de paillettes et de cuir, elle a sans contredit enflammé la scène avec ses musiciens, en plus de faire preuve d’une grande aisance sur les planches.

Un énorme accomplissement

Pour Andie, avoir ramené en quelques sortes le rock au Québec, et surtout dans les radios, c’est ce qui fait son bonheur, a-t-elle confié. Après ces quelques mots, elle a enchaîné les pièces « Pourquoi c’est toi? » et « Pas assez ». Décidément, la soirée a filé a 100 milles a l’heure ! Avec une telle présence sur scène, Andie Duquette a tout l’avenir à portée de main.

« J’en reviens pas! »

Le lancement qui tirait à sa fin, l’artiste a terminé la soirée en beauté avec son grand succès radio « On n’se dit pas qu’on s’aime ». « Merci d’avoir été là ce soir, j’en reviens pas », a-t-elle lancé avant de quitter la scène. Plusieurs personnes du public n’ont pas hésité à lui remettre des fleurs pour la féliciter. Émue, elle a remercié toute son équipe et son public à nouveau.

Let’s rock and roll!

Pour rester à l’affût des dates de spectacles à venir, consultez son site Internet. Vous pouvez également suivre l’artiste sur sa page Facebook. Pour vous procurer son album Ton problème sur iTunes, c’est ici. D’ici là, rock on!

 

Andie Duquette lance son premier album rock, Ton problème – Entrevue exclusive HollywoodPQ

Karine P., Hollywodd PQ, 19 octobre 2015

Entrevue exclusive HollywoodPQ: Andie Duquette lance son premier album ROCK, Ton problème.

Enfin, du VRAI rock! Coup de coeur infini pour le tout premier album d’Andie Duquette, Ton problème. Promesses faites, promesses tenues! Andie est sans contredit la nouvelle rockstar du Québec.

Il y a longtemps qu’on attendait un album aussi rock que le sien, et ce en français, et on est comblés. Oui, nos attentes étaient hautes, mais Andie les a relevées haut la main… même qu’elle les a dépassées! Avec son premier opus, qu’elle a coécrit avec son complice Bryan Levesque ainsi que John Nathaniel, Andie nous offre un son 100% rock. Un album à son image: sans compromis!

Attachez votre tuque avec de la broche, Ton problème d’Andie va faire pomper votre coeur beaucoup trop vite… et vous risquez de rouler beaucoup trop rapidement sur l’autoroute en écoutant ça dans le tapis! Ça prend dans les tripes.

Lisez les confidences d’Andie Duquette juste avant son lancement au Théâtre Plaza vendredi dernier (et voyez toutes les photos du lancement en galerie plus bas, avec tous les invités!)

Ton problème est disponible dès maintenant sur iTunes!

Andie Duquette, la nouvelle rockstar du Québec

Tu lances ton premier album Ton problème ce soir, dans quel état d’esprit es-tu?

Excitée! Je ne suis pas encore stressée, mais je suis excitée et j’ai juste hâte que les gens l’aient dans leurs mains. Je commence déjà à recevoir des messages et je trouve ça fou!

Tu te mets dans la peau des autres pour écrire tes chansons, à quel point Ton problème est autobiographique et parle de tes histoires?

C’est 50/50! Si l’on regarde la chanson Ton problème, elle parle de ma sortie de La Voix et comment les gens m’ont perçue dans l’émission: à quel point ils pensent me connaître à cause de ça et toutes les choses qu’ils ont dites à mon sujet! Parfois je me disais: « Comment peuvent-ils dire ça sur moi s’ils ne me connaissent même pas? » Eh bien, la chanson parle de tout ça! J’ai aussi écrit sur des choses qui sont arrivées à mes amies ou bien ce que je vois sur les réseaux sociaux.

Avec ton premier album, de quoi as-tu voulu nous parler? 

De sujets actuels, des trucs qui touchent tout le monde, je crois que ça le reflète bien aussi. Les sujets ne se répètent pas, on a vraiment ratissé large et ce n’était pas voulu… on y allait avec l’inspiration du moment! J’ai essayé de toucher tout le monde en même temps, par exemple la chanson qui parle de quand j’ai été malade, Pour oublier: je voulais que lorsque tu l’écoutes, même si tu n’es pas malade ou si tu n’as personne dans ta famille qui est ou a été malade, que tu puisses penser que c’est une peine d’amour ou autre chose!

On sent que tu n’as pas fait de compromis pour ton album: c’est rock à souhait, ça décoiffe, tu oses comme personne ne semble vouloir oser au Québec… comment es-tu arrivée à cette décision?

En sortant de La Voix tu rencontres des gens, tu te fais dire des choses, fais faire des promesses, et à un moment donné mon ami Jérôme Couture m’a dit: « Andie, si j’ai compris quelque chose dans le milieu c’est que si tu veux faire quelque chose, il faut que tu prennes les rênes et que tu le fasses toi-même parce que personne ne va le faire pour toi. » Quand il m’a dit ça, j’ai fait: « OK! Ça suffit le niaisage, ça fait deux ans, faut faire de quoi! » C’est là qu’on a enclenché le processus! Je suis une fille très perfectionniste dans la vie (rires)… Bryan dirait de moi que je suis à la limite control freak, mais je ne suis pas d’accord, ce n’est pas maladif mon affaire! De pouvoir décider moi-même de toutes les étapes, je trouve ça génial et je ne voudrais plus le faire d’une autre manière. Je décide avec qui je veux travailler, de quoi ma pochette a l’air, je décide de la direction artistique et justement, je crois que c’est ça qui a fait qu’on a pu aller aussi rock, puisque personne en haut ne nous disait: « Oui, mais est-ce que la chanson va jouer à la radio? » On se disait plus: « Ils la joueront, s’ils veulent! »

Est-ce qu’à ta sortie de La Voix tu as eu des propositions de gens qui voulaient travailler avec toi et qui justement, ont essayé de te changer et faire tomber dans quelque chose de plus pop?

Non, pas vraiment. Je pense que j’ai été chanceuse à La Voix d’avoir été montrée rock, comme je suis. J’ai des amis à La Voix qui n’ont pas été montrés comme ce qu’ils sont et ont dû chanter des chansons qui ne les représentaient pas… mais moi, c’était moi à 100 %!

On n’a pas beaucoup de rockeuses au Québec, est-ce que tu penses représenter la nouvelle génération du rock féminin?

J’aimerais ça! Je pense qu’il y a de la place pour ça, on dirait que c’est cyclique cette histoire-là! Pour moi Marie-Mai reste la queen, comme si elle était dans une catégorie à part et elle va toujours le rester. Ce que cette femme a accompli, pratiquement personne ne va pouvoir faire ça: c’est énorme. On n’est pas dans la « même catégorie » donc je pense qu’il y a une place pour ça. Avec Ton problème, on a vraiment visé un album entièrement rock et quand on faisait l’album et qu’on écoutait une tune, on n’arrêtait pas de se dire: « Moi, je pense que je n’ai jamais entendu ça en français…! » On a voulu se démarquer et faire ça différemment et je crois que ça a fonctionné… en espérant que les gens aiment ça!

Quelles sont tes influences?

Elles sont larges! Dans mon iPhone, ça passe de disco aux Backstreet Boys! Je pense que c’est pour ça que ma musique reste quand même du rock-pop. Le premier album que j’ai acheté quand j’étais petite était Britney Spears… j’ai un passé super pop (rires)! Mais avec Bryan et John Nathaniel qui sont vraiment rock… (rires)! La musique que j’aime est rock et je suis tombée en amour avec le rock des années 1980, les chanteurs de cette époque-là: tout ce qui est Guns N’ Roses, Journey, Aerosmith, ça chaaaantait dans ce temps-là! J’adore voir un chanteur lorsque t’as l’impression qu’il donne TOUT, qu’il va fendre en deux quasiment. En travaillant sur l’album, on s’est beaucoup influencés des années 1990, à la limite du grunge: Hole, Garbage, Nirvana… Sinon, de nos jours, je te dirais The Pretty Reckless! J’adore la voix grave de Taylor Momsen! Ce qu’on a trouvé pour décrire le son d’Andie Duquette c’est: comme si The Pretty Reckless et Green Day s’étaient mélangés en français!

Tu travailles avec ton mari Bryan Levesque, quel est le secret pour être 24h/24 ensemble sans se tomber sur les nerfs?

(Rires) On a l’impression que lorsqu’on travaille ensemble, on ne se voit pas! Il faut prendre le temps de se garder des moments de couple, sinon ça finit toujours qu’on parle de musique. On est toujours avec plein de monde, le band, l’équipe, alors on a l’impression d’être ensemble sans être ensemble. Ça se passe super bien, on est connectés alors tout est facile!

Tu t’es mariée l’an dernier, est-ce qu’un bébé est dans les plans prochainement?

Ce n’est vraiment pas dans mes projets! On a tellement travaillé sur l’album que ce serait un bizarre de timing aussi. Je veux m’investir totalement à ce que mon album fonctionne! Je ne dis pas que ça n’arrivera pas, mais dans le moment, on n’est vraiment pas là et on a tellement à faire que… c’est ça (rires)!

Andie Duquette en questions éclair

Ta chanson préférée sur l’album?

Pas assez!

La chanson qui a failli ne pas faire partie de l’album?

Aucune!

AH! Justement, on voulait te dire! Le seul bémol qu’on a à dire sur ton album c’est ça: pourquoiiiii juste 10 chansons? C’est BEAUCOUP trop court! On en aurait pris le double!

AHAH! C’est bon (rires). C’est ça qu’on voulait! Même qu’à un moment, on s’est dit: « Ça dure juste 32 minutes… ben coudonc, c’est aussi bien que les gens en veulent plus et le fassent rejouer, que ça soit trop long et qu’ils trouvent ça moyen! »

Ton talent caché?

J’aime vraiment faire à manger! Je suis la plus grande fan de Ricardo au monde!

Ton émission jeunesse préférée?

Bouledogue Bazar

Si tu pouvais interviewer n’importe qui au monde, ce serait qui?

Steven Tyler!!! Ou Adam Lambert!

A ceux qui pensent tout connaître de toi, qu’est-ce qu’on ignore à ton sujet?

Eeee… je ne sais pas. Je suis un livre ouvert.

Si tu ne pouvais pas être chanteuse, tu ferais quoi?

Infirmière.

Ta définition du succès?

C’est tellement personnel… je suis tellement une fille heureuse et de bonne humeur, que pour moi les succès sont de petites choses simples. Je te dirais être heureuse et là, dans le moment par rapport à l’album, c’est juste que les gens me donnent leur feedback et qu’ils me disent qu’ils l’aiment. Ça va faire ma vie!

Ce que tu fais pour décompresser?

Je regarde des séries sur Netflix, mon chum ca-po-te! Je me suis tapée tous les Grey’s Anatomy cet été, toutes les saisons au complet (rires)! J’étais en studio et j’écoutais Grey’s Anatomy! Sinon Orange is the New Black, Pretty Little Liars et, en ce moment Narcos.

T’en as du temps!

Non… C’est pour ça que je te dis que mon chum capote (rires)!

Quand tu entends ta chanson à la radio, tu montes le son ou tu changes de poste?

Je l’écoute! J’ai déjà demandé à Marc (Dupré) et il m’avait répondu ça et je trouvais ça weird, mais maintenant je comprends! Je veux voir comment ça sonne, mais surtout ce qu’ils disent avant et après sur moi. C’est le fun!

Justement, en parlant de Marc Dupré, beaucoup de gens pensaient que tu allais travailler avec lui pour ton premier album… tu n’as pas eu le goût de continuer à travailler avec ton coach?

Ce n’est pas un secret: Marc, c’est le gars le plus occupé au monde, il manque même de temps quand vient le temps de s’occuper de sa propre vie. Au début, on était supposés travailler ensemble, mais il est tellement occupé que ça n’a pas fonctionné. En plus, il savait que je voulais faire un album très rock et qu’il n’était probablement pas LA bonne personne pour faire ça! J’aurais aimé avoir une chanson de lui, mais ça n’a pas marché!

Une onzième tune, on aurait aimé ça (rires)! 

Je sais bien… ou une tune cachée! On a tellement pensé faire ça en plus.

Est-ce que tu es le genre à toujours faire le contraire de ce que les autres te disent?

Ça dépend (sourire)! Ma mère dirait que je suis bien élevée, mais j’ai beaucoup de caractère. Si quelqu’un dans le milieu veut me mettre des barrières et dit: « Ouin, pas sûr que… », moi je suis game de l’essayer! Aucune décision n’est basée sur la peur pour cet album-là.

Est-ce que tu réagis au « t’es pas game? »

Ahhh, j’haiiiis ça! C’est rare que je dis non, mettons.

Est-ce que tu prévois partir en tournée?

Il n’y a pas de tournée de prévue pour le moment, tout simplement parce qu’après avoir écouté l’album, on se rend vite compte que ça n’a pas de bon sens faire une tournée en salle, assis. On vise plutôt la tournée de festivals cet été, on va être partouuuut, on va virer toutes les petites villes du Québec à l’envers!

Ce qu’on peut te souhaiter pour la prochaine année?

De vendre des albums! J’espère que ça va y aller en croissance, que le bouche à oreilles entre les gens va opérer et que ça va se multiplier!

Psssst! L’album joue en boucle dans l’auto, mais on craque particulièrement pour Jamais comme toi et Ton problème, qui rentrent dans le tas à SOUHAIT (les cris, allô les guits et distorsions, on est en amour)! Vous, quelles sont vos tunes préférées?

 

Andie Duquette présente « Ton problème »

Lien Multimédia, 19 octobre 2015

Andie Duquette a enclenchée la vitesse supérieure et s’est amenée avec « Ton problème », un premier album forgé dans le rock qui a fracassé tout sur son passage le 16 octobre dernier.

« Je suis fière de mon album à 100%, souligne Andie Duquette. Chaque chanson passe un message et le tout a une belle cohésion très rock et actuel. D’avoir co-écrit l’entièreté des pièces, c’est mon plus grand succès jusqu’à présent ! »

C’est avec une fougue, une force et une vivacité que l’auteure-compositrice-interprète se révèle et s’affirme dans dix pièces originales avec ses collaborateurs John Nathaniel (Marie-Mai, Final State, Marc Dupré) et Bryan Levesque (PERKiNS).

D’entrée de jeu, la pièce-titre donne le ton : guitare électrique bien pesante et envolées vocales à couper le souffle. L’intensité ne dérougit pas. Le rock flirte avec la pop accrocheuse, parfois bon enfant sur « Rien faire ». Andie met son pied à terre et dévoile des facettes de sa personnalité. Elle sera forte et déterminée (« Jamais comme toi », « Nos poings blessés », « Contraire »), envoûtée (« Pourquoi c’est toi ») et trompée (« Pas assez »). Abordant les obstacles de son passé, la balade Pour oublier laisse entrevoir son côté plus vulnérable.

Avec une production indépendante et débordante d’idées, Andie rappelle que « même si on nous dit quoi faire, on fera toujours le contraire ».

 

CRITIQUE

Marie-Andrée Poulin, Le Québec Matin, LCN, 18 octobre 2015

LCN

 

Du rock qui brasse la cabane

Bella Richard, MatTv, 18 octobre 2015

C’est après un an d’efforts acharnés qu’Andie Duquette et son équipe nous présentaient son tout premier album intitulé « Ton problème », hier, au Théâtre Plaza à Montréal. C’est dans un décor chaleureusement intimiste que l’artiste, accompagnée de ses musiciens, fait son entrée sur scène, accueillie par un tonnerre d’applaudissements.

Un peu plus tôt, un groupe de fans distribuait des cartons faits à la main aux autres spectateurs (sur lesquels figuraient des phrases telles que « UROCK! » et « Nous on te l’dit qu’on t’aime! » pour faire un clin d’œil à l’un de ses titres) en spécifiant à chacun de les sortir lors de la dernière chanson.

Dans un jeu de lumières animé et un son à « casser la baraque », la prestation commence lorsqu’ils interprètent « Ton problème », d’ailleurs le premier titre sur l’album, histoire d’installer une ambiance déchaînée!

C’est après un an d’efforts acharnés qu’Andie Duquette et son équipe nous présentaient son tout premier album intitulé « Ton problème », hier, au Théâtre Plaza à Montréal. C’est dans un décor chaleureusement intimiste que l’artiste, accompagnée de ses musiciens, fait son entrée sur scène, accueillie par un tonnerre d’applaudissements.

Un peu plus tôt, un groupe de fans distribuait des cartons faits à la main aux autres spectateurs (sur lesquels figuraient des phrases telles que « UROCK! » et « Nous on te l’dit qu’on t’aime! » pour faire un clin d’œil à l’un de ses titres) en spécifiant à chacun de les sortir lors de la dernière chanson.

Dans un jeu de lumières animé et un son à « casser la baraque », la prestation commence lorsqu’ils interprètent « Ton problème », d’ailleurs le premier titre sur l’album, histoire d’installer une ambiance déchaînée!

La dernière chanson terminée, Andie se lance dans une vague de remerciements. Elle mentionne haut et fort que sans sa famille, ses proches et sa sympathique équipe, elle n’aurait jamais pu voir la naissance de son premier « bébé ». Bryan Levesque, son mari et musicien (guitare, chœurs) était chargé des arrangements et John Nathaniel, également musicien (chœurs, basse et percussions) s’occupait des arrangements, du mixage et de la réalisation de l’album. Andie remercie également Jay Lefebvre pour sa collaboration à la rédaction de « Nos poings blessés ».

Je vous entends déjà vous demander « mais pourquoi avoir nommé son album Ton problème, ça vient d’où? ». Eh bien, c’est votre jour de chance: juste avant le début de sa performance, cette Maskoutaine d’adoption m’a accordé quelques minutes d’entrevue. J’ai donc la réponse à votre question! En fait, selon ses propos, il s’agit d’un « hymne aux gens qui ont cette facilité de juger les autres sans les connaître ». Après la rédaction de cette chanson, elle ne pouvait penser à nommer son album autrement. « D’avoir le feedback des gens, que vous me disiez quelles sont vos préférées, c’est vraiment ce qui me rend le plus fébrile! », a-t-elle mentionné. Le but ultime d’Andie? « Faire du bien, brasser les cabanes, je pense que le Québec est prêt à se faire brasser un peu et les gens aiment le rock! »

Maintenant que son album est « notre problème », celui d’Andie est sans nul doute que celui-ci se partage et que les gens en parlent! Je vous invite donc à vous le procurer dès maintenant et à vous tenir au courant des dates de ses prochains spectacles!

Rendez-vous sur son site officiel pour de plus amples informations sur la talentueuse Andie Duquette : www.andieduquette.com

 

Andie Duquette au Théâtre Plaza : un lancement énergique

Serge Larivière, Alternative Rock Press, 18 octobre 2015

Si le premier extrait radio On n’se dit pas qu’on s’aime, lancé il y a quelques mois, donnait le ton à son disque, la chanteuse a prouvé qu’elle était solide sur la scène et que ses pièces tenaient la route. Il était visible sur son visage qu’elle était impatiente de présenter son bébé musical et qu’elle était heureuse de voir autant de monde devant elle. « Mon équipe me disait de ne pas faire un lancement le vendredi« , a dit Andie Duquette, comme pour prouver que son entourage s’était trompé!

Si certains artistes disent qu’ils font du rock, parfois sur scène c’est autre chose! Il semble que la chanteuse n’a pas menti et a vraiment offert de sincères compositions rock, quoique elle ne réinvente pas la roue, soyons honnête! Mais ce qu’elle fait, elle le fait de façon convenable pour le genre.

La foule était très fébrile et conquise d’avance! Certains avaient, dans leur mains, des cartons où il était inscrit des trucs comme « UROCK » qu’ils scandaient sans cesse! D’ailleurs, tous les cris des spectateurs a semblé la toucher. Plusieurs vedettes québécoises dont le Youtuber PL Cloutier, Étienne Cousineau et Valérie Clio de La Voix, ont pu être vu parmi les spectateurs.

À voir comment elle se débrouille sur scène, comment elle habite la scène, on comprend facilement qu’Andie Duquette a sa place dans la musique pop-rock! Si ce lancement nous a donnés un bon avant-goût, on se demande bien à quoi ressemble un spectacle complet!

 

Ça n’est pas un problème pour Andie!

Sunny Gagnon, Daily Rock, 18 octobre 2015

On m’a demandé: «es-tu intéressée à venir au lancement d’Andie Duquette?» J’ai répondu: «Oui pourquoi pas!» Hum! ça ressemble quoi du Andie Duquette!?! J’écoute 3 démos et je me dis voilà une nouvelle Marie-Mai.

Mais quelle surprise. Cette petite boule d’énergie qui saute sur le stage en disant: «Merci à ceux qui ont cru à moi et aux stations de radio qui ont envie de faire jouer du Rock d’ici» du rock Ok. Alors je me mets en mode écoute et je me dis laisse tomber tes préjuger et enjoy.

3-2-1 Suprise!! Les guitares, la base, le drum et c’est parti. Andie a donné une superbe prestation à son public en délire qui connait déjà son répertoire et qui est en feu. Elle bouge sur scène, on se laisse facilement embarquer dans cette énergie qui a envie de déplacer des montagnes. En effet, ça Rock!!! C’est un groupe tissé serré comme on dit chez nous, en effet son guitariste est celui qui partage la vie d’Andie et l’on peut facilement voir toute la complicité qui les unit.

Dans ses remerciements, qui sont arrivés beaucoup trop vite à mon goût, elle a remercié son dragon qui a cru en elle et l’on ne peut que se joindre à elle pour dire «Merci, papa Dragon», merci à tous ceux qui, en effet, ont cru en elle et son équipe. Pour ma part, je ne peux que dire «Andie, non pas bonne chance pour le futur, mais bien BON SUCCÈS!!»

 

«Il y a de la place pour d’autres rockeuses au Québec»

Raphaël Gendron-Martin, Le Journal de Montréal, 17 octobre 2015

Découverte à La Voix en 2013, Andie Duquette nous arrive avec un premier album, Ton problème. Et contrairement à plusieurs de ses comparses qui ont été vus à cette populaire émission, la jeune artiste de 27 ans a décidé d’embrasser pleinement le rock. Le Journal s’est entretenu avec elle.

Comment as-tu amorcé le travail pour ce premier album?

«C’est un projet totalement indépendant. J’ai tenu les rênes comme ­femme d’affaires. Mon copain et moi, on cherchait la bonne équipe avec qui ­travailler. On a fait une chanson avec John Nathaniel. Ç’a bien fonctionné et il a accepté de continuer le projet avec nous.»

L’écriture de l’album a-t-elle été ardue?

«Oui, car avant, j’écrivais en anglais. Ce n’est que graduellement que j’ai changé pour le français. Et faire du rock en français, ce n’est pas évident. Ça peut rapidement sonner quétaine. Le français est tellement une langue précise. Tout ce que tu dis a une ­portée. Mais je tenais à le faire dans cette langue, car je suis amoureuse du français. On est au Québec et je suis fière de parler cette langue.»

De quelle façon as-tu vécu «l’après La Voix»?

«C’est vraiment intense quand tu sors de ça. J’ai dû prendre du recul. C’est sûr que si j’avais fait mon album tout de suite après, il n’aurait pas sonné pareil. Il aurait été complètement différent.»

Tu as fait partie de l’équipe de Marc Dupré durant l’émission. A-t-il été un mentor important par la suite?

«Ma rencontre avec Marc a complètement changé ma vie. Je me doutais qu’on allait bien s’entendre, mais je ne pensais pas qu’il allait devenir un mentor. Il est devenu comme un grand frère. Quand j’ai des questions, je le texte sans problème. Pour mon album, on avait parlé de travailler ensemble, mais c’était compliqué avec les horaires, puisque Marc est un gars très occupé. Aussi, il n’était pas sûr d’être la bonne personne pour ce projet, car je voulais pousser la coche vers le rock. Il ne se sentait pas assez là-dedans.»

Pourquoi as-tu choisi d’aller vers le rock?

«C’est drôle parce que je suis née à la fin des années 1980 et j’ai donc manqué la vague rock des années 1980 et 1990. Mais j’ai un frère qui est dix ans et demi plus vieux et j’ai donc découvert Nirvana et Green Day. En vieillissant, j’ai beaucoup écouté la musique des années 1980. Je capote sur les chanteurs de ces années-là, comme Aerosmith, Guns N’ Roses et Mötley Crüe.»

Et pour le Québec, as-tu écouté du rock d’ici?

«J’ai plus écouté de musique anglophone que francophone. Mais quand Marie-Mai était à Star Académie, c’était vraiment ma préférée. Je la trouvais cool et unique.»

Justement, on dirait qu’à part Marie-Mai, il ne semble pas y avoir d’autres rockeuses qui connaissent du succès au Québec. Comment expliques-tu ­cela?

«Je ne le sais pas. Pourtant, je trouve qu’il y a de la place pour d’autres rockeuses au Québec. Marie-Mai est dans une ligue à part, c’est la reine du ­Québec. Mais si je peux entrer dans une semi-catégorie similaire, je vais être heureuse. [...] Il y avait moins de rock à la radio dans les dernières ­années. C’était plus hip hop et électro. Mais on dirait que ça veut revenir.»

Où habites-tu présentement?

«Je vis à Saint-Hyacinthe depuis trois ans. Mon copain a un fils qui va à l’école là-bas. Ce n’est pas compliqué pour ma carrière, car je suis à 25 minutes du tunnel [Louis-Hippolyte-La Fontaine]. Et les trois quarts des spectacles que l’on fait sont à Québec ou dans d’autres régions. Il n’y a pas beaucoup de spectacles à Montréal. C’est souvent en périphérie.»

Récemment, la chanteuse Andrée-­Anne Leclerc, découverte à Star ­Académie, a adopté le nom de scène Andee. Est-ce que les gens te ­confondent parfois avec elle?

«Oui, ça arrive à l’occasion! Je connais bien Andrée-Anne et je savais que son surnom était Andee. En fait, mon vrai nom est Andrée-Anne aussi! Mais il y en avait tellement d’Andrée-Anne que j’avais choisi Andie. C’était moins compliqué. Que les gens me ­mélangent avec Andee ne me dérange pas. Je suis une fan de ce qu’elle fait.»

L’album d’Andie Duquette, Ton problème, est présentement sur le marché.

 

Andie Duquette: Ton problème

Patrick Delisle-Crevier, 7 Jours, 23 octobre 2015

pop-rock: Bien que la chanteuse ait fait sa marque au sein de l’équipe de Marc Dupré lors de l’édition 2013 de La Voix, elle roule sa bosse dans le domaine musical depuis qu’elle est haute comme trois pommes. Elle a notamment prêté sa voix pour diverses émissions jeunesses et s’est produite sur différentes scènes au Québec, aux États-Unis, en Europe, en Asie, et plus encore. Pour son premier album, Andie Duquette nous propose un son résolument rock, truffé de guitares électriques et de distorsions assumées. À écouter!

 

Les choix de la semaine

Richard Dion, La Semaine, 16 octobre 2015

Rock : Ton problème Andie Duquette

Après une présence remarquée à la première édition de La Voix, où elle s’est démarquée par son énergie rock incomparable, Andie Duquette présente son premier album. Avec Ton problème, l’auteure-compositrice-interprète de talent ne dénature en rien ses influences de rockeuse. Elle peut rappeler Marie-Mai à certains moments. Indépendant.

 

Andie Duquette fière de son bébé

Marie-Claude Doyle, Échos Vedettes, 17 octobre 2015

Il s’est écoulé deux ans et demi (depuis son passage à La Voix) avant que l’on puisse entendre des chansons d’Andie Duquette, Aujourd’hui, la jeune femme est plus que fière d’accoucher de son premier bébé, Ton problème, qui verra le jour le 16 octobre. « En sortant de La Voix, je voulais prendre le temps de faire les choses comme il faut, Si j’avais sorti un album tout de suite après, il n’aurait pas ressemblé à celui que je vais présenter...»

Le processus de création a pris un an en tout. La chanteuse a coécrit toutes les pièces ave le guitariste Bryan Levesque, qu’elle a épousé l’an dernier, et avec John Nathaniel, (il a collaboré à l’album version 3.0 de Marie-Mai). Ce dernier a aussi réalisé le disque aux sonorités pop=rock, à l’image de la rockeuse. «l’album est plus heavy que beaucoup de choses qui se font, mais ça reste des mélodies accrocheuses. C’est dans cette optique-là que je l’ai fait, mais avec une grande présence de guitares. Il y a de grosses influences des années 90.»

Les sujets vont de la fidélité à l’intimidation, en passant par le cancer. «C’était la première fois que j’écrivais là-dessus. C’était comme une semi-thérapie, raconte celle qui à combattu un cancer à l’âge de 17 ans. On dirait que j’avais besoin de le faire, et c’est fait. Il y a une belle réponse par rapport à cette chanson-là  Tout le monde est touché par cette maladie d’une manière ou d’une autre. Je ne voulais pas que ça doit uniquement une chanson qui parle du cancer. Ça peut aussi passer pour une histoire d’amour.» S’ensuivra pour l’artiste une tournée des festivals l’été prochain.

 

ENTREVUE

Frédéric Bastien Forrest, 16 octobre 2015

Facebook

 

Andie Duquette lance son album Ton problème au Théâtre Plaza

Janie-Maude Legault, Flash Quebec, 16 octobre 2015

Andie Duquette lance son album Ton problème au théâtre Plaza.

C’est vendredi soir qu’a eu lieu le lancement tant attendu d’Andie Duquette qu le public a pu découvrir dans la première édition de La Voix. Son interprétation de Barracuda avait convaincu Marc Dupré et Marie-Mai de peser sur leur piton.

C’est dans un Théâtre Plaza bondé que la chanteuse est venue présenter 6 des 10 pièces de son album Ton problème.

«Quand j’ai dit que j’allais faire mon lancement un vendredi, les gens m’ont dit... le vendredi y’aura pas de monde. Vous êtes malades! Merci d’être là pour moi et pour ma gang. On a travaillé vraiment fort pour cet album-là. Pour moi, c’est un énorme énorme accomplissement.»

L’artiste a donc débuté en force avec Ton problème, la pièce-titre de l’album.

« On est tellement chanceux parce que depuis le début de tout ça on est backé par les radios. Elles ont décidé d’embarquer dans notre trop de ramener le rock au Québec. 

Elle a continué avec Pourquoi c’est toi, son deuxième extrait radio et avec Rien à faire. 

L’artiste a aussi offert Pas assez, Trop pour moi avant de terminer avec On n’se dit pas qu’on s’aime, son premier extrait radio. Je peux pas croire qu’on est déjà rendu à la dernière chanson. J’en tremble. So on se reprend et qu’on fait des shows, allez-vous venir? Quand on a fait cet album-là, c’était tout le temps dans l’optique que ça soit le fun quand vous allez venir nous voir en show. Ça marche-tu?»

Notre verdict: oui, ça déménage! Andie Duquette est une chanteuse qui a de l’aplomb et de l’assurance. Son style musical et sa personnalité rappellent une certaine Marie-Mai. En plus, elle aussi est accompagnée sur scène par son mari guitariste.

Andie est intense, elle sait rocker et dégage beaucoup de sex-appeal. Elle a mis le feu au Plaza. On en aurait bien pris davantage. Les 6 chansons sont passées en coup de vent. 

Andie Duquette propose Ton problème, un album à son image, qui vous donnera envie de chanter à tue-tête et de devenir une rock-star le temps de quelques minutes. 

«Je suis bien contente d’être rendue votre problème!» 

L’album propose des pièces rock accrocheuses où se mêlent la guitare et la puissance de la voix d’Andie. Une écoute s’impose. 

Ses fans lui ont réservé une belle surprise pour la fin: une armée de coeurs rouges ainsi que des papiers avec l’inscription « so proud of you» ont ampli le Théâtre Plaza. Gagnée par l’émotion, Andie retenait tant bien que mal ses larmes de bonheur!

 

Je sors ou je reste

Anne-Lovely Etienne, Journal 24h, 16 octobre 2015

C’est au Théâtre Plaza, ce soir que la rockeuse québécoise Andie Duquette invite le grand public à découvrir son nouvel album Ton problème. La jeune interprète nous promet une prestation survoltée qui décoiffera l’audience. Ce rock féminin nous rappelle les sonorités de Green Day ou Marylin Manson. Débute ce soir à 18h30 au Théâtre Plaza

 

L'éblouissante Andie Duquette

Alice De Guise, Le Courrier de Saint-Hyacinthe, 15 octobre 2015

Après deux tournées estivales auprès de Marc Dupré, Andie Duquette est fin prête. Elle se jette à l'eau en lançant son tout premier album Ton problème.

C'est un petit bout de femme débordante d’énergie que la journaliste du COURRIER a rencontrée lors de l’entrevue. Armée d'un magnifique sourire et d'un enthousiasme contagieux, la Maskoutaine d'adoption partage sa passion pour la musique. ­Depuis son enfance, la scène et la musique font partie de son univers. La jeune femme a participé à l'émission La Voix en 2013, et ce, en plus de sa présence sur de nombreux plateaux de tournage, de doublage et de scènes de festivals.

Andie Duquette livre un son très rock sur ce premier opus. « Il m'a fallu beaucoup de temps pour trouver mon son. Je suis une fille de shows, de festivals. Le rock est le style musical qui se joue à la perfection lors de ce genre d'évènements. C’est d'ailleurs lors de ce type de spectacles que j’ai pu trouver mon son. J'écoute de tout, j’aime tous les styles musicaux. Par contre, c'est vraiment au rock que je m'identifie pour l'instant. Je ne dis pas que c'est ce que je vais faire toute ma carrière, mais à présent c'est ce qui me représente le mieux », ­affirme Andie Duquette.

La thématique de l'album Ton problème est plutôt sombre. Les sujets des chansons sont, pour la plupart, tristes. Cependant, dit-elle, il est important de retenir que ce sont des obstacles surmontables. « L'idée de la femme forte qui peut tout braver, ­voilà ce qu'est mon album. Tout le monde a des obstacles à surmonter dans sa vie un jour ou l'autre. J'ai moi-même eu à ­surmonter un cancer des ovaires lorsque j'étais adolescente. Je veux que les gens s'identifient à cette force-là. J’espère ­donner un peu d’espoir, faire du bien à ceux qui en ont besoin », explique-t-elle avec des étoiles dans les yeux.

La jeune chanteuse ne fait rien à moitié. En plus de sortir son premier album, elle en est la productrice. Elle ne sous-estime cependant pas l'aide importante apportée par son mari, Brian Levesque, et son gérant John Nathaniel. « Le plus difficile dans toute cette aventure a été de porter le ­chapeau de femme d'affaires. C'est ardu d'obtenir des subventions. Au bout du compte, j'ai adoré l'expérience et je recommencerais n'importe quand. Je suis la seule à décider de ce qui se trouve sur mon album, de mon look, etc. C'est très ­important pour moi de garder cette ­liberté », souligne Andie Duquette.

C'est donc à la suite du succès radio de On n'se dit pas qu'on s'aime, que Ton ­problème a pu voir le jour. Le lancement de l'album se fera au Théâtre Plaza à Montréal le 16 octobre. Il n'y a pas encore de tournée officielle à l'agenda. « C'est sûr que l'été prochain nous allons faire une tournée des festivals. J’ai très hâte », conclut-elle.

 

Les sorties de la semaine

Emmanuelle Plante, Le Journal de Montréal, 5 octobre 2015

Musique: Ton problème d’Andie Duquette

Remarquée à La Voix en 2013, la belle qui a déjà un solide parcours musical connaît un gros succès radiophonique avec On n’se dit pas qu’on s’aime et Pourquoi c’est toi. Du rock francophone.

 

Une soirée remplie de surprises pour les gagnants de CKOI

Olivier St-Onge, MatTV, 18 septembre 2015

Mercredi soir dernier se déroulait la deuxième édition du CKOI Palooza à l’Olympia de Montréal, une soirée organisée par CKOI via un concours radio visant à récompenser ses plus fidèles auditeurs et auditrices. Plus d’un millier de gagnants faisaient la file en attendant l’ouverture des portes de l’un des plus gros party privé de musique à Montréal.

Une fois à l’intérieur de la salle, l’atmosphère ressentie nous laissa présager une soirée exaltante. Dès leur entrée, les participants avaient déjà droit à plusieurs surprises. Le principal commanditaire de la soirée, X20, donnait à tous les gagnants le choix entre deux modèles de souliers de la marque Converse.

De plus, ils bénéficiaient de plusieurs avantages dont des consommations gratuites, des friandises glacées ainsi qu’une participation à un concours permettant de gagner plusieurs prix de grande valeur. Plusieurs animateurs de CKOI étaient sur place tels que Martin Cloutier, Peter MacLeod, Billy Tellier, Tammy Verge, Philo Lirette, Patrice Bélanger, Kim Rusk, PY Lord pour ne nommer que ceux-ci.

La soirée était à peine commencée que l’animateur informa le public qu’Éric Lapointe ne serait pas présent dû à un problème de santé l’empêchant de parler et de chanter. La déception de la foule fut brève suite à l’annonce de son remplaçant qui était nul autre que Jonas. L’animateur annonça que, pour se faire pardonner, Éric Lapointe offrait une consommation à chacun de ses fans présents pour l’occasion.

C’est dans une ambiance festive que les gagnants du concours CKOI Palooza ont accueilli Les Vikings, le band qui accompagna les artistes durant toute la soirée. L’équipe de CKOI avait choisi parmi les meilleurs chanteurs québécois qui, tout au long du show, ont interprété l’une de leurs compositions personnelles ainsi qu’un cover d’une chanson à succès.

Les invités de marque étaient nombreux, tels que Jonas, Claude Bégin, Sally Folk, Rémi Chassé, 2 Frères, King Melrose, Simon Boudreau, Andie Duquette, Andee et plusieurs autres.

Suite à une solide performance de Jonas qui enflamma la foule présente à l’Olympia de Montréal, la deuxième édition du CKOI Palooza prit fin sur une note parfaite.

Le franc succès de cet événement et l’appréciation des gagnants de la deuxième édition du CKOI Palooza laisse présager qu’il y aura une troisième édition.

 

Andie Duquette lancera «Ton problème» le 16 octobre prochain

Le Lien MULTIMÉDIA, 18 septembre 2015

Andie Duquette souffle comme une tornade sur le monde de la musique québécoise en ramenant à l’avant-plan l’essence même du rock. On y sent le caractère et l’attitude de l’interprète, qui co-écrit l’entièreté des pièces avec ses collaborateurs John Nathaniel (Marie-Mai, Final State, Marc Dupré) et Bryan Levesque (Perkins). L’album propose un amalgame de pièces aux sonorités pop rock dont les extraits « On n’se dit pas qu’on s’aime » et « Pourquoi c’est toi » connaissent actuellement un succès populaire sur les ondes des radios à travers la province. S’ajoutent à celles-ci des pistes décoiffantes alors que l’interprète nous transpose dans son univers rock original et retentissant où les mélodies accrocheuses proviennent de guitares éclatantes soutenant la voix saisissante.

Le lancement officiel, à l’image de la rock star aura lieu au Théâtre Plaza (6505 rue St-Hubert) de Montréal, le vendredi 16 octobre 2015 dès 19h30 (18 ans et plus/admission générale). Les billets sont au coût de 10$ et incluent une copie du disque remise sur place. Les billets sont en vente dès maintenant au http://www.andieduquette.com/lancement.html

 

Andie Duquette annonce officiellement la date de sortie et le titre de son premier album

Claudie, HollywoodPQ, 13 septembre 2015

Andie Duquette annonce officiellement la date sortie et le titre de son premier album.

Ça fait longtemps qu’elle en parle, mais cette fois ça y est pour vrai de vrai. Le premier album d’Andie Duquette arrivera en magasins le 16 octobre. Youppi!

En plus de savoir ça, la principale intéressée nous a donné le titre de l’album: Ton problème. Avec un titre comme ça, on est 100% sûrs que ça va avoir autant de chien que son premier extrait, On n’se dit pas qu’on s’aime… et son deuxième (tant qu’à y être), Pourquoi c’est toi.

En plus, elle a vraiment l’air excitée: « ÇA Y EST!!!!! C’est le VENDREDI LE 16 OCTOBRE prochain que la sortie et le lancement de mon premier album “Ton problème” auront lieu!!!!! (…)

Nouveau site web, nouvel album, lancement… Mon coeur débat!!!! Avez-vous aussi hâte que moijQuery15205171697341332133_1458583791112? ROCK AND ROLL!!!!!!! »

Le plus cool là-dedans, c’est que vous allez pouvoir l’appeler pour lui donner vos commentaires!

 

Vous pouvez appeler Andie Duquette à ce numéro!

Karine P., HollywoodPQ, 3 septembre 2015

Vous pouvez appeler Andie Duquette à ce numéro!

Jaser au téléphone avec Andie Duquette, ça vous dit? C’est maintenant possible! 

Eh oui, on entend souvent les artistes dire qu’ils sont prêts à tout pour leurs fans et qu’ils sont disponibles pour eux à tous moments… mais ça vient clairement de prendre une toute nouvelle dimension avec Andie!

« Scoop! À partir de maintenant, il m’arrivera d’allumer ce téléphone pour vous permettre de m’appeler, texter… Soyez à l’affût sur ma FanPage, ça peut être à tous moments! Aujourd’hui, il sera possible de me rejoindre jusqu’à 17h! GO!

 

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés