Dossier de presse de Cynthia Harvey

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Karo Laurendeau, Aller-retour country, MAtv Saguenay-Lac-Saint-Jean, 5 novembre 2016

http://matv.ca/saguenay-lac-saint-jean

 

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Nicolas Gagnon, CHME 94,9 FM, 1 septembre 2016

http://chme949.jimdo.com/

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Rosalie Simard, La radio des chums!, CHLC 97,1 FM, 31 août 2016

http://www.chlc.com/

 

Cynthia Harvey : Une force vive de la nature

Éric Martin, Journal Le Manic, 31 août 2016

Sept-Îles- Accompagnée de Rob Langlois (Bodh’aktan) à la guitare, Cynthia Harvey effectue présentement une tournée de promotion sur la Côte-Nord pour présenter les chansons de son premier album qu’elle a lancé en juin 2016. Une opportunité pour elle d’aller à la rencontre des Nord-Côtiers et d’offrir des prestations dans un cadre intimiste.

Éric Martin

Cynthia Harvey s’est révélée à un plus large public à la suite de son expérience à la première édition de La Voix. « Je me dois de reconnaître que ça m’a donné un très bon coup de pouce sur le plan de la promotion. Ça m’a rendue visible auprès d’un plus large public. Je n’aurais toutefois pas pu me servir aussi bien de cette tribune si je n’avais pas eu d’autres expériences auparavant », insiste celle qui n’a jamais rien pris pour acquis et qui se dit prête à faire tous les efforts requis pour se tailler une place dans le paysage musical québécois.

Pour cette artiste déterminée et fonceuse, chanter est littéralement un besoin viscéral. Un élément de sa vie dont elle ne saurait plus se passer. « C’est devenu clair pour moi quand j’ai eu ma fille. J’avais alors pris un temps d’arrêt pour m’occuper d’elle. Je me suis rendue compte que c’était un réel besoin. Je ne peux pas m’en priver, confie-t-elle. Pour moi, il est naturel de chanter juste, même si j’ai suivi plusieurs cours. Je me considère comme une technicienne de la voix. Je suis de nature perfectionniste. »

Une fille de région

Originaire du Saguenay, l’auteure compositrice interprète a fait ses débuts dans la revue musicale De Céline Dion à la Bolduc de Québec Issime dans laquelle elle a eu l’opportunité d’interpréter plusieurs grandes pointures de la chanson québécoise telles que Céline Dion, Diane Dufresne et Lucille Dumont. « En imitant les autres, j’avais peur de ne pas enarriver à trouver ma propre voix, souligne-t-elle. Cette crainte s’est dissipée à l’écoute de mon premier album. Je ne reconnais pas ces multiples influences dans mon répertoire. »

C’est à cet endroit qu’elle a fait la connaissance de Rob Langlois avec qui elle a travaillé à la réalisation de son premier album. « J’ai eu un contrat de musique à l’Université du Québec à Chicoutimi et je l’ai engagé. On est rapidement tombé amoureux l’un et l’autre sur le plan professionnel. Au départ, on voulait faire un EP (album court), mais on a réalisé qu’on avait suffisamment de matériel pour en faire un album complet. On hésitait à le faire, car on est tous les deux de nature insécure. Fred St-Gelais est venu nous donner la poussée dans le dos qu’il nous manquait », avance-t-elle.

De solides collaborateurs

Même s’ils ont coécrit les paroles et la musique de plusieurs des chansons de ce premier album, Cynthia Harvey et Rob Langlois ont tout de même recouru au service de paroliers de renom, dont Nelson Minville et Amélie Larocque. « Quand je les ai approchés, je leur ai parlé de moi. Dans la vie, je porte de nombreux chapeaux. On leur a envoyé des arrangements musicaux. À ma grande surprise, ils ont été inspirés. Tout s’est fait rapidement. Je me sens choyée qu’ils aient accepté de s’associer à moi. C’est la preuve concrète qu’ils reconnaissent bel et bien mon talent.

Lors de sa visite sur la Côte-Nord, la chanteuse ne voulait pas uniquement se déplacer dans les stations de radio. Elle souhaitait également aller directement à la rencontre des gens. C’est pour ce faire qu’elle a décidé d’offrir gratuitement en compagnie de son guitariste une prestation intimiste de 30 à 35 minutes, le 30 août à 18 h au Edgar Café-bar de Sept-Îles, le 31 août à 18 h au Restaurant l’Orange Bleue de Baie-Comeau et le 1er septembre à 18 h au Resto-Pub Le Chianti de Forestville.

 

Cynthia Harvey : Une force vive de la nature

Éric Martin, Journal Le Nord-Côtier, 29 août 2016

Sept-Îles- Accompagnée de Rob Langlois (Bodh’aktan) à la guitare, Cynthia Harvey effectue présentement une tournée de promotion sur la Côte-Nord pour présenter les chansons de son premier album qu’elle a lancé en juin 2016. Une opportunité pour elle d’aller à la rencontre des Nord-Côtiers et d’offrir des prestations dans un cadre intimiste.

Éric Martin

Cynthia Harvey s’est révélée à un plus large public à la suite de son expérience à la première édition de La Voix. « Je me dois de reconnaître que ça m’a donné un très bon coup de pouce sur le plan de la promotion. Ça m’a rendue visible auprès d’un plus large public. Je n’aurais toutefois pas pu me servir aussi bien de cette tribune si je n’avais pas eu d’autres expériences auparavant », insiste celle qui n’a jamais rien pris pour acquis et qui se dit prête à faire tous les efforts requis pour se tailler une place dans le paysage musical québécois.

Pour cette artiste déterminée et fonceuse, chanter est littéralement un besoin viscéral. Un élément de sa vie dont elle ne saurait plus se passer. « C’est devenu clair pour moi quand j’ai eu ma fille. J’avais alors pris un temps d’arrêt pour m’occuper d’elle. Je me suis rendue compte que c’était un réel besoin. Je ne peux pas m’en priver, confie-t-elle. Pour moi, il est naturel de chanter juste, même si j’ai suivi plusieurs cours. Je me considère comme une technicienne de la voix. Je suis de nature perfectionniste. »

Une fille de région

Originaire du Saguenay, l’auteure compositrice interprète a fait ses débuts dans la revue musicale De Céline Dion à la Bolduc de Québec Issime dans laquelle elle a eu l’opportunité d’interpréter plusieurs grandes pointures de la chanson québécoise telles que Céline Dion, Diane Dufresne et Lucille Dumont. « En imitant les autres, j’avais peur de ne pas enarriver à trouver ma propre voix, souligne-t-elle. Cette crainte s’est dissipée à l’écoute de mon premier album. Je ne reconnais pas ces multiples influences dans mon répertoire. »

C’est à cet endroit qu’elle a fait la connaissance de Rob Langlois avec qui elle a travaillé à la réalisation de son premier album. « J’ai eu un contrat de musique à l’Université du Québec à Chicoutimi et je l’ai engagé. On est rapidement tombé amoureux l’un et l’autre sur le plan professionnel. Au départ, on voulait faire un EP (album court), mais on a réalisé qu’on avait suffisamment de matériel pour en faire un album complet. On hésitait à le faire, car on est tous les deux de nature insécure. Fred St-Gelais est venu nous donner la poussée dans le dos qu’il nous manquait », avance-t-elle.

De solides collaborateurs

Même s’ils ont coécrit les paroles et la musique de plusieurs des chansons de ce premier album, Cynthia Harvey et Rob Langlois ont tout de même recouru au service de paroliers de renom, dont Nelson Minville et Amélie Larocque. « Quand je les ai approchés, je leur ai parlé de moi. Dans la vie, je porte de nombreux chapeaux. On leur a envoyé des arrangements musicaux. À ma grande surprise, ils ont été inspirés. Tout s’est fait rapidement. Je me sens choyée qu’ils aient accepté de s’associer à moi. C’est la preuve concrète qu’ils reconnaissent bel et bien mon talent.

Lors de sa visite sur la Côte-Nord, la chanteuse ne voulait pas uniquement se déplacer dans les stations de radio. Elle souhaitait également aller directement à la rencontre des gens. C’est pour ce faire qu’elle a décidé d’offrir gratuitement en compagnie de son guitariste une prestation intimiste de 30 à 35 minutes, le 30 août à 18 h au Edgar Café-bar de Sept-Îles, le 31 août à 18 h au Restaurant l’Orange Bleue de Baie-Comeau et le 1er septembre à 18 h au Resto-Pub Le Chianti de Forestville.

 

Cynthia Harvey: monter les marches une à la fois

Marie-Pier Lécuyer, Journal Info07, 24 juillet 2016

Un premier album en carrière pour l’artiste

MUSIQUE. Elle lance peut-être un premier album, mais Cynthia Harvey n’en est pas à ses premières armes, elle qui cumule un solide bagage de 23 ans d’expérience.

Si ce nom vous sonne une cloche, c’est qu’elle avait aussi participé à la première saison de La Voix dans l’équipe de Marie-Mai, en 2013.

 Son expérience sur le plateau de La Voix a-t-il changé quelque chose dans sa carrière? «C’est quelque chose de tellement marquant qu’on apprend beaucoup sur soi en vivant des stress comme cela et un autre aspect du métier», explique-t-elle. Elle y a aussi gagné beaucoup de confiance.

 On a aussi pu la voir au sein de la troupe de Québec Issime, notamment avec le spectacle De Céline Dion à la Bolduc et en tant que choriste aux côtés de Martin Deschamps, Daniel Lavoie, Maxime Landry, Marie-Élaine Thibert et plusieurs autres.

Pourquoi lancer un premier album éponyme maintenant? «Parce que j’étais prête à assumer tout ce que je suis maintenant, avant je ne me sentais pas prête», raconte-t-elle d’abord.

 «J’avais l’impression que ce n’était jamais à la hauteur de ce que j’aurais voulu que ce soit, poursuit l’artiste. Pas que je suis rendu meilleure, mais maintenant j’accepte qui je suis.»

Ce premier opus en main, elle parle d’un accomplissement personnel que d’avoir ses chansons, son projet solo bien à elle, mais aussi d’être fière du résultat et du processus.

D’ailleurs, cet opus ne devait pas avoir autant de chansons au départ. D’un projet de EP, le premier album de Cynthia Harvey est devenu un album d’onze chansons.

Elle a d’ailleurs composé un texte sur l’album en plus de collaborer à certaines autres. «De créer à partir d’une page blanche, je ne pensais pas que j’étais capable. Je suis contente de mettre mes idées au profit de mon projet», se réjouit-elle.

Elle admet avoir eu la crainte qu’on entende toutes ses influences provenant notamment de son bagage de choriste. «Je pensais que ça allait être difficile, parce qu’en étant choriste on se moule à l’artiste qu’on accompagne», raconte-t-elle. Mais au final, elle est bien heureuse d’avoir trouvé le son qui lui colle à la peau.

L’opus réalisé par Robert Langlois (Bodh’aktan, Marie-Mai), auquel ont collaboré notamment Amélie Larocque, Fred St-Gelais, Marie-Mai et Nelson Mainville. «Tous les chansons la rejoignent à un degré ou à un autre, assure-t-elle. «Je voulais vraiment pouvoir les assumer ou les avoir vécus.»

On compte aussi une chanson en anglais à la toute fin de l’album, You’re the One I Love», une chanson composée par Guy Bolduc, décédé en 2013 dans la tragédie de Lac-Mégantic, et qui devait participer au processus de création de l’album. Une belle façon de lui rendre hommage, raconte Cynthia.

Après 23 ans aux côtés des autres, elle est maintenant prête à défendre son projet, à sortir de l’ombre. «Je veux me concentrer là-dessus, je mets pas mal mes œufs là-dedans.»

Mais pas question de sauter des étapes. On l’a d’ailleurs rencontré lors de son passage dans la région pour présenter deux spectacles en formule 5 à 7, un à La Grange et l’autre à L’Alambic, elle qui croit beaucoup à aller chercher les gens un à un, de prendre le temps de se faire connaître. «Moi dans ma vie j’ai toujours monté les marches une par une, bien tranquillement, même si des fois ça me disait tu peux en sauter une. Mon petit côté terre-à-terre me disait de les monter tranquillement en me disant si jamais tu en redescends une, tu ne vas pas te fouler la cheville», philosophe-t-elle. 

 

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Sébastien Parent, Espresso allongé, Unique FM, 20 juillet 2016

http://www.1031fm.ca/

 

Cynthia Harvey sort de l'ombre

Valérie Lessard, Journal Le Droit, 19 juillet 2016

Le cap de la quarantaine franchi, Cynthia Harvey sortait son tout premier album en juin.

Du même souffle, elle est ainsi sortie de l'ombre des nombreux artistes qu'elle a accompagné comme choriste (de Luc De Larochellière et Daniel Lavoie à Marie-Élaine Thibert et Maxime Landry) ou dont elle a repris les pièces lors d'événements corporatifs ou dans le cadre du spectacle De Céline Dion à la Bolduc de Québec Issime, entre autres.

«Cet éponyme représente le vrai départ de ma carrière solo», souligne fièrement la Saguenéenne, qui vient faire découvrir son matériel au public gatinois lors de deux prestations dans la région, cette semaine.

«Pour y arriver, il a fallu que j'accepte de me prioriser, de me mettre de l'avant», renchérit-elle.

Et qu'elle trouve sa voix. Celle qu'elle allait mettre à son service et non au service des autres.

«Quand on est choriste, on se moule à la personne avec qui on chante. Et quand on reprend les pièces des autres dans un spectacle comme celui de Québec Issime, c'est dans des versions qui ressemblent à celles des interprètes originaux, parce que c'est ce que les gens veulent entendre, explique Cynthia Harvey. Ce que je craignais le plus, dans l'exercice d'enregistrer un premier disque, c'était qu'on entende trop toutes mes influences, qu'on n'entende pas ma voix à moi... Heureusement, mon réalisateur [Rob Langlois], qui est aussi un ami à moi depuis longtemps, l'a trouvée avant que je la trouve moi-même!»

Si elle roulait déjà sa bosse comme choriste et soliste dans des groupes depuis plusieurs années, en plus d'enseigner le chant, son passage à La Voix au sein de l'équipe de Marie-Mai en 2013 aura marqué une première étape importante pour elle, dans ce processus. Une façon de tester ses limites et capacités pour celle qui n'avait encore jamais foulé un plateau de télévision.

L'interprète ne cache pas que la quarantaine et l'expérience accumulée lui font moins craindre le regard des autres. «Peut-être qu'à 30 ans j'aurais eu trop peur pour accepter tout ce que je n'aimais pas dans ma voix à ce moment-là et que j'assume totalement aujourd'hui.»

Avoir 40 ans lui permet également de parler d'amour «d'une autre façon, avec un vécu différent», qu'elle lance un message d'espoir pour sa fille avec Quelqu'un pour toi (un texte de Nelson Minville) ou qu'elle évoque de front la séparation entre deux adultes et l'impact sur leur «enfant pour qui on doit faire la paix» (Pour ce qu'il reste). 

«C'est un texte qu'il m'aurait été impossible de chanter si je ne l'avais pas vécu.»

Son roman à elle

Pour Cynthia Harvey, son éponyme équivaut donc à «un constat de vie». 

«C'est mon roman à moi, explique-t-elle. Mais je livre mes histoires réglées. Parce que pour me mettre à nu comme ça devant les gens, je devais non seulement choisir les chansons auxquelles j'étais à l'aise de prêter ma voix, mais surtout que les émotions qu'elles mettent en musique soient bien réglées dans ma tête.»

Lors de ses deux arrêts dans la région, l'auteure, compositrice et interprète sera accompagnée de Rob Langlois (Marie-Mai et Bodh'aktan) et Éric Gousy (Marc Dupré et Bodh'aktan). 

En mode acoustique «mais énergique», promet-elle, elle offrira 30 minutes de musique, histoire de donner une première occasion au public d'apprivoiser son matériel dans le cadre d'un 5-à-7.

«Je monte les marches une à une pour ne pas les débouler. J'ai toujours avancé à mon rythme et c'est ce que j'entends continuer à faire, étant donné que c'est entre autre ce qui m'a permis d'arriver là où j'en suis aujourd'hui», conclut la principale intéressée, philosophe et sereine.

Pour y aller

Quand? Mardi 19 juillet, de 17h à 19h

Où? La Grange de la Gatineau

Renseignements: 819-827-3164

--

Quand? Mercredi 20 juillet, de 17h à 19h

Où? L'Alambic

Renseignements: 819-205-5755

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Keven Plamondon, Le retour de Maski, FM 103,1, 15 juillet 2016

http://www.1031fm.ca/

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Nicolas Bellemare, Espace futé, CFUT 92,9 FM, 15 juillet 2016

http://www.929cfut.com/

 

ENTREVUE

Caroline Tétreault, Que l'outaouais se lève, 104,7 FM, 15 juillet 2016

http://www.fm1047.ca

 

Cynthia Harvey: après La Voix, un album!

Marie-Claude Doyle, Échos Vedettes, 25 juin 2016

Candidate dans l’équipe de Marie-Mai à La Voix, en 2013, Cynthia Harvey a récemment lancé son premier disque éponyme dans sa région, à Jonquière. «C’était important pour moi de lancer l’album dans mon patelin parce que ce sont les gens de chez nous que je sens derrière moi. Ce sont eux qui m’encouragent, qui font ma promotion, alors je trouvais que ça aurait été un non-sens de ne pas le présenter à eux.»

L’artiste, qui sillonnera les routes du Québec avec son spectacle (voir les dates sur son site internet et sa page Facebook), était fin prête à présenter son matériel, dont elle signe paroles et musique sur quelques pièces. Coproduit par son conjoint, Hugues Lavoie, le disque est réalisé par Rob Langlois (Marie-Mai). Parmi les collaborateurs, on compte Nelson Minville, Marie-Mai, Fred St-Gelais et Tim Brink — qui était dans l’équipe d’Ariane Moffatt dans la dernière saison de La Voix —, avec qui elle fait un duo. «Je suis quelqu’un qui a du caractère, mais qui est aussi extrêmement sensible. J’aime chanter du rock, mais j’ai aussi un côté qui est très doux. J’ai fait beaucoup de jazz, des ballades... Sur le disque, on voulait offrir tout l’éventail de ma voix et, en même temps, faire un album qui se tient.» Il y a notamment la chanson Déjeuner en paix, de Stephan Eicher, et une en anglais de Guy Bolduc, le chansonnier décédé dans la tragédie à Lac-Mégantic et auquel elle a voulu rendre hommage. Sa fille, Eve Dallaire, 19 ans, qui s’est rendue jusqu’aux auditions à l’aveugle de La Voix, en 2014, continue à faire de la musique pour le plaisir.

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Richard Courchesne, Le retour de Courschesne, KYK Radio X 95,7 FM, 17 juin 2016

http://saguenay.radiox.com/

 

CRITIQUE

Richard Dion, Musicomania, 16 juin 2016

La chanteuse du Saguenay s’est fait découvrir lors de la première édition de La Voix dans l’équipe de Marie-Mai. Elle présente aujourd’hui son tout premier album après une carrière de chanteuse soliste de plus de 20 ans. L’artiste à la voix profonde et puissante attire rapidement l’attention, mais le CD semble progresser et prendre de l’ampleur pour atteindre sa vitesse de croisière à la 4e piste, l’excellente « Parfum de déjà-vu ». À ne pas rater avant la fin sa version bien personnelle de « Déjeuner en paix » de Stephan Eicher, ainsi qu’un duo avec Tim Brink, « Pour ce qu’il reste ». L’album a été réalisé par Rob Langlois (Marie-Mai) qui a aussi composé toutes les chansons en compagnie de Cynthia, avec quelques collaborateurs (Marie-Mai, Fred St-Gelais, Nelson Minville, etc.). L’album est peut-être quelque peu inégal, mais il contient plusieurs morceaux de grande qualité et bien divertissants.

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Julie Larouche, Le Téléjournal, ICI Radio-Canada Télé, 13 juin 2016

http://ici.radio-canada.ca/

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Doris Larouche, Café, boulot, Dodo, ICI Radio-Canada Première, 13 juin 2016

http://ici.radio-canada.ca/

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Louis-Charles Desbiens, Debout la planète, Planète 104,5, 13 juin 2016

 

Un premier album qui lui ressemble

Anne-Marie Gravel, Journal Le Quotidien, 11 juin 2016

Cynthia Harvey lance enfin son album éponyme. Le processus a semblé interminable à l'artiste, mais il lui a permis de trouver son identité propre et d'offrir un opus qui n'aurait jamais pu voir le jour il y a quelques années à peine. Un disque de 11 titres qui lui ressemble, avec un côté rock, mais aussi plus tendre, qu'elle présentera au public pour une première fois lundi soir à Jonquière.

Le produit devait d'abord prendre la forme d'un EP, mais il s'est vite transformé en album.

«C'est Fred St-Gelais qui nous a poussés à nous lancer. Il a écouté le matériel, puis nous a dit que nous avions du matériel pour un album complet. Quand Fred te dit ça, tu l'écoutes», affirme en riant Rob Langlois, réalisateur de l'album.

«À l'âge que j'ai maintenant, j'ai décidé d'y aller ''all in''», ajoute Cynthia Harvey. «Avant, j'étais juste heureuse de pouvoir chanter. Maintenant que j'ai tenté l'expérience de chanter mes propres chansons, je sais que ça change bien des affaires», confie-t-elle.

Après avoir interprété les pièces des autres pendant des années, elle craignait de ne pas trouver son identité. Au contact du réalisateur Rob Langlois et de son équipe, toutes ses craintes se sont évanouies.

«C'est un travail d'équipe. Seule, j'ose moins. À deux, ça donne des ailes», assure celle qui a posé sa marque sur la majorité des mélodies. Elle a aussi composé les paroles de la pièce Regarde un peu.

«À force de travailler avec elle, j'ai vu qu'elle avait de bonnes idées. Je l'ai poussé à écrire», affirme Rob Langlois qui pour sa part, vivait sa première expérience de réalisateur.

Cynthia Harvey a réalisé tout un cheminement au cours de cette expérience.

«Il y a cinq ans à peine, je n'arrivais pas à m'écouter chanter. J'ai appris à accepter mes imperfections. Il y a quelque temps, j'aurais fait un album complètement aseptisé. Là, je présente quelque chose de très organique. J'ai appris que souvent, c'est dans les imperfections que se trouve la beauté.»

L'équipe qui l'entoure n'est pas étrangère à la confiance que l'artiste a acquise. En plus de Rob Langlois, Cynthia Harvey a pu compter sur des collaborateurs solides.

Le «mastering» et le mixage de l'album ont été confiés à Luc Tellier, qui a notamment travaillé avec David Usher et Simple Plan.

Fred St-Gelais a également participé à l'album en se chargeant de quelques guitares et en signant le texte de Je souris avec Marie-Mai et Rob Langlois.

Nelson Mainville, qui a écrit pour nombre d'artistes dont Mario Pelchat, Roch Voisine, Marc Dupré et Kevin Parent, signe pour sa part le texte de Quelqu'un pour toi.

Les deux acolytes de Cynthia Harvey dans Ménage à 3 et ne partie du Choeur Expérience Gospel qu'elle a collaboré à créer ont aussi participé à l'album.

«Tous mes amis sont là», affirme-t-elle. «L'équipe s'est bâtie au début et on a gardé nos joueurs jusqu'à la fin. D'autres se sont aussi greffés à l'équipe. Être si bien entourée, ça donne confiance, c'est sûr», confirme celle qui propose également le duo Pour ce qu'il reste avec Tim Brink, candidat de la dernière édition de La Voix.

Cynthia Harvey assure que l'album lui ressemble. «Il va chercher qui je suis. J'ai du caractère, mais je suis sensible aussi.»

À quelques heures du lancement, l'artiste est fébrile. Pour elle, il était impensable de présenter son album ailleurs que dans la région.

«C'était primordial. C'est les gens d'ici que je sens derrière moi», affirme celle qui espère maintenant que le fruit de son travail trouvera son public.

«J'espère avoir la chance de le faire entendre à plus de gens possibles pour avoir la chance d'aller jouer devant le plus grand nombre possible», affirme-t-elle simplement.

Le lancement de l'album de Cynthia Harvey aura lieu le lundi 13 juin à 18h30, au Calypso de Jonquière. L'entrée est gratuite, mais il faut réserver sa place au www.cynthiaharvey.ca.

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Marie-Ève Jean, Rouge café, Rouge FM, 10 juin 2016

http://saguenay.rougefm.ca/

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Marie-Christine Bernard, Rythmez vos matins, Rythme FM 98,3, 10 juin 2016

http://www.rythmefm.com/

 

 

La Saguenéenne Cynthia Harvey lance son premier album

Audrey-Anne Maltais, Journal Le Courrier du Saguenay, 9 juin 2016

MUSIQUE. Après plus de 20 ans de carrière dans la musique, la Saguenéenne Cynthia Harvey lance son premier album, presque entièrement composé de pièces originales. La chanteuse procédera au lancement officiel de l'album éponyme, le 13 juin, au Calypso de Jonquière.

Découverte du public lors de la première édition de La Voix, Cynthia Harvey, qui avait déjà une grande expérience de la scène, a indiqué que l'émission lui a donné la confiance qu'il lui manquait pour se lancer dans la production d'un album.

« Je n'aurais jamais pensé faire des compositions, je n'osais pas. J'avais plein d'idées, mais de les assumer, je ne pouvais pas décider ça toute seule. J'avais besoin de quelqu'un pour me dire que c'était correct et c'est ce que Rob [Langlois] a fait pour moi », a-t-elle expliqué.

Travail de longue haleine

Après deux ans de travail, la chanteuse peut enfin dévoiler le fruit de son labeur.

« Les premières personnes qui ont entendu l'album ont toutes dit la même la chose, soit que c'est un album qui s'écoute du début à la fin, comme dans le temps », a souligné le réalisateur Robert Langlois.

Pour ce dernier, ce n'est plus le cas avec les albums réalisés aujourd'hui.

« On va retrouver trois ou quatre chansons très fortes et le reste est là pour qu'il y ait un album. Même que les artistes ne font plus d'album du tout et sortent une chanson à la fois », a-t-il ajouté.

Cynthia a précisé que son album pourrait être qualifié de pop, mais passant autant par le rock que par le folk. On y retrouve aussi plusieurs collaborations, entre autres, avec Fred St-Gelais, Marie-Mai, Luc Tellier et Tim Brink.

La chanteuse a d'ailleurs réussi tout un accomplissement avec sa première chanson Dans mon scénario, qui s'est retrouvée quelques jours dans le TOP 10 du palmarès francophone d'iTunes.

« Je suis comblée! J'essaye de vivre au jour le jour et je trouve que c'est parfait. J'ai toujours de belles surprises et ça va toujours au-delà de ce que je pensais », a confié Cynthia Harvey.

Cette dernière aura d'ailleurs la chance de faire la première partie du spectacle de Marc Dupré, le 1er juillet, à la Zone portuaire de Chicoutimi.

Hommage à Guy Bolduc

La dernière chanson de l'album, You're the One I Love se veut un hommage au guitariste originaire de la région, Guy Bolduc, qui a perdu la vie dans la tragédie de Lac-Mégantic.

Le guitariste était un bon ami de Robert Langlois et ils devaient réaliser l'album de Cynthia Harvey ensemble.

« L'année où on a commencé à travailler sur l'album, il est décédé. Il travaillait sur un autre projet en même temps et cette chanson en faisait partie. On a demandé à la famille et au coauteur si on pouvait faire une version sur l'album et ils ont accepté », a précisé M. Langlois.

Le mot du réalisateur à l'intérieur de la pochette de l'album lui est d'ailleurs dédié.

On peut y lire: « Nous devions y travailler ensemble… Il est imprégné de ta présence et de la poussée dans le dos que j'ai senti de la première à la dernière note… »—

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

François Fortin, TVDL, 9 juin 2016

http://www.tvdl.tv/

 

ENTREVUE

Ann Marie Roberge et Jessica Raymond, La Renverse, CFAK 88,3 FM, 9 juin 2016

 

 

La choriste sort de l'ombre

Bruno Lapointe, Le Journal de Montréal, 5 juin 2016

Depuis plus de 20 ans, Cynthia Harvey prête sa voix aux chansons des autres. Mais aujourd’hui, la chanteuse de 40 ans est enfin prête à sortir de l’ombre, à prendre les devants et à «accepter toutes ses imperfections», une démarche nécessaire pour la sortie de son premier album.

Elle a été choriste pour Daniel Lavoie, Maxime Landry, Marie-Élaine Thibert et autres Hugo Lapointe. Elle a chanté les airs de Céline Dion, Diane Dufresne et Lucille Dumont auprès de la troupe Québec Issime. Elle a enseigné le chant, donné des spectacles et même participé à la première saison de La Voix, en 2013. Mais jamais elle n’avait osé lancer un album.

«Les gens me disaient que j’avais ce qu’il faut pour endisquer. Mais j’étais beaucoup trop exigeante envers moi-même; j’aurais voulu que la musique soit intellectuellement parfaite, que les paroles soient d’une grande poésie à n’en plus ­finir... La Voix m’a donné la poussée de confiance dont j’avais besoin», explique Cynthia Harvey. Participante dans ­l’équipe de Marie-Mai, elle s’est inclinée devant Valérie Amyot dans la ronde des duels.

Trouver sa voix

Tout de même, après avoir passé toute sa carrière à chanter les succès des autres, Cynthia Harvey a eu peur de ne pas parvenir à trouver son identité vocale propre et créer ses propres chansons. Une crainte qui s’est vite dissipée au cours de l’enregistrement de cet album éponyme, en vente dès vendredi.

«J’écoute mon album et je suis contente. Je m’entends, moi, pas les autres dont j’ai déjà chanté les chansons. Oui, on peut ­remarquer certaines de mes influences, mais c’est ma voix, c’est qui je suis qu’on entend et que je reconnais», explique-t-­elle.

Mais le public, lui, la reconnaîtra-t-il? Après tout, trois années se sont écoulées depuis son passage à La Voix, émission qui l’a révélée à l’ensemble des ­Québécois. Cynthia Harvey préfère ­demeurer réaliste, quitte à repartir à zéro s’il le faut.

«C’est impensable de se dire que les gens vont se souvenir de nous; il y a tellement de gens qui passent par des émissions de la sorte. Mais moi, ça, je m’en fous un peu. Je ne cherche pas à être connue à tout prix; mon bonheur, c’est de savoir que je vais être capable de chanter la semaine prochaine, le mois prochain, pour gagner ma vie. C’est tout ce qui compte pour moi», conclut-elle.

â–ºLe premier album de Cynthia Harvey sera en vente dès vendredi.

 

Je sors ou je reste

Camille Dufetel, Journal 24h, 10 mai 2016

Extrait musical: Dans mon scénario

On connaît l’artiste originaire du Saguenay Cynthia Harvey depuis la première édition de La Voix: cette chanteuse soliste, qui a notamment participé à la production De Céline Dion à la Bolduc de Québec Issime, est à la veille de sortir un album homonyme - sortie prévue le 10 juin. En attendant, elle nous propose un premier extrait, Dans mon scénario, composé en collaboration avec Rob Langlois. 

Rendez-vous sur la page Facebook Cynthia Harvey Officiel

 

Dans mon scénario: premier extrait de l'album éponyme de Cynthia Harvey

Joanie Chrétien, Rouge FM 96,9, 8 mai 2016

Je vous en ai parlé cet hiver, Cynthia Harvey que nous connaissons très bien, ici dans la région, nous présente son premier extrait «Dans mon scénario», une chanson qui a été composé par elle-même et Rob Langlois.

Il faut également préciser que l'album Éponyme de Cynthia sera en magasin à partir de 10 juin prochain.

 

ENTREVUE

Martin Levac, L'autre voix, CKVL 100,1 FM, 8 mai 2016

http://www.100-1fm.com/

 

Rob Langlois réalise le EP de Cynthia Harvey de La Voix

Karine P, Hollywood PQ, 6 mai 2016

Cynthia Harvey de La Voix présente Dans mon scénario.

À l’aube de présenter son premier album éponyme, Cynthia Harvey offre l’extrait Dans mon scénario.

Le premier extrait, Dans mon scénario, a été composé par Cynthia en collaboration avec Rob Langlois. Ce dernier signe également les paroles de cette pièce en compagnie d’Ève Langlois-Lebel. Dans mon scénario offre un avant-goût de ce premier album où s’entremêlent force de caractère et tendresse.

En magasin à compter du 10 juin, l’album éponyme de Cynthia Harvey sera lancé dans son patelin, à la Salle le Calypso à Jonquière, le 13 juin prochain

Pour entendre Dans mon scénario, c’est par ici. 

 

Cynthia Harvey planche sur un album

Janie Pelletier, Le Journal de Québec, 5 avril 2015

Un agréable imprévu est survenu dans la carrière de Cynthia Harvey. L’interprète d’expérience devait présenter un mini-album ce printemps, mais son projet s’est finalement métamorphosé pour devenir un album complet. La Chicoutimienne risque donc d’être occupée, pour les mois à venir.

Cynthia Harvey possédait assez de chansons pour faire un album plutôt qu’un EP, mais ne souhaitait pas précipiter les choses ou gâcher quoi que ce soit en allant trop vite.

«On a fait le mixage avec Fred St-Gelais [Marie-Mai] et il était tellement emballé, il ne comprenait pas pourquoi je ne faisais pas un album. Disons que ça ne m’a pas pris pas grand-chose pour dire oui!», raconte-t-elle.

11 nouvelles chansons

Ainsi, la chanteuse planchera sur 11 nouvelles chansons lors des prochains mois, aux côtés de son producteur Rob Langlois et de Fred St-Gelais, qui mixera l’ensemble de l’album.

«Je suis vraiment contente parce qu’il est super occupé entre deux voyages aux États, mais il embarque quand même. Je me dis que c’est parce qu’il croit sérieusement au projet», ajoute Cynthia Harvey.

Nous ne pourrons toutefois entendre ses nouvelles chansons à la 20e édition du Festival Jazz et Blues de Saguenay, cette année, qui débutera dans un peu plus d’une semaine. «On me l’a demandé, mais mon matériel n’est pas jazz ou blues. Je ne veux pas mélanger les choses. L’an prochain j’espère être là», précise celle qui avait assumé la première partie de John Pizzarelli l’an dernier.

Ménage à 3

Outre son projet solo, Cynthia Harvey fait également partie de la formation Ménage à 3, aux côtés de ses amis Marie-Noëlle Claveau et Patrice Arton. «On commence à récolter les graines qu’on a semées; on commence tranquillement à faire des shows à l’extérieur de la région», précise l’interprète de la région.

 

Rob Langlois réalise le EP de Cynthia Harvey de La Voix

Alexandra, Hollywood PQ, 25 Février 2015

Rob Langlois réalise le EP de Cynthia Harvey de La Voix.

Rob Langlois, mieux connu pour être le bassiste de Marie-Mai, se lance dans la réalisation.

Il travaille présentement sur le EP de Cynthia Harvey,  qui était dans l’équipe de Marie-Mai lors de la première saison de l’émission. On comprend d’où vient le contact entre Rob et elle! Mais, selon Le Réveil, les deux se seraient rencontrés bien avant alors qu’ils habitaient au Saguenay. C’est Cynthia qui enseignait le chant à la fille du musicien. Après avoir remarqué ses talents, ils auraient travaillé ensemble et auraient même fait un spectacle! Le mini-album devrait voir le jour au mois d’avril prochain.

Rob Langlois fait également partie du band Bodh’aktan. Le groupe part aujourd’hui en tournée pour l’Allemagne, le Luxembourg et la France où il fera une série de concerts. Très cool!

 

Une équipe d'enfer

Laura-Jessica Boudreault, Le Journal de Québec, 5 février 2015

Un nouveau partenariat d’artistes risque de plaire au public québécois. Cynthia Harvey et Rob Langlois ont dévoilé, hier, la première chanson originale qui se retrouvera sur le mini album éponyme qui sera lancé au printemps.

«Nous avons développé un son unique qui risque de charmer les Québécois. Nous avons créé des mélodies qui déchirent, à l’image de Cynthia Harvey», souligne le duo.

C’est Rob Langlois qui réalise les chansons pour sa plus récente complice.

«Nous deux, ça clique vraiment. Nous aimons les mêmes arrangements musicaux, jouer avec les différents styles: folk, jazz, rock, pop et country. C’est notre univers que nous proposerons au public. C’est magique», explique Rob Langlois.

Le mini album, qui sortira en avril, est composé de quatre créations et d’une reprise.

Collaborations

«Nous avons de bons collaborateurs sur notre disque, indique Cynthia Harvey. C’est vraiment agréable de voir que des artistes veulent faire partie de notre beau projet.»

Même s’ils n’écartent pas la possibilité de sortir un album complet dans les prochaines années, le duo d’artistes préfère prendre le pouls des gens.

«Nous avons le matériel pour le faire, mais je préfère attendre de le tester avant d’aller de l’avant, admet MmeHarvey. Ça demande beaucoup de temps et d’argent, faire un album avec une dizaine de chansons. Je préfère, pour l’instant, faire des mini albums avec du stock vraiment solide, et nous verrons pour la suite.»

Tournée

Après la sortie de l’album, une tournée des villes du Québec sera amorcée.

Cynthia Harvey, Rob Langlois et des musiciens du groupe Bodh’aktan seront donc réunis pour une tournée des festivals.

«Avec Cynthia Harvey, c’est live que ça se passe. Elle est vraiment solide en show», confie M. Langlois.

L’inséparable duo offrira deux versions du spectacle: un plus intime pour les petites salles en région et un plus flamboyant pour les gros festivals.

«Nous avons hâte de rencontrer des gens de partout», affirme la chanteuse qui souhaite être présentée dans toutes les régions du Québec.

Sortir de l'ombre

Cynthia Harvey, qui est bien connue en tant que choriste pour différents artistes, est réellement sortie de l’ombre lors de sa participation à l’émission La Voix.

«Ça fait plus de 20 ans que je fais ce métier, et maintenant, j’ai envie de faire découvrir mon propre univers. Ma participation à La Voix m’a donné une plus grande crédibilité et ça m’a fait connaître du grand public. Ce n’était que le début d’une autre belle aventure.»

 

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés