Dossier de presse de David Usher

Octobre - Décembre 2012
Septembre 2012

 

Du David Usher et du Moist à la sauce rock

Benoit Sabourin, Le Bulletin, 3 juillet 2013

Les adeptes de David Usher et de Moist seront comblés le 13 juillet lorsque le Montréalais d’adoption débarquera au parc Maclaren dans le cadre de Buckingham en Fête.

En tournée pendant tout l’été à travers différents festivals au Québec et en Ontario, l’auteur-compositeur-interprète bien connu de la scène rock alternative canadienne s’apprête à renouer avec ses collègues de Moist cet automne.

Mais pour l’instant, il compte bien présenter essentiellement son matériel solo. Sa prestation prévue dans le secteur de Buckingham sera un condensé rock des meilleures pièces de son ancienne formation greffées aux tubes de Songs from the Last Day on Earth, son dernier opus.

«Nous parlons présentement de revenir ensemble. Nous allons probablement commencer à faire des spectacles autour de Noël. Mais pour Buckingham en Fête, je jouerai du matériel de Moist, mais ce n'est pas un «show» de Moist, souligne Usher au bout du fil. 

Les festivaliers pourront probablement entendre les deux pièces francophones de son dernier disque. D’ailleurs, il aime bien dire que la langue de Molière est importante à ses yeux lorsqu’on aborde la question linguistique.

«C’est très important pour moi parce que mes filles étudient à l’école francophone, raconte-t-il. Elles sont complètement bilingues. C’est important pour moi d’essayer. Enregistrer une nouvelle chanson en français est un défi pour moi. J’apprends chaque fois. C’est un processus sans fin.»

Pour Usher, un gars qui a vendu 1,4 million d,albums à travers sa carrière solo et son périple avec Moist, pas question de fermer la porte à la carrière solo même si le groupe semble prêt pour une réunion sous les projecteurs. Est-ce qu'on reverra David Usher seul un jour ou l'autre à compter de cet automne ?

 

David Usher chantera à La Sarre

Myriam Grenier, Abitibi Express, 24 juin 2013

L'ancien chanteur du défunt groupe Moist, David Usher, débarquera dans la région pour chanter à La Sarre en fête.

Son spectacle se tiendra sous le chapiteau de la 4e Avenue Est le jeudi 25 juillet, juste après celui du groupe jeune public Les Petites Tounes. La veille, la famille est invitée au cinéma en plein-air sur le site des Saltimbanques. [...]

 

David Usher en 13 questions: Entrevue HPQ

Hollywood PQ, Laurie, 7 juin 2013

On ADORE David Usher. Surtout quand il parle en français! L’auteur-compositeur-interprète chante comme un dieu, est beau, attentionné, terre-à-terre et généreux de sa personne! On aime bien lorsqu’il nous chante la pomme, mais aussi l’entendre parler de sa petite famille. En plus, il vit à MONTRÉAL! Quels sont les meilleurs endroits où le spotter? Voici David Usher en 13 questions HollywoodPQ!

Pssst: Un retour de Moist bientôt? David Usher a publié une photo sur sa page Facebook mentionnant des nouvelles de son groupe Moist… on est TRÈS excité et on a hâte d’avoir plus de détails sur ce possible retour de ce groupe culte!!!

« MOIST news! We’ve been talking and its been great. ill update you soon here and via twitter @davidusher. Pass it on! »

1. Quel est ton statut Facebook actuel? (célibataire, en couple c’est compliqué, dans une relation ouverte)

David Usher: Marié.

2. Es-tu un bon gars ou bad guy?

D.U: Un peu des deux. 

3. Où est-ce que l’on risque de te croiser?

D.U: Dans le Mile-End!

4. Quelle chanson écoutes-tu en boucle en ce moment?

D.U: Ma fille écoute toujours du Taylor Swift, alors ce serait une chanson d’elle! 

5. Quelle personne t’intimide le plus?

D.U: Leonard Cohen. 

6. Qui est ton/ta sex symbol?

D.U: Leonard Cohen. 

7. Raconte-nous ton expérience la plus folle avec l’un de tes fans?

D.U: Des fans ont voyagé jusqu’à Vancouver et ont laissé des boîtes remplies de cheveux et de pilules devant mon casier postal. 

8. Que feras-tu la dernière soirée avant la fin du monde?

D.U: Je serai avec mes filles, ma femme et mes amis. Nous sommes un groupe de crazy gypsies. Je resterai à Montréal dans mon quartier: j’aime la créativité et l’expérience que m’apportent cette ville!

9. As-tu le sang chaud ou la tête froide?

D.U: Les deux, ça dépend des jours. 

10. Combien de temps prends-tu pour te préparer avant de sortir?

D.U: Une minute. 

11. Fumeur ou non-fumeur?

D.U: Non-Fumeur!

12. Quel est ton mood du moment?

D.U: Good, bon mood! 

13. Végétalien ou amateur de viande?

D.U: Définitivement amateur de viande!

Un GROS merci à David pour son temps!!! Suivez le en direct sur Twitter @davidusher. 

 

 

David Usher et Jean-Marc Couture à Buckingham en fête.

TVA Gatineau / Ottawa, Nouvelles locales, 22 mai 2013 

Les organisateurs de Buckingham en fête ont dévoilé la programmation de la 23e édition de l'événement qui se déroulera du 11 au 14 juillet prochain. 

[...]

Samedi le 13 juillet, David Usher et Kim Mitchell sont en spectacle tandis que dimanche, dernier jour du festival, le Boogie Wonder Band animera la foule.

 

Jean-Marc Couture, David Usher et Lulu Hughes à Buckingham en fête 

Radio-Canada, 22 mai 2013

Le Festival d'été Buckingham en fête aura bel et bien lieu cette année. Mettant fin au doute qui planait depuis cet hiver sur la tenue de l'événement en raison d'un déficit, les organisateurs ont dévoilé mardi les détails de la programmation.

Jean-Marc Couture, gagnant de Star Académie 2012, Bryan Tyler, Lulu Hugues et le Montreal All City Big Band, Kim Mitchell, David Usher et le Boogie Wonder Band figurent parmi les artistes qui se produiront dans le cadre de l'événement.

Le 23e festival se tient au parc MacLaren, sous le pont Brady, dans le secteur de Buckingham, à Gatineau, du 11 au 14 juillet.

L'an dernier, l'événement avait attiré quelque 30 000 spectateurs.

En mars, les organisateurs avaient annoncé un déficit de 20 000 $. Ils s'étaient associés à C-Show productions afin d'évaluer les possibilités pour assurer l'avenir de l'événement.

 

Un Buckingham en fête plus vivant que jamais

Jessy Laflamme, Le Droit, 22 mai 2013

Alors qu'il y a seulement quelques mois on craignait pour la survie de Buckingham en fête, les organisateurs de ce festival ont confirmé, hier, la présence, entre autres, de David Usher, de Jean-Marc Couture et du Boogie Wonder Band sous le pont Brady du 11 au 14 juillet. [...]

Le samedi sera une soirée dédiée à la musique anglophone avec l'ancien leader du groupe Moist, David Usher et la légende du rock canadien, Kim Mitchell. Le dimanche soir, le groupe de l'Outaouais Under Cover prendra la scène d'assaut tout juste avant le Boogie Wonder Band qui fera revivre le disco.

Plusieurs artistes de la région complèteront la programmation et auront la chance de se produire sur la scène principale du festival. Les fins de soirées se dérouleront dans les bars du secteur Buckingham.

 

Le Festival du bleuet poursuit la tradition 

Denis Hudon, Journal de Québec, 10 mai 2013

DOLBEAU-MISTASSINI - Hommage à Styx, Manu Militari, les Loco Locass, David Usher, les Trois Accords, Mes Aïeux et l’humoriste-imitateur Stéphane Bélanger seront de la 53e édition du Festival du bleuet de Dolbeau-Mistassini, du 31 juillet au 4 août.

C’est l’humoriste Stéphane Bélanger qui ouvrira le bal le mercredi, en première partie du spectacle Hommage à Styx-The Grand Illusion. Le chanteur Steve Forget sera à la tête de cet hommage, lui qui avait été pressenti pour prendre la relève après le départ de Dennis DeYoung de ce groupe mythique. Une soirée qui se conclura avec DJ Blaas.

Le hip-hop sera au cœur de la soirée du jeudi avec Manu Militari qui viendra présenter son tout dernier album, Marée humaine. C’est ensuite le groupe très engagé Loco Locass qui se présentera sur la grande scène. André Richard aura la tâche de poursuivre la soirée, cette fois sous le chapiteau.

Après le succès de l’an passé, le Festival du bleuet revient avec son Super Vendredi en offrant trois spectacles. D’abord, l’artiste international David Usher qui a vendu 1,4 million d’albums présentera son spectacle Songs From The Last On Earth. Ensuite, les Trois Accords entraîneront le public dans sa folie contagieuse. Puis, le Bleuet d’adoption DJ Dan Desnoyers terminera la soirée jusqu’aux petites heures du matin.

Les amateurs d’Elvis, de comédies musicales, de chansons québécoises ou françaises, de rock, seront servis à souhait avec une production originale intitulée Line Lessard et ses hommes.

Le groupe Mes Aïeux clôturera les spectacles professionnels du Festival tandis que DJ Steve’O terminera la soirée.

Quant au Prix de la chanson, il fait relâche cette année.

Le combat des cités

Une nouveauté dans le cadre des Fêtes du 175e de la région alors que le Festival du bleuet offrira le premier Combat des cités, les 3 et 4 août.

Inspiré des Jeux Inter-villes en Europe, cette compétition mettra à l’œuvre des équipes de partout en région. L’enjeu: être couronné champion et mettre la main sur une bourse de 25 000 $, qui sera versée à une œuvre ou à un organisme de la municipalité gagnante.

Les concurrents auront à performer dans différentes épreuves sportives, culturelles et de connaissances générales. La grande finale sera disputée le dimanche 4 août.

 

David Usher en spectacle à St-Jean-sur-Richelieu; notre article 

Marie-Hélène Amyot, Tempo Magazine

C’est devant une salle comble, composée majoritairement de jeunes et moins jeunes femmes, que l’énergique David Usher et ses 4 musiciens ont livré une prestation enflammée et passionnée. Après avoir joué à Québec, Waterloo et Magog, en compagnie de son équipe, il s’arrêtait à St-Jean-sur-Richelieu, pour le dernier spectacle d’une série de quatre. On sentait effectivement flotter une ambiance de « semaine qui se termine » dans le Cabaret-Théâtre du Vieux-St-Jean. Dans une atmosphère détendue et légère, tous étaient là pour passer un bon moment en compagnie d’un chanteur souriant et attachant. Entre les chansons, des échanges entre le chanteur et ses musiciens, ou avec le public, mais toujours teintés d’humour. Très à l’aise au milieu des spectateurs, David Usher l’a démontré à quelques reprises en descendant dans la salle, au grand plaisir de ceux venus à sa rencontre.

David Usher est un chanteur énergique, qui bouge beaucoup sur scène. Très expressif et intense lorsqu’il interprète ses chansons, il se dévoue complètement à son art, ce qui est très apprécié puisque ça nous permet d’accéder à son univers. Seul petit bémol, moi qui aurais bien voulu me délier les jambes au son de certaines chansons, les places assises ont freinées mes ardeurs. Pour l’avoir déjà vu en spectacle au Métric BAR en 2007, je dois dire qu’hier, il y avait un bon contraste entre l’action qui se passait sur la scène et la salle, qui est assez limitée dans ses mouvements. Heureusement, cet aspect n’a pas du tout déteint sur l’interprétation de David Usher et ses musiciens, qui se sont donnés à 100 %.

Cette soirée en compagnie de David Usher, artiste accompli et complètement investi dans ce qu’il fait, fut plus qu’agréable. Sa joie de vivre est contagieuse, et ses chansons, les nouvelles comme les plus anciennes, nous donnent envie de le revoir, encore et encore. Bref, loin de moi l’idée de partir ailleurs avant la fin.

 

David Usher à la hauteur

Michel Tassé, La Voix de l'Est, 12 avril 2013

(Waterloo) Sympathique, chaleureux, en voix, David Usher n'a pas déçu, hier soir, à la Maison de la culture de Waterloo. Même qu'il a clairement été à la hauteur.

La troisième chanson terminée, celui qui vit à Montréal depuis cinq ans a promis qu'il ne parlerait qu'en français au cours de cette soirée. Bon, il n'a tenu parole qu'à moitié, mais il n'avait pas besoin d'en faire plus pour plaire à ses fans. Ces dames, surtout.

Mais Usher a donné un bon show. Il a rocké la place par moments, il a donné aux gens l'idée de se coller par d'autres bouts, il a joué avec les émotions du public. Ce qui, normalement, veut dire qu'on a passé une belle soirée.

 

David Usher débarque à Waterloo

Michel Tassé, La Voix de l'Est, 11 avril 2013

(Waterloo) Pour plusieurs, c'est encore l'ancien chanteur de Moist. Mais David Usher en solo, c'est huit albums, quelque 1,5 million de copies vendues, une bonne dizaine de numéros un au Canada et de nombreux prix Juno. Et la star s'arrête à la Maison de la culture de Waterloo, ce soir.

L'automne dernier, Usher a lancé un nouvel album, intitulé Songs From the Last Day on Earth, sur lequel on retrouve deux chansons en français. Et il a travaillé avec plusieurs francophones, dont Marie-Mai et Fred St-Gelais, de même que Gaële, une ancienne du Festival de la chanson qui est sur une belle lancée.

Né en Angleterre, Usher a habité plusieurs parties du globe avant de former Moist à Vancouver. Puis, après avoir vécu à New York, il a déposé ses valises à Montréal, avec femme et enfants, il y a cinq ans.

«Nous aimions New York, mais Montréal a tellement à offrir, a-t-il récemment expliqué à un journaliste du Soleil de Québec. Pour créer, je pense qu'il n'y a pas meilleur endroit au monde. Vraiment, on a une très belle vie avec les enfants.»

 

Entrevue

eTalk, CTV, 9 avril 2013

http://watch.ctv.ca/etalk

 

Moist pourrait se réunir-David Usher n'exclut pas un retour du groupe

Cédric Bélanger, Journal de Québec , 4 avril 2013

David Usher mène avec succès sa carrière solo depuis une quinzaine d’années. Ça ne l’empêche pas de garder la porte grande ouverte pour une réunion de Moist, le groupe de rock alternatif qui a lancé sa carrière.

«Ça pourrait arriver. On ne sait jamais. Nous sommes tous demeurés de bons amis. J’aime toujours la musique que nous avons créée. Et il y a toujours quelqu’un qui nous pose la question», lance Usher, en entrevue avec le Journal en marge de son concert au Palais Montcalm, le 10 avril.

Même si le dernier album du groupe, Mercedes 5 and Dime, date de 1999, Usher n’a jamais coupé complètement les liens, autant musicaux qu’affectifs, avec Moist. Sur scène, il continue d’interpréter les succès Silver, Underground et Push. Cette dernière trouve d’ailleurs sa place dans le programme tous les soirs.

«Elle est toujours aussi plaisante à jouer. C’est ce qui importe. Certaines chansons le sont, d’autres pas. Pourquoi Push fonctionne bien en concert? C’est difficile à dire. C’est un mélange de formule et d’instinct», dit-il.

Et puis, il y a le claviériste Kevin Young, anciennement de Moist, qui suit David Usher depuis le début de son aventure solo.

«J’ai joué avec lui toute ma vie. Nous sommes comme une famille. Nous sommes très proches.»

Le voisin de Leloup

Installé à Montréal depuis quelques années, David Usher apprivoise lentement mais sûrement la langue française, que ses enfants parlent couramment. Son intégration au Québec se déroule à merveille, lui qui a même inclus deux titres en français sur son dernier album Songs From The Last Day On Earth.

Partir ailleurs et Répondez-moi sont des chansons traduites de l’anglais par Gaële, pour la première, et Marie-Mai et Fred St-Gelais pour la seconde. David Usher a aussi collaboré avec Cœur de pirate. Un autre artiste francophone avec qui il aimerait travailler? Jean Leloup, qu’il croise souvent puisque les deux habitent dans le même quartier.

«J’aime sa musique et son côté un peu scientifique fou. C’est un artiste qui aime explorer, qui ne reste pas dans sa zone de confort», explique l’artiste de 46 ans, qui a attiré une grosse foule, le mois dernier, pour son concert extérieur qui clôturait Montréal en lumières.

Amnistie internationale

Très impliqué socialement, David Usher compte parmi les artistes canadiens qui participent au projet Artistes pour amnistie. Comme Cœur de pirate, Pierre Lapointe, Dumas, Roch Voisine, Metric, Grimes et quelques autres, il a fait don d’une chanson au site Internet du mouvement.

 

Monsieur créativité

Dominic Tardif, Voir, 4 avril 2013

David Usher n’a qu’un mot à la bouche: créativité. Discussion avec un francophile qui, afin de s’inscrire dans la durée, tutoie l’inconnu.

Songs from the Last Day on Earth (Chansons d’un dernier jour sur Terre). C’est le titre du plus récent album de David Usher, son huitième. Un titre à haute teneur tragique, auquel le chanteur songea pour la première fois sous les lampadaires, en fendant l’air doux d’une nuit magique pourtant tout sauf tragique. «L’été, il arrive que mes amis et moi roulions sur nos vélos dans les rues de Montréal, à la belle étoile, en buvant un peu de vin, raconte-t-il. Ce sont des moments qui nous ramènent à la liberté de l’enfance. C’est important de parfois renouer avec ce sentiment-là quand tu vieillis et que tu as des enfants toi-même.»

Il faudrait donc entretenir une discussion féconde avec le gamin en soi, celui qui tient les rênes de notre sens de la créativité, dit Usher en détachant bien chacune des syllabes de «créativité», un mot qui revient souvent pendant la discussion avec ce fondateur d’une boîte de… créativité (!), CloudID Creativity Labs (active dans le domaine du Web, entre autres). C’est d’ailleurs sous la bannière CloudID Creativity Labs que le chanteur désormais établi à Montréal prononce devant des parterres remplis de gens d’affaires suspendus à ses lèvres des conférences sur le sujet (voir le beau gosse du rock alterno canadien s’adresser à une assemblée de vestons-cravates tient de l’expérience surréaliste, rendez-vous au cloudid.com). «Je suis chanceux: en tant que musicien, je suis constamment au cœur du processus créatif. Ce qu’on dit peu, c’est que la créativité doit faire partie du quotidien de tout le monde, pense le plus débonnaire des Jean-Marc Chaput. La créativité, c’est entre autres être capable de renouer avec cette partie de notre cerveau qui est très sollicitée pendant l’enfance, celle qui est curieuse du monde et qui est excitée devant la nouveauté et l’inconnu.»

En français

Pour David Usher, l’inconnu revêtait jusqu’à tout récemment la couleur du français, une langue que ses filles apprennent à la petite école, mais qu’il ne parle pour sa part encore qu’à tâtons, ce qui ne l’empêche pas de se l’approprier sur disque, avec un enthousiasme renouvelé depuis le succès radiophonique Je repars (en duo avec Marie-Mai). «Chanter dans une langue étrangère était terrifiant pour moi au départ et je voulais le faire précisément parce que ça me terrifiait. C’est un défi considérable. J’aime chanter en français, parce que les mots sonnent différemment, mais je suis toujours sur la corde raide parce que j’oublie souvent mes paroles. En anglais, je peux me permettre d’improviser, en français, j’en suis incapable.»

Sur scène, David Usher promet un spectacle bien rock, avec emprunts à la période Moist. Dernière question pour les fans de la première heure: Que cherchais-tu à faire, David, en agrippant à deux mains la tête de ton collègue Mark Makoway dans le clip du hit de 1994 Push (un détour par YouTube s’impose si vous ne savez pas de quoi il est question). Il rigole: «Sérieusement, man, j’en ai aucune idée.» Les voies de la créativité sont parfois impénétrables. 

 

Song From the Last Day on Earth de David Usher

Hector Cartier, Fugues , 25 mars 2013

Le chanteur David Usher présentera, le 10 avril prochain au Palais Montcalm, un spectacle composé de ses plus grands succès et des pièces de «Songs from the last day on Earth» son 8e album solo paru en octobre dernier. Ce chanteur au charisme et au charme redoutable offrira une performance énergique et dynamique en compagnie de son band lors de cette soirée qui s’annonce mémorable.

Ex-chanteur et leader du populaire groupe de rock alternatif Moist, David Usher mène aujourd’hui une brillante carrière solo, multipliant les succès sur les palmarès. Sur son plus récent album Songs from the last day on Earth, ce montréalais d’adoption nous fait partager ses réflexions sur la vie et l’amour. Il s’agit pour lui d’un premier album dans lequel toutes les chansons sont articulées autour d’un même thème et largement inspirées par sa vie avec sa famille et ses amis. 

En 2010, David Usher a compilé ses plus grands succès en version acoustique sur l’album The Mile End Sessions et la pièce Je repars, qu’il chante avec Marie-Mai s’est hissée au sommet des palmarès de la radio pendant 8 semaines. Auteur-compositeur et producteur, David Usher a remporté quatre prix Juno en carrière, dont celui du meilleur album populaire en 2002. En plus de dizaines d’extraits radio qui ont grimpés au sommet des palmarès, 6 de ses albums ont atteint le top 20 du Billboard Top Canadian Albums. Avec plus de 1,4 million d'albums vendus, en tant qu'artiste solo et leader de Moist, David Usher a démontré sans l’ombre d’un doute qu’il est un artiste accompli, apprécié et attachant. 

Passionné par les nouvelles technologies et actif dans de nombreux autres projets technologiques, environnementaux, créatifs, sociaux et d'affaires, David Usher est un humaniste et un artiste engagé dans plusieurs causes d’organismes tels qu’Amnistie internationale, Arbres Canada et la Fondation David Suzuki. 

 

 

Montréal en lumière: les ventes en hausse de 59%

Agence QMI , 4 mars 2013

MONTRÉAL - La 14e édition de Montréal en lumière (MEL) s’est terminée dimanche dans un Quartier des spectacles encore sous le joug de la 10e Nuit blanche, qui venait de se conclure quelques heures plus tôt. Les ventes à la billetterie, a dit la direction de MEL lundi, ont augmenté de 59 %. [...]

Les spectacles de Dumas, Qualité Motel et David Usher (devant une foule record pour MEL), auront aussi été très courus. [...]

 

David Usher à Montréal en lumière (PHOTO)

Karine, Hollywood PQ, 4 mars 2013

http://hollywoodpq.com/2013/03/04/david-usher-a-montreal-en-lumiere/

 

Galerie de photos

Montreal.tv, 4 mars 2013

http://montreal.tv/portail/blog

 

Grand succès pour la 10e Nuit blanche de Montréal

Huffington Post, 3 mars 2013

Vidéo et photos: http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/03/03/nuit-blanche-montreal_n_2800379.html

MONTRÉAL - Les organisateurs de la 10e Nuit blanche, qui se tenait dans la nuit de samedi à dimanche dans le cadre du Festival Montréal en Lumière, ont qualifié l’événement de «grand succès». Jusqu’aux petites heures du matin, les visiteurs ont pu effectuer un périple culturel à travers 123 sites, répartis dans trois quartiers de la ville. Musique, théâtre, danse et littérature, entre autres, étaient au programme.

Merci Dame Nature !

Dame Nature s’est montrée très agréable envers les festivaliers montréalais. Quelques flocons de neige combinés à une température très raisonnable ont donc contribué à la réussite de l’événement. La foule était très dense au Quartier des spectacles et ce, dès le début de la soirée. C’est d’ailleurs le Montréalais d’adoption David Usher qui a démarré les festivités à la place des Festivals en présentant ses plus grands succès ainsi que des titres de son plus récent effort Songs From The Last Day On Earth.

Les incontournables...

Encore une fois cette année, la place des Festivals brillait de ses mille feux grâce à la grande roue Air France et à son long toboggan de glace. Seul bémol, les festivaliers devaient être très patients pour prendre part à ces deux activités. Les files pouvaient dépassé les 90 minutes d’attente, ce qui en décourageait plus d’un.

La force de l'événement se trouvait encore une fois cette année dans sa diversification. Chaque Montréalais a pu redécouvrir sa ville d'une toute autre façon ou encore visiter des endroits où il n'avait jamais mis les pieds auparavant.

L’an dernier, 300 000 visites avaient été comptabilisées à la Nuit blanche.

La chargée de projet Josiane Lapointe se réjouit de l’achalandage aux 185 activités présentées. Elle souligne notamment que la Place des Festivals, au centre-ville, était bondée. Selon elle, la popularité de la Nuit blanche tient à son caractère «unique, magique et euphorique».

Le Festival Montréal en Lumière prend fin dimanche.

 

Les moments forts de la 10e Nuit blanche

Emmanuel Delacour, Agence QMI, 3 mars 2013

MONTRÉAL – À l’occasion de la 10e édition de la Nuit blanche, les Montréalais noctambules ont envahi les rues de la métropole pour une aventure nocturne. Spectacles, feux d’artifice, expositions et performances en tout genre se sont succédé aux quatre coins de la ville jusqu’aux petites heures du matin. Voici un compte rendu de cette nuit haute en couleurs.

Les manchots du Biodôme

Petits et grands sont venus admirer les manchots du Biodôme, ces oiseaux de l’Antarctique à l’air cocasse qui se sont dandinés comme Charlie Chaplin sur un site aménagé à l’extérieur de l’Espace pour la vie. Malgré leurs origines australes, les dodus oiseaux ont parfois laissé entrevoir un frisson de froid, car ils sont plus confortables à des températures d’environ cinq degrés Celsius. Les employés du Biodôme étaient présents dans l’enclos de glace sculptée, pour informer les visiteurs sur les habitudes de vie du manchot et pour répondre aux questions du public. Saviez-vous que le manchot est parfois, à tort, mépris pour son cousin du Pôle Nord, le pingouin? La confusion vient du fait qu’en anglais, le manchot s’appelle «pinguin», alors que le pingouin se nomme «auk».

Feux d’artifice

Après une attente de cinq ans, les feux d’artifice ont fait leur retour au-dessus de la place des Festivals afin de souligner le dixième anniversaire de la Nuit blanche à Montréal. Des milliers de personnes étaient massées sur l’esplanade, au moment où le spectacle du chanteur David Usher a pris fin. À 21 h, des gerbes de feux et des bruits d’explosion ont fusé de toutes parts, illuminant le centre-ville de Montréal. La marée humaine s’est exclamée de joie lors de la grande finale, véritable apothéose de l’événement. Le coup a en quelque sorte marqué le début des célébrations, la nuit étant encore jeune pour des milliers de festivaliers prêts à passer les prochaines heures éveillés.

Bain Mathieu

Le Bain Mathieu a accueilli les amateurs d’art surréaliste lors de l’exposition Lumière noire. L’événement multidisciplinaire a mis en valeur, sous le spectre de lampes à rayons ultraviolets, les œuvres de peintres et de sculpteurs qui utilisent des éléments fluorescents. Le bâtiment patrimonial qui a conservé son bain d’antan a, pour l’occasion, été converti en galerie d’art extravagante. L’idée était de créer une atmosphère complètement lumineuse avec une abondance de médiums fluorescents sous les thématiques de l’univers cosmique et des forêts enchantées. Un DJ a accompagné le tout avec sa musique mystifiante de style «trance».

Gâteau géant

Les cœurs sensibles et diabétiques ont eu à s’abstenir lors de cette activité. Afin de souligner 10 années de Nuit blanche, les maîtres des sucreries multicolores de Carré Confiserie ont demandé aux visiteurs de participer à la confection d’un gâteau long de 3 mètres. Les accros du sucre blanc et des colorants artificiels ont littéralement mis la main à la pâte afin de créer le dessert gargantuesque. Bien que la plupart des pâtissiers amateurs étaient parfaitement satisfaits de participer au projet, d’autres n’avaient qu’une seule chose en tête : dévorer le monstre. Hélas, seuls ceux qui ont fait la file devant la confiserie pour y entrer à deux heures du matin ont pu satisfaire leur gourmandise, car c’est à cette heure que le glas a sonné pour l’énorme gâteau.

Tango

Les véritables marathoniens de la Nuit blanche, ce ne sont pas les jeunes aux vêtements fluorescents qui ont passé la nuit à écouter de la musique électronique dans une discothèque. Non. Ceux qui ont vraiment su braver l’épuisement jusqu’aux lueurs de l’aurore sont les danseurs aux mouvements langoureux de l’école Air de Tango. À partir de 20 h et jusqu’à 6 h du matin, ils ont enchaîné les pas de la danse lascive d’origine argentine. Les danseurs étaient motivés par une célébration importante, soit le 25e anniversaire de la venue du tango argentin à Montréal.

Projection UQAM/BanQ

Les étudiants en médias interactifs de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) se sont surpassés lors de la Nuit blanche afin de donner matière à contemplation aux passants de la rue Saint-Denis et du boulevard de Maisonneuve. La façade de l’ancienne église Saint-Jacques, ainsi que l’édifice de la Grande bibliothèque de Montréal ont été transformés en écran de projection surdimensionné. L’église Saint-Jacques, qui est intégrée au campus de l’UQAM, affichait les couleurs de LÙA-Univers interactif, une œuvre qui interagissait avec les mouvements des visiteurs captés sur une toile située dans le parc en face du bâtiment. Quant à elle, la Grande bibliothèque a servi de toile pour une projection artistique inspirée de citations de grands philosophes classiques et contemporains.

Café Cléopâtre

Horreur, comédie et «trash» sont trois mots qui résument bien la soirée SPASM au Café Cléopâtre. Les organisateurs du Festival du film de genre québécois ont pris d’assaut le cabaret d’effeuilleuses travesties pour y projeter une compilation des meilleurs courts métrages de la dernière année. Hémoglobines, blagues scatologiques et mauvais goût en tout genre étaient au rendez-vous. La soirée n’aurait pas été complète sans la présence des artistes du Cléopâtre qui ont relevé l’ambiance lors des entractes avec leurs numéros colorés. À l’image de la soirée, les danseuses ont arboré leurs plus beaux costumes inspirés par les films d’horreur hollywoodiens, allant même jusqu’à être vêtues d’une robe de mariée lacérée.

 

  

David Usher réchauffe les festivaliers

Sandra Godin, Agence QMI, 3 mars 2013

David Usher était en feu hier soir, alors que le Montréalais d’adoption donnait le spectacle de clôture de la 14e édition de Montréal en Lumière au son de sa musique folk- rock, sur l’Esplanade de la Place des Arts pleine à craquer, ouvrant du même coup la 10e Nuit Blanche.

Dame Nature a empreint la soirée de romantisme, saupoudrant la métropole d’immenses flocons tout au long du spectacle. Cette température clémente, combinée à une ambiance de fête et le meilleur de David Usher, a donné lieu à une soirée parfaitement idéale.

Dès 20 h tapant, l ’ ancien l eader du groupe Moist a mis le feu aux planches de la scène principale durant un spectacle condensé d’une heure. Se laissant porter par l’énergie de la foule, il a enchaîné plusieurs de ses succès, quelques-uns de son ancien groupe, ainsi que des pièces de son plus récent album, Songs From The Last Day On Earth.

Le compositeur pop rock britannique a, entre autres, réchauffé le coeur des festivaliers avec Some People Say et The Music, pièces tirées de son 5e album Strange Birds ». La chanson Silver, succès de 1994, fut un beau clin d’oeil à Moist.

En français

La foule dynamique, qui a offert un accueil chaleureux au chanteur, a aussi eu droit aux chansons Black Black Heart et St. Lawrence River.

Installé à Montréal depuis quelques années, le chanteur a démontré les efforts qu’il fait pour apprendre le français. Il s’est adressé au public dans la langue de Molière, avec un accent évident tout à fait charmant.

David Usher a offert deux pièces en français, soit Je repars, duo enregistré avec Marie-Mai, mais interprété sur scène avec son guitariste Jonathan Gallivan, et Partir ailleurs, version française de Rice Paper, tirée de son dernier opus.

 

 

Vivez votre nuit blanche

Vanessa Guimond, Journal de Montréal - Week-end, 2 mars 2013

Ce soir, la désormais célèbre Nuit blanche à Montréal soufflera ses 10 bougies. Pour souligner l’événement, le Journal s’est entretenu avec Laurent Saulnier, l’un de ses plus fervents ambassadeurs. [...]

SITE EXTÉRIEUR DE MONTRÉAL EN LUMIÈRE, PLACE DES FESTIVALS, GRATUIT

«D’abord, il y a le spectacle extérieur de David Usher, à 20 h. C’est à ne pas manquer. En plus, pendant la Nuit blanche, nous allons faire rouler l’Abécédaire au carré (la méga projection créée par GEODEZIK) toute la nuit ou presque (...) Nous avons aussi fait appel à des artistes afin de mettre sur pied une installation spéciale. Comme nous célébrons les dix ans de l’événement, nous avons fait faire 10 000 petites rondelles de lumière — c'est-à-dire un LED dans une capsule de plastique — que nous allons répandre sur le parterre de la Maison symphonique. Non seulement ce sera beau, mais l’idée, c’est que les gens puissent repartir avec les rondelles. Nous voulons que 10 000 personnes se promènent avec une rondelle lumineuse durant la Nuit blanche.»

 

David Usher à Nuit Blanche le 2 mars

Montréal.tv, 12 février 2013

Montréal – Pour la 10ième édition de la Nuit Blanche dans le cadre de Montréal en Lumière, il y a plus de 185 activités qui sont pour la plupart gratuites.

David Usher est la tête d’affiche, alors que le chanteur et son groupe seront en spectacle gratuit à 20 heures à la Place des Festivals.

La prestation de David Usher sera suivi de feux d’artifice à 21 heures et ensuite c’est Dj LeBaron qui prend le contrôle musicale.

La Nuit Blanche 2013 à Montréal se déroule le samedi 2 mars.

 

Vidéo

Écho de Repentigny, 20 février 2013

http://video.lanaudiere.hebdosregionaux.ca/video

 

Montréal en lumière : Dumas et David Usher offriront un concert gratuit

Valérie Roberts, Blogue EnMusique sur Sympatico.ca, 6 février 2013

Dumas, David Usher, Nicolas Pellerin et plusieurs autres artistes seront en prestation dans le cadre du festival Montréal en Lumière cette année. Une programmation extérieure gratuite, on aime ça.

Pour les artistes présents hier à la conférence de presse, participer à un tel événement est un honneur. «Je suis hyper heureux de cette invitation parce que j’aime Montréal l’hiver. Je joue au hockey, je prends de longue marche. La chanson J’erre est d’ailleurs née de ces marches-là», m’expliquait Dumas. «Je suis en milieu de tournée actuellement avec un show rock, ce qui est parfait pour Montréal en Lumière. C’est ma dernière tournée avec un band pour un petit bout, alors j’en profite pour faire plaisir aux gens et jouer les classiques.»

La programmation chargée de concerts gratuits commencera justement avec Dumas, le 21 février. Suivront ensuite le Pascale Picard Band et Boogat, dont le disque «El Dorado Sunset» sortira en magasin le 12 février.

C’est Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs qui poursuivront les spectacles extérieurs. «C’est le spectacle de «Petit Grain D’or», notre deuxième disque qui est sorti il y a un an. Nous avons gagné un Félix grâce à ce disque et nous avons joué une fois seulement à Montréal avec ce show. Nous sommes vraiment content de participer à ce genre de carnaval parce que nous faisons de la musique traditionnelle, amenée de manière moderne. Ça lève rapidement, on va réchauffer les gens!», me racontait avec enthousiasme Nicolas Pellerin, le leader de la formation.

Pour bien terminer la semaine, quoi de mieux que Grimskunk le 28 février et Qualité Motel le 1er mars. C’est le charmant David Usher qui sera en clôture de Montréal en Lumière, juste avant de célébrer le 10e anniversaire de La Nuit Blanche.

www.montrealenlumiere.com

 

Montréal en lumière 2013 : David Usher, Dumas, Qualité Motel, Grimskunk, Boogat et Pascale Picard en concerts extérieurs gratuits

Marc-André Mongrain, Sors-tu.ca, 5 février 2013

Nouvelle Après avoir dévoilé plusieurs concerts en salles en vue du festival Montréal en lumière au cours des dernières semaines, les organisateurs révélaient mardi matin le contenu d’une programmation extérieure qui promet.  David Usher, Dumas, Qualité Motel, Grimskunk, Boogat et le Pascale Picard Band sont au nombre des artistes qui se produiront gratuitement , du 21 février et 3 mars, sur la scène extérieure de l’Esplanade de la Place des Arts – placée rue Sainte-Catherine, un peu à l’est de Jeanne-Mance.

Les concerts gratuits présentés sur l’Esplanade débuteront le 21 février avec Dumas. Le Pascale Picard Band suivra, le 22 février, avant que le latino-québécois Boogat ne vienne réchauffer l’atmosphère le 23.

Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs seront en spectacle le 27 février, GrimSkunk le 28 et les gars de Qualité Motel le 1er mars. En clôture des concerts gratuits (et en ouverture de la Nuit Blanche), nul autre que David Usher offrira une prestation.

DJ et VJ sur la scène Bell

Une série de DJ fouleront la scène Bell, située à côté du dôme illuminé, tous les soirs dès 21h15. Accompagné, à tour de rôle, par les VJ Video Girl, Brille Brille et Ma », Roux Soundsystem (21 février), Black Tiger Sex Machine (22 février), Random Recipe en DJ Set (23 février), Pablo Guadalupe (27 février), DJ Angelo (28 février), Sagewondah (1er mars) et Lebaron (2 mars).

 

Dumas et David Usher au festival Montréal en lumière

La Presse Canadienne, Le Métro, 5 février 2013

MONTRÉAL - Le festival Montréal en lumière comptera sur des prestations extérieures gratuites de Dumas, du Pascale Picard Band, de Boogat, de Nicolas Pellerin et de GrimSkunk.

David Usher y sera en clôture de festival et en ouverture de la Nuit blanche, selon ce qui a été annoncé mardi.

L'événement hivernal montréalais offrira comme à son habitude des soirées DJ - avec notamment Roux Soundsystem, Black Tiger Sex Machine et Random Recipe -, des plaisirs gourmands un peu partout sur le site ainsi que des projections et des expositions.

 

Montréal en lumière dévoile sa programmation extérieure

VOIR Montréal, 5 février 2013

L’organisation derrière la 14e édition de Montréal en lumière dévoilait aujourd’hui sa programmation extérieure, où le plaisir des papillons rencontrera celui des tympans, du 21 février au 3 mars.

Les Escales gourmandes seront de retour, cette année, offrant une variété de mets pour tous les budgets, avec toujours en tête, la grande ville à l’honneur cette année, Buenos Aires, de même que la ville américaine vedette, Philadelphie.

Une toute nouvelle artère s’ajoutera au site habituel de Montréal en lumière et proposera de nombreuses activités. En effet, la Promenade des artistes située sur le boulevard Maisonneuve accueillera notamment le Totems exquis Casino de Montréal, un étonnant tableau interactif où les festivaliers sont invités à assembler d’énormes et étranges créatures projetées sur le pavillon Président-Kennedy de l’UQAM (présenté en alternance avec la vidéoprojection Le jour des 8 soleils du Quartier des spectacles), ainsi que l’expo photo qui souligne le 10e anniversaire de la Nuit blanche.

La Place des Festivals, de son côté, verra s’ériger une grande roue, des éclairages architecturaux renversants, bars et pistes de danse, en plus d’un lieu de création visuelle spontanée et évolutive avec les Ballons interactifs Casino de Montréal (de 18 h à 21 h, sauf les dimanches et les 25 et 26 février). Parmi les activités les plus populaires, la mégaprojection est de retour, avec Abécédaire au carré, une création de la compagnie GEODEZIK qui revient avec une toute nouvelle création de video mapping présentée par Bell. Tous les soirs du festival, trois fois par soir (18 h 30, 19 h 30 et 21 h, relâche du 24 au 26 février).

Cette année, l’impressionnante boule blanche sur la place des Festivals se transforme en cinéma 360º, alors qu’une sphère de 20 mètres deviendra écran. On pourra ainsi y découvrir un film immersif diffusé en continu, BLOOP, l’eau dans tous ses états, une création de TURBINE.

DJ et VJ en action

Danser pour se réchauffer, c’est ce que promettent les DJs et VJs invités pour Montréal en lumière, cette année. On se rassemblera donc autour des DJ-VJ Bell — toujours à côté du dôme illuminé — tous les soirs à 21 h 15 : Roux Soundsystem (21 février), Black Tiger Sex Machine (le 22), Random Recipe DJ Set (le 23), Pablo Guadalupe, Drum Addiction (le 27), DJ Angelo (le 28), Sagewondah, French Connection DJs (1er mars) et LEBARON, Rendez-vous musique (pour la Nuit blanche, le 2 mars) seront de la partie. Sur le Dôme RBC, les images de VJ Video Girl, VJ Brille Brille et VJ Ma’’ viendront colorer les beats de l’heure.

Dans la Zone Bell, l’expo photo Buenos Aires en images sera à voir : son tango, ses bares notables — ces cafés qui appartiennent au patrimoine portègne —, les espaces et les événements culturels qui la définissent comme la capitale culturelle de l’Amérique latine, et plus encore. De plus, juste à côté, on pourra en découvrir davantage sur la capitale d’Argentine et ses attraits touristiques grâce au kiosque d’information sur Buenos Aires.

Les œuvres de Tony Bennett à la Galerie de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan

Pour cette 14e édition de Montréal en lumière, le légendaire chanteur offre, en grande première montréalaise, une sélection de ses plus belles œuvres, signées Anthony Benedetto. Une chance unique de découvrir cette autre facette du très talentueux Tony Bennett, peintre et aquarelliste accompli. Du 14 février jusqu’au 14 avril, Galerie de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan.

L’esplanade de la Place des Arts

Sur la scène RBC, quelques grandes figures de la musique d’ici s’activeront. Dès le 21 février, Dumas prendra la place, puis le Pascale Picard Band, le 22. Le 23, place à Boogat qui lance un tout nouvel album, entièrement en espagnol, le 12 février. Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs (27 février), GrimSkunk (le 28),  Qualité Motel (1er mars) et David Usher (2 mars) se succéderont sur la scène.

En plus de nombreux spectacles et activités, le site extérieur de Montréal en lumière sera invitant pour les familles qui pourront participer à des jeux, spectacles et créations prévus pour les enfants.

Pour plus d’informations sur les activités extérieures de Montréal en lumière, consultez le montrealenlumiere.com. La programmation de la Nuit Blanche sera dévoilée, quant à elle, le 12 février.

 

Des concerts gratuits de Dumas, Qualité Motel et David Usher

Agence QMI, TVA Nouvelles.ca 5 février 2013

Montréal en lumière (MEL) a dévoilé mardi sa programmation extérieure en vue de sa 14e édition, qui battra son plein dans le Quartier des spectacles du 21 février au 3 mars. Dumas, Pascale Picard Band, Qualité Motel, GrimSkunk et David Usher monteront sur scène dans le cadre de concerts gratuits.

Le MEL a reprogrammé les Escales gourmandes ainsi que des prestations de DJ et de VJ, la glissoire urbaine de 110 mètres et des projections illumineront les sites.

Une promenade des artistes s'ajoute, boulevard de Maisonneuve, alors que la Grande roue Air France décorera le paysage de la place des Festivals, où, du reste, Geodezik présentera une nouvelle création de «video mapping», «Abécédaire au carré», sur la Maison du Festival Rio Tinto Alcan.

La Galerie de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan accueillera en ses murs des œuvres de Tony Bennett et le Dôme RBC versera dans le cinéma 360º.

Le dévoilement de la programmation de la Nuit blanche aura lieu le 12 février. Plus d'information sur la 14e édition du MEL est disponible en ligne (montrealenlumiere.com).

 

  

Des spectacles gratuits de Dumas, Pascale Picard et Usher à Montréal en lumière

La Presse Canadienne, La Presse.ca - Yahoo Québec - Huffington Post, 5 février 2013

MONTRÉAL - Le festival Montréal en lumière comptera sur des prestations extérieures gratuites de Dumas, du Pascale Picard Band, de Boogat, de Nicolas Pellerin et de GrimSkunk.

David Usher y sera en clôture de festival et en ouverture de la Nuit blanche, selon ce qui a été annoncé mardi.

L'événement hivernal montréalais offrira aussi comme à son habitude des soirées DJ — avec notamment Roux Soundsystem, Black Tiger Sex Machine et Random Recipe —, des plaisirs gourmands un peu partout sur le site ainsi que des projections et des expositions.

L’an dernier, le site extérieur revenait à l’endroit qui l’a vu naître, le centre-ville, en plein cœur du Quartier des spectacles.

Le 14e festival Montréal en lumière se tiendra du 21 février au 3 mars.

 

Encore une programmation électrisante pour Feu et Glace

Axel Marchand-Lamothe, L'Écho de Repentigny 17 janvier 2013

REPENTIGNY - La 13e édition du Festival Feu et Glace promet, cette année encore, une programmation musicale survoltée qui sera illuminée par les spectacles de Ian Kelly et David Usher sur la scène Loto-Québec érigée dans le parc de l’île Lebel.

Les deux artistes sont les têtes d’affiche de deux fins de semaine bien occupées. Ian Kelly montera donc sur scène à 15 h 30 le samedi 9 février quelques heures avant l’ouverture officielle du Festival Feu et Glace (19 h). L’artiste montréalais qui a trois albums à son actif a été en nomination pour deux Félix au Gala de l’ADISQ en 2009.

Pour clôturer les festivités le 17 février, le comité organisateur, présidé par Me Jean-Sébastien Brunet, fait confiance à David Usher qui montera sur la scène Loto-Québec à 15 h pour sa prestation présentée par Desjardins. Montréalais d’adoption et ancien chanteur du groupe Moist, David Usher a lancé huit albums solos et récolté quatre Juno au cours de sa carrière.

Outre les deux vedettes, l’horaire sera chargé dès le 9 février. Atchoum prendra les planches d’assaut dès 11h 30 pour égayer les plus jeunes. À 13 h 30, une invitée-surprise sera à l’honneur avec une performance de Zumba à 15 h qui mettra la table pour Ian Kelly. La journée se conclura avec le feu d’artifice Lallier Honda à 20 h suivi d’un spectacle de reprises rock.

Le lendemain, la Repentignoise Krystine présentera son spectacle familial <I>Couleur soleil</I> dès 11 h 30. En après-midi, à 13 h 30, les Bouches B attendront les festivaliers. À 15 h, ce sera au tour de la Famille Cantin d’animer la foule.

Pour le samedi 16 février, Estelle Farfadelle sera sur scène pour amuser les petits à 11 h 30 suivi à 13 h 30 par Automat. Dès 15 h 30, Patrice Michaud, en nomination au Gala de l’ADISQ en 2012 comme Révélation de l’année, fera découvrir son univers. À 19 h, ce sera au tour de l’ancien de Star Académie, Steve Provost, de faire vibrer la foule.

Finalement, pour la dernière journée, Gabzy (11 h 30) et The Right Track (13 h 30) réchaufferont les spectateurs avant le spectacle de clôture signé David Usher. L’horaire complet est disponible sur le site Web du Festival Feu et Glace au www. feuetglace.com.

Nouveauté et retour

Hormis les spectacles, plusieurs autres activités seront à l’honneur lors des deux week-ends de festivité. Grande nouveauté en 2013, les Sphères lumineuses qui seront installées sur l’île Lebel.

Un match de hockey en plein air, regroupant des personnalités de la région ainsi que des vedettes comme Georges Laraque, Étienne Boulay, Pascal Babin et Luc Gélinas, sera également à l’horaire. Le Match des célébrités permettra à l’organisme Uniatox d’amasser des fonds dans le cadre du Défi 5/30.

De retour cette année, certaines activités favorites des visiteurs, comme la grande roue Quebecor et la Tyrolienne Galeries Rive-Nord seront encore une fois gratuites.

Toujours à la recherche de photos pour l’exposition Souvenir d’hiver, le Festival Feu et Glace rappelle que l’on peut partager ses clichés sur la page Facebook de l’événement.

 

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés