Dossier de presse de Francine Raymond

Un beau cadeau - Présent du passé - Francine Raymond - ****

Rachelle McDuff, Journal Métro, 8 - 10 février 2013

Francine Raymond a lancé, le 15 janvier dernier, une première compilation intitulée On oublie trop souvent (on s'excuse!) que Francine Raymond est un monument de la chanson québécoise. Elle nous le rappelle dans sa nouvelle compilation Présents du passé. Quel beau cadeau que cet opus qui contient ses meilleurs morceaux tirés de ses cinq albums originaux parus entre 1987 et 2002! Son riche testament musical comprend de nombreux petits bijoux, comme Vivre avec celui qu'on aime, Pour l'amour qu'il nous reste, Pense à moi ou Souvenirs retrouvés. On ne se lasse vraiment pas de réentendre de vieux succès comme Y'a les mots ou Magie noire et blanche. À quand un spectacle?

 

Présent du passé - Francine Raymond

Julie St-Pierre, Le 7 Jours, 8 février 2013

Francine Raymond a lancé, le 15 janvier dernier, une première compilation intitulée Présents du passé, qui souligne ses 25 ans de carrière. J'ai toujours beaucoup aimé sa plume et, surtout, ses mélodies très accrocheuses. Cet album met en lumière le style folk unique de cette auteure-compositrice-interprète et guitariste de talent. Au fil des années, la chanteuse a souvent collaboré avec Christian Péloquin, qui a cosigné une bonne partie de ses compositions les plus connues et a fait plusieurs arrangements. Luc Plamondon lui a aussi offert sa précieuse participation. Dans cette compilation, on retrouve avec joie de grands succès comme Pense à moi, Souvenirs retrouvés, Y'a les mots, Vivre avec celui qu'on aime et Pour l'amour qu'il nous reste, pour ne nommer que ces quelques pièces parmi les 18 de l'album. Parions qu'elles vous séduiront une deuxième fois! A+

 

Francine Raymond : Paradis perdu, souvenirs retrouvés

Philippe Rezzonico, Ruerezzonico.com, 8 février 2013

Pour bien des artistes, la parution d’une compilation de grands succès marque la fin d’un cycle créatif ou représente le dernier album à livrer à un label à des fins contractuelles. Pour Francine Raymond, Présents du passé est au contraire l’occasion de renouer avec son public.

Par Philippe Rezzonico

Il faut dire qu’elle était disparue du radar, la lionne, depuis ses derniers spectacles de 2004. Et du même coup, ses albums étaient bien plus difficiles à trouver sur le marché. D’où la nécessité de remettre en circulation des titres qui étaient difficilement accessibles.

«Depuis longtemps, on ne trouvait plus mes albums dans les magasins, même pas la compilation qu’on avait fait à la fin des années 1990, confirme-t-elle. C’était le moment de ramener mes chansons au grand jour.»

Pour se faire, l’artiste a elle-même fait la sélection des titres qui ont bien passé l’usure du temps, hormis la présence de quelques claviers qui affichent clairement certaines périodes d’enregistrement.

La parution de cette compilation de 18 titres remasterisés par Claude Champagne (qui a fait un super boulot) est aussi une splendide carte de visite pour Raymond qui avait délaissé les feux de la rampe depuis bientôt dix ans.

«Je m’étais retirée de la scène. Bien sûr, j’ai fait quelques apparitions (ndlr : comme lors du formidable spectacle des 100 ans du Devoir), quelques corpos et des galas, mais on ne m’a pas vu beaucoup ces dernières années.»

L’éclipse

Plusieurs raisons expliquent cette éclipse. Francine Raymond a connu des années difficiles au plan personnel et professionnel. Quelle aborde d’ailleurs avec pudeur et franchise.

«Il y a souvent eu de bons mots, de belles paroles et de belles intentions, mais rien ne s’est concrétisé. Bref, le silence était en partie volontaire et en partie pas volontaire. J’ai eu 50 ans… Il y a eu des pertes, des amis, de la famille.

«Il y a eu un cycle intense où tous mes concepts ont été chamboulés. Ce fut un chaos qui a duré sept ans. Tu sais, on parlait à la fin de 2012 de la fin du monde que l’on appréhendait. Eh bien, je l’ai vécue avec tous ces changements qui sont survenus en même temps», ajoute-t-elle, néanmoins confiante que tout ça est derrière elle.

Et l’avenir s’annonce prometteur. Présents du passé n’est pas la seule offrande de Francine Raymond attendue en 2013. Au printemps, nous aurons droit à une réédition 20e anniversaire de Les années lumières. Ça explique en partie pourquoi la chanson-titre qui fut un grand succès ne se trouve pas sur la nouvelle compilation, ce qui avait étonné nombre de collègues.

Et si ce n’est pas pour cette année, la possibilité de la voir graver de nouveaux titres à forte consonance pop et de la revoir sur les planches n’est pas exclu.

Le moment présent

«J’ai envie de refaire de la scène, mais il faudrait mettre le projecteur sur la femme que je suis et non sur l’ingénue dont je reprendrais le rôle. Il y a certaines choses que je ne pourrais rechanter sur scène aujourd’hui.

«Et j’ai aussi de l’intérêt pour d’autres formes artistiques. Je ne veux pas recommencer la même chose. Ça serait bien de jumeler la musique à des œuvres visuelles.»

Quant à savoir si Francine Raymond a encore des choses à dire, une vingtaine de chansons déjà mûres attendent de voir le jour. Bref, là aussi, la motivation y est.

Il ne reste qu’à trouver le véhicule idéal pour dévoiler tout ça. En 2014, peut-être? On espère.

Francine Raymond, Présents du passé (Editorial Avenue), disponiible en magasin et en ligne.

 

Présent du passé - Francine Raymond

Richard Dion, La Semaine - musicomania.ca, 8 février 2013

Francine Raymond est la seule artiste canadienne à avoir obtenu cinq numéros consécutifs tirés d'un même album, soit Les années lumières (1993). L'auteure-compositrice-interprète nous offre enfin une compilation de ses 18 plus grands succès, dont Vivre avec celui qu'on aime, de Luc Plamondon, qui a remporté le prix Classique de la SOCAN pour avoir tourné plus de 25 000 fois à la radio.

Maison de disques: Éditorial Avenue

 

«Ma qualité de vie est primordiale» - Francine Raymond

Jean-François Brassard, Échos-Vedettes, 2 au 8 février 2013

Des chansons qui restent gravées dans notre mémoire, Francine Raymond en a écrit plein. Depuis Vivre avec celui qu'on aime jusqu'à Y'a les mots en passant par Pour l'amour qu'il nous reste et Tous les bateaux font des vagues, la liste est longue. Et si la dame se fait discrète depuis quelques années, elle revient pour nous offrir Présents du passé, une compilation qui regroupe 18 titres tirés de l'un ou l'autre de cinq albums. Rencontre avec une grande auteure-compositrice-interprète.

Depuis Paradis perdu, paru en 2002, la chanteuse avait pratiquement quitté les feux de la rampe. Ce disque a de toute évidence souffert de problèmes de distribution: un mois après sa sortie, il était pratiquement introuvable. Après une série de spectacles, elle a observé un long silence loin des projecteurs. Lorsqu'on lui demande pourquoi, elle répond en riant: "As-tu trois heures?"

Depuis quelques années, Francine Raymond s'est surtout concentrée sur sa vie personnelle. Elle a aussi beaucoup voyagé. "J'avais d'autres priorités que le métier. Quand des membres de ta famille ont besoin de toi, ça devient la priorité. J'ai aussi perdu des amis et j'ai pris soin de certaines personnes qui leur ont survécu. Ça draine de l'énergie, alors il faut se refaire par la suite."

Pendant ce temps, en coulisses, elle s'est aussi énormément impliquée dans la défense des droits d'auteurs. "Ç'a pris beaucoup de mon temps, mais ça m'a permis de faire des rencontres extraordinaires, tout en faisant une b.a."

SOUCI DE COHÉRENCE

Francine Raymond était en retrait par rapport à l'industrie. Et c'est une façon de faire qui lui convient parfaitement. "Quand on est son propre producteur, on est constamment en mode survie. Quand j'ai lancé Paradis perdu, j'étais sur les genoux. J'étais fatiguée morte! J'ai fait deux burnouts. Il faut jauger ses énergies et connaître ses limites. Je suis heureuse de faire les choses comme je les fais maintenant. La qualité de vie est primordiale."

L'auteure-compositrice a aussi écrit, même si ses chansons n'ont pas encore été révélées au public. Il était question d'un nouvel album de chansons originales à paraître à la rentrée. "C'est vrai. C'est passé proche, mais ça ne s'est pas fait. J'ai trouvé ça plate, surtout pour les collaborateurs. Le projet est sur la glace, mais il n'est pas oublié."

Il s'agit d'un projet à saveur jazz. Énormément de travail a été fait et, tôt ou tard, elle espère le concrétiser. "Pour moi, l'important est d'être cohérent avec la personne que l'on est et d'être dans le vrai. Je ne peux plus jouer les ingénues comme en 1987. Il y a des chansons que je ne peux porter autant, à cause de mon cheminement. Je serais capable de les chanter pour le public, mais pas d'en écrire de semblables."

UNE FILLE DE GANG

Aujourd'hui, elle propose Présents du passé, une compilation de 18 titres. La plupart des chansons ont énormément tourné à la radio et se sont très bien vendues, mais Francine s'est fait plaisir en en glissant quelques-unes qui sont moins connues.

Du même coup, elle annonce que tous ses albums sont désormais en vente, tant dans les bacs des disquaires qu'en ligne. "Ça tombe à point, puisqu'on ne les trouvait plus depuis 2005. Il était temps!"

Francine est d'autant plus heureuse de la restauration de son catalogue que cela lui permet de lever son chapeau à ses coéquipiers. "Si j'ai voulu faire Présents du passé, c'est à 75 % pour rendre hommage à mes collaborateurs. Je suis une fille de gang."

Elle cite d'emblée le nom de Christian Péloquin, qui a coécrit plusieurs chansons et coréalisé avec elle les albums Souvenirs retrouvés, Les années lumières et Dualité. "Cet homme et cet artiste-là, je l'aurai toujours dans mon coeur. Je suis privilégiée de l'avoir connu. En plus, je suis une tripeuse de guitare et Christian est un musicien extraordinaire! Je lui disais toujours de faire autant de solos qu'il le voulait! (rires) Quel talent..." Et Dieu sait s'ils ont créé de grandes choses ensemble.

 

Chanson - Francine Raymond, intemporellement pop

Sylvain Cormier, Le Devoir, 1 février 2013

Une compilation bienvenue, un catalogue enfin à portée de téléchargement : voilà que les chansons de Francine Raymond se remettent à exister aujourd’hui, et c’est un sacré cadeau. D’où le titre bien trouvé de la compilation : Présents du passé.

« Ma première pochette en carton depuis le temps du vinyle !, s’exclame-t-elle, contente. Depuis mon dernier spectacle, en 2004, à moins de trouver les disques en occasion, il n’y avait plus rien nulle part. Rien de disponible, toutes mes chansons disparues. Sinon à la radio, de temps en temps, succès souvenir… » Réécouter en 2013 les connues autant que les moins connues de la compile (elle a choisi quelques « chansons d’album » dans le lot, dont Vaudou, Café des rendez-vous, pures merveilles), c’est constater qu’elles resplendissent hors du temps, pour peu qu’on les sorte au grand air. Les refrains de Pour te revoir, de Paradis perdu, d’À tous ceux qui s’aiment, de Y’a les mots ont encore la même surface porteuse sous la voilure, soulèvent, emportent comme au premier jour. « Y en a peut-être qui ont un peu trop le son eighties, relativise-t-elle, mais ce n’est pas une vieille photo brune du siècle dernier : les chansons ont été bien remastérisées par Claude Champagne ; ça sonne, je trouve, elles sont à l’honneur, elles sentent le frais ! »

Je crois fermement que les vraies bonnes chansons pop transcendent l’époque de leur succès, le son, les arrangements, et surtout la charge nostalgique qu’elles portent souvent comme un boulet. Les meilleures ont l’effet intrinsèque, built-in : une intro captivante, un bon refrain qui arrive à la bonne place, un pont qui se rend à destination. C’est vrai pour Will You Love Me Tomorrow des Shirelles, vrai pour She’s Not There des Zombies, vrai pour Attention la vie est courte de Pierre Lalonde, vrai pour Deux par deux rassemblés de Pierre Lapointe, vrai pour Y’a les mots de Francine Raymond.

Et pas mal d’autres de Francine Raymond : elle a ça chevillé au corps, l’instinct pop. Depuis toujours. « Moi, j’étais une enfant déprimée ; c’est la musique pop qui m’a sauvée, qui m’a donné goût à la vie. Tout le Mersey Beat… » Au fin fond du Placard, en biais du Verre Bouteille, nous voilà encore en train de parler des Beatles. Comme en 1993, au moment de son meilleur album, incroyable concentré de pop parfaite, Les années lumières. Les Beatles, c’est notre alphabet, notre syntaxe : on vient de là. « J’écoutais Paul [McCartney] chanter et j’étais guérie. Et puis, plus tard, c’est faire de la musique qui m’a sauvée. Et même quand j’ai décidé d’arrêter, en 1998, et que j’ai fait de l’art visuel, des voyages, la musique était là pour moi. Et ça me sauve encore de penser que mes chansons vivent maintenant, pour qui veut les entendre. »

On s’épargnera ici les années difficiles, les bouleversements, les deuils, les désillusions et les renoncements : la grâce des chansons pop est d’échapper à l’autobiographie. Sauf pour celle qui les a créées, bien entendu. « C’est un drôle de milieu, le showbiz. Faut avoir la couenne dure et la peau très sensible en même temps. Jumeler ça n’a jamais été évident pour moi. Mais là, les chansons, je suis capable de toutes les écouter avec un sourire. » De quoi vouloir en ajouter de nouvelles ? « C’est encore la musique qui me porte. Quand t’es rendue que t’as 25 chansons en stock, que tu les aimes, l’envie de les communiquer te repogne. Y aura toujours une porte ouverte. »

 

Présents du passé: Une compilation de Francine Raymond

Valérie Roberts, EnMusique.ca, 18 janvier 2013

Francine Raymond est l’icône d’une génération. Elle est la seule artiste canadienne a avoir cumulé cinq numéros un consécutifs tirés d’un même disque. Elle est un précurseur pour Katy Perry… mettons.

Cet exploit remonte à 1993, avec son disque « Les Années Lumières ». La même année, elle était récipiendaire du Félix de l’auteure-compositrice-interprète. Ses chansons sont ancrées dans le coeur des Québécois depuis plus de 25 ans. Et du haut de mes 26 ans, j’avoue avoir chanté à tue-tête sur des succès comme Vivre avec celui qu’on aime ou encore Souvenirs retrouvés.

« Présents du passé » compile dix-huit des plus grands succès de Francine Raymond. On y retrouve aussi Y’a les mots, Pense à moi, Pour l’amour qu’il nous reste, Tous les bateaux font des vagues et bien entendu, Vivre avec celui qu’on aime. La chanson, que l’on entend encore à ce jour à la radio, a reçu le prix Classique de la SOCAN pour avoir tournée 25 000 fois à la radio.

Le disque est disponible depuis le 15 janvier. 

 

Présents du passé: Une compilation de Francine Raymond

QuébecSpot Média, 15 janvier 2013

Francine Raymond est la seule artiste canadienne à avoir cumulé 5 numéros 1 consécutifs issus d’un même opus Les années lumières – 1993, ce qui représente un exploit nord-américain! Aujourd’hui, elle nous offre ses Présents du passé, une compilation de dix-huit de ses plus grandes chansons en carrière. Jamais autant de succès n’ont été assemblés sur un même album!

La récipiendaire du Félix de l’auteure-compositeure de l’année en 1993 a choisi plusieurs pièces de son répertoire dont Vivre avec celui qu’on aime, qui a remporté le prix Classique de la SOCAN pour avoir tourné plus de 25 000 fois en radio. On y retrouve aussi Y’a les mots, Pense à moi, Pour l’amour qu’il nous reste, Tous les bateaux font des vagues, Souvenirs retrouvés, Dualité, Magie noire et blanche, et bien plus encore. Cette compilation de Francine Raymond abonde d’œuvres inoubliables qui ont conquis le cœur des Québécois depuis maintenant plus de 25 ans.

Outre le travail du talentueux Christian Péloquin, qui a cosigné bon nombre de compositions et d’arrangements avec Francine Raymond, on retrouve aussi la plume de Luc Plamondon sur la célèbre Vivre avec celui qu’on aime ainsi que sur l’adaptation d’une oeuvre de Bryan Adams, Par amour par hasard.

Présents du passé est une imposante compilation qui rend honneur au travail d’une des plus grandes auteures-compositrices-interprètes de la chanson pop qu’a connue l’industrie québécoise.

 

Présents du passé: Une compilation de Francine Raymond

Info-Culture - Post Info Web - Mag Z Boomers - Mag Z Art, 15 janvier 2013

Francine Raymond est la seule artiste canadienne à avoir cumulé 5 numéros 1 consécutifs issus d’un même opus Les années lumières – 1993, ce qui représente un exploit nord-américain! Aujourd’hui, elle nous offre ses Présents du passé, une compilation de dix-huit de ses plus grandes chansons en carrière. Jamais autant de succès n’ont été assemblés sur un même album!

La récipiendaire du Félix de l’auteure-compositeure de l’année en 1993 a choisi plusieurs pièces de son répertoire dont Vivre avec celui qu’on aime, qui a remporté le prix Classique de la SOCAN pour avoir tourné plus de 25 000 fois en radio. On y retrouve aussi Y’a les mots, Pense à moi, Pour l’amour qu’il nous reste, Tous les bateaux font des vagues, Souvenirs retrouvés, Dualité, Magie noire et blanche, et bien plus encore. Cette compilation de Francine Raymond abonde d’œuvres inoubliables qui ont conquis le cœur des Québécois depuis maintenant plus de 25 ans.

Outre le travail du talentueux Christian Péloquin, qui a cosigné bon nombre de compositions et d’arrangements avec Francine Raymond, on retrouve aussi la plume de Luc Plamondon sur la célèbre Vivre avec celui qu’on aime ainsi que sur l’adaptation d’une oeuvre de Bryan Adams, Par amour par hasard.

Présents du passé est une imposante compilation qui rend honneur au travail d’une des plus grandes auteures-compositrices-interprètes de la chanson pop qu’a connue l’industrie québécoise.

 

Audio • Vidéo

103,7 FM CFID Radio-Acton, Plaisirs et cultures, 23 janvier 2013

95,5 FM CFLX Sherbrooke, L'Estrie en action, 22 janvier 2013

105,3 FM CHOW Radio-Boréale, Émission du midi, 22 janvier 2013

101,3 FM CH2O, Le retour de Maski, 21 janvier 2013

96,5 FM CKBN, Au moment où on se parle, 21 janvier 2013

101,9 FM CHAI, Zig Zag, 21 janvier 2013

96,5 FM Première Chaîne, Chez nous le matin, 22 janvier 2013
http://www.radio-canada.ca/cheznouslematin

98,5 FM, Puisqu'il faut se lever, 18 janvier 2013
http://www.985fm.ca/audioplayer

105,3 FM CHOW Radio-Boréale, Émission du midi, 22 janvier 2013

101,3 FM CH2O, Le retour de Maski, 21 janvier 2013

96,5 FM CKBN, Au moment où on se parle, 21 janvier 2013

101,9 FM CHAI, Zig Zag, 21 janvier 2013

96,5 FM Première Chaîne, Chez nous le matin, 22 janvier 2013
http://www.radio-canada.ca/cheznouslematin

98,5 FM, Puisqu'il faut se lever, 18 janvier 2013
http://www.985fm.ca/audioplayer

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés