Dossier de presse de Jérôme Couture - Mai 2014

Récent
Août - Octobre 2015
Mars - Juillet 2015
Janvier - Février 2015
Avril 2014
Janvier-Mars 2014

 

La programmation extérieure des Francofolies (exclusif web)

Émission Mojo, Musique Plus, 28 mai 2014

http://www.musiqueplus.com/videos/la-programmation-exterieur-des-francofolies-exclusif-web-1.1265453

 

26es FrancoFolies: plus foisonnantes que jamais

La Presse, Alain De Repentigny, 28 mai 2014

Certains festivals pourraient connaître une baisse de régime un an après avoir célébré en grande pompe leur premier quart de siècle. Pas les FrancoFolies de Montréal qui, à leur 26e année, n'ont peut-être jamais été aussi foisonnantes, si l'on en croit leur fondateur Alain Simard et leur vice-président à la programmation Laurent Saulnier.

«Nous, on ne fait jamais de provisions, a dit Saulnier hier midi lors du dévoilement de la programmation extérieure des 26es FrancoFolies. On se dit toujours que c'est la dernière année qu'on le fait et on essaie de mettre sur pied la meilleure programmation possible, anniversaire ou pas. Cette année, on a été gâtés.»

Il y a en effet dans ces quelque 150 spectacles gratuits matière à réjouissance. À commencer par la série des Spectacles Bell sur la place des Festivals, qui verra défiler de grands noms comme Pierre et Éric Lapointe, Marie-Mai, Marc Dupré et ses invités, Loco Locass et Karim Ouellet. S'y produiront aussi Marco Calliari et les interprètes d'origine des classiques québécois qu'il chante en italien, le groupe Vilain Pingouin et nul autre que le spectaculaire Mathieu Chédid, mieux connu comme -M-.

«Ça fait longtemps qu'on voulait présenter -M- dehors et le timing était bon pour tout le monde. C'est peut-être le truc qui le fera exploser pour vrai ici», laisse entendre Laurent Saulnier.

Cormier le premier

Louis-Jean Cormier lancera les Francos en plein air sur la scène Ford le 12 juin en compagnie des Bertrand Belin, Klô Pelgag et Jimmy Hunt, et le tout se terminera le 22 sur la place des Festivals par l'ultime présentation de la Symphonie rapaillée avec l'OSM et les 12 chanteurs - Alex Nevsky remplaçant Yann Perreau.

La programmation extérieure est riche en anniversaires, en retrouvailles, mais également en découvertes de toutes sortes. De nombreux artistes d'ici et d'ailleurs viendront y présenter leur tout premier album.

«On présente un paquet de monde, parfois même avant leur véritable rentrée montréalaise, ajoute M. Saulnier. Jérôme Couture, tout le monde sait qui c'est, parce que 2 millions de personnes l'ont vu chaque semaine à La voix. Mais pas grand-monde sait ce qu'il fait tout seul sur une scène. Les Francos doivent aussi servir à ça: la présentation.»

Tous les genres

Ce festival multi-genres va de la chanson au rock en passant par le hip-hop, le world et autres variantes musicales. Lors de la conférence de presse d'hier, on a pu entendre aussi bien le rock convaincant d'Alexandre Désilets que le rap aquatique improvisé d'Hippocampe Fou qui, a souligné Saulnier, est le premier lauréat français du prix Félix-Leclerc qui fait du hip-hop.

Soulignons par ailleurs que le jeune Ludovic Alarie donnera un concert gratuit en préouverture des Francos et en marge de l'expo Musique - Le Québec de Charlebois à Arcade Fire du musée McCord, dans la petite rue Victoria, tout près du musée, le 11 juin à 17h30.

Consultez la programmation complète des 26es FrancoFolies de Montréal sur francofolies.com

 

La 26e édition des FrancoFolies de Montréal : La belle saison arrive enfin!

QuébecSpot Média, 27 mai 2014

Avec leur 26e édition, les FrancoFolies de Montréal, présentées par Bell en collaboration avec Ford du Canada, donneront le coup d’envoi d’une saison estivale très attendue. La plus grande fête de la musique francophone au monde accueillera une fois de plus, du 12 au 22 juin prochain, un éventail de talents, à découvrir ou à revoir, d’une étendue sans pareille. En plus des nombreux artistes québécois, les Francos recevront des visites d’un peu partout dans le monde, de la France à l’île de la Réunion, en passant par les États-Unis. Il faut aussi souligner la grande présence de la relève musicale qui témoignera également de la diversité que les Francos ont toujours préconisée. C’est donc un rafraîchissant amalgame de rap, d’électro, de rock, de funk et de pop que les francofous auront la chance d’entendre ici et là, sur le site du festival.

Chaque soir, un événement gratuit !

Fidèle à leur nouvelle et très populaire tradition depuis leur retour en juin, les Francos présenteront un grand événement gratuit tous les soirs, au grand bonheur des festivaliers : tout d’abord l’Événement d’ouverture Ford avec Louis-Jean Cormier, Jimmy Hunt, Klô Pelgag et Bertrand Belin, marquant le début de la grande fête le 12 juin dès 18 h, sur la scène Ford, puis du 13 au 22 juin sur la scène Bell de la place des Festivals, se succéderont 10 autres spectacles-événements : Vilain Pingouin Les Belles Années (13 juin), Marc Dupré et invités (14 juin), la Grande fête multiculturelle Hydro-Québec avec Marco Calliari et ses invités Paul Piché, Louise Forestier, Stephen Faulkner, Michel Faubert, Anonymus et Yves Lambert (15 juin), Karim Ouellet (16 juin), la Soirée SiriusXM avec Éric Lapointe et Jour de nuit (17 juin), le Rendez-vous Loto-Québec avec Pierre Lapointe et Punkt (18 juin), -M- (19 juin), Loco Locass (20 juin) et Marie-Mai en festival, 10 ans de succès ! (21 juin).

Exceptionnellement, un événement unique sera présenté le dimanche 22 juin : la Grande soirée de clôture Bell offrira gratuitement La symphonie rapaillée en ultime concert avec l’Orchestre symphonique de Montréal dirigé par Jean-François Rivest, accompagnant les 12 chanteurs — dont Louis-Jean Cormier, Daniel Lavoie, Vincent Vallières, Michel Rivard, Jim Corcoran et Martin Léon — pour interpréter la plupart des chansons des 2 mythiques albums Douze hommes rapaillés, composées par Gilles Bélanger sur les poèmes de Gaston Miron et magnifiquement réarrangées par Blair Thomson. Pour plus d’information sur les grands spectacles, cliquez ici.

Sept Mondes de musique

Les FrancoFolies de Montréal offrent aux festivaliers le loisir de naviguer dans sept Mondes de musique. Chaque soir, une panoplie de styles évoquera la diversité de la musique francophone ! Quelque 150 spectacles gratuits promettent toute une fête ! En voici un petit aperçu :

L’Espace Bell

La principale scène du site extérieur des FrancoFolies, située la place des Festivals, rue Jeanne-Mance entre Sainte-Catherine et De Maisonneuve, réserve bien des surprises aux festivaliers. Outre la série Les Spectacles Bell et ses 10 grands événements gratuits à 21 h, elle présente la série Les Révélations Bell qui nous fera découvrir de nombreux artistes au talent prometteur, dont les ex-académiciens Andréanne A. Malette et François Lachance (21 juin) et la formation Mix4 (14 juin), qui réunit les 5 meilleurs danseurs et 5 meilleurs chanteurs de 12 à 17 ans du Québec. Quant au duo Blé, il viendra nous en mettre plein la vue avec sa pop légère et accrocheuse le 13 juin.

La Zone Ford

En plein cœur des festivités, la Zone Ford, située face à l’esplanade de la Place des Arts, à l’angle de Jeanne-Mance et Sainte-Catherine, sera aussi le théâtre de grands spectacles pour tous les goûts, en commençant bien sûr avec L’Événement d’ouverture Ford. Les guitares électriques sortiront ensuite chaque soir avec intensité à 20 h dans le cadre des Soirées rock Ford. Jérôme Couture, propulsé par la populaire émission La Voix en 2012, offrira son tout premier spectacle solo au Festival le 17 juin. La gueule d’ange de Peter Peter viendra charmer la foule le 18 juin, tandis qu’Alexandre Désilets nous visitera le lendemain pour partager son Fancy ghetto. C’est également sur la scène Ford, le samedi 21 juin, que l’on connaîtra le lauréat du concours L’Étoile montante Ford. À 23 h, place au party avec Les Nuits rock Ford où les festivaliers pourront entendre le trash métal d’Anonymus le 19 juin, un spécial 25e anniversaire pour le groupe ! Le lendemain, on aura la chance de retrouver le Saguenéen Clément Jacques qui nous avait charmés l’an dernier. Pour clore la série, nul autre que le groupe Les Frères à Ch’val qui se ramène enfin aux Francos à l’occasion de son 20e anniversaire ! De plus, du 16 au 20 juin, la série Les Midis, qui se déroulera sur la Grande-Place du complexe Desjardins, présentera Du Haut des Airs, un spectacle qui réunit les forces vives de la Belgique (Dyna B.), de la France (Eddy De Pretto), du Canada (Amélie Larocque) et de la Suisse (Jerome Achermann) — et le lauréat du concours L’Étoile montante Ford de l’an dernier, Simon Lacas.

Le Pub Rickard’s

Aménagé face à la Maison du Festival Rio Tinto Alcan, sur le terrain du défunt Spectrum, le Pub Rickard’s accueillera à la fois des talents prometteurs et des artistes établis. Plusieurs chanteurs animeront la série Les Acoustiques Rickard’s, à 17 h, dont David Goudreault, gagnant de la Coupe du Monde de slam poésie à Paris en 2011, qui partagera sa passion des mots avec La faute au silence (13 juin). La chanteuse Jessica Fichot s’amène aux Francos pour la 1re fois, le 14 juin, avec son nouvel album, Le Secret. Le lendemain, ce sont les chansons folk-rock de Joseph Edgar, inspirées de Bob Dylan et de Neil Young, que l’on pourra savourer. La fraîcheur de Josianne Paradis terminera la série en beauté avec sa pop tantôt mélancolique, tantôt sautillante (21 juin). À 19 h, Les Soirées chaudes Rickard’s raviveront de plus belle le pub. Quant à l’homme à tout faire de la musique québécoise, Éric Goulet, il viendra nous présenter son 2e album country le 13 juin. Les deux membres de Garoche ta sacoche (Cynthia Veilleux et Sonia Brochet) s’empareront du pub avec leur folk insolite le 18 juin. Accompagnée de Marc Papillon-Ferland, la magnifique Catherine Durand présentera, en toute intimité, son récent album Les murs blancs du Nord.

Le Monde Découvertes SiriusXM

Sur l’esplanade Clark Sud, angle Sainte-Catherine et Clark, le Monde Découvertes SiriusXM révélera l’excellence de la relève musicale francophone. À 19 h, la série Nouvelle chanson SiriusXM accueillera Chloé Lacasse (14 juin), lauréate des Francouvertes en 2011, qui vient de faire paraître Lunes sur lequel on entend une pop alternative planante et délicate. Le 16 juin jouera Gael Faure (France), dont la chanson pop rêveuse Tu me suivras a fait tourner les têtes. On pourra également entendre Laurence Hélie qui fait le pont entre pop moderne et textures americana dans À présent le passé. D’autres talents à surveiller prendront la scène d’assaut dans le cadre de la série Les Découvertes SiriusXM à 22 h. Ludovic Alarie, en lice pour le prix Félix-Leclerc, débarque le lendemain pour faire entendre son style folk rock orchestral. Un autre finaliste pour ce prix sera de la partie le 18 juin : Antoine Corriveau, reconnu pour sa plume agile, ses constructions d’ambiances sonores et sa voix qui rappelle Daniel Lavoie.

La Place Loto-Québec

Située au Parterre, jouxtant la rue Saint-Urbain, entre De Montigny et De Maisonneuve, la Place Loto-Québec révèlera sans conteste plusieurs talents musicaux lors de la série Les Espoirs Loto-Québec à 20 h. Catherine Leduc, ex-membre du duo Tricot-Machine, interprétera son 1er disque solo le 14 juin. Charles‑Baptiste, qui avait charmé le public l’an dernier, débarque avec sa pop contagieuse le 19 juin pour présenter son 1er album Les sentiments inavouables. La série se terminera le 21 juin avec un spectacle du groupe My Hidden Side qui impressionne par son jeune âge (12 à 14 ans) et sa sonorité pop-punk. À 22 h, la série Les Rythmes Loto-Québec promet d’autres beaux spectacles, notamment La Maison Tellier (16 juin) qui regroupe 5 aventuriers du Far West… normand. Jacquemort, projet solo du claviériste de Malajube Thomas Augustin, jouera un mélange de pop, musique progressive et post-rock avec son 1er long album La montagne de feu le 19 juin. Le duo Sans Sebastien, accompagné de Laurence Guatarbes, viendra faire danser la foule le 21 juin avec son style vivifiant mêlant l’électro et la pop des années 1980.

Le Monde multiculturel Hydro-Québec

La série Les Spectacles multiculturels Hydro-Québec présentera une diversité musicale de tout horizon à 18 h et 20 h sur la promenade des Artistes, boulevard De Maisonneuve, entre Jeanne-Mance et Saint-Urbain. On entendra entre autres la musique traditionnelle de l’île de la Réunion, le maloya, en douceur, en émotion et en grâce dans les chansons de Maya Kamaty (14 et 15 juin). La Libanaise Yasmine Hamdan, qui s’est illustrée dans le plus récent film de Jim Jarmusch, Only Lovers Left Alive, nous présentera la pop arabisante de son nouvel album Ya Nass le 17 juin. Pour terminer la série en beauté, le 21 juin, on recevra la visite de Monica Freire, Brésilienne transplantée au Québec, qui ensoleillera notre cœur avec ses charmantes aventures sonores.

Le Monde urbain La Presse+ Lounge Desjardins

La musique urbaine et le hip-hop couleront à flot au Monde urbain (De Montigny et Clark) à l’occasion de la série Les Soirées urbaines La Presse+ à 21 h. Explicit (Taktika, Souldia, Facekché, Saye, LMC’Râr et DJ K-Turnaz) commencera la série avec un spectacle de feu pour souligner ses 15 ans d’existence. La punkette du maloya, Nathalie Natiembé, viendra présenter son petit dernier, Bonbon Zetwal, naviguant entre rock, reggae, électro et jazz et gorgé de poésie créole. Hippocampe Fou, lauréat français du Prix Félix-Leclerc 2013 et créature hybride frappée d’un brin de folie décalée, traversera l’Atlantique pour nous servir le fruit de son album Aquatrip, le 19 juin. Les festivaliers pourront poursuivre la fête à 23 h avec la série Les Nuits urbaines la Presse+. C’est le disco-funk pur groove du collectif Les Guerres D’l’Amour qui déhanchera la foule le 13 juin. Le rap du sud et les textes percutants de Set & Match se feront entendre le lendemain pour un party bien rythmé. Le 17 juin, Webster, doyen du hip-hop de la Vieille Capitale, arrivera avec ses textes riches et intelligents. Aussi, au Lounge Desjardins, les festivaliers pourront exprimer leur créativité grâce aux ateliers avec VJ et aux ateliers de création participative avec une artiste peintre. Et, nouveauté cette année, une terrasse et des surprises sont réservées aux membres Desjardins.

Les Partys du Shag Molson Dry

Lieu par excellence pour les fiestas déjantées, le Shag, bar éphémère des Francos situé au Savoy du Métropolis, offrira encore une fois une programmation où DJ et figures bien connues du monde de la musique feront vibrer la piste de danse de minuit à 3 h du matin. Alex Nevsky aura la chance de participer à la fiesta le 15 juin et nous promet un DJ set tout à fait délectable ! Le 17 juin, place à Shash’U et son power-funk unique dont il détient le secret. La fête se poursuit de plus belle le 20 juin alors que le groupe le plus explosif de la scène hip-hop québécoise, Dead Obies, prendra possession des platines du Shag.

Le lauréat français du Prix Félix-Leclerc de la chanson 2013 en spectacle aux Francos

Chaque année, le Prix Félix-Leclerc de la chanson permet à deux lauréats — un du Québec et l’autre de France — de se faire connaître outre-Atlantique. Depuis 2010, Les Francofolies de La Rochelle sont partenaires de la Fondation Félix-Leclerc et des FrancoFolies de Montréal. Le lauréat québécois de 2014 aura donc, parmi les bourses et avantages associés au prix — dont la bourse de 10 000 $ (5000 $ en argent et 5000 $ en soutien à la tournée) offerte par CKOI Montréal —, la chance de participer à un stage et de faire une prestation à La Rochelle en 2014. Dans le cadre des séries Les Soirées urbaines La Presse+ et Les Nuits urbaines La Presse+, le lauréat français de l’année dernière, Hippocampe Fou, se produira sur la scène La Presse+ le 19 juin à 21 h et le 20 juin à 23 h. Pour sa part, le lauréat québécois 2013, Karim Ouellet, qui assurera la première partie de Stromae les 17 et 18 juin prochain au Centre Bell et jouera sur la scène Bell le 16 juin, montera sur la scène des Francofolies de La Rochelle le jeudi 10 juillet pour révéler au public français son style unique mariant folk, pop, électro et soul.

4e édition des Rendez-vous Pros des Francos

Les organisateurs des FrancoFolies de Montréal sont fiers d’annoncer la 4e édition des Rendez-vous Pros des Francos. Présenté grâce au soutien de Musicaction, de la SACEM, de la SOCAN, de la SODEC et de Wallonie-Bruxelles International — Délégation Québec, cet événement s’adresse aux professionnels de l’industrie de la musique et du spectacle et accueille plus de 150 participants toute une semaine durant dans le but de favoriser les échanges entre tous les pays de la francophonie. Ainsi, la 26e édition des FrancoFolies offrira du lundi 16 au vendredi 20 juin des prestations (showcases) de talents à découvrir, des apéros pour les professionnels accrédités et des ateliers sur des sujets d’actualité qui concernent l’industrie. Cette année, en plus des autres marchés européens francophones représentés, la Wallonie-Bruxelles sera à l’honneur lors d’une journée d’activités consacrées à l’industrie musicale de cette région le 18 juin. De plus, CKOI 96.9 offrira une bourse de 10 000 $ à l’artiste ou la formation québécoise qui aura donné la meilleure prestation dans le cadre des showcases !

Qui sera la nouvelle Étoile montante Ford ?

Toujours en quête des plus belles voix du Québec, le concours L’Étoile montante Ford est de retour pour une 3e saison et se dote d’une nouvelle porte-parole, Ingrid St-Pierre ! Grâce aux FrancoFolies de Montréal en collaboration avec Ford du Canada, la relève aura une fois de plus la chance de se faire entendre. Les chanteurs participants se produiront sur scène, devant un jury du milieu artistique. Johanne Blouin, Catherine Major, Amélie Veille, Edith Myers, Jonathan Painchaud feront ainsi partie des différents jurys (auditions, demi-finale et finale) qui auront la difficile tâche de choisir les plus belles voix de cette édition. Luc De Larochellière sera quant à lui le mentor des quatre finalistes du concours, leur prodiguant conseils et techniques, et participera également au spectacle final avec eux, sur la scène Ford des FrancoFolies. Quatre participants auront même la chance de monter sur la scène Ford des FrancoFolies de Montréal, le 21 juin prochain, et le gagnant remportera un prix de 5000 $ offert par Ford ! CKOI 96.9 remettra aussi des bourses aux demi-finalistes et finalistes du concours.

 

  

Un gars qu'on aime

Anne-Marie Lobbe, Cool, Juin 2014

Le talentueux Jérôme Couture, qu'on a appris à connaître l'an dernier grâce à l'émission La Voix, a lancé son tout premier album le 30 avril. Le moment était donc parfait pour que Cool! pique un brin de jasette avec le sympathique chanteur afin de découvrir à quel point la musique coule dans ses veines.

Jérôme, comment décrirais-tu ton premier album? J'ai participé à l'écriture de la majorité des chansons et j'en suis très fier! Il y a deux tendances sur l'album... Un côté rockabilly, qu'on peut d'ailleurs entendre dans la pièce Goodbye Girl; et un côté plus R&B, parce que toutes mes influences viennent de la musique groovy, qui bouge, et qui fait partie de moi depuis toujours. Et le R&B soul se marie bien avec le rockabilly.

Tu as récemment tourné ton premier vidéoclip pour la pièce Goodbye Girl. Comment as-tu trouvé cette expérience? Ç'a été une super belle expérience, avec une équipe tripante. Je pense que le résultat le montre aussi: c'est un vidéoclip simple mais vraiment efficace. Je le trouve beau. 

Le concept tourne autour d'une gang de gars qui ont besoin de prendre leurs distances vis-à-vis de leurs copines, le temps de se retrouver entre chums. Penses-tu que les gars sont capables de s'épauler autant que les filles, lorsqu'ils vivent des problèmes amoureux? C'est certain, mais je pense que les choses se passent différemment, par contre... Les filles vont peut-être plus se rappeler les bons souvenirs et chercher la cause de ce qui s'est passé, tandis que les gars vont davantage essayer de se changer les idées et passer à autre chose ou faire de la musique pour se défouler un peu, comme dans le cas présent!

Quel rôle occupes-tu au sein de ta gang de gars? Es-tu le leader, le clown, le rebelle, le gars attentionné...? Oh, bonne question! Je pense que je suis le gars attentionné. Je suis un bon gars! (rires). Mais il y a toujours un musicien dans une gang aussi, et un dans la mienne, c'est moi!

Te considères-tu comme un gars romantique? Je pense que oui; je suis un lover, comme on dit! J'ai la même copine depuis cinq ans, et on est super bien ensemble. On communique bien, on s'écoute beaucoup l'un l'autre.

Comment es-tu sur une scène? Je dirais «énergique», peut-être... Je ne tiens pas en place! (rires) J'ai besoin de la scène dans ma vie, c'est un peu une forme de thérapie. Je suis quelqu'un d'assez timide, je fais ma petite affaire, mais quand on me donne une place sur scène, je la prends complètement: je m'amuse à fond, je saute partout, j'ai beaucoup de plaisir!

On t'as souvent vu avec une tuque...Es-tu en mesure de dire aux lectrices de Cool! Combien de tuques tu possèdes? (Rires) C'est drôle! En fait, leur nombre est exponentiel parce que beaucoup de gens qui viennent me voir en spectacle m'en achètent ou m'en fabriquent. Alors, je dirais que j'en ai une quinzaine, mais je nes porte pas toutes. Certaines sont plus des cadeaux, des trophées ou des souvenirs, si on peut dire. Je commence à avoir une belle collection!

Quels autres projets occuperont ton année, à part la sortie de ton premier album? Je vais me promener un peu partout au Québec, cet été. Je ferai plusieurs spectacles avec mon band, pour promouvoir mon album. On va aller danser dans le monde! Je vais sûrement également retrouver Marc Dupré pour quelques concerts, comme on a fait l'an dernier. 

Complète la phrase... Pour me reposer, rien de mieux que: de faire la grasse matinée. La dernière fois que j'ai pleuré, c'était: quand j'ai écrit une chanson pour ma blonde. La dernière fois que j'ai eu un gros fou rire, c'était:avec ma blonde dans la voiture. Je pars en voyage pour la destination de mon choix, je vais: en Égypte. Au restaurant, on me verra jamais commander : du boudin. Si on me propose de relever un défi, je serais le genre de gars à: aller à Fort Boyard! J'aime beaucoup les sports extrêmes, alors c'est certain que j'adorerais participer à cette émission. J,ai vraiment peur: des grosses araignées. Quand je vais au cinéma: j'aime bien aller voir des films épiques, un peu comme Le seigneur des anneaux. Mais, dans ce cas, j'y vais seul pour voir de longs films que ma blonde trouverait vraiment poches! (rires)

 

Il lance enfin son album

Patrick Delisle-Crevier, 7 jours, 16 mai 2014

C'est dans un Club Soda bondé de gens venus l'entendre chanter et voir son célèbre jeu de pied sur scène que Jérôme Couture a lancé, le 30 avril, son premier album, un éponyme. Un an après son passage à La Voix, le finaliste de l'équipe de Marc Dupré a enfin fait découvrir les pièces du disque aux effluves pop-rock en ouvrant la soirée avec son extrait entraînant, Goodbye Girl. C'est devant ses pairs, dont plusieurs anciens participants de La Voix (Jonathan Painchaud, Debbie Lynch-White, Valérie Carpentier, Émanuelle Robitaille, Étienne Cousineau, pour ne nommer que ceux-là), Marc Dupré, qui a réalisé son album, ainsi que des gens du public, que le chanteur s'est élancé sur scène, le temps de quelques chansons. 

 

Marc Dupré invite Jérôme Couture et Andie Duquette àGatineau

Journal de Montréal, 15 mai 2014

GATINEAU – Jérôme Couture et Andie Duquette de la première saison de La Voix seront du spectacle de Marc Dupré le 31 août prochain au Festival de montgolfières de Gatineau. Ils rejoignent ainsi Renée Wilkin, la finaliste de cette année de l’équipe de Marc dans la populaire émission de TVA, dont la participation avait déjà été annoncée. Jérôme Couture vient de lancer son premier album éponyme. Quant à Andie Duquette, elle bosse sur son premier opus avec son fiancé, Bryan Lévesque. Marc Dupré devrait annoncer sous peu l’identité d’un quatrième invité. Les autres spectacles au Festival de montgolfières de Gatineau seront assurés entre autres par Michel Rivard, Paul Piché, Zachary Richard, Patrick Norman, Phillip Phillips, Kaïn, Nanette Workman et Michel Pagliaro

 

Le choix déchirant de Jérôme Couture

Allô Vedette, Luc Denoncourt, 10 mai 2014

L.D: Ce premier album arrive-t-il à un bon moment dans ta vie?

J.C: «Oui complètement. Tout est une question de synchronisation dans la vie. Je travaillais depuis 10 ans dans ce métier. J'ai fait un baccalauréat en musique, j'ai participé à Elvis Story et Les Misérables. Je pense que je n,aurais jamais été prêt à affronter la musique et cette industrie si ce n'était de l'expérience que j'ai prise partout. C'est un bon moment dans ma vie. Je suis prêt à travailler pour me forger une place dans ce métier.»

À un moment de ta carrière as-tu cru que ce premier album n'arriverait jamais? 

«On choisit différentes voies. Une carrière solo comme artiste est très difficile à développer. J’ai fait des projets de groupe auparavant, j’ai été choriste, chanteur, danseur. J’ai auditionné pour plusieurs projets. Avant que je décide de m’inscrire à La Voix, je m’étais résigné à aller vers la comédie musicale. J’avais auditionné 11 fois pour Les Misérables. On m’a offert de partir en tournée un an pour être le remplaçant du personnage de Marius. Je serais même allé à Broadway, mais ma carrière solo décollait parce que j’étais en finale de La Voix. J’avais le choix entre deux deux voies: j’ai choisi la carrière solo.»

Ce choix a-t-il été difficile à faire?

»C’était déchirant parce que ça faisait 11 fois que je passais l’audition. J’avais enfin une offre sur la table. C’était un bel accomplissement. Toutefois, d’avoir une chance de commencer une carrière solo comme celle de La Voix, ça n’arrive pas 12 fois dans une vie. Je me suis donc lancé là-dedans à pieds joints parce que j’en avais envie.»

Qu’est-ce que La Vois t’as apporté?

«De belles rencontres. Marc Dupré est quelqu’un de marquant dans ma vie et dans ma carrière parce qu’il croit plus en moi que moi-même. C’est un mentor qui me pousse à me dépasser. Il voit quelque chose en moi que j’ai de la difficulté à percevoir. C’est un allié puissant qui a de bons contacts dans l’industrie. Même si beaucoup de gens m’ont donné une chance auparavant, ça me prenait quelqu’un pour me soutenir moralement et me défendre dans l’industrie. C’est quelqu’un qui croit en moi et qui ne me lâche jamais.»

Y a-t-il un certain vertige à se confier à un public?

«Assurément. Ça prend un ajustement pour décider quelle est la limite entre la vie privée et la vie publique. Les gens ont le droit de savoir beaucoup de choses. Lorsque je me livre en entrevue, j’y vais avec fou mon coeur. Mais il y a un moment où on doit pouvoir tracer la limite entre le travail et la vie privée, même si elle est mince. C’est une passion, mais c’est aussi un travail.»

Grâce à La Voix, tu t’es retrouvé dans les magazines et les gens te reconnaissent dans la rue. Comment vit-on cette situation lorsqu’on est en couple?

«Il faut garder en tête que ça fait partie du travail. C’est inclus dans la définition de tâches. Les gens ne pourront jamais atteindre notre prit jardin, notre relation que nous avons bâtie depuis cinq ans. Ça nous appartient. Le fait que les gens nous arrêtent dans la rue, c’est gentil et gratifiant.»

Tu auras 30 ans en août prochain. Vois-tu ce disque comme une nouvelle étape?

«Pour moi, tout ce qui est lié à La Voix n’est pas une fin en soi. C’est le début des efforts du vrai travail. C’est un commencement.»

Sens-tu que la trentaine provoque un changement chez toi?

«Je pense que oui. C’est un peu plus de sagesse, en toute humilité, par rapport à ce que j’aime ou pas. Je veux m’entourer de gens avec qui je suis bien. Je veux perdre moins de temps avec des relations qui sont là par habitude.»

 

Jérôme Couture: un lancement couru

Marie-Claude Doyle, Écho Vedette, 10 mai 2014

Le chanteur attendait ce jour depuis longtemps. Et il n'était pas le seul, puisque le Club Soda était rempli de fans venus entendre des extraits de son premier album éponyme. 

 

Jérôme Couture

7 Jours, Cassandre Caron, 09 mai 2014

L'auteur -compositeur-interprète Jérôme Couture, qu'on a découvert l'an dernier grâce à la première édition de La Voix (il était finaliste avec Étienne Cotton, Valérie Carpentier et Charlotte Cardin-Goyer) lance son premier disque en carrière. un album éponyme en vente chez tous les bons disquaires. Si vous aimez le style musical de Marc Dupré- le coach a, entre autres, réalisé l'album en entier- et ne pouvez vous empêcher de taper du pied en écoutant Goodbye Girl et Comme on attend le printemps, les deux premiers extraits radio, vous adorerez cet opus, qui donne dans le pop-rock accrocheur directement inspiré des années 60 et 70. «Avec ce premier album, j'avais envie de faire danser les gens, comme j'aime danser sur scène. Le but premier était de composer des chansons qui allaient bien vivre en spectacle. Ce qui me fait le plus vibrer dans ce métier, c'est de m'éclater sur scène», explique Couture. 

 

La Voix: Lancement réussi pour Jérôme Couture!

Stacy Rajarison, Monde de stars, 05 mai 2014

Finaliste lors de la première édition de l’émission La Voix, Jérôme Couture a lancé son premier album éponyme le 30 avril dernier. Malgré le mauvais temps à l’extérieur cette journée-là, la chaleur était définitivement présente au Club Soda qui pour l’occasion était complètement rempli. Amis, famille, fans et personnalités publiques du milieu artistique étaient de la partie.

Débordant d’énergie dès la première minute, guitare à la main, le charismatique auteur-compositeur-interprète a entamé la soirée avec son accrocheuse chanson Goodbye Girl. Il a ensuite poursuivi la soirée en nous présentant les pièces de son nouvel opus réalisé par nul autre que son coach Marc Dupré, qui était présent durant la soirée. Tout au long du lancement, il était possible de sentir la vague d’amour qui régnait dans l’enceinte du Club Soda. D’ailleurs, le public a brandi haut et fièrement des affiches indiquant « On t’aime » durant la chanson La fête, soit un moment touchant où le chanteur était visiblement très ému. Devant un public conquis d’avance et qui en redemandait davantage, le Jonquiérois a conclu avec sa chanson à succès Comme on attend le printemps. Les gens dans la salle n’ont pas hésité à l’accompagner en chantant énergiquement durant cette performance.

À la suite du lancement, Jérôme Couture en a également profité pour rencontrer ses fans qui étaient nombreux à attendre en file pour avoir une photo ainsi qu’un autographe. « Je veux que les gens partent en roadtrip en mettant mon disque et qu’ils amènent leur défoulement à mes shows », nous a mentionné l’artiste à la suite de sa prestation.

 

Lancement du premier album de Jérôme Couture: la main sur le coeur

Jocelyn Legault, Musimaniax, 04 mai 2014

Mercredi 30 avril le club soda grondait d’impatience.Dès le 1er accord de  « Goodbye Girl  » des murs de cris tapissaient la salle en extase.L’artiste était fébrile et énergique sur scène touchée par c’est l’incroyable amour qui régnait dans la place .Sans rire sans était bouleversant on pouvait presque entendre les battements des coeurs des fansNous sommes déjà très loin de l’aventure de la voix, une belle évolution dans les derniers temps.Jérôme couture affiche une assurance et aisance tout le long du spectacle- lancement .Avec un band du tonnerre au diapason des chansons pop rock soûl de l’artiste.Charismatique et généreux et sensible il a su nous donner un show à la hauteur de son talent.Jérôme couture remercie sans cesse le public et on ressent la sincérité dans ses mots.Électrique jusqu’au bout et une performance avec la main sur le  cœur.On peux pas nier la talent de ce gars la et surtout la place qu’il mérite après cette soirée la.

 

Jérôme Couture: voie fréquentée **1/2

Charles-Éric Blais-Poulin, La Presse, 04 mai 2014

Fort du succès radiophonique de Comme on attend le printemps, le finaliste de La voix Jérôme Couture suit les traces de Valérie Carpentier et d'Étienne Cousineau - participants de sa cohorte - et se risque à une première galette.

Avec son complice Marc Dupré, le Jonquiérois pose de petites bombes dansantes qui risquent d'exploser plus d'une fois sur la piste de danse des écoles primaires. Les textes, qui foisonnent de lieux communs, d'onomatopées et de phrases creuses, sont en partie compensés par une énergie pop qui saura plaire à un public jeune et - look à la boys band oblige - féminin.

Pas de doute, Jérôme Couture a trouvé sa voie, celle fréquentée par Roch Voisine, Jonathan Painchaud et d'autres chanteurs pop-rock consensuels. La formule prend le pas sur la forme, et l'audimètre sur l'audace.

À écouter: Amoureux

**1/2

 

Un premier album pour Jérôme Couture

Sofia Nicoleau, Tempomag, 03 mai 2014

« Le jour J est enfin arrivé! », nous lance l’auteur-compositeur-interprète, Jérôme Couture, avant de commencer son lancement. En effet, le finaliste – également protégé de Marc Dupré lors de la première édition de La Voix – était très fébrile et excité, car il s’agit, à vrai dire, de son tout premier album en carrière. Il amorce son lancement en nous interprétant son plus récent simple radiophonique, « Goodbye Girl »,qui n’a pas tardé à donner un ton festif à la soirée et à faire danser les nombreux admirateurs présents. Dès cette première interprétation, on pouvait constater à quel point l’artiste débordait d’énergie à travers ses nombreux déhanchements et ses tapements de pieds. Il enchaîne, par la suite, avec sa très entraînante pièce au son rock, « Pas une autre ». Avant d’entamer la performance de la très jolie ballade « La fête », Jérôme Couture s’est senti extrêmement ému par les quelques « je t’aime Jérôme!» lancés par quelques membres du public. À la fin de ce morceau, l’auteur-compositeur-interprète a remercié tous les gens ayant participé à la création de son premier opus, plus particulièrement Marc Dupré, son ami et son ancien coach de La Voix, qui a réalisé cet album. L’influence flagrante de ce dernier est d’ailleurs présente à travers toutes les pièces de cet opus. Jérôme Couture termine son lancement en force avec son premier grand succès en carrière qui, d’ailleurs, figure dans cet album, et qui a fait partie intégrante du paysage radiophonique au Québec l’été dernier, la très rythmée et mélodieuse pièce, « Comme on attend le printemps ». Par ses rythmes diversifiés et accrocheurs parfaits pour l’été qui s’en vient, ce premier album de Jérôme Couture est sans aucun doute, un exploit réussit! Pour plus de renseignements sur l’artiste ainsi que pour connaître ses dates de tournées, consultez son site web officiel ainsi que sa page Facebook.

 

Jérôme Couture

Valérie Lessard, Le Droit, 03 mai 2014

Jérôme Couture se sera fait attendre comme le printemps... qui, comme cet éponyme, nous laisse sur notre faim. Depuis un an, le finaliste de la première mouture de La Voix peaufine son premier album avec son coach Marc Dupré. C'est donc, sans surprise, musicalement ensoleillé même dans la rupture (Goodbye Girl), branché sur des guitares résolument pop et l'amour dans tous ses états. Les influences aux accents britanniques et aux effluves des années 1960 et 1970 donnent des mélodies accrocheuses à souhait. Malheureusement, elles demeurent trop génériques et lisses pour qu'on entende la vraie personnalité musicale du principal intéressé. Cela dit, avec tout le bagage qu'il possède (Québec Issime, Elvis Story, chanteur maison de Pour le plaisir, à Radio-Canada, etc.), Jérôme Couture « assure », en livrant des interprétations honnêtes et énergiques, à défaut d'être nuancées, sa voix ayant peu de place ici pour s'exprimer dans toutes ses couleurs.

 

Jérôme Couture nous fait danser

Salut Bonjour, TVA, 03 mai 2014

http://tva.canoe.ca/video/encore-plus-de-videos/plus-recentes/1267225057001/jerome-couture-nous-fait-danser-/3532938536001

 

Lancement réussi au Club Soda

Stacy Rajarison, Matv.ca, 02 mai 2014

Finaliste lors de la première édition de l’émission La Voix, Jérôme Couture a lancé son premier album éponyme le 30 avril dernier. Malgré le mauvais temps à l’extérieur cette journée-là, la chaleur était définitivement présente au Club Soda qui pour l’occasion était complètement rempli. Amis, famille, fans et personnalités publiques du milieu artistique étaient de la partie.

Débordant d’énergie dès la première minute, guitare à la main, le charismatique auteur-compositeur-interprète a entamé la soirée avec son accrocheuse chanson Goodbye Girl. Il a ensuite poursuivi la soirée en nous présentant les pièces de son nouvel opus réalisé par nul autre que son coach Marc Dupré, qui était présent durant la soirée. Tout au long du lancement, il était possible de sentir la vague d’amour qui régnait dans l’enceinte du Club Soda. D’ailleurs, le public a brandi haut et fièrement des affiches indiquant « On t’aime » durant la chanson La fête, soit un moment touchant où le chanteur était visiblement très ému. Devant un public conquis d’avance et qui en redemandait davantage, le Jonquiérois a conclu avec sa chanson à succès Comme on attend le printemps. Les gens dans la salle n’ont pas hésité à l’accompagner en chantant énergiquement durant cette performance.

À la suite du lancement, Jérôme Couture en a également profité pour rencontrer ses fans qui étaient nombreux à attendre en file pour avoir une photo ainsi qu’un autographe. « Je veux que les gens partent en roadtrip en mettant mon disque et qu’ils amènent leur défoulement à mes shows », nous a mentionné l’artiste à la suite de sa prestation.

 

Olivier Dion - Enfin son premier album

Patrick Delisle-Crevier, 7 Jours, 02 mai 2014

Jérôme Couture avait des papillons dans le ventre. «Dans quelques jours à peine, ce sera mon tour de lancer mon album. J'ai très hâte! D'être ici ce soir et de voir mon ami Olivier vivre cet évènement me donne la patience d'attendre mon grand jour. J'aime beaucoup Olivier. Nous nous sommes liés d'amitié et nous avons le même mentor en la personne de Marc Dupré.»

 

Lancement d'album Jérôme Couture

Mélissa, Club Tonight, 01 mai 2014

Assise devant mon écran d'ordinateur, j'attends avec impatience sur le site internet de cet artiste charismatique, dynamique et à la fois bondissante d'énergie, la levée du rideau qui me permettra d'assister au lancement de son tout premier album éponyme qui a lieu ce soir au Club Soda de Montréal.

Ambiance chaleureuse et salle comble, nous pouvons voir arrivé sur scène, le jeune Jonquiérois interpréter son tout récent single radio "Goodbye Girl". Après cette belle ouverture, il s'est adressé à son public "À soir, j ai le goût de faire de la musique avec vous autres, on se fait un show parce que pour moi un album c'est cool mais un show c'est mieux!". Le public a eu la chance d'entendre 6 chansons qui se retrouve sur son album. Nous avons pu voir sur le visage de Jérôme lors de son interprétation de la chanson "La Fête" quelques larmes puisque sur les pancartes levées à bout de bras de ses fans, nous pouvions y lire "Je T'aime".

Le public attendait cet album depuis sa parution lors de l'émission La Voix édition 2013 , animé par nul autre que Charles Lafortune sur les ondes de TVA. Notons que celui-ci a été finaliste et ce, avec le coach Marc Dupré, qui s'est associé a lui afin de réaliser et travailler avec lui sur ce merveilleux projet et qui met de l'avant sa carrière qui prend une ampleur grandissante.

Retournons un peu en arrière lors de l'audition à l'aveugle, Jean-Pierre Ferland et Marc Dupré nous ont fait assister à tout un combat de coq assez compétitif afin de l'avoir dans son équipe. Jean-Pierre Ferland a mentionné "T'a une voix extraordinaire, m'a t'écrire des chansons, je veux t'entendre chanter en français, une voix comme ça en français j'en veux et pi même si tes bretelles dépassent... JTE VEUX! Si tu viens pas avec moi... j'me tue!" Comme réplique, Marc Dupré n'a su que dire "Je sais pas d'où tu sors, mais je sais ou tu rentres par exemple!"

L’auteur-compositeur-interprète Jérôme Couture s'entoure de collaborateur connus dans le monde de l'industrie de la musique tels que Nelson Minville, Amélie Larocque, Tino Izzo, Matt Laurent et Gauthier Marinoff à l’écriture et à la composition. Pour ce qui est de la petite touche rockabilly et un peu rétro, il collabore avec nul autre qu'Antoine Gratton.

Nous pouvons dire à M. Jean-Pierre Ferland, mission accompli, son album est non seulement en français, mais il est énergétique, rythmé et a la couleur de Jérôme Couture: Dynamique!

Vidéo du Lancement d'album au Club Soda (Mercredi 30 Avril 2014):

 

  

Jérôme Couture réchauffe le Club Soda

Catherine Chantal-Boivin, Journal 24 h, 01 mai 2014

Alors qu’il pleuvait à boire debout mercredi soir, Jérôme Couture a mis un peu de soleil dans cette grisaille en présentant avec beaucoup de conviction et d’énergie les chansons de son premier album solo éponyme au Club Soda.

C’est en interprétant Goodbye Girl, son plus récent extrait radio, qu’il s’est présenté sur scène, devant un Club Soda bondé.

Guitare entre les mains, le finaliste de la première édition de La Voix, se déhanchait à la manière des idoles rock des années 60 et 70.

«La seule chose que je contrôle ce soir, c’est d’avoir du fun», a mentionné l’auteur-compositeur-interprète, très serein avant de monter sur scène.

Le chanteur a tout de même laissé couler quelques larmes lorsque ses admirateurs l’ont surpris en brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire «Je t’aime» lors de son interprétation de la ballade La Fête.

Pas un produit de la téléréalité

Avant son passage à La Voix, Jérôme Couture avait déjà plusieurs années de labeur derrière la cravate. Le chanteur a non seulement fait des études universitaires en musique, il a aussi participé à plusieurs revues musicales dont Les Misérables et Elvis Story. Son expérience se faisait d’ailleurs sentir mercredi soir alors qu’il a livré une prestation sans faille, sans fausse note.

S’il ressent le besoin de parler de son expérience dans le métier, c’est aussi pour montrer à quel point il a travaillé fort pour se rendre où il est aujourd’hui : «Ma seule crainte par rapport à La Voix, c’est que les gens pensent que je ne suis qu’un produit de la téléréalité, a confié Jérôme. J’ai même reçu des commentaires désobligeants, mais ça ne me dérange pas, car ces gens-là n’achèteront jamais l’album, ils n’iront jamais voir plus loin», a-t-il ajouté.

Marc Dupré fier de son protégé

Jérôme a participé à l’écriture et la composition de cinq chansons qui figurent sur l’album et il a pris part à toutes les étapes de production, aux côtés de son réalisateur et coach Marc Dupré.

«J’ai vraiment trouvé mon son grâce à Marc, a expliqué Jérôme. Les gens ont souvent le réflexe de trouver ce genre de musique quétaine, mais moi j’assume ce que je fais et je trouve ça bon», a mentionné le chanteur.

Présent en coulisses avant le lancement, Marc Dupré était fébrile pour son protégé : «À cause de sa grande connaissance de la musique, Jérôme avait tendance à trop réfléchir, a expliqué ce dernier. Je lui ai montré à avoir confiance en son instinct», a-t-il ajouté.

Les deux amis vont se partager la scène pour plusieurs spectacles prévus dans les festivals de la province cet été. Une tournée de Jérôme Couture pourrait également se mettre en branle à l’automne.

Sur le tapis rouge

«J’ai rencontré Jérôme à 15 ans, alors qu’on participait tous les deux à des concours de chant. Je trouve ça le fun de le retrouver 10 ans plus tard», Sophie Pelletier.

«Il est comme mon frère jumeau, on se ressemble beaucoup. J’ai été énervé pour lui toute la journée», Andie Duquette

«Je ne regarde pas vraiment la téléréalité alors je ne le connaissais pas avant qu’on ne se rencontre dans un show l’été passé. C’est un artiste qui a une tête sur les épaules et qui a à cœur ce qu’il fait», Jonathan Painchaud

«Marc Dupré c’est mon grand chum alors je suis venu pour le souteni. Je suis aussi un grand fan de La Voix», Jean-Nicolas Verreault

 

La performance de Jérôme Couture

Ça commence bien, V Télé, 01 mai 2014

http://vtele.ca/videos/ca-commence-bien/infos-ca-commence-bien-jeudi-1e-mai-2014-performance-de-jerome-couture_72909_72925.php

 

Jérôme Couture lance son premier album

Webpresse, 01 mai 2014

http://www.webpresse.ca/media/5361ae2beafe1/jerome-couture-au-club-soda

 

Le flamboyant Jérôme Couture lance son premier album au Club Soda

Jessyka Brazeau, Rythme FM 105,7, 01 mai 2014

C'est dans un Club Soda plein à craquer que Jérôme Couture a dévoilé les chansons de son tout premier album mercredi soir! Un album rythmé, joyeux, avec une pop accrocheuse et efficace, le tout réalisé par son coach de La Voix, Marc Dupré! Découvrez-en plus en écoutant l'entrevue que Jérôme a accordé à Jessika.

http://www.rythmefm.com/montreal/nouvelles/jerome-couture-lance-son-premier-album-au-club-sod-316338.html

 

Jérôme Couture lance son premier album au Club Soda

Karine Paradis, Hollywood PQ, 01 mai 2014

Jérôme Couture, sa guitare et sa nouvelle tête sexy se sont offerts hier soir le Club Soda pour le lancement de son premier album éponyme en carrière! L’auteur-compositeur-interprète et finaliste de la première édition de La Voix nous avait marqué dans la team de Marc Dupré: oui, son énergie contagieuse, son sourire ravageur, sa voix pop puissante et polyvalente, sa fameuse tuque et ses moves de danse lui avaient valu le titre du Justin Timberlake du Québec. Aujourd’hui, bye-bye la tuque, mais l’énergie de feu persiste et signe pour Jérôme. Wow… quels déhanchements et coups de bassins! Aucun doute, Jérôme Couture était dangereusement en forme pour son lancement. 

C’est avec Goodbye Girl que Jérôme a ouvert le bal sur les planches d’un Club Soda plein à craquer! Moment fort de la soirée? Définitivement lorsque tous ses fans ont brandi au même moment une tonne de cartons à l’attention de leur idole avec les mots « On t’aime ». Pris par surprise, sourire aux lèvres, Jérôme n’en revenait pas de cette belle surprise et en avait les larmes aux yeux! « Avec ce premier album, j’avais envie de faire danser les gens, comme j’aime danser sur scène. Le but premier était de composer des chansons qui allaient bien vivre en spectacle. Ce qui me fait le plus vibrer dans ce métier, c’est de m’éclater sur scène! »

Bien sûr, Marc Dupré, qui a réalisé l’album de Jérôme, n’allait manquer pour rien au monde le lancement de son grand gagnant et ami de La Voix! Vraiment, on est comblé par l’album de Jérôme, avec la petite touche de Marc Dupré qui rend tout si agréable à écouter: un album pop aux accents vintages et aux airs aussi rafraîchissants qu’accrocheurs!

 

 

Le flamboyant Jérôme Couture lance son premier album

Florence Breton, Quebecspot Média, 01 mai 2014

Il n’a peut-être pas remporté la première édition de La Voix, mais il a prouvé qu’il méritait toujours sa place, un an plus tard, au sein du milieu musical québécois. Jérôme Couture, qui avait été le finaliste dans l’équipe de Marc Dupré lors de ce grand concours télévisé, a lancé son tout premier album le 30 avril dernier, au Club Soda.

Il ne lui a fallu que quelques secondes pour enflammer la salle: Jérôme Couture possède encore cette énergie et cette fougue qui font de lui cet artiste que le public a tant acclamé lors de La Voix. Dès les premières notes, une foule en délire s’est régalée de l’interprétation de Goodbye Girl, alors que le chanteur grattait vivement sa guitare.

Du début à la fin de sa performance, l’artiste se laissait aller au rythme de la musique grâce à son talent naturel pour bouger avec classe. Jérôme Couture possède un timbre de voix bien particulier qu’on se plait à reconnaître, mais surtout, il dégage un dynamisme qui fait de lui un roi de la performance sur scène. En très peu de temps, l’énergie qu’il dégageait s’est transmise chez les spectateurs.

L’artiste a su démontrer son côté plus tendre lors de l’interprétation de la balade La fête, où il a d’ailleurs vécu un moment inattendu : plusieurs personnes du public ont brandi des cartons sur lesquels il était écrit « On t’aime ». Jérôme était très ému et sans mot pour décrire cette dose d’amour surprise que la foule lui a offerte.

Jérôme Couture ne pouvait quitter ses fans sans leur offrir son plus grand succès à ce jour, l’entraînante Comme on attend le printemps. Sous des tonnerres d’applaudissements, le chanteur a donc terminé sa performance avec ce hit signé Marc Dupré. Les spectateurs connaissaient la chanson par cœur. Ils ont eu le plaisir de réciter les paroles à l’unisson lorsque le chanteur a tendu son micro vers eux.

Avec ce premier album éponyme, Jérôme Couture offre une musique pop rythmée et rafraîchissante, qui tombe à point pour l’été qui s’en vient.

Photos disponibles dans notre Galerie photos et sur Facebook.

Par : Florence Breton

Crédit photo : Stephen Aubuchon

 

Jérôme Couture au Club Soda lance son premier album

Eve Lévesque, Le Journal de Montréal, 01 mai 2014

C’est un Jérôme Couture calme et serein que nous avons rencontré dans sa loge, quelques minutes avant qu’il ne monte sur scène pour présenter, devant un Club Soda fort rempli, les pièces de son premier album homonyme, hier soir. «Je me sens bien, confiant, j’ai une équipe de feu! Je ne suis pas nerveux, j’ai juste vraiment hâte d’offrir enfin ces tounes-là sur scène.» Et s’il y avait une chose à retenir de cet album ? «Qu’il faut le voir en show, rétorque Jérôme Couture. Je suis un gars de spectacle, je veux triper, je veux faire vivre des émotions aux gens.»

 

Jérôme Couture - Trop pareil **1/2

Éric Aussant, Métro, 1 mai 2014

Cette semaine, l’équipe de Métro a écouté les derniers albums de Jesuslesfilles, APigeon, Dear Criminals, Brigitte Boisjoli et Jérôme Couture. [...]

Premier album de ce finaliste de la première saison de l’émission La Voix, qui avait alors offert quelques performances mémorables. Ceux qui ont apprécié le premier extrait radio, Comme on attend le printemps, y trouveront leur compte. C’est que la très grande majorité des chansons ont un fort lien de parenté. D’un autre point de vue, on pourrait dire que c’est un peu trop pareil, que c’est la même recette qui se répète. S’ajoute à cela le manque de nuance dans la voix du chanteur, un mixage qui, en plus, la sert mal et une réalisation sans relief… Cela donne un album pop qui est passé à quelques efforts (et un peu de temps) près d’être très bon.

 

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés