Dossier de presse de Kain

Kaïn de retour comme des bums

Antoine Pekoe, IHeart Radio, 15 août 2017

C'est encore une fois la chanson Fou de Andréanne A. Malette qui se retrouve au numéro 1 du Top radio francophone cette semaine.

Du côté anglophone, Arcade Fire est toujours installé en première place avec sa chanson Everything Now.

Mais c'est la nouveauté du groupe Kaïn qui attire toutefois l'attention cette semaine. Sa chanson Comme un bum fait une entrée remarquée en 9e position des chansons québécoises francophones les plus jouées à la radio.

Comme un bum est le premier extrait de l’album Welcome bonheur qui paraîtra à l’automne prochain.

Dotée de l’emballage folk rock qui définit le groupe, Comme un bum marque un tournant dans la carrière du quatuor. Inspiré du folk rock des années 70, le processus créatif du nouvel album a été influencé par des artistes comme Tom Petty et The Eagles.

 

ENTREVUE

Émy Fournier, 12 août 2017

https://www.youtube.com/watch?v=PVIpEfkDIlM

 

Un achalandage record aux Festivités Western de St-Victor, où Kaïn jouera ce soir

Stéphane Quintin, Enbeauce.com, 29 juillet 2017

Alors qu’un achalandage record a été enregistré à Saint-Victor pour la journée d’hier, la venue du groupe Kaïn durant la soirée devrait attirer de nouveau une foule nombreuse qui réjouit les organisateurs des Festivités Western.

Le beau temps a été au rendez-vous à Saint-Victor pour accompagner la 39e édition des Festivités Western, événement incontournable de l’été beauceron. L’achalandage jusqu’à aujourd’hui a réservé de belles surprises aux organisateurs, notamment la journée du vendredi 28 juillet, durant laquelle près de 10 000 personnes se sont retrouvées sur le site, un record battu qui laisse présager un beau bilan à l’issue du festival. Avec la visite du groupe Kaïn, un dernier rodéo dimanche et une grande parade à travers les rues de la ville, les festivités réservent encore de belles surprises aux passionnés de country.

[ • • • ]

« La température est de notre côté, ainsi qu’une belle programmation qui nous a permis de battre un record d’achalandage vendredi avec la venue de 10 000 personnes sur le site. Ce soir, notre objectif serait d’atteindre les 15 000 visiteurs, notamment grâce au spectacle du groupe Kaïn et la grande tire de chevaux », a commenté Caroline Gilbert, coordonnatrice de l’événement. Selon elle, le magasin général, nouveauté de cette 39e édition, a aussi été très apprécié par les visiteurs. Né en 1978, le festival Western de Saint-Victor attire près de 50 000 personnes, une trentaine de spectacles et environ 400 compétiteurs qui plongent chaque été le village dans une ambiance effrénée de Far West.

 

Les nouvelles couleurs de Kaïn

Daniel Coté, La Presse, 28 juillet 2017

Si vous aimez Kain, le spectacle qu'il donnera le 11 août, à l'occasion du Festival international des Rythmes du Monde, devrait figurer à votre agenda. Il fait partie d'une tournée estivale regroupant une douzaine de rendez-vous, dont un seul dans la région. Le programme comprend des pièces qu'on découvrira sur le prochain album, Welcome bonheur, et il y aura un petit nouveau sur la scène, le guitariste John-Anthony Gagnon-Robinette.

Il a succédé à Patrick Lemieux en mars et tout de suite, ses camarades ont réalisé que cet homme plus jeune qu'eux - il est âgé de 25 ans - constituait une recrue de choix.

« Il a l'énergie d'un gars de son âge et en plus de la guitare, il joue du banjo, de la pedal steel et de la mandoline. Sa palette musicale est colorée, ce qui nous donne plein d'idées », a souligné le chanteur Steve Veilleux jeudi, lors d'une entrevue téléphonique accordée au Progrès.

[ • • • ]

Miser sur les succès

Puisque c'est l'été, les succès du groupe seront livrés dans un enrobage rock aux accents festifs, les musiciens ayant pour objectif de faire lever le party sur la rue Racine.

Ceux qui souhaitent entendre Embarque ma belle, La maison est grande et La bonne franquette, entre autres perles, ne seront pas déçus. Ce sera l'occasion de célébrer plus de 15 ans de complicité.

« Ne pas jouer ces chansons que tout le monde connaît irait à l'encontre de notre désir de rester fidèles à ce que nous sommes. En même temps, nous profitons de cette tournée pour présenter deux extraits du nouvel album, qui sortira en septembre. L'un d'eux a pour titre Comme un bum et il a été inspiré par un voyage que notre bassiste, Éric Maheu, a fait au Lac-Saint-Jean. L'asphalte a toujours été la muse de ce groupe », décrit joliment Steeve Veilleux.

Nouveautés

Jusqu'ici, le public réagit favorablement aux nouveautés qu'on lui jette en pâture. Enregistrées l'automne dernier, ce qui a représenté le chant du cygne pour Patrick Lemieux, ces pièces demeurent fidèles à la manière des gars de Drummondville, tout en laissant voir une mutation dans leur approche.

« C'est inspiré de la musique des années 1980, de ce que faisaient des gens comme Tom Petty ou les Eagles. On a beaucoup misé sur les harmonies vocales. On voulait toucher aux textures », révèle le chanteur. C'est avec le concours d'Éloi Painchaud que Welcome bonheur a pris forme. Le réalisateur a recouru à l'approche du « live en studio » pour conférer un supplément de fraîcheur aux interprétations, dont le pendant scénique sera défini prochainement. « Sur le disque, il y a du banjo, du piano, des choeurs et des textes râpeux. On a voulu éviter les demi-mesures », fait observer Steeve Veilleux, qui ajoute que la tournée des salles débutera en novembre.

 

ENTREVUE ET PERFORMANCE

Patricia Paquin, Manuel Hurtubise et Jessica Barker, Le 4 à 6 de l'été, ROUGE FM 107,3, 06 juillet 2017

Extrait de l'entrevue et de la performance

 

ENTREVUE

Luc Cauchon, 100 000 matins, O97,3 FM, 04 juillet 2017

http://www.o973.ca/

 

Kaïn fait un malheur

Jean Joubert, L'Express Montcalm, 28 juin 2017

SPECTACLE. Malgré un ciel et des nuages menaçants, la foule a répondu à l'appel en grand nombre pour assister au spectacle de Kaïn à Saint-Lin-Laurentides.

Historiquement, à Saint-Lin-Laurentides, la participation de la population à la Fête nationale était toujours très bonne.  Cette année, assurément à cause de la présence du groupe invité, cette foule était très impressionnante.  Les organisateurs estiment que plusieurs milliers de personnes se sont rendues sur le site.

Discours

Lors de son discours patriotique, le député de Rousseau, Nicolas Marceau a rappelé que l'apport des Québécois à travers le monde est notable.  « Le Québec produit des ingénieurs, des artistes internationaux, des sportifs de haut niveau, bref, nous sommes un grand peuple et le meilleur est à venir », a dit en substance M. Marceau.  De son côté, le député du Bloc québécois du comté de Montcalm, Luc Thériault, y est allé de façon plus poétique.  « Nous sommes une nation… nous sommes à fleur de peau, nous sommes à fleur de lys et nous sommes à fleur d'un pays. »  Fidèle à son habitude,  le maire de Saint-Lin-Laurentides, Patrick Massé a rendu hommage au comité organisateur de la fête.

[ • • • ]

Ailleurs…

Plusieurs municipalités de la MRC de Montcalm ont aussi offert à la population des spectacles de la St-Jean.  À Saint-Esprit, les Alcoolytes étaient sur scène pour lancer la soirée de la Saint-Jean au terrain des loisirs.  Les maires Michel Brisson et Mario  Racette ont pris la parole pour souligner l'importance de cette fête.  Du côté de Saint-Roch-de-l'Achigan, les organisateurs avaient choisi de présenter les festivités le samedi 24 juin.  Bonne foule aussi pour les spectacles au terrain de balle.

 

Un nouveau souffle pour Kaïn

François Houde, Le Nouvelliste, 27 juin 2017

Le cap des 15 ans d'existence en aura été un mouvementé pour le populaire groupe Kaïn mais le quatuor en ressort quelque peu transformé et prêt comme jamais à aborder le prochain tronçon de route la pédale au plancher.

La transformation la plus évidente sautera aux yeux des fans dès cet été puisque le groupe n'est plus le même dans sa composition. Le guitariste Patrick Lemieux, un des membres fondateurs, a quitté le bateau officiellement en avril dernier, remplacé par John Anthony Gagnon Robinette. 

La rupture avec Lemieux, un Trifluvien d'adoption, s'est faite d'un commun accord. «Évidemment, ç'a été un épisode très émotif pour nous tous, reconnaît le chanteur du groupe Steve Veilleux. Ç'a été une décision commune. On a convenu qu'on n'arriverait pas à reprendre la vie de tournée comme on l'a fait depuis les débuts du groupe dans les circonstances actuelles.

[ • • • ]

Il arrive dans n'importe quelle association qu'il faille prendre des chemins séparés pour le bien de tout le monde et ç'a été le cas avec Pat. Nous avions des visions d'avenir qui divergeaient et Pat mène d'autres projets dans sa vie.»

La séparation arrive à un curieux moment puisque les quatre musiciens originaux ont enregistré ensemble le nouvel album qui sortira en septembre prochain et c'est au terme de cet épisode qu'une remise en question s'est produite.

«On a trippé à faire l'album ensemble mais quand est venu le temps de l'arranger et de préparer la tournée qui va suivre, c'est là que les divergences de vue se sont manifestées de façon plus claire.» 

«L'attitude que nous avons, Steve, Yannick (Blanchette, le batteur) et moi, est basée sur la simplicité, d'ajouter Éric Maheu, le bassiste. John est plus jeune que nous et il apporte une attitude nouvelle qui va très bien avec notre état d'esprit. Il a comme une vieille âme qui nous rejoint tout en conservant une énergie qui nous stimule énormément. Je pense qu'on a été meilleurs que Marc Bergevin quand a été le temps de repêcher un p'tit nouveau au sein de notre équipe!»

Ce que cet événement vient marquer, c'est la relance du groupe qui a pris une longue et bénéfique pause après près de quinze ans à rouler à fond de train.

«C'était nécessaire de se ressourcer un peu, de replanter nos racines chacun de notre côté avec nos familles pour mieux repartir. C'est comme ça qu'on en est arrivé à faire un nouvel album inspiré. Maintenant, on est prêt à repartir en tournée dès l'automne prochain sur la base de ce nouveau matériel.»

Entre temps, le groupe se produira dans son environnement de prédilection, celui des festivals d'été, pour une dizaine de représentations au cours des prochaines semaines.

«Avec le nouvel album on aborde ce qu'on pourrait appeler la troisième phase de l'évolution du groupe, poursuit Steve Veilleux. Veux, veux pas, on a une quinzaine d'années d'expérience dans le corps et on n'a plus l'âge de nos débuts. Je ne dirais pas que ça change notre musique mais ça change un peu notre façon de la présenter.

En plus, le travail en studio fait avec Éloi Painchaud comme réalisateur a été extrêmement fructueux. Il est devenu un cinquième membre du groupe en apportant une vision nouvelle. On a très hâte de présenter ce nouveau matériel dans lequel les fans vont reconnaître une musique à 100 % Kaïn, mais renouvelée.»

«Il reste, d'ajouter Éric, qu'on est depuis toujours un groupe de scène. C'est encore là qu'on est à notre meilleur. Avec la maturité qu'on a gagnée, l'arrivée d'un nouveau guitariste et une vision plus claire que jamais de la musique qu'on veut faire ensemble, on est extrêmement enthousiastes devant ce qui s'en vient pour nous.»

On ne verra pas le Kaïn renouvelé sur la scène du FestiVoix en 2017 mais le groupe sera au Festival de la galette de Louiseville le 7 octobre et sur la scène de la salle Anaïs-Allard-Rousseau de la Maison de la culture le 23 novembre prochain.

 

12 000 personnes pour Kaïn à la fête nationale à Saint-Constant

David Penven, Le Reflet, 25 juin 2017

La formation Kaïn a fait vibrer les Constantins réunis au Centre municipal dans le cadre des festivités de la Fête nationale, le 24 juin.

Plus de 12 000 personnes ont assisté à leur spectacle, selon la Ville.

C’est le groupe Hors-Système qui a assuré la première partie de cette prestation qui s’est terminée par un traditionnel feu d’artifice. Auparavant, les citoyens pouvaient festoyer sous un chapiteau en compagnie du chansonnier Alexis Arbour.

Le groupe Kaïn était l’un des événements majeurs des festivités de la Fête nationale à Saint-Constant.

Les activités de cette journée ont commencé avec une messe en hommage aux patriotes à l’église de Saint-Constant. Animation, piste de vélo-kart, balades en pédalos, jeux gonflables, mur d’escalade, spectacle pour enfants et dîner communautaire figuraient au programme.

 

Suggestions week-end dans Lanaudière

Élise Brouillette, L'Action, 23 juin 2017

SORTIES. Voici plusieurs activités prévues au cours de la fin de semaine pour égayer votre long congé.

Loco Locass à Joliette

Pour la fête Nationale, Joliette aura le plaisir de recevoir Loco Locass, le 23 juin, au parc Louis-Querbes. Dès 18 h, place au duo Les Bordéliques. Ensuite, à 20 h, ce sera le Duo Grenier/Miron et à 21 h Loco Locass. La soirée se terminera par des feux d'artifice à 22 h.

Kaïn s'amène à Saint-Lin

Le 23 juin, au coeur de Saint-Lin-Laurentides, Kaïn saura ravir ses fans. La soirée débutera par Les gars du coin à 20 h, suivi de Kaïn à 20 h 30 et des feux d'artifice à 22 h 45. Des chansonniers clôtureront le tout. De l'animation comme des manèges pour les enfants agrémente le tout.

[ • • • ]

Alex Nevsky et King Melrose à Repentigny

À Repentigny, le 24 juin, des activités familiales sont prévues dès 16 h, suivies de King Melrose à 19 h, Alex Nevsky à 20 h 30, des feux d'artifice à 22 h. Bodh'aktan clôturera la soirée.

Exposition de Jean-Claude Poitras au Centre d'art Diane Dufresne

La mode et la beauté sont à l'honneur au Centre d'art Diane Dufresne à l'occasion de l'exposition Jean-Claude Poitras: sur le chemin du Roy, au fil de mes escales qui continuera de faire rayonner la Ville de Repentigny tout l'été, jusqu'au 15 octobre. Si cette exposition est la manifestation phare de l’été à Repentigny, il faut souligner qu’elle s’accompagne d’un éventail d’activités complémentaires, tel que la participation du designer lors de l’événement littéraire Au fil de l’eau, au fil des mots le 3 juillet, une visite commentée de l’exposition par l’artiste lui-même le 23 juillet ainsi qu'une animation et un spectacle coup de cœur à la Boîte à musique Desjardins en présence du créateur, le 3 août.

Place au Cowboy Fest à Berthierville

Entraînante et rassembleuse, la musique country prend possession de Berthierville. Du 22 au 25 juin, le Cowboy Fest offre l'occasion de taper des mains et du pied lors des spectacles d'artistes de renom. Vingt-cinq spectacles sont présentés. Vendredi (23 juin), en après-midi, dès 13 h, François Laliberté, Pierre Guillemette, Stéphane Charbonneau et Andy Bouchard se succéderont sur la scène, d'heure en heure. En soirée, Serge Massé sera en spectacle, dès 19 h. JC Harrisson lui succédera à 20 h. Rhéal Leblanc et Steeve Desmarais présenteront respectivement leurs spectacles à 21 et 22 h. Samedi, en après-midi, les spectacles débuteront aussi à 13 h. Patricia Caron, Réal et Manon, Alex et Caro et Lany Richard seront tour à tour sur scène. En soirée, à compter de 19 h, le public pourra successivement entendre Denis Boudreau, Carol Renaud, Kenneth Saulnier ainsi que Nancy Blanchard et Kevin Arsenault du groupe Réveil. Dimanche, une messe country est inscrite pour 10 h 30. Dès 13 h, Gilles Salvas et cie, Réjean et Chantal Massé, Régis Gagné et Jerry Cormier présenteront tour à tour leurs spectacles.

Messe de la Saint-Jean-Baptiste

La traditionnelle messe de la Saint-Jean-Baptiste aura lieu le samedi 24 juin, à 10 h, à la Cathédrale de Joliette. Musique et chants puisés du répertoire québécois et interprétés par les Chanteurs de la Place Bourget, accompagnés à l’orgue par Jacques Giroux,  seront au programme de cette célébration.

« Motetan Mamo » à Joliette

Motetan Mamo de Nation à Nation procédait dernièrement au lancement de sa campagne annuelle de financement en soutien aux Autochtones qui doivent quitter leur communauté pour des raisons de santé. La 5e édition de la marche, d'une distance de 200 kilomètres, aura lieu du 29 juillet au 5 août. Dans le cadre de cet événement, le dimanche 25 juin, à la Cathédrale de Joliette, toute la population est invitée à participer à une marche symbolique dont le départ s’effectuera à 9 h 30, du Centre d’amitié autochtone de Joliette, situé coin Sainte-Anne et Papineau. Les marcheurs se dirigeront à la Cathédrale de Joliette pour une messe à 10 h 30. Suivront la bénédiction des marcheurs et une animation autochtone sur le parvis de la Cathédrale.

 

Un samedi musclé avec Kaïn, Alain-François et Jean-François Mercier

La Nouvelle, 16 juin 2017

Pour la première fois de son histoire, le Festival hommes forts de Warwick mettra le paquet en offrant un programme triple au cours de la soirée du 8 juillet. Kaïn et Alain-François en chanson et Jean-François Mercier en humour en mettront plein la vue afin de rendre la soirée inoubliable.

On n’en est pas à la première combinaison Kaïn-Alain-François à Warwick. Ces bêtes de scène ont fait leurs preuves et sont responsables de quelques-unes des meilleures foules de l’histoire du Festival. Que demander de mieux pour souligner les belles journées de l’été trop court que de vibrer au rythme des meilleures chansons populaires et néo-traditionnelles québécoises.

[ • • • ]

La fierté drummondvilloise Kaïn fera un arrêt attendu dans les Bois-Francs (à une cinquantaine de kilomètres de leur domicile) afin d’offrir l’un de leur douzaine de concerts prévus cet été. Les boys interpréteront 90 minutes de leurs grands succès, en plus de présenter quelques extraits de Welcome bonheur, le prochain album du groupe, qui doit voir le jour en septembre.

«On a présenté quelques extraits de Welcome bonheur lors de notre tournée ce printemps et la réponse est bonne. On va se concentrer sur les chansons plus rythmées qui vont accrocher le monde, annonce le bassiste Éric Maheu. Les gens auront droit à un spectacle rassembleur et énergique, à l’image de Kaïn.»

Le spectacle du 8 juillet sera une première occasion pour le public warwickois de voir à l’œuvre le nouveau guitariste du quatuor, John-Anthony. Ce dernier a remplacé Patrick Lemieux ce printemps.

«Il a une drive incroyable. Il nous rend tous meilleurs, la chimie est super bonne. Ce sera une belle soirée pour profiter de notre lune de miel», continue Éric Maheu.

Les billets sont toujours disponibles sur le site https://divertissimo.ca/festivalhommesforts-2017

 

Steve Veilleux, porte-parole de la 10e édition des Jeudis en chansons de la SSJBCQ

La Nouvelle, 16 juin 2017

La Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec (SSJBCQ) annonce le retour, pour une 10e année, de sa populaire série de spectacles gratuits et 100 % francophones, les Jeudis en chansons! Et pour marquer le coup de cette décennie de succès, la Société s’est associée au populaire chanteur du groupe Kaïn, Steve Veilleux qui a accepté d’emblée ce rôle en territoire centricois.

«Quelle formidable initiative que de semer des spectacles gratuits aux quatre coins de notre belle région» s'est empressé de dire Steve Veilleux en acceptant de promouvoir ces soirées offrant une exceptionnelle tribune aux artistes centricois.

[ • • • ]

Ces spectacles tout à fait gratuits et 100 % francophones sont en effet l'occasion de découvrir de nombreux talents de chez nous aux styles musicaux variés : chansons françaises, pop-rock, blues, traditionnel, country. De plus, les spectateurs pourront entendre d’impressionnantes interprétations du grand répertoire francophone. Trente-huit (38) prestations artistiques seront offertes les jeudis soirs à compter du 6 juillet jusqu'au 25 août prochain, dans autant de municipalités rurales des cinq MRC du Centre-du-Québec.

D'une durée de 90 minutes, les prestations artistiques débuteront à 19 h 30 et seront présentées sur des scènes extérieures. Les parvis d’églises et autres parterres communautaires seront fort occupés, mais en cas de mauvais temps, un lieu intérieur est prévu pour chacun des événements.

Promouvoir la culture québécoise, les arts et la langue française tout en soutenant le dynamisme culturel des milieux ruraux, voilà un exemple d'intervention concrète de la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec sur son territoire. La SSJBCQ a d'ailleurs reconduit son programme d'assistance financière invitant les municipalités et les organismes intéressés à demander une subvention pour tenir un spectacle extérieur dans le cadre des Jeudis en chansons. Pour l'édition 2017, la Société a investi près de 25 000 $ en plus d'assurer la coordination du programme, d'offrir un soutien aux comités organisateurs et de voir à la promotion des événements. Quelque 35 000 dépliants seront d'ailleurs dispersés un peu partout au Centre-du-Québec.

«Le concept des Jeudis en chansons, à la fois simple et original, a fait ses preuves et jouit d'une incessante popularité. Au fil des ans, près de 300 spectacles gratuits ont été présentés dans les petits villages du Centre-du-Québec et plus de 30 0000 personnes y ont assisté au cours des neuf premières éditions», précise Gisèle Denoncourt, directrice générale de la SSJBCQ et coordonnatrice de ces soirées musicales.

«En vous rendant à l'un ou plusieurs de ces spectacles, vous pourrez découvrir le cachet unique de nos municipalités centricoises. Grâce à la précieuse collaboration de nos partenaires, 6 spectacles seront présentés dans la MRC de Nicolet-Yamaska, 9 dans Bécancour, 9 dans Arthabaska, 6 dans l'Érable et 8 dans la MRC de Drummond», précise-t-elle avant d'ajouter qu'avec une telle programmation, un record d'assistance pourrait bien être établi.

Cet été, Gaith Boucher, Légende, Julie Lauzon, Amélie Boisclair et Pascal Allard seront notamment de ceux qui feront vibrer le Centre-du-Québec les jeudis soirs, sans parler du spectacle «Hommage à Ginette Reno» présenté par Katherine Plante. La population est de nouveau conviée à sillonner la route des jeudis en chansons, chaise de parterre à la main, à la recherche d'un parc, d'un terrain communautaire ou d'un perron d'église où se tiendra l'une ou l'autre de ces conviviales et sympathiques soirées musicales.

Et pour ceux et celles qui voudraient croiser le porte-parole Steve Veilleux, prenez note qu'il sera présent à Sainte-Sophie-de-Lévrard le 13 juillet lors de la prestation de NOVA (rock/populaire), ainsi que le 24 août à l'Avenir où se produira Pascal Allard (populaire/country).

Pour connaître la programmation détaillée, consultez le www.ssjbcq.quebec/la-societe/jeudis-en-chansons et suivez-nous sur www.facebook.com/SSJBCQ.

 

ENTREVUE ET PRESTATION

Gino Chouinard, Salut Bonjour, TVA, 12 juin 2017

http://tva.canoe.ca/emissions/salutbonjour

 

Le renouveau de Kaïn

Marie-Ève Lambert, La Voix de l'Est, 10 juin 2017

Kaïn s’est fait discret ces derniers temps. Les mauvaises langues parlaient même de la mort du groupe. Des rumeurs en ce sens circulaient d’ailleurs depuis quelques années. Mais ce n’ est qu’ une petite pause— une première en quinze ans d’existence !— que les gars se sont octroyée. Ils en ont profité pour faire le point, explorer d’ autres a venues, et se ré inventer. Et ils nous reviennent avec un nouveau guitariste, un premier extrait d’un sixième album à voir le jour à l’automne et «un peu plus de sagesse» , prêts à prouver qu’ils ont encore leur place sur la scène musicale québécoise. « Ce n’est pas la fin de Kaïn, loin de là ! » , assure le chanteur Steve Veilleux. On est comme des gamins en ce moment avec notre nouvelle tournée qui s’amorce. On a de nouvelles chansons à présenter, un nouvel esprit sur scène qui nous fait triper complètement, et on est réellement reconnaissant d’être encore là, 16 ans plus tard. On est conscient de la chance qu’on a.»

[ • • • ]

Cette tournée s’arrêtera ce samedi, à Sainte-Cécile-de-Milton, lors du premier festival Milton en fête. Un événement coproduit par le chanteur, avec Jean-Louis Daigle. «Durant notre pause, chacun en a profité pour faire d’autres projets chacun de son côté. J’ai sorti un album solo, mais j’ai aussi commencé à produire des événements, et j’ai vraiment eu la piqûre» , raconte-t-il.

Quand M. Daigle l’a approché pour ce nouvel événement, il n’a pas su refuser. «Jean-Louis, c’est lui qui m’a donné ma première chance. C’est dans son bar à Granby que j’ai eu mes premiers publics qui n’étaient pas composés de mes amis. Puis, il y a eu le Festival de la chanson [en 2001; Kaïn avait remporté le Prix du public]. Granby, c’est vraiment là que tout a commencé.»

CHANGEMENT DANS LES RANGS

Cinq albums et dix-sept nominations à l’ADISQ plus tard, la formation originaire de Drummondville avait besoin de renouveau. Le guitariste Patrick Lemieux a quitté, et John Anthony Gagnon Robinette a intégré les rangs. «Le départ de Patrick s’est décidé d’ un commun accord. Depuis quelque temps, on avait beaucoup de divergences musicales. Il était réticent à aller toucher d’autres textures. Mais on travaillait ensemble depuis tellement longtemps qu’on ne le voyait probablement pas. C’est quand on est entré en studio que tout le monde l’a vraiment réalisé. On s’est assis, on en a discuté, et on en est venu à la conclusion qu’il valait mieux mettre fin à notre collaboration. Quand j’ai fondé le band avec Yannick (Blanchette) au début des années 2000, c’était pour avoir du fun. Quand le fun n’est plus là, il est temps de se recentrer, et c’est ce qu’on a fait.»

Les gars avaient rencontré John Anthony dans un festival l’été dernier, et ils étaient tombés amoureux de son style, poursuit Veilleux.

« Il a une drive contagieuse, une énergie, un enthousiasme débordant... il apporte ce qui nous a longtemps manqué.»

Au quatuor de musiciens se joint également un pianiste sur scène (en la personne de Guillaume Marchand), laisse savoir l’interprète d’Embarque ma belle. WELCOMEBONHEUR

Après avoir souhaité la bienvenue à leur nouveau guitariste, les gars de Kaïn lanceront Welcome Bonheur, le titre de leur sixième album, dont le premier extrait, Comme un bum, a été dévoilé la semaine dernière. « Welcome Bonheur, ça traduit exactement l’esprit dans lequel on se trouve, explique l’artiste de 38 ans. On est probablement les adolescents qui ont eu l’existence la plus longue, mais dernièrement, on a acquis une certaine forme de sagesse. C’est facile de se perdre dans ce métier-là. Mais je crois qu’on a réussi à revenir à l’essentiel: la famille, les bonnes valeurs... »

« On a évolué sur tous les plans : personnel, en tant que band, dans notre plume, dans notre musique... Et là, on est juste bien » , ajoute-t-il du même souffle.

Réalisé par Éloi Painchaud, l’opus, qui sortira le 15 septembre, a été influencé par des artistes comme Tom Petty et The Eagles, de sorte que le folk rock qui définit le groupe est teinté des années 70, laisse-t-on entendre dans un communiqué.

Malgré tous ces changements dont il parle, Steve Veilleux assure que les gens vont reconnaître leur bon vieux Kaïn. «Le noyau est là. Notre enrobage est plus musclé, plus appuyé, notre musique a pris un tournant, mais on ne l’a pas dénaturée complètement.»

 

ENTREVUE ET PRESTATION

Alex Trudel, Lanaudière sans détour, M103,4 FM, 01 juin 2017

http://www.m1035fm.com/

 

Kaïn dévoile un premier extrait

L'Express, 31 mai 2017

MUSIQUE. Les fans de Kaïn peuvent aujourd'hui avoir un avant-goût de l’album Welcome bonheur, alors que le groupe drummondvillois dévoile le premier extrait, Comme un bum.

Publicité 

Dotée de l’emballage folk rock qui définit le groupe, Comme un bum est à l’image d’un nouvel album qui marque un tournant dans la carrière du quatuor, lequel a d'ailleurs accueilli un nouveau guitariste, John-Anthony Gagnon-Robinette, à la suite du départ de Patrick Lemieux, en avril.

Inspiré du folk rock des années 1970, le processus créatif de cet opus a été influencé par des artistes comme Tom Petty et The Eagles.

Comme un bum est un morceau écrit et inspiré des kilomètres d'asphalte que parcourent les membres du groupe depuis maintenant plus de 15 ans, avec coeur, passion et fierté de souche. La chanson prend racine sur le chemin du Lac-Saint-Jean et est le croisement des mots du bassiste Éric Maheu et de la musique du chanteur Steve Veilleux. Une collaboration bien rythmée et rassembleuse, typique du groupe.

Réalisé par Éloi Painchaud, Welcome bonheur sera disponibles chez les disquaires le 15 septembre. (CGM)

Pour écouter l'extrait : www.kain.ca

 

ENTREVUE - Chronique culturelle: du nouveau pour Kaïn

Linda Corbo et Yves Larouche, 360 PM, ICI Radio-Canada Premiére, 31 mai 2017

http://ici.radio-canada.ca/

 

Kaïn de retour sur disque le 15 septembre

Cynthia Giguère-Martel, L'Express, 9 mai 2017

CHANSON. Depuis quelques jours, Kaïn publie sur sa page Facebook des photos annonçant la date de sortie de son sixième album tant attendu. Ce sera le 15 septembre prochain.

Publicité 

On connaît également le titre, soit Welcome bonheur.

La formation drummondvilloise a trouvé une façon bien originale de partager la nouvelle à ses fans. Elle a demandé à des artistes, comme Brigitte Boisjoli, Travis Cormier, Véronique Cloutier et 2Frères de prendre la pose avec une affiche sur laquelle il est écrit «Kaïn, Welcome bonheur, 15/09/17».

Pour ce nouvel opus, le quatuor a collaboré, à son plus grand bonheur, avec le réalisateur et musicien de renom Éloi Painchaud.

[ • • • ]

«Ce sera des chansons très, très festives, de A à Z», avait indiqué en novembre dernier le chanteur et guitariste Steve Veilleux.

Une nouvelle ère s'amorce également avec cet album alors qu'un nouveau guitariste, John-Anthony Gagnon-Robinette, s'est joint à la formation à la suite du départ de Patrick Lemieux, en avril. 

D'ici là, le groupe a un agenda bien rempli avec la tournée des festivals.

 

Projets culturels

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés