Dossier de presse de M.Chandler

ENTREVUE

Jean-Paul Moreau, Culture Géniale, Unique FM, 6 mai 2018

 

M. Chandler - Vieillir à mort

La fabrique culturelle, Télé-Québec, 3 mai 2018

https://www.lafabriqueculturelle.tv

Alors qu’il est concierge au Spectrum, il y a de ça une vingtaine d’année, Ian Kelly est fasciné par la complicité, la chimie musicale qui unit Magneto Trio. À cette époque, Mario Légaré, Sylvain Clavette et Rick Haworth se connaissaient déjà depuis 20 ans!

« Vieillir à mort ! Les deux mots sonnent comme quelque chose de négatif, mais dans le fond vieillir jusqu’à la mort, c’est ce qu’on veut tous, c’est positif. C’est Yvon Deschamps qui disait : « T’as pas le choix, tu vieillis ou tu meurs. »

[ • • • ]

« Dans le fond c’est positif de vieillir, t’es pas mort, on aime mieux mourir de vieillesse que d’être malade… », dit Ian Kelly. Et ce qui est positif aussi, c’est l’expérience, les rencontres musicales combinées des trois musiciens monuments : Magneto Trio, et le cœur musical de M. Chandler.

https://www.facebook.com/pg/MChandlerMusique/about/?ref=page_internal

CRÉDITS

Réalisation, caméra et montage : Yves Whissell

Coordination : François Desrochers et Nadine Deschamps

Crédits-Oeuvres : Vieillir à mort, M. Chandler

 

Magneto Trio: Trois âmes planent

Susy Turcotte, Le Carrefour de Québec, 2 mai 2018

Rick Haworth, guitariste, Mario Légaré, bassiste, et Sylvain Clavette, percussionniste, ont magnifié le travail de bien des artistes de la scène musicale québécoise depuis quelques décennies. Daniel Bélanger, Lhasa, Luc de Larochellière, Pierre Flynn, Paul Piché, Jean Leloup, entre autres, ont bénéficié de leur immense talent. La tournée «Maudit bonheur» de Michel Rivard les réunissait et a scellé une complicité précieuse et des liens indestructibles entre ces musiciens. En 2004, ils lançaient un premier album regroupant leurs compositions nées d’expérimentations; les musiques étaient déjà intemporelles, atmosphériques, planantes avec des structures très libres. Le deuxième album naissait en 2015. Il est plus que temps que Magneto Trio quitte la confidentialité.

[ • • • ]

S.T. : Le premier album de Magneto Trio s’est élaboré dans la lenteur après la tournée «Maudit bonheur» de Michel Rivard.

Rick : Quand on terminait les tests de son, plutôt que d’aller au restaurant, on poursuivait nos explorations musicales. On demeurait sur scène ensemble tous les trois. À la fin de la tournée, on avait juste le goût de continuer. Sylvain, à cette époque, avait un super studio à Montréal. On s’y installait, guidés par le plaisir. C’était libérant. Notre deuxième album a dormi dans nos laptops pendant six ou sept ans. Johanne Amyot, notre actuelle gérante, qui était à l’époque directrice de tournée pour Daniel Boucher, nous a lancé : «Écoutez, les gars, déniaisez-vous! Let’s go!»

S.T. : Il semble exister une forme de télépathie entre vous.

Sylvain : En fait, c’est de l’expérience. Pour utiliser une analogie empruntée au hockey : on est capables de se faire des passes sur la palette sans se regarder. On ne se parle pas beaucoup quand on est en studio. On joue et c’est notre façon de se parler.

Mario : Il y a une chimie qui se passe entre nous trois qui est naturelle. À l’époque du premier disque, ce qui a été agréable c’est que Sylvain possédait un studio où l’on pouvait se rencontrer. On y passait des journées entières à jouer et on a accumulé des données musicales, des jams, des impros.

S.T. : Quand vous parliez du traitement sonore, vous parliez de maltraitance, de mutilation et d’épuration.

Mario : Rick triture habilement les sons.

S.T. : Pour un poète, voir jaillir une belle métaphore est infiniment gratifiant. Est-ce que trouver un riff de guitare est équivalent comme émotion?

Rick :  Je l’ai vécu dans ma vie d’accompagnateur, par exemple avec Paul Piché. En spectacle, c’est moi qui amorce l’intro «Un château de sable» avec un «lick» de guitare qui était présent sur l’album. Et le public devine immédiatement la chanson. Ça fait mille ans que je le joue ce «lick-là», il m’appartient et identifie bien la chanson. Je suis heureux et j’ai le sentiment d’avoir bien fait mon travail.

Mario : Rick et Sylvain pensent beaucoup ambiances. Sylvain va trouver des façons de jouer de la batterie percussive qui installent une ambiance, un rythme agréable. Un drum lyrique.

Sylvain : Je pense que la musique est une architecture. On amène tous des ambiances. Ça peut être trois notes de basse qui vont faire une ambiance sans présence de batterie.

S. T. : Il existe un projet récent en train d’éclore : «M. Chandler» unissant Magneto et Ian Kelly. Ian Kelly écoutait jadis vos improvisations alors qu’il travaillait au Spectrum. Il a été témoin de cette magie.

Rick : On s’est rencontrés une première fois à son studio de Morin-Heights pour parler du projet. On a ensuite passé deux jours ensemble puis trois chansons ont jailli. Ian devait peaufiner les paroles et les mélodies. Il s’est greffé naturellement à Magneto. L’album au complet s’est écrit dans un temps record. Sur l’album, il y a même des premiers jets qui sont demeurés intacts.

S.T. : Est-ce que vous avez le sentiment d’être connectés à ce qui vous animait à l’époque de vos débuts comme musiciens?

Sylvain : La fibre est la même, le fil conducteur aussi.

Mario Légaré ajoute que Magneto Trio va toujours exister. On sent que ce carré de sable musical leur procure à tous trois liberté, abandon, communion et qu’il s’agit d’un espace de révélation qui les reconnecte à leur vocation.

Les albums de Magneto Trio sont disponibles sur iTunes ou en vente les soirs de spectacles.

 

Ian Kelly: complet et assumé

Jean-Claude Tremblay, Journal Le Nord, 1 mai 2018

Aujourd’hui, on se ferme les yeux et on se laisse bercer par l’authenticité, le charme, la simplicité volontaire, riche et jamais complaisante de l’univers folk de Ian Kelly. Laurentien d’adoption et figure musicale bien connue ici et ailleurs, c’est dans son impressionnant studio de Morin-Heights que je rencontre Ian pour cet entretien. À l’image de l’homme, le studio qu’il a conçu est à la fois chaleureux, rustique et à la fine pointe. Il faut savoir qu’avant de devenir auteur-compositeur-interprète connu et respecté, Ian est tombé dans la musique dès l’adolescence, a travaillé dans les salles de spectacle, tout en roulant sa bosse plus tard comme technicien de son.

[ • • • ]

L’homme est humble et, ironiquement, plutôt timide malgré son métier qui l’amène à se donner en spectacle. « Oui, je reste quelqu’un d’un peu gêné, mais je suis pas mal mieux qu’avant! C’est drôle, quand j’ai commencé j’étais vraiment timide, mais j’avais besoin de me prouver… je voulais être sous les projecteurs. Maintenant, c’est le contraire, ça me dérange pas trop les projecteurs, car je suis vraiment plus à l’aise, mais je ne sollicite plus l’attention médiatique qui vient avec la job! » J’avais déjà lu dans les dossiers de presse que Ian avait un jour déclaré qu’il n’était pas un grand «technicien » et qu’il n’avait pas vraiment de formation. Eh bien, chers lecteurs, il ne le dira certainement pas, mais je vais le faire à sa place : Ian n’est rien de moins qu’un expert pluridisciplinaire dans le domaine de la musique. Homme-orchestre, il joue virtuellement tous les instruments, écrit pour lui-même et pour d’autres et, maintenant, avec son studio dernier cri et son propre label, Sunset Hill Music, il réalise et produit des albums en plus de composer de la musique de film. D’ailleurs, c’est lui qui a réalisé la trame sonore du film Innocent de Marc-André Lavoie, et a aussi présenté le vidéoclip pour la chanson Les ombres, réalisé par Fred Baune.

HOMME DE FAMILLE ET CASANIER ASSUMÉ

Cahier spécial oblige, je voulais savoir s’il avait des endroits de prédilection, ou des sorties qu’il aime faire et voici ce qu’il avait à dire : « Je vais au Marché Vaillancourt (le magasin général du village), mais je suis bien chez nous, donc je sors à peu près pas! Je fais moins de tournées présentement, donc je suis plus à la maison et ça fait vraiment mon affaire – comme le studio est à côté, ça fait pas loin pour aller travailler! », de répondre celui qui, visiblement, est solidement ancré dans sa routine et apprécie son quotidien. Questionné sur les Laurentides, il a répondu rapidement : « C’est tranquille, et je voulais y élever mes enfants. J’aime qu’ils soient capables de jouer où ils veulent et marcher au village, sans que j’aie à m’inquiéter ». D’ailleurs, j’ai appris que sa conjointe attendait leur 4e enfant… d’ici quelques semaines! « Oui, on commence à être fébriles, on a bien hâte! », a dit celui qui aura une année 2018 drôlement mouvementée.

M. CHANDLER : LE PROJET DE L'HEURE POUR IAN KELLY

M. (Monsieur) Chandler est le produit d’une rencontre entre Ian et le Magneto Trio, des vétérans du milieu, les musiciens Rick Haworth, Sylvain Clavette et Mario Légaré. « On s’était rencontrés sur un show, puis je les ai invités à mon studio. On a jammé, on a improvisé puis enregistré des maquettes juste comme ça. Imagine-toi qu’on les a utilisées sur l’album tellement c’était bon! » En tout, c’est 10 chansons en français sur ce projet éclaté, et littéralement encensé par la critique. Le nouveau groupe qui produit un son unique de folk jazzé partira en tournée dès cet automne, avec un Ian Kelly qui a l’air d’avoir joué toute sa vie avec ces légendes, tellement le mariage est naturel.

D'AUTRES PROJETS PLEIN L'ASSIETTE

Le réalisateur Marc-André Lavoie amorcera à l’automne le tournage de Ce n’était qu’un rêve, consacré à l’enfance de Céline Dion, et Ian fera la trame sonore. « C’est des super projets, les films. Je pensais jamais faire ça, mais j’adore! » En plus de sa tournée avec M. Chandler, notons au passage que Ian travaille sur son 6e album et, déjà, il a 11 chansons en démo. Comme je lui ai mentionné, il est à un stade de sa carrière où ça ne peut qu’être plus riche et encore plus abouti – c’est son fidèle public qui sera content de l’apprendre!

LE FESTIVAL SUPERFOLK MORIN-HEIGHTS DANS TOUT ÇA?

« Ç’a été une expérience extraordinaire, lance d’emblée Ian. Mon idée au départ était de créer quelque chose de nouveau et d’actuel. La ville est tellement riche de musique, c’est bien d’honorer le passé, mais je voulais que l’on vive dans le présent », raconte celui qui, on s’en souviendra, avait initié, en 2017, le premier festival folk de Morin-Heights, lequel avait attiré quelque 2000 personnes et des grands noms de la musique comme Martha Wainwright, Bobby Bazzini et de nombreux autres talents.

Peut-on compter sur un retour du festival? « Au début, je ne voulais pas vraiment par manque de temps, avec un nouveau-né et un album à finir. Et ensuite, j’ai reçu un appel d’un homme d’affaires du coin, Jean Lalonde, pour m’offrir de commanditer le festival. Quand j’ai dit que je n’étais pas certain de le faire, il a proposé de m’aider! » Ainsi donc, de cet appel, un comité élargi est né et se penche actuellement sur la faisabilité de tenir un Superfolk Morin-Heights édition 2018. On se le souhaite!

En conclusion, j’ai rencontré un homme réservé, généreux et créatif qui, visiblement, a atteint un jalon de maturité professionnelle enviable. Échanger des rires et converser avec un artiste pluridisciplinaire, un créateur passionné doté d’une simplicité rafraîchissante a été très inspirant. Je ne peux que vous inviter à le féliciter chaleureusement, et à lui souhaiter bon succès!

 

ENTREVUE

Monique Giroux, Chants libres à Monique, ICI Musique, 29 avril 2018

https://www.icimusique.ca

 

CRITIQUE

Jean-François Côté, TJ Extra, 27 avril 2018

https://ici.radio-canada.ca/

 

MENTION

Claude Bernatchez, Première heure, ICI Radio-Canada, 26 avril 2018

https://ici.radio-canada.ca

 

JE SORS, JE RESTE

Frédéric T. Muckle, Le Journal de Montréal, 25 avril 2018

[...]

Cet album est le tout premier opus éponyme du groupe folk rock M. Chandler, une collaboration entre le chanteur montréalais Ian Kelly et le Magneto Trio qui est composé des très expérimentés musiciens Rick Haworth, Sylvain Clavette et Mario Légaré. Ian Kelly compte cinq albums solos à son actif et a été plusieurs fois nominé au Gala de l’ADISQ. *Sorti le 13 avril

[...]

 

PANORAMA: VU, LU, ENTENDU CETTE SEMAINE

L'équipe des arts, Le Soleil / Le Droit, 21 avril 2018

[...]

MUSIQUE

M. Chandler, album folk-rock de M. Chandler ***

Sous ce nouveau nom de groupe (et ce personnage aux allures de Humpty Dumpty des temps modernes) se cachent des artistes bien établis au Québec: l’auteur-compositeur-interprète Ian Kelly et les musiciens Rick Haworth, Sylvain Clavette et Mario Légaré. Le premier a lancé cinq albums en solo, les trois autres forment le Magneto Trio et ont accompagné sur les planches des chanteurs comme Michel Rivard, Pierre Flynn, Luc De Larochellière, Paul Piché, Daniel Bélanger ou Isabelle Boulay. Ils ont d’abord collaboré de manière un peu fortuite (Kelly en rêvait, semble-t-il, depuis ses 20 ans, alors qu’il travaillait au Spectrum de Montréal) lors d’une séance d’improvisation musicale. Visiblement, la chimie a opéré, puisqu’ils ont composé ensemble les 10 titres entièrement en français de M. Chandler, un album sans prétention qui fait la part belle à un folk-rock enveloppant, souvent planant, et à une poésie ancrée dans le quotidien. L’aventure de M. Chandler ne se résumera pas au studio puisqu’une tournée se dessine pour l’automne prochain.  Geneviève Bouchard

[...]

 

MENTION

Jean-François Côté, Boréale 138, 20 avril 2018

https://ici.radio-canada.ca/

 

MENTION

Jean-François Côté, Style libre, 20 avril 2018

https://ici.radio-canada.ca

 

CRITIQUE CD: NIGHTSEEKER, M. CHANDLER ET DJ ESCO

Virginie Landry, Journal Métro, 20 avril 2018

[...]

Indie pop

M. Chandler

•••1⁄2

La pochette du CD, d’un brun douteux et ornée d’un Humpty Dumpty en bobettes, intrigue au premier regard.
 Le résultat est (agréablement) surprenant. Le projet est en fait une collaboration de Ian Kelly à la voix et à l’écriture et du Magneto Trio (Sylvain Clavette, Mario Légaré et Rick Haworth) aux instruments. Ce sont 10 chansons originales, en français (une première pour Kelly), sur les thèmes du quotidien: le couple, la famille, vieillir, le bonheur. La musique est bonne, très bonne. Les paroles sont belles, très belles. –Virginie Landry

[...]

 

Ian Kelly et ses grands messieurs

Frédéric Murphy, La Presse, 18 avril 2018

M. Chandler (dites «Monsieur Chandler») est une formation inconnue au bataillon. Mais prêtez une oreille attentive à son premier disque et vous reconnaîtrez les riffs éloquents de Rick Haworth, en conversation fluide avec les lignes de basse de Mario Légaré et la batterie de Sylvain Clavette. Ces trois piliers de la musique québécoise se sont associés au chanteur Ian Kelly pour cet opus de «post-indie pop» en français. Petite histoire d'une grande rencontre.

PREMIÈRE «RENCONTRE»

Début des années 2000. Rick Haworth, Mario Légaré et Sylvain Clavette répètent en après-midi avant le tournage de l'émission Studio TV5, qu'anime leur complice de toujours, Michel Rivard, au Spectrum. Un préposé à l'entretien remarque l'incroyable cohésion de ces trois musiciens qui, ensemble ou séparément, ont accompagné les Paul Piché, Kevin Parent, Luc De Larochellière, Daniel Bélanger et Lhasa de Sela. «Sylvain jouait du drum et je me rappelle lui avoir dit: "C'est beau de voir un band aussi tight", nous dit Ian Kelly. Il m'avait répondu quelque chose comme: "Ça fait 20 ans qu'on joue ensemble." Et c'était il y a 20 ans!»

[ • • • ]

DEUXIÈME RENCONTRE

La vie prend parfois des chemins inattendus. Fin 2016, Ian Kelly, qui a entre-temps imposé sa douce voix folk sur scène et à la radio, est invité à interpréter deux ou trois chansons en solo à un évènement. Y participe aussi le Magneto Trio, projet instrumental de... Rick Haworth, Mario Légaré et Sylvain Clavette. «Quand je les ai entendus jouer, je me suis mis à chanter pour moi-même au-dessus de leur musique. Je trouvais que ça fittait. Je leur ai dit, sans savoir ce que je voulais de cette affaire-là: "Ça pourrait être le fun de jouer ensemble."»

TROISIÈME RENCONTRE

En janvier 2017, les quatre musiciens se retrouvent dans le studio que Ian Kelly a aménagé dans sa maison à Morin-Heights. Sans plan précis ni attente.

À la veille de la quarantaine et avec cinq albums studio à son actif depuis 2005, Ian Kelly en est venu à considérer toutes ses aventures créatives comme des projets parallèles. L'auteur-compositeur-interprète, qui a déjà aujourd'hui la tête à son prochain album folk en anglais, travaille également à une trame sonore, en plus d'enregistrer des projets chez lui pour des amis.

Cela lui permet de considérer sa carrière avec philosophie, à une ère où le succès en musique est aussi fugace que relatif - rien à voir avec l'époque bénie que ses trois aînés ont connue.

Le premier opus de M. Chandler procède de ce même esprit affranchi de la pression de la «réussite». Les quatre complices l'ont bouclé en quelques séances d'enregistrement, un processus de création que le chanteur a jugé «presque trop court». «Rick disait: "Ah, j'ai un riff." Alors on partait et on jammait. Moi, j'écrivais de petites lignes ici et là, en anglais d'abord. [...] Soixante ou soixante-dix pour cent des bed tracks ont été enregistrées la même journée où on a fait la toune.»

La chimie entre les trois vétérans, qui se parlent en musique depuis quatre décennies, a fait une grande partie du travail. «C'est sûr que quand on partait les jams, j'étais un peu l'outsider, précise Ian Kelly. Eux, ils ne se parlaient pas, ils ne se regardaient même pas et ils se comprenaient. Ça s'est fait sans effort.»

UN ALBUM «ADULTE»

Le résultat évoque le folk-rock de qualité qui jouait à la radio dans les années 80 et 90, mais avec un supplément de rugosité apporté par les guitares électriques de Rick Haworth et des passages instrumentaux qui s'étirent hors des standards de la FM.

Écrits en français, les textes d'Ian Kelly reflètent les préoccupations du père de quatre enfants qu'il est devenu. Il y cause du poids des inquiétudes, de l'usure du couple et de l'espoir de «retrouver la passion du début». «Vois-tu c'que tu voyais? / Quand tu croyais en moi / Je sais pas trop comment ça s'fait / Mais j'ai encore besoin de toi», répète-t-il comme un aveu poignant à la fin d'Une seconde.

Le parolier reconnaît que le propos de ces 10 nouvelles chansons est «adulte», un fait qu'il attribue au contexte de ce groupe-là. «L'âge est un sujet qu'on aborde souvent. Veux, veux pas, les plus jeunes ont l'âge de mon père...»

«Oh j'en ai cordé du bois à me préparer pour ton silence de glace / Oh j'en ai cordé du bois et le feu qui nous brûle pourrait chauffer / Le reste du monde.» - Extrait de Silence de glace

«Dans la manière qu'on l'a fait aussi, c'est adulte: quand le succès t'importe peu et que tu te préoccupes surtout d'avoir du bon temps, c'est une constatation que tu fais à un certain âge, poursuit-il. "Wo, ça va tellement vite, il faut qu'en ce moment, je sois en train de faire quelque chose qui me tente."»

Prochaine rencontre

Contraintes d'horaires obligent, les spectacles se feront à l'automne. «Il n'y a pas de stress. Sauf qu'eux autres font des jokes de décès...» Avec l'intérêt que M. Chandler pourrait susciter de la part des radios, Ian Kelly envisage-t-il de donner une suite à son «projet parallèle»? «On verra... C'est un projet d'"on verra ce que ça donne"», résume-t-il.

____________________________________________________________________________

FOLK-ROCK. M. Chandler. M. Chandler. Sunset Hill Music (distribué par Outside Music).

 

MENTION

Thérèse Parisien, Le Québec maintenant, 98,5 FM, 18 avril 2018

http://www.985fm.ca

 

Du beau « confort music » et en français svp!

Jocelyn Legault, ARP. MEDIA, 18 avril 2018

Voici le premier opus de M. Chandler, fruit d’une rencontre surprenante entre l’artiste Ian Kelly et le Magnéto (Rick Haworth, Sylvain Clavette et Mario Légaré).

Musicien qui a collaboré avec, entre autres, Kevin Parent, Michel Rivard et Daniel Boucher, ce qui a commencé en séance d’improvisation a mené à la création d’un album complet de dix compositions originales en français.

M. Chandler propose un premier disque de dix compositions riches dans un folk rock qui transporte l’esprit et le corps. La voix chaleureuse de l’auteur-compositeur-interprète Ian Kelly fait résonner la beauté des mélodies presque célestes de ce beau projet.

[ • • • ]

Chandler, c’est la rencontre entre les mondes qui font ressortir les forces de chaque membre de la formation. Une écoute en parfait équilibre entre ballades planantes et pièces vertigineuses qui racontent la vie dans les maux de notre monde.

Un premier effort saisissant, aérien et sublime qui nous accroche jusqu’au bout de chaque refrain. Un peu comme un bon thé Macha latté qui nous enveloppe de chaleur et bien-être ou la première tasse de café à l’arrivée du matin.

Ian Kelly + Magnéto qui croirait que le résultat serait aussi captivant. Du beau « confort music », rien de moins, et en français svp !

Chansons coup de cœur :

Un oiseau sur un fil

Silence de glace

La dernière étoile

Comprimé pour déprimer

Vieillir à mort

Les nuits blanches

 

ENTREVUE

Frédéric Bussières, Poste d'écoute, FM 103,3, 17 avril 2018

 

MENTION

Catherine Richer, Le 15-18, ICI Radio-Canada, 16 avril 2018

https://ici.radio-canada.ca

 

Ian Kelly et Magneto Trio, les grandes chaussures de M. Chandler

François Marchesseault, ICI Musique, 13 avril 2018

M. Chandler, c’est le nom d’une nouvelle formation, composée de quatre musiciens de renom : les vétérans et virtuoses Rick Haworth (guitare), Sylvain Clavette (batterie) et Mario Légaré (basse), puis l’auteur-compositeur-interprète Ian Kelly.

Musicalement, c’est le mariage entre l’univers planant de Magneto Trio (Haworth, Légagé et Clavette) et celui plutôt pop de Ian Kelly. L’écoute de la pièce Vieillir à mort, premier extrait paru il y a quelques semaines, reflète bien l’ambiance générale de l’album.

 

M.Chandler - Vieillir a mort - Studio

Dans l’ensemble, le ton est léger, même si parfois les chansons pop folk du quatuor prennent un détour plus mélancolique, comme sur les jolies Une seconde et Silence de glace. Les musiciens prennent aussi de rares détours plus rock sur Un oiseau sur un fil.

[ • • • ]

 

« On est un peu usé, mais on n’a pas fini de s’aimer / Oh j’en ai cordé du bois à me préparer pour ton silence de glace / Oh j’en ai cordé du bois et le feu qui nous brûle pourrait chauffer / Le reste du Monde » – Silence de glace

Ian Kelly, habitué de composer et de chanter surtout en anglais, sauf à de rares occasions, signe et chante ici tous les textes en français.

M. Chandler, les trois pièces favorites de l’auteur de ces lignes :

Le bateau

Une seconde

Silence de glace

 

Certaines pièces pourraient rappeler le son de Jason Bajada, avec une poésie un peu moins raffinée. Les textes de Ian Kelly sont imagés et personnels. Il y parle entre autres d’enfants, de rêves et de peurs.

Si vous aimez déjà Ian Kelly comme artiste solo ou si vous appréciez déjà les prouesses musicales de Magneto Trio, vous vous demanderez peut-être si l’un a vraiment besoin de l’autre. Faire la connaissance de M. Chandler demeure néanmoins une expérience fort agréable. Le monsieur en question est plutôt sympathique et bourré de talent, tout à fait à l’image des quatre garçons qui lui ont donné vie.

 

MENTION

Patrick Masbourian & Anne-Marie Kirouac, Gravel le matin, ICI Radio-Canada Première, 13 avril 2018

https://ici.radio-canada.ca/

 

Nouveautés musicales du 13 avril 2018

François Valenti, Caisse de son, 13 avril 2018

Les longues listes de nouveautés printanières se poursuivent cette semaine avec des sorties pour Brazilian Girls, Breaking Benjamin, Manic Street Preachers, King Gizzard & The Lizard Wizard, Gin Wigmore, The Moondoggies, A Place to Bury Strangers, Queen Kwong, Tinashe, Laura Veirs, No Fun At All, King Tuff, Mouse on Mars, L.A. Salami, Goldmund, une réédition du EP Garage Days de Metallica, les bandes sonores des films Ghost Stories, Baby Driver 2 et plus ! Du côté québécois, un Ep pour le groupe The Box, Laura Gagné, Joannie Benoit, Fouki et le nouveau projet de Ian Kelly et Magneto Trio nommé M. Chandler. Voici la liste complète des sorties musicales en ce vendredi 13 avril 2018.

 

M. Chandler: le disque

Arts & culture, 12 avril 2018

Suite à une rencontre fortuite en 2016, Ian Kelly et le Magneto Trio, composé des musiciens Rick Haworth, Sylvain Clavette et Mario Légaré, se sont retrouvés au studio Sunset Hill, à Morin Heights, pour une simple session musicale d’improvisation. Nous voici à la veille de la sortie en magasin et en ligne de l’album éponyme du groupe M. Chandler, le fruit de cette collaboration inespérée.

Puisant dans la mélancolie, les textes signés Kelly abordent l’amour et la famille à travers le quotidien dans toute sa simplicité et touchent par leur vérité. La poignante Silence de glace en témoigne.

Écrites avec sensibilité et délicate poésie, ces chansons touchent l’auditeur droit au cœur :

[ • • • ]

Malgré le temps et la lourdeur du ciel

Et quelques chagrins

À nous deux, le sort du monde

Prends ma main qui tremble

Vivre vieux, ou une seconde

Tant qu’on est ensemble – Une seconde

 

M.Chandler

L’atmosphère planante et la diversité des sonorités sont tout à l’image des musiciens d’expérience qui forment M. Chandler.

M. Chandler

 

« Le processus de création s’est fait sans effort, c’était plutôt simple, sain et naturel. Quand on s’est installés pour enregistrer les chansons, on a finalement choisi de garder plusieurs maquettes, car on aimait la vibe! On était déjà un band… De la musique sans but, sans attentes. Juste de la musique. »

— M. Chandler

« De magnifiques mélodies planantes, à saveur indie pop, et des textes touchants tous en français, une première pour Ian Kelly, qui parlent d’amour, de vieillesse [,] de temps qui passe. »

— Sandra Godin, Le Journal de Québec

« M. Chandler, par M. Chandler. Cet album pas ordinaire, expérience pareille à nulle autre, ne peut pas se résumer à une simple collaboration entre Ian Kelly et le Magneto Trio. Ça ne peut pas non plus exister sous la signature Magneto Trio featuring Ian Kelly, d’autant que les textes d’Ian Kelly sont tous en français — une première pour lui. Ce disque est une création sans équivalent, un nouvel être vivant, qui méritait un nom en soi. Pourquoi M. Chandler ? Pourquoi pas ! »

— Sylvain Cormier, Le Devoir

 

Ce premier opus de M. Chandler est un album qui s’écoute et se vit davantage qu’il se décrit. L’album sera disponible en magasin et en ligne dès le 13 avril prochain afin que tous puissent vivre cette expérience auditive. L’album se transposera sur scène dans les prochains mois. Quelques dates sont déjà annoncées et plusieurs autres suivront.

 

À propos du Magneto Trio

Présents sur la scène musicale depuis les quarante dernières années, Rick Haworth, Sylvain Clavette et Mario Légaré ont accompagné sur scène Michel Rivard, Pierre Flynn, Luc De Larochellière, Paul Piché, Daniel Bélanger, Lhasa de Sela, Isabelle Boulay, Daniel Boucher et plusieurs autres. Le trio, qui existe depuis plus d’une dizaine d’années, compte deux albums à son actif: Magneto (2005) et Magneto Trio II (2015).

 

À propos de Ian Kelly

Auteur-compositeur-interprète, Ian Kelly a cinq albums à son actif (Insecurity (2005), Speak Your Mind (2008), Diamonds & Plastic (2011), All These Lines (2013) et SuperFolk (2016)), en plus d’avoir signé la trame sonore du film Innocent. Non seulement il agit à titre de réalisateur pour plusieurs projets, mais il a également écrit et adapté des chansons pour, entre autres, Céline Dion et Simple Plan. Ian Kelly a récemment construit son propre studio à Morin Heights et dirige son propre label : Sunset Hill Music.

 

SPECTACLES:

 

25 octobre 2018

Salle Jean-Despréz

Gatineau

 

17 novembre 2018

Espace Théâtre Muni-Spec

Mont-Laurier

 

30 novembre 2018

Théâtre de la Ville

Longueuil

 

13 décembre 2018

Théâtre Le Patriote

Sainte-Agathe-des-Monts

 

19 octobre 2018

Salle du Pavillon de l’île

Châteauguay

 

30 mars 2019

Cabaret BMO

Sainte-Thérèse

 

M. Chandler: nouveau projet de Ian Kelly

Paul Arcand & Émilie Perreault, Puisqu'il faut se lever, 98.5 FM, 12 avril 2018

http://www.985fm.ca

 

M. Chandler, le premier projet francophone de Ian Kelly

Sandra Godin, Le Journal de Montréal, 9 avril 2018

À quelques semaines d'être papa pour la quatrième fois, Ian Kelly accomplit une autre belle réalisation en lançant un nouvel album créé avec les musiciens émérites Rick Haworth, Sylvain Clavette et Mario Légaré, un trio qui en près de 40 ans, a joué avec tout le bottin des grands noms de la musique québécoise.

En 1999, Ian Kelly gagnait sa vie en faisant du ménage au défunt Spectrum, là où était enregistrée l'émission musicale Studio TV5, animée par Michel Rivard. À ses côtés, trois musiciens qui le suivaient depuis déjà vingt and à l'époque. 

[ • • • ]

SYMBIOSE

« Je les entendais répéter toute la journée, raconte Ian Kelly. Moi, je passais la moppe. Je leur avais dit à quel point j'étais impressionné par eux, par leur symbiose. » Presque vingt ans plus tard, Ian Kelly prend part à cette symbiose.

L'artiste a recroisé, l'an passé, Rick Haworth (guitare), Sylvain Clavette (batterie) et MArio Légaré (basse) qui, outre leurs projets respectifs avec différents artistes, jouent de la musique instrumentale.

C'est alors que Ian Kelly a lancé l'idée d'apposer sa voix à leur musique. Le résultat est M. Chandler, un album de dix chansons originales créées dans son studio de Morin Heights, lors de séances de jams. De magnifiques mélodies planantes, à saveur indie pop, et des textes touchants tous en français, une première pour Ian Kelly, qui parlent d'amour, de vieillesse de temps qui passe.

« Les thèemes sont venus de moi, explique-t-il. On a fait la musique ensemble, sans se poser trop de questions. J'ai écrit toutes les chansons en anglais, mais Rick a souligné que ce serait bien de le faire en français. Je pense que j'étais rendu là dans ma carrière. »

 

L'album sera en vente dès le 13 avril.

 

M. Chandler, le premier projet francophone de Ian Kelly

Sandra Godin, Le Journal de Québec, 7 avril 2018

À quelques semaines d’être papa pour la quatrième fois, Ian Kelly accomplit une autre belle réalisation en lançant un nouvel album créé avec les musiciens émérites Rick Haworth, Sylvain Clavette et Mario Légaré, un trio qui en près de 40 ans, a joué avec tout le bottin des grands noms de la musique québécoise.

En 1999, Ian Kelly gagnait sa vie en faisant du ménage au défunt Spectrum, là où était enregistrée l’émission musicale Studio TV5, animée par Michel Rivard. À ses côtés, trois musiciens qui le suivaient depuis déjà vingt ans à l’époque.

[ • • • ]

SYMBIOSE

« Je les entendais répéter toute la journée, raconte Ian Kelly. Moi, je passais la moppe. Je leur avais dit à quel point j’étais impressionné par eux, par leur symbiose. » Presque vingt ans plus tard, Ian Kelly prend part à cette symbiose.

L’artiste a recroisé, l’an passé, Rick Haworth (guitare), Sylvain Clavette (batterie) et Mario Légaré (basse) qui, outre leurs projets respectifs avec différents artistes, jouent de la musique instrumentale.

C’est alors que Ian Kelly a lancé l’idée d’apposer sa voix à leur musique. Le résultat est M. Chandler, un album de dix chansons originales créées dans son studio de Morin Heights, lors de séances de jams. De magnifiques mélodies planantes, à saveur indie pop, et des textes touchants tous en français, une première pour Ian Kelly, qui parlent d’amour, de vieillesse de temps qui passe.

« Les thèmes sont venus de moi, explique-t-il. On a fait la musique ensemble, sans se poser trop de questions. J’ai écrit toutes les chansons en anglais, mais Rick a souligné que ce serait bien de le faire en français. Je pense que j’étais rendu là dans ma carrière. »

L’album sera en vente dès le 13 avril.

 

À la rencontre de «M. Chandler»

Sylvain Cormier, Le Devoir, 7 avril 2018

« T'as même pas posé LA question, j’avoue que je suis un peu déçu… » se lamente Rick Haworth, non moins pince-sans-rire parce qu’il est as guitariste. « J’avais la réponse toute prête. » Ah ben oui, c’est vrai. Le nom. Pourquoi M. Chandler ? « Tu veux la vraie réponse ou la réponse du jour ? » Mario Légaré, Sylvain Clavette, Rick et Ian Kelly pouffent d’un grand rire groupé dans la loge de la salle Jean-Pierre-Houde du centre culturel Vanier, à Châteauguay. Je comprends que c’est un nom surgi de nulle part et qu’à chaque entrevue, Rick a pour ambition d’inventer une anecdote extravagante quant à son origine.

[ • • • ]

M. Chandler, par M. Chandler. Cet album pas ordinaire, expérience pareille à nulle autre, ne peut pas se résumer à une simple collaboration entre Ian Kelly et le Magneto Trio. Ça ne peut pas non plus exister sous la signature Magneto Trio featuring Ian Kelly, d’autant que les textes d’Ian Kelly sont tous en français — une première pour lui. Ce disque est une création sans équivalent, un nouvel être vivant, qui méritait un nom en soi. Pourquoi M. Chandler ? Pourquoi pas !

Rick dénonce Ian : « C’est lui le coupable ! » Ian Kelly rigole sous sa casquette : « On était à Sainte-Thérèse pour une présentation de programmation. Deux chansons par artiste, pour donner une idée. J’étais en coulisse quand le tour du Magneto Trio est venu. Je me suis mis à chanter sur leur musique instrumentale. Spontanément. » Mario Légaré en place une de son cru : « C’est ça, dis donc qu’il manquait de quoi ! »

Vétérans excités comme des enfants

Franche rigolade. On a cette drôle d’impression d’avoir affaire en même temps à des vétérans et à un groupe de grands enfants surexcités. Les six albums de Kelly, les deux Magneto, sans compter la pleine rangée de discothèque que rempliraient les joyeux travaux de messieurs Légaré, Haworth et Clavette, ensemble, séparément et au service d’autrui (d’Octobre au Flybin Band de Michel Rivard), ça fait beaucoup de musique. Et pourtant, rien de semblable n’avait été tenté par aucun de ces boulimiques.

« Au début, je pensais chanter des mélodies sur vos tounes existantes, avoue Ian aux compères, qui s’en étonnent. Une fois qu’ils sont arrivés avec leur stock dans mon studio à Morin-Heights, Rick a dit : “J’ai un riff…” et c’est parti de là. » Le Rick en question sourit, goguenard : « Le premier jour, y a trois tounes qui sont sorties… » Mario : « Ça a été presque instantané. » Sylvain : « Nous autres, on a jammé comme on jamme, Ian s’est greffé tout naturellement… »

Et M. Chandler s’est mis à exister. « En quatre rencontres, on avait quinze chansons », calcule Ian. « C’est le projet le moins prémédité de ma vie », se réjouit Rick Haworth. S’il aime jouer, trouver des riffs et des sons de guitare, se réécouter l’embête. Mario et Sylvain sont pareils, et Ian aussi : à leur degré d’expertise, ils trouvent leur bonheur dans ce qui se passe en jouant. « Je pense qu’on est meilleurs quand on pense pas trop », déduit Mario. Sylvain : « Quand on joue, entre Mario et moi, c’est quasiment de la télépathie. Mieux que ça : on devine là où l’autre va aller. »

Pour Ian, l’aventure a commencé vingt ans plus tôt. « Quand j’étais le gars de ménage au Spectrum et qu’il y avait les enregistrements de l’émission Studio TV5, vous étiez le house band. Je cirais le plancher pendant que vous répétiez, et je vous écoutais, vous aviez déjà votre souplesse, votre manière de jouer ensemble, de créer des ambiances. » Le mot est lâché : ambiances. « C’est vraiment ça le trip du Magneto Trio, souligne Rick. On s’est donné le droit de planer comme on aime. Et là, on a voulu voir si ça pouvait donner des chansons. »

Des accompagnateurs n’accompagnant pas

N’y avait-il pas le risque de redevenir des accompagnateurs dès qu’Ian s’en mêlerait ? « Fallait en être conscients, acquiesce Rick. La tendance à glisser dans notre peau de sidemans est tellement forte ! » Quand on écoute, on mesure : tout le défi consistait à résister à la flybinisation du Magneto Trio. « Avec Ian, de préciser Sylvain, notre travail c’était justement de rester en avant avec lui. Glisser dans le rôle de sidemans, c’est notre zone de confort, et notre intention avec M. Chandler, c’est assumer notre position. » Rick renchérit : « Le pire, c’est prendre la pose pour les sessions de photos, c’est comme un toucher de la prostate. » Tout le monde rit très fort. « Je n’en suis pas encore là », nuance Ian. « T’es ben chanceux », lui lance Mario.

Dans le livret, le dessin du personnage de Mr. Chandler fait très Humpty Dumpty, mais en caleçon blanc. Ce n’est pas un hasard. « Ça va être beau en T-shirt », s’exclame Rick. Ian en rajoute : « C’est avec le merch [les produits dérivés] qu’on va faire de l’argent ! » Fou rire collectif, les gars s’écroulent les uns sur les autres. Mario porte le coup de grâce : « On est comme les Grateful Dead et on n’a même pas besoin de drogue… »

 

MENTION

Sylvain Cormier et Catherine Perrin, Culture Club, 1 avril 2018

https://ici.radio-canada.ca

 

2018: les sorties d'albums à surveiller

François Marchesseault, Ici Musique, 29 décembre 2017

L'année 2017 nous a laissé une impressionnante quantité de nouveaux disques de grande qualité, et celle qui commence apportera aussi son lot de nouveautés et de découverte. Voici un aperçu des disques à paraître au cours des prochains mois.

[...]

MARS

Mars verra débarquer Moby avec Everything was beautiful and Nothing Lost. Le groupe rock alternatif montréalais Suuns lancera un tout nouveau disque le 9 mars au National, à Montréal. Le vétéran Myles Goodwyn fera paraître Myles Goodwyn & Friends of the Blues, sur lequel il sera accompagné de quelques grands noms du blues: David Wilcox, Amors Garrett, Frank Marin et Kenny Wayne, pour ne nommer que ceux-là. La voix splendide de Ian Kelly se mêlera à la virtuosité de Magneto Trio (Rick Haworth, Mario Légaré et Sylvain Clavette) pour créer une toute nouvelle formation nommée Monsieur Chandler. C'est à la mi-mars que le respecté et surdoué guitariste Jordan Officer fera entendre du nouveau matériel. Aucune date officielle, mais c'est aussi en mars que Fanny Bloom devrait nous présenter ses nouvelles chansons. 

[...]

 

Projets culturels

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Calendrier

07-16 Simon Kearney
Auberge de Jeunesse de Tadoussac
Tadoussac, QC
07-16 Andie Duquette
Caffuccino
Magog, QC
07-17 Fuso
Square Phillips
Montréal, QC
07-17 Simon Kearney
Centre de Plein Air de la Haute Gaspésie
Ste-anne-des-monts, QC G4V 2L4
07-18 Simon Kearney
Gibard
Tadoussac, QC
07-19 Simon Kearney
Auberge la Fascine
Saint-Bernard-sur-Mer, QC G0A 3J0
07-20 Raton Lover
Vieux-Théâtre Saint-Fabien
Rimouski, QC
07-20 Bodh'aktan
Festival de la Famille
Havre-Saint-Pierre, QC G0G
07-21 Raton Lover
Place Publique
Montmagny, QC
07-24 Raton Lover
Vacances en Spectacles
Pont-Rouge, QC
07-25 Jérôme Couture
Parc des Ateliers
Chambly, QC
07-26 Lydia Képinski
Château Scènes
Châteauguay, QC

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés