Dossier de presse de Marc Dupré

 

10 questions à ... Marc Dupré

Veronick Talbot, Journal La Revue de Terrebonne, 19 janvier 2016

Vous vous êtes d'abord fait connaître du public québécois en tant qu'humoriste et imitateur, avant de miser sur votre propre voix et de devenir auteur-compositeur-interprète, au début des années 2000. Pourquoi avoir décidé de prendre ce virage, et pourquoi l'avoir fait à ce moment de votre carrière?

J'avais déjà fait le tour du Québec plusieurs fois en tant qu’humoriste et imitateur, donc j'avais envie de faire autre chose et comme j'ai toujours chanté sur scène, l'appel de la musique était très fort. J'ai composé ma première chanson en 2004, «Voyager vers toi». Mes amis et ma famille la trouvant bonne, le reste a déboulé par la suite et un album est paru... La suite, eh bien! c'est ma vie en ce moment! 

Vous composez des chansons pour vous, mais aussi pour de nombreux autres artistes. À quel point est-ce différent d'écrire pour soi et d'écrire pour les autres?

Il faut penser à l'interprète avant de commencer l'écriture d’une chanson. Quand je compose une chanson pour moi, c'est clair qu'elle sera pour moi! Quand c'est pour quelqu'un d'autre, j'essaie de me mettre dans la peau de l'artiste en question. Avec mon expérience en imitation, j'ai toujours étudié les voix, les prononciations, etc. À un point tel qu'au début de ma carrière de compositeur, je chantais ma composition en imitant l'artiste à qui de dédiais la chanson! Je dois vous avouer que ça surprenait les artistes en question à qui j'envoyais la chanson (rires)!

Vous venez tout juste d’entamer une nouvelle saison de «La Voix». Qu'est-ce qui fait que vous vous retournez pour un candidat ou une candidate?  Que recherchez-vous exactement en tant que «coach»?

«La Voix», c'est comme un buffet chinois de cordes vocales (rires)! Quand j'entends une belle voix et que je suis touché par l'interprétation, je me retourne. C'est souvent un coup de foudre instantané 

Qu'est-ce que cette émission a changé dans votre carrière?

Les gens ont appris à me connaître plus intimement. Dans cette émission, on se dévoile beaucoup, et je crois que les téléspectateurs aiment aussi mon implication et mon total dévouement pour mes candidats.

Vous avez accompli de très grandes choses, mais y a-t-il des rêves, des projets que vous aimeriez particulièrement concrétiser au cours des prochaines années?

Mon spectacle au Centre Bell le 10 juin prochain est assurément un de mes rêves qui va se réaliser. D’ailleurs, j'ai encore du mal à y croire… 

À quel point l'avènement des nouvelles technologies (qu'on pense aux médias sociaux, aux plateformes d'écoute ou aux sites d'achat en ligne) a-t-il transformé le métier d'auteur-compositeur-interprète?

Le matériel d'enregistrement est plus compact et simple à manipuler, et le processus d'enregistrement est surtout plus rapide. J'ai maintenant un studio complet à la maison et mes maquettes, une fois enregistrées, sont souvent prêtes à être endisquées dès que je les termine chez moi

Vous demeurez dans la région depuis de nombreuses années. Y a-t-il un endroit, un trésor caché, que vous appréciez particulièrement à Terrebonne ou à Mascouche?

Le quartier du Vieux-Terrebonne est magnifique. J'adore m'y promener et y fréquenter les petits restos.

Quel est votre truc pour vous reposer avant un spectacle et être à votre meilleur sur scène?

J'aime m'asseoir avec mes musiciens et faire des blagues. On relaxe donc tous ensemble avant de monter sur scène. Je suis un gars de «gang»! 

Si vous pouviez exercer un autre métier, quel serait-il?

Je crois que la gérance d'artistes m'irait bien, car j'aime travailler avec mes jeunes candidats de «La Voix», les guider et leur apprendre ce que je connais.

Vous êtes père de trois enfants. Que voulez-vous leur transmettre, par-dessus tout?

Qu'ils soient généreux, attentifs aux autres, et qu’ils ne tiennent jamais rien pour acquis. Également, que les valeurs familiales, c'est important!

 

Deux supplémentaires pour Marc Dupré au Capitole de Québec

Cédric Bélanger, Le Journal de Québec, 15 décembre 2015

Le party de Marc Dupré au Capitole va se prolonger après le Jour de l’An.

Le Journal a appris que des supplémentaires du spectacle Mon party musical seront présentées les 2 et 3 janvier.

Au total, Dupré et ses invités Renée Wilkin, Jérôme Couture et Kevin Bazinet auront donc occupé la scène du Capitole quinze soirs durant le temps des Fêtes.

Jusqu’à maintenant, 12 000 billets ont été vendus. Les billets pour les deux nouveaux concerts seront mis en vente vendredi.

 

Le party a levé

Cédric Bélanger, Le Journal de Québec, 3 décembre 2015

Reprises de vieux hits, imitations et humour font mouche devant un public visiblement conquis par Marc Dupré.

Comme promis, Marc Dupré a mis le party dans le Capitole. Avec l’aide de Dennis de Young, Bryan Adams, Éric Lapointe et toutes les stars de la musique qu’il avait conviées sur scène avec lui, mercredi soir, lors de la première de sa série de treize concerts du temps des Fêtes, à Québec.

Lancé avec entrain et sous une pluie hâtive de confettis par un trio de ses propres hits, face à une foule réceptive mais sage, le concert est devenu le party attendu quand Dupré a présenté ses imitations de Ginette Reno, de Young, dans une livraison imprévue de Suite Madame Blue, et Adams.

«Je veux mettre un peu de désordre dans votre mois de décembre», a dit Dupré.

La réponse de ses fans, qui n’attendaient que ça pour danser, rire et chanter avec lui, a été aussi instantanée qu’enthousiaste. On a même entendu des spectateurs l’interpeller directement pendant ses monologues, comme s’ils relançaient leur beau-frère dans une veillée familiale.

Dès lors, Dupré a eu davantage de succès lorsqu’il jouait ses chansons, en particulier Rien ne finit jamais et Nous sommes les mêmes, qu’il avait gardées pour la fin. Néanmoins, ce sont les reprises, en grand nombre parmi les vingt-huit pièces d’un copieux programme livré à un train d’enfer, qui ont suscité les plus vives réactions.

Dupré a notamment fait bouger tout le Capitole avec une énergique version de Footloose. Il a aussi fait plaisir à ses jeunes fans en reprenant des hits récents comme Hold Back The River, de James Bay, et Uptown Funk, de Mark Ronson.

Bazinet populaire

On a aussi pu constater que la popularité de Kevin Bazinet, le plus récent vainqueur de La Voix, ne se dément pas. C’est lui qui a obtenu l’accueil le plus enflammé quand Marc Dupré et ses trois invités (Renée Wilkin et Jérôme Couture étaient aussi de la fête) se sont réunis pour entonner Happy Christmas, seule pièce de Noël du concert.

Sans surprise, l’humour bon enfant de Dupré, qui s’est gentiment payé la tête de Jean-Pierre Ferland et Éric Lapointe, a aussi occupé une large place. La foule y a été réceptive. Très réceptive, doit-on spécifier. Une dame assise près de nous a ri avec une telle ferveur qu’on la soupçonne d’avoir quelques côtes endolories.

Puissante Wilkin

En première partie, Renée Wilkin, la protégée de Marc Dupré, a lancé la soirée sur une bonne note. Ou plutôt, sur plusieurs bonnes notes puisque la participante de La Voix II a tiré profit de la demi-heure qui lui a été accordée pour faire une éloquente démonstration de la puissance de sa voix. Elle a été particulièrement impressionnante lors de ses interprétations de River Deep, Mountain High, reprise de Tina Turner, et de sa pièce Comment je te dirais, qui lui a valu une ovation.

Très à l’aise dans ses interventions avec le public, Wilkin a montré un beau sens de l’humour, se permettant quelques pointes amicales à son mentor Dupré. Pas de doute, l’époque des premières parties achève pour Wilkin.

 

Marc Dupré, l'énergie dans le tapis

Daphné Bédard, Le Soleil, 3 décembre 2015

(Québec) CRITIQUE / Il n'a pas fallu bien longtemps à Marc Dupré mercredi pour se sentir à l'aise sur la scène du Théâtre Capitole, lui qui y a commencé sa carrière. Il voulait faire danser la foule et il peut dire mission accomplie.

Il est bien loin de ses premiers pas comme imitateur aux Étoiles du Capitole au début des années 90. Aujourd'hui, Marc Dupré se présente sur scène avec l'artillerie lourde : cinq musiciens, des projections, des éclairages de spectacle rock, des confettis et des invités, en l'occurrence ses protégés de La voix Jérôme Couture, Kevin Bazinet et Renée Wilkin. Rien n'a été négligé pour faire de la soirée une fête.

L'artiste a plusieurs cordes à son arc et il s'en sert bien. Comme spectateur, on passe de la musique à l'humour et aux imitations sans pour autant que ça semble décousu.

Entre ses succès radiophoniques Là dans ma tête, Si pour te plaire et S'aimer comme on est, il y est allé de courts stand-ups d'humour dans lesquels ses imitations ont volé la vedette aux blagues.

Son incarnation de Bryan Adams, qu'il fait depuis ses débuts, a bien entendu aussi été un succès auprès du public.

Il a été question de l'émission de télévision La voix, dans laquelle Marc Dupré est coach et qu'il décrit comme un «buffet chinois de cordes vocales». Dans un segment particulièrement fort, il s'est bidonné de son ancien collègue Jean-Pierre Ferland qui ne le reconnaissait jamais et faisait des petites siestes pendant les tournages. Il a aussi ri de l'intensité de son ami Éric Lapointe, qu'il imite avec talent.

Succès de l'heure

Marc Dupré a inséré ici et là quelques chansons pour monter l'énergie d'un cran comme Footloose, Bamboleo des Gipsy Kings, That's All Right (Mama) d'Elvis Presley et Proud Mary de CCR avec une Renée Wilkin en voix. Il a également joué des succès plus récents tels Home de Phillip Phillips, Hold Back the River de James Bay et Uptown Funk de Mark Ronson et Bruno Mars avec un Jérôme Couture dont les mouvements de jambes étaient impressionnants.

Et comme c'est un spectacle pour le temps des Fêtes, il a poussé un Happy Christmas, accompagné par ses invités, qui a su rallier la foule. 

On peut apprécier ce Party musical sans être un admirateur du répertoire de Marc Dupré. Ses chansons occupent d'ailleurs un peu moins de la moitié des 27 pièces du spectacle. Les voix ne sont pas toujours parfaites et les duos manquent parfois d'harmonie, mais ce Party musical a tout pour vous faire passer une agréable soirée.

Renée Wilkin

En première partie, Renée Wilkin a démontré toute son expérience même si elle n'a qu'un disque à son actif. En cinq chansons, sa voix a réussi à faire trembler le Capitole, notamment lors de son interprétation de River Deep Mountain High de Tina Turner, popularisée par Céline Dion et de Comment je te dirais, écrite pour elle par Marc Dupré.

Le Party musical de Marc Dupré se poursuit au Théâtre Capitole jusqu'au 19 décembre. Il sera aussi de retour le 31 décembre.

 

Marc Dupré & cie enflamment le Capitole de Québec

Elizabeth Lepage-Boily, Showbizz.net, 3 décembre 2015

L’auteur-compositeur-interprète avait convié ses fans de Québec à un méga party au Capitole. C’est définitivement – et c’est pour le moins qu’on puisse dire – ce à quoi ils ont eu droit.

Marc Dupré sait mettre de l’ambiance, ça, c’est sûr! Sa présence sur scène, son énergie, son charisme, ses rythmes entraînants, sa fougue et celle de ses invités font de son spectacle en résidence pour un mois au Capitole de Québec, un incontournable du temps des fêtes.

Le chanteur y interprète certains de ses plus grands succès, dont « Là dans ma tête », « Un coup sur mon coeur », « Voyager Vers Toi » et, évidemment, « Nous sommes les mêmes », en plus de se livrer à quelques imitations, dont l’une de ses plus célèbres; Bryan Adams. Dupré ose aussi quelques reprises de chansons populaires, comme « Footloose », « Uptown Funk » de Mark Ronson et Bruno Mars » ainsi que « That’s Alright (Mama) » d’Elvis et « Home » de Phillip Phillips.

Le juge de La voix laisse une grande place à ses trois poulains; Renée Wilkin, qui ouvre le spectacle de belle façon en interprétant certaines pièces de son nouvel album et des reprises audacieuses, dont la puissante « River Deep, Mountain High » de Tina Turner, Jérôme Coutume et Kevin Bazinet, qui a remporté la dernière édition de l’émission de téléréalité musicale. Les trois anciens candidats de La voix apportent du carburant au spectacle, le rendant d’autant plus dynamique et convivial.

Comme La voix tient une place bien spéciale dans le coeur de Marc Dupré, ce dernier en profite sur scène pour se moquer gentiment de quelques-uns des participants, du concept de l’émission et des juges. Ces apartés lui permettent d’ailleurs d’introduire son imitation époustouflante d’Éric Lapointe et d’interpréter la chanson « Moman » du rockeur québécois. Il y va aussi d’un court monologue (hilarant!) sur Yoan en parodiant sa pièce « T’aimer trop » par un refrain sur la chaîne de supermarché « Métro ». L’humour prend une place prépondérante dans les spectacles de Marc Dupré, et celui-ci ne fait pas exception.

Impossible de rester tranquillement assis sur son siège, l’énergie débordante du chanteur en résidence et de ses invités est bien trop contagieuse pour résister à l’envie d’enflammer la piste de danse. Un show sympathique, chaleureux et divertissant, qui vous mettra irrémédiablement un sourire aux lèvres pour passer à travers les fêtes.

Voici le setlist complet de la soirée du 2 décembre 2015 :

Là dans ma tête

Un coup sur mon coeur

La moitié de tes secrets

Heaven (cover de Bryan Adams)

Summer of 69′ (cover de Bryan Adams)

Voyager vers toi

Être à toi

S’aimer comme on est

Moman (cover d’Éric Lapointe)

T’aimer trop

Comme on attend (Jérôme Couture)

Goodbye Girl (Jérôme Couture)

Footloose (cover de Kenny Loggins)

Si pour te plaire

Ton départ

Home (cover de Phillip Phillips)

Y’a pas grand chose dans l’ciel à soir (cover de Paul Piché)

Bamboleo (cover des Gipsy Kings)

Happy Christmas

Hold Back the River (cover de James Bay)

Jusqu’où tu m’aimes (Kevin Bazinet)

Talk to Me (Kevin Bazinet)

That’s all Right Mama (cover d’Elvis Presley)

Proud Mary (Renee Wilkin)

Uptown Funk

Rien ne finit jamais

Rappel

Nous sommes les mêmes

 

Le party au Capitole pendant 13 soirs

Sandra Godin, Journal de Québec, 28 novembre 2015

Il y a un an, Marc Dupré reprenait la tournée, lui qui n’avait pas sillonné les routes du Québec depuis belle lurette. En mai, il jouait au Capitole pour la première fois en 10 ans...

un retour qui le mène à une résidence de 13 soirs dans la salle mythique tout le mois de décembre, là où tout a commencé pour lui.

Marc Dupré n’en est pas à sa première résidence au Capitole. Il y a plusieurs années, à ses débuts, il y avait assuré les premières parties de La Bottine Souriante. Il commençait sa carrière dans l’industrie. «Je me souviens du feeling, confie-t-il. C’était incroyable.»

Même si on s’appelle Marc Dupré et qu’on jouit d’une popularité très enviable, le chanteur confie que les défis sont grands pour remplir une aussi grande salle treize soirs d’affilée, et combler un public aussi large que le sien. Parce qu’en ayant un siège de coach depuis quatre ans et en tournant abondamment à la radio, Marc Dupré attire des spectateurs de tous les âges et de tous les milieux.

«Remplir treize soirs, c’est difficile pour un chanteur, dit-il en toute humilité. En humour, c’est peut-être un peu plus facile. Le bassin de public pour ça est plus grand. Ça va super bien partout au Québec, les salles sont pleines, je suis chanceux. Mais c’est quand même un gros défi, peu importe comment tu t’appelles... Je n’ai pas vendu un million d’albums dans ma carrière encore. J’ai quand même une jeune carrière de chanteur. J’ai le vent dans les voiles, mais les billets, il faut les vendre un par un. À chaque fois, c’est à recommencer.»

Le chanteur s’engage à donner une prestation festive digne du temps des fêtes, avec une proposition quelque peu différente de son spectacle de tournée Là dans ma tête, avec lequel il parcourt la province jusqu’en mai 2016.

Invités surprises... et humour

«Mon party musical» s’avérera être un mélange de chansons de son répertoire, de classiques de Noël repris à sa sauce, et il fera une grande place à ses invités, Kevin Bazinet, Renée Wilkin et Jérôme Couture, qui l’accompagneront tous les soirs.

Même que si certains de ses amis artistes sont de passage au Capitole un soir, il n’est pas impossible qu’il les invite à prendre part à la fête.

«Je veux faire bouger les gens, j’espère qu’ils vont s’amuser, qu’ils vont danser. C’est ça le but. Je ne veux pas faire un spectacle de Noël, mais c’est certain qu’il y a aura quelques chansons. (...) Je dois combler autant les gens qui me connaissent moins, mais qui veulent faire le party, que ceux qui sont venus entendre mes chansons.»

Évidemment, on ne peut sortir l’humour de Marc Dupré. Ses imitations d’Éric Lapointe, Yoan, Jean-Pierre Ferland et Bryan Adams seront assurément au rendez-vous.

De retour à La Voix

Outre sa tournée et sa collaboration sur le 2e album de Jérôme Couture, Marc Dupré a récemment pris part au tournage des auditions à l’aveugle de La Voix, qui entamera sa 4e saison cet hiver.

«Cette année, je suis sur le derrière. Je n’en reviens pas d’entendre ce que j’ai entendu. Je me dis “ils étaient où, eux autres?”», a-t-il commenté.

Marc Dupré s’installe au Capitole du 2 au 31 décembre.

 

Fêter avec Marc Dupré

Daphné Bédard, Le Soleil, 27 novembre 2015

(Québec) Tout le mois de décembre, le chanteur Marc Dupré convie les gens de Québec à venir fêter avec lui. Au programme du spectacle baptisé Mon party musical : chansons, humour et invités surprises.

Son but? Faire danser les gens. Et il fera tout pour y arriver. Parce que Marc Dupré aime divertir. Même dans les soupers de famille les plus simples, il tient à ce que les gens s'amusent. «Un souper où on ne rit pas, je n'aime pas ça», admet-il.

Le spectacle comprendra les plus grands succès de ses cinq albums, des reprises de chansons populaires «festives» (il donne en exemple Uptown Funk de Bruno Mars), de l'humour, des imitations et des invités. Pour l'instant, on sait que Kevin Bazinet, Jérôme Couture et Renee Wilkin, ses protégés de l'émission La voix, partageront la scène avec lui et ses cinq musiciens. Mais Marc Dupré nous met l'eau à la bouche en laissant entendre qu'il y aura des surprises : «Je connais beaucoup de monde...», avance-t-il.

Deuxième maison

Pour Marc Dupré, le Théâtre Capitole est comme sa deuxième maison. C'est à cet endroit qu'il amorce sa carrière, alors qu'il tente de percer comme imitateur. Au début des années 90, il participe à l'émission télé Les étoiles du Capitole. Il ne gagne pas, mais apparaît ensuite au talk-show de Sonia Benezra. Puis, on lui demande de faire la première partie des spectacles de Céline Dion. Sa carrière prend son envol.

Le Capitole a aussi une signification personnelle pour lui puisque c'est là qu'il a rencontré sa femme Anne-Marie Angélil, avec qui il a trois enfants.

Pendant 10 ans, Marc Dupré prend une pause de la scène. Il s'installe un studio d'enregistrement chez lui, travaille sur le spectacle de Véronic DiCaire, écrit des chansons pour d'autres artistes et s'occupe de ses enfants. «Ça m'a fait du bien de vivre mon rôle de père, confie-t-il. J'avais l'impression de passer à côté de quelque chose d'important dans ma vie, de plus important que de faire de la scène.»

Il y a quatre ans, le téléphone sonne. On lui propose de participer à la nouvelle émission de télévision La voix. C'est ainsi qu'il sort de l'ombre pour retourner sous les projecteurs. Les gens apprennent à mieux le connaître comme personne. Son public s'agrandit.

L'auteur-compositeur-interprète de 42 ans est comblé. Du temps libre, il en a bien peu et il le consacre à sa famille. Il a déjà recommencé les enregistrements pour La voix, qu'on verra en janvier à TVA, il travaille sur le second album de Jérôme Couture et signera la mise en scène du premier spectacle de Renee Wilkin, en plus de poursuivre sa tournée Là dans ma tête. «Aujourd'hui, je m'accomplis en tant qu'artiste, dans toutes les sphères de mon métier, dit-il. Je réalise, j'écris, je compose mes chansons, je suis producteur, je travaille avec des jeunes, je fais La voix. En ce moment, je ne pourrais pas en demander plus.»

Syndrome de l'imposteur

La dernière fois que j'avais rencontré Marc Dupré, c'était il y a 10 ans. Il effectuait alors un changement de carrière, délaissant celle d'imitateur pour celle de chanteur. Il lançait son premier album Refaire le monde. On le sentait nerveux, peu sûr de lui à l'idée de plonger dans cette nouvelle sphère, conscient que comme gendre de Céline Dion et de René Angélil, les attentes envers lui étaient grandes. Il déclarait toutefois : «J'ai vraiment donné le meilleur de moi-même sur cet album-là, je ne peux pas donner plus. Si pour certaines personnes, ce n'est pas assez, bien tant pis.»

Depuis, il a remporté plusieurs distinctions, dont le Félix pour la chanson populaire de l'année avec Nous sommes les mêmes, ainsi que le trophée d'interprète masculin en 2013 au gala de l'ADISQ. Il s'est aussi fait une solide réputation de «créateurs de hits» pour lui-même et d'autres artistes comme Annie Villeneuve et Céline Dion. «Je n'ai pas en ce moment le syndrome de l'imposteur, explique-t-il. Je sais ce que je fais. Je sais dans quoi je suis bon. J'ai mon style à moi. Les gens viennent, ils chantent les chansons. Je n'aurais jamais pensé ça. C'est fou!»

 

Marc Dupré se dévoile en toute simplicité au THC

Olivia Nguonly, Hebdo Rive-Nord, 21 octobre 2015

SPECTACLE. Alors qu'il faisait rire les Québécois dans les années 90 avec ses imitations d'une grande justesse, aujourd'hui, Marc Dupré n'a rien perdu de ce contact privilégié qu'il a toujours entretenu avec son public. Après différents projets de réalisation et de production musicales, il revient sur scène avec un cinquième album, Là dans ma tête, qu'il présentera au Théâtre Hector-Charland de L'Assomption les 19 et 20 novembre.

« Avec La Voix, les gens ont appris à me connaître pour ce que je suis et dans toute ma spontanéité », partage l'artiste lanaudois.

De son propre aveu, Marc Dupré est un artiste touche-à-tout et « qui fait plein d'affaires » histoire de faire son travail le plus longtemps possible. « J'ai du fun dans tout ce que je fais et je le fais au maximum », confie-t-il.

Le père de trois enfants ne croyait toutefois pas qu'il pouvait renouer avec la scène de sitôt, en raison, notamment, de sa petite famille. « Je faisais des festivals, mais en salle, c'est vraiment autre chose parce que les gens qui sont là connaissent mon style, mes blagues et mes chansons et, à 42 ans, il ne me reste pas beaucoup de temps pour vivre ça. En ce moment, les astres sont alignés. »

Plus intimiste

Là dans ma tête s'inspire des sonorités actuelles (pop, folk et électro) et l’artiste propose encore une fois des mélodies entraînantes. La chanson Ton départ a par ailleurs été écrite en hommage à une jeune mère de famille atteinte d’un cancer incurable. Cette femme, Jolyane, est aujourd’hui décédée. En écoutant les paroles, on ne peut que sentir notre gorge se nouer et se laisser porter par le destin tragique de la jeune maman.

« Avec le temps, je ne pensais jamais interpréter des chansons dans leur plus pure simplicité, analyse l'auteur-compositeur-interprète en songeant à son dernier opus. Maintenant, j'aime ramener ça à peu. […] Je n'ai pas fait ça souvent de me dévoiler comme ça. »

Pour son spectacle à L'Assomption, l'artiste puisera dans ses expériences diverses afin d'atteindre son but ultime: « faire passer une belle soirée à mon public. » Tout en humour et en confidences, il promet « un peu de tout»: « Je n'ai pas focusé seulement sur mon dernier album. Ce sera varié. J'utilise tout ce que je suis. »

Lorsqu'on lui demande de résumé sa carrière et son parcours éclectique, l'image que dévoile celui qui réside à Terrebonne en dit beaucoup : « Des montagnes-russes. Je pense que tous les artistes répondraient ça, puisque c'est le métier. C'est toi qui dois te positionner devant la parade: il faut penser avant que les choses arrivent et bien se préparer. Je ne prends rien pour acquis et je crois qu'il faut créer nos propres opportunités », conclut le coach de La Voix.

Marc Dupré sera en spectacle au Théâtre Hector-Charland de L'Assomption les 19 et 20 novembre. Pour information et achat de billets: www.hector-charland.com.

 

Authentique proximité avec Marc Dupré

Alexandre Faille, La Tribune, 16 octobre 2015

Coach à La Voix depuis la toute première édition, Marc Dupré renvoie l'image du bon gars d'à côté. Celui qu'on aimerait avoir comme voisin, comme ami. Avant de reprendre son siège à la populaire émission en janvier, il tourne son spectacle Là dans ma tête à travers la province. Jeudi soir, c'est à la Salle Maurice-O'Bready qu'il s'arrête.

Ton plus récent album s'intitule Là dans ma tête, qu'est-ce qui anime les pensées de Marc Dupré ces temps-ci?

Tu ne veux pas le savoir! J'ai choisi ce titre parce qu'habituellement j'ai un processus de création très instinctif, je ne me pose pas de questions, mais pour cet album, il y avait des sujets que j'avais particulièrement envie d'aborder, des sujets qui étaient dans ma tête depuis longtemps. Je reçois beaucoup de messages du public, des jeunes filles qui m'écrivent qu'elles ne se trouvent pas belles et moi je leur réécris que ce n'est pas vrai, de se faire confiance. On a tous besoin de se faire dire qu'on est beau et bon, moi le premier, et c'est de cette idée qu'est née la chanson S'aimer comme on est.

Plusieurs chansons de ce disque sont inspirées de tes fans. Quelle place occupent-ils dans ta création?

De plus en plus de place. Avec les réseaux sociaux, on peut échanger avec eux. Même si je ne peux pas répondre à tout le monde, je lis leurs messages. C'est certain qu'au final, j'écris pour me libérer de quelque chose ou pour parler de ce qui me touche. Une chanson comme Ton départ est inspirée de l'histoire d'une admiratrice qui m'a bouleversé et quand je l'interprète en spectacle, il y a un silence tellement puissant parce que tous sont capables de se l'approprier. Je n'ai jamais vécu ça de toute ma vie, j'ai l'impression que cette chanson ne m'appartient plus.

C'est un retour sur scène après plus de sept années de pause. Qu'est-ce qui te manquait le plus de la vie de tournée?

Ce qui est plaisant, c'est la proximité avec le public. Je ne connaissais pas l'impact que mes chansons pouvaient avoir dans la vie des gens. Je pouvais mesurer leur popularité dans les palmarès, mais je ne pensais pas que la chanson numéro huit d'un album, qui n'a jamais été jouée à la radio, puisse toucher les gens de la sorte. Je rencontre le public après chacun de mes spectacles et souvent, des personnes vont me dire qu'elles auraient aimé que je chante telle ou telle chanson parce qu'elle signifie quelque chose de particulier pour elles. C'est toujours spécial de réaliser l'impact qu'on peut avoir sur les autres.

Tu es proche de ton public, mais aussi de tes anciens poulains de La Voix comme Kevin Bazinet et Renée Wilkin. À quel point est-ce important pour toi de suivre leur progression après l'émission?

J'ai accepté La Voix, au départ, pour travailler avec le plus de monde possible. Je leur dis que s'ils ont besoin de moi, je suis là. Je leur laisse mes coordonnées, j'ai un studio et une cave à vin chez moi, ils sont les bienvenus! On vit des choses tellement fortes ensemble qu'on crée des liens uniques. C'est évident que je ne peux pas le faire avec tout le monde, mais j'ai collaboré avec environ 80 % de mes candidats depuis le début.

À quoi peut-on s'attendre du spectacle?

Quelqu'un qui paye des billets pour venir me voir, je veux lui en donner pour son argent. Il y a beaucoup d'humour, de l'imitation et de la chanson. C'est un spectacle rempli d'émotions, des fortes et des tristes, mais c'est surtout un show d'énergie entre le public et moi. Quand je vais voir un spectacle, j'ai juste envie de m'amuser et d'oublier le quotidien et c'est exactement mon objectif.

 

Des nouvelles de Marc Dupré

Studio 117, CIME, 13 octobre 2015

www.cime.fm/lecteur/audio/des-nouvelles-de-marc

 

Marc Dupré, de retour sur scène

Geneviève Quessy, Journal Le Nord, 13 octobre 2015

CHANSON. Marc Dupré sera à Saint-Jérôme, à l'invitation d'En Scène, le samedi 24 octobre à 20 h, à la salle André-Prévost. Le chanteur, humoriste et coach de La Voix revient sur scène après plusieurs années d'absence, avec un spectacle qui condense le meilleur de sa carrière. Renée Wilkin, finaliste de la deuxième saison de La Voix, donnera la première partie du spectacle.

«Ça faisait 10 ans que je n'avais pas fait de tournée, je suis content de retrouver ça,» explique Marc Dupré, qui raconte avoir tout de même participé à plusieurs festivals dans l'intervalle. «Ce n'est pas la même chose dans les festivals. Les gens sont là, mais pas nécessairement pour moi en particulier. Tandis que dans un spectacle programmé dans une salle, ils ont vraiment acheté leur billet pour me voir, ils m'attendent.» Le chanteur se rend bien compte aussi que la réception du public est différente, maintenant qu'on le connait comme le coach de l'émission La Voix. «On dirait que je rejoins un public plus large, que les gens me connaissent d'avance. Il y a dix ans, c'était différent.»

Meilleur artiste, mais aussi meilleure personne, Marc Dupré confie apprendre beaucoup de son expérience à La Voix. «Côté artistique, ça m'a permis d'observer que la simplicité peut être très efficace et toucher énormément, alors qu'avant, j'accordais beaucoup plus d'importance aux effets de scène. » Jouer le rôle de mentor lui apporte aussi énormément de satisfaction. «Ça me rend très fier d'aider de jeunes artistes. Je me fais un devoir de les prévenir, car c'est très difficile de réussir dans le domaine de la chanson. Il faut être conscient qu'il n'y a pas que le talent qui compte. Travailler fort fait toute la différence, et même là… toute sortes de choses peuvent arriver. Il faut avoir un plan B.»

Plus accompli, mais fidèle à lui-même, Marc Dupré distille son spectacle de touches d'humour et d'imitation. «Je suis comme ça. J'aime faire rire les gens, je déteste la routine et j'ai besoin d'improviser, alors je ne m'en prive pas entre deux chansons. Mon spectacle est à mon image: je mélange tout!»

Pour tout connaître de la programmation 2015-2016 d’En Scène, voir le www.enscene.ca.

 

Marc Dupré – « J’ai hâte de monter sur scène à chacun de mes spectacles! »

Mathieu Ferland, Le Journal de Joliette, 2 octobre 2015

Marc Dupré sera de passage à Joliette, le 10 octobre prochain dans le cadre de sa tournée Là dans ma tête, amorcée en février 2015. Le Journal de Joliette s’est entretenu avec cet artiste passionné plus que jamais par son métier.

« C’est carrément la folie », déclare d’emblée le chanteur à propos de sa plus récente tournée, lancée il y a huit mois. C’était un retour à la tournée pour Marc Dupré, qui avait délaissé la scène afin d’être proche de sa famille. Ce dernier raconte que le plaisir de se produire sur scène est plus fort que jamais. « J’ai hâte de monter sur scène à chacun de mes spectacles», déclare-t-il. Là dans ma tête permettra au public d’entendre des textes originaux de l’artiste, des reprises de succès pimentés par quelques imitations et surprises offertes par l’artiste. « C’est pas mêlant, les gens ont du plaisir, ils se lèvent, ils dansent, ils chantent, c’est chaque soir un spectacle différents. »

Marc Dupré raconte qu’il en est au point de sa carrière où il sait ce que les gens et son public attendent de lui. « J’ai moins de pression, je sais que je vais rencontrer des gens qui ont le goût et qui ont hâte de me voir, c’est ce qui rend les choses aussi facile », explique le chanteur avant d’ajouter qu’il n’a jamais été aussi lui-même sur scène.

Interrogé si un retour à l’humour et à l’imitation serait à considérer à court ou à moyen terme, Marc Dupré est catégorique. « Je n’y pense pas pour le moment, j’aime comment ma carrière va en ce moment, je sais ce que les gens aiment de moi », souligne Marc Dupré. Il explique que ses numéros d’imitations présents dans son spectacle ne sont pas là uniquement pour montrer qu’il est capable de le faire. « Mes numéros sont toujours reliés à des aspects personnels, par exemple j’imite Éric Lapointe parce que je travaille avec lui sur le plateau de La Voix », précise Marc Dupré.

Coréalisé avec Gautier Marinof et lancé en décembre, l’album Là dans ma tête propose onze chansons au son très actuel qui s’harmonise parfaitement aux mélodies accrocheuses. La pièce Là dans ma tête a trôné sur le top 100 pendant 10 semaines, alors que le second extrait, S’aimer comme on est, s’est hissé au sommet du Top 100 Radio correspondants.

Marc Dupré sera en spectacle au Centre culturel de Joliette le 10 octobre prochain avec Renée Wilkin en première partie.

 

Marc Dupré chante Ton départ

Rythmez vos matins, Rythme FM 105,7, 30 septembre 2015

Le départ est donné pour la rentrée et c’est l’occasion de lever le voile sur un nouvel extrait de l’auteur-compositeur-interprète Marc Dupré. Ton départ, paru sur l’album Là dans ma tête disponible depuis décembre dernier.

www.rythmefm.com/montreal/videos/marc-dupre-chante-ton-depart

 

Marc Dupré en spectacle à Joliette

L'action, 30 septembre 2015

Le Centre culturel de Joliette annonce que Marc Dupré, chanteur et coach à La Voix, dévoilera son spectacle « Là dans ma tête » le samedi 10 octobre, à 20 h, à la salle Rolland-Brunelle.

Coréalisé avec Gautier Marinof et lancé en décembre, l’album « Là dans ma tête » propose onze chansons au son très actuel qui s’harmonise parfaitement aux mélodies accrocheuses. La pièce « Là dans ma tête » a trôné sur le top 100 pendant 10 semaines, alors que le second extrait, « S’aimer comme on est », s’est hissé au sommet du Top 100 Radio correspondants.

Avec « Là dans ma tête », Marc Dupré en mettra plein la vue en proposant ses succès, des reprises ainsi que ses célèbres imitations. Le public n’aura d’autre choix que de se lever pour chanter et danser avec cette bête de scène incontestable.

Son collègue et ami Jean-Nicolas Verreault signe ici sa première mise en scène. Plusieurs surprises sont à prévoir. Par ailleurs, Renée Wilkin, grande finaliste de La Voix 2014, assurera la première partie de la représentation du 10 octobre prochain.

Information : www.spectaclesjoliette.com ou 450-759-6202.

 

Je sors ou je reste?

Anne-Lovely Etienne, Journal 24h, 26 septembre 2015

Concert: Marc Dupré et sa tournée « Là dans ma tête » L’auteur-compositeur et l’interprète Marc Dupré reprend sa tournée « Là dans ma tête » et s’arrêtera un peu partout au Québec pour un spectacle qui donnera le goût de chanter et de se mettre debout en tapant des mains! Sa protégée, Renée Wilkin, assurera la première partie et des invités-surprises prendront d’assaut la scène.

 

Marc Dupré, l'homme-orchestre!

Mireille Barette, Revue L'Entracte, Septembre 2015

Alors qu'il venait tout juste de terminer la populaire émission La Voix, Marc Dupré foulait les premières planches des salles du Québec dans une nouvelle tournée intitulée Là dans ma tête, titre de son 5e album en carrière. Celui qu'on surnomme le hit maker - alors qu'il est aussi humoriste, imitateur, coach et réalisateur - n'a pas fini de nous surprendre.

C'est avec sa gentillesse quasi légendaire qu'il m'a accordé cette entrevue entre la garderie, le garagiste, deux entrevues... et le prochain spectacle! L'artiste en pleine ascension est bel et bien à la proue d'un bateau qui a le vent dans les voiles. On n'a qu'à regarder son calendrier de tournée pour constater que la prochaine année sera fort bien remplie et les salles de spectacles le seront tout autant! Homme-orchestre, Marc Dupré a plus d'une corde à son arc et, au fil des ans, il a su se tailler une place de choix auprès de plusieurs publics à la fois. Il nous parle de son dernier opus, un peu plus folk, qu'il a coréalisé avec Gautier Marinof.

«Ce que j'écris et compose reflète ce que je vis, ce que je sens. J'ai besoin de m'inspirer de ce que j'ai autour de moi, de mon quotidien. En ce moment, il y a beaucoup de choses qui se passent autour de moi. Je suis un gars de 41 ans qui vit de belles affaires, mais qui voit plein de choses ordinaires autour de lui. Je suis chanceux, j'ai une super belle relation et trois enfants en santé. Mais j'ai des amis qui ne vivent pas la même chose. Rendu à cet âge, on commence aussi à perdre des gens qu'on aime. J'ai vraiment suivi mon instinct. C'est un peu un bilan de ce que je suis.»

J'ai besoin de sentir que je fais du bien

La chanson Ton départ fait référence notamment à une jeune personne qui a perdu son combat contre le cancer. Une femme qui aurait pu être la sienne. Quand on lui a demandé de réaliser une vidéo pour elle, il a été touché. En racontant cette démarche artistique, on sent qu'il en est encore profondément troublé: «J'ai été foudroyé par cette histoire. J'ai composé la chanson le jour même. J'avais l'impression que c'était très près de moi... Je suis un gars positif dans la vie et quand je fais des spectacles ou que je chante, j'ai besoin de sentir que je fais du bien à des gens et que je me fais du bien. J'ai besoin de rire de sourire. Cette fois, je suis allé ailleurs.»

Marc Dupré n'est pas monté sur les planches depuis plusieurs années. Il a concocté pour son public un subtil mélange de chansons, d'humour et d'imitations. La bête de scène pourra déployer toute sa fougue et son talent dans un spectacle mis en scène par le comédien Jean-Nicolas Verreault. Amis de longue date, ce dernier a rapidement compris l'univers artistique, la vision et les besoins de Marc. «Il y aura des projections, des images qui viendront appuyer le propos. Jusqu'à maintenant, le public aime ça et il répond très bien bien. Sur scène, comme dans la vie, j'aime ça être vrai, de dire les vraies affaires.» Et, d'un ton moqueur, l'artiste ajoute: «Je n'invente pas trop d'histoires...»

Un spectacle que nous pourrions qualifier à grand déploiement puisqu'en plus des projections, six musiciens l'accompagnent et Renee Wilkin, finaliste de La Voix en 2014, se produira en première partie. Une performance multidisciplinaire de Marc Dupré à ne pas manquer.

 

Un été fort occupé pour Marc Dupré

Nathalie Vigneault, Le Trait d'Union, 28 août 2015

MUSIQUE. Marc Dupré savourait deux semaines de vacances bien méritées avant de poursuivre de plus belle les spectacles en région, qui seront suivis par les tournages de l'émission La Voix, dès octobre.

« Encore une fois, j'ai fait de nombreux festivals. On est allé partout : en Gaspésie, Côte-Nord, Saguenay… C'est le bout l'fun de ce métier-là, d'aller voir les gens partout au Québec, et c'est tellement beau. Souvent, on arrive la veille parce que c'est loin et on a toute la journée pour s'occuper et découvrir le coin, on rencontre les gens », dit-il avant d'avouer qu'à 42 ans, le père de famille de trois enfants peut trouver ça fatigant par moment. « En même temps, je ne changerais pas cela pour rien au monde. »

Ces tournées estivales sont particulièrement enrichissantes pour un gars comme Marc Dupré. « Premièrement, c'est une formule intéressante, car tout le monde a accès à ces spectacles et ça devient le rendez-vous de la soirée. On a accès à plus de monde et ça permet aux gens, qui n'ont pas les moyens de se payer un billet de spectacle en salle, de venir nous voir », raconte le chanteur.

Marc Dupré et ses invités

Les spectacles estivaux étaient aussi l'occasion pour Marc Dupré de chanter avec ses protégés qu'il a coachés lors des trois dernières saisons de la populaire émission La Voix.

À ce titre, les jumelles Sabrina et Stéphanie Barabé ont fait sa première partie lors d'un spectacle à l'Ancienne Lorette le 8 août. Les deux chanteuses sortiront d'ailleurs un premier album le 20 octobre.

De même, le grand gagnant de la dernière saison, Kevin Bazinet accompagnait aussi celui qui dirige la réalisation et produit son album dont la sortie est prévue pour le 14 septembre.

On se souviendra aussi de la jeune Alicia Moffet qui n'avait que 16 ans lors de sa participation à La Voix, ainsi que David Paradis, deux artistes que Marc Dupré souhaitait inviter. « Ce sont des gens avec beaucoup de talent et je veux leur donner une visibilité après La Voix parce qu'ils vivent de grosses émotions et après ça tombe. Moi, j'ai la chance d'avoir du public et je les invite à faire des spectacles », dit-il.

Jérôme Couture qui roule déjà sa bosse seul ainsi que Renée Wilkin, qui sortira aussi un album très prochainement, font tous les deux partie de la boîte de production de Marc Dupré.

Chanteur multidisciplinaire

Marc Dupré ne fait pas que chanter. Ceux qui ont suivi sa carrière savent qu'il a écrit plusieurs chansons pour d'autres artistes, réalisé des albums, tout en menant sa carrière de front.

« Entre les spectacles, je suis en studio, j'écris, je n'arrête pas!, lance-t-il en soufflant. J'aime ça, poursuit-il, c'est juste que ce n'est pas du 9 à 5. Je me sens privilégié de faire ce métier-là, de travailler et d'en vivre. J'en profite pendant que ça passe, parce que je sais que c'est un métier qui est éphémère », souligne-t-il.

L'émission La Voix est un véritable moteur à ce titre, aux dires de Marc Dupré. « Tous ceux qui participent à l'émission, ça leur donne un boom. Après, il s'agit d'être capable de livrer la marchandise, car les attentes du public ne diminuent pas », estime M. Dupré.

Une quatrième année à « La Voix »

Marc Dupré confiait au Trait d'Union, après la dernière saison, avoir besoin d'une période de réflexion avant de s'embarquer à nouveau dans l'aventure de La Voix. C'est chose faite, il se relancera.

« Après chaque saison, j'ai besoin d'une période de recul parce que c'est tellement demandant. Dans tout ce que je fais, je dois prendre du recul pour voir ce que j'ai fait et où j'en suis, pour pouvoir continuer », explique l'artiste. Très personnel et unique, l'album permettra de mettre en valeur sa voix soul. Musicalement épuré, il décrit l'album « très soul pop avec un petit côté “bluesy”, qui s'écoutera du début à la fin », indique Marc Dupré.

« Honnêtement, ce ne fut pas une décision difficile à prendre puisque La Voix me permet de faire ce que j'aime le plus, c'est-à-dire collaborer avec d'autres artistes, écrire des chansons, réaliser des albums, en plus de donner des spectacles. Si je peux faire tout ça, pis en plus avoir du fun, c'est la recette parfaite et, en plus, j'ai l'appui de ma conjointe », confie celui qui est mieux préparé que jamais pour vivre de nouveau cette aventure.

 

Marc Dupré, toujours attaché à sa région natale

Nathalie Vigneault, Le Trait d'Union, 28 août 2015

COUPS DE CŒUR. Entre deux spectacles à travers le Québec, le chanteur natif de Terrebonne, Marc Dupré, a accepté de nous parler des endroits qu'il affectionne de sa région natale.

Marc Dupré n'a pas eu beaucoup le temps de souffler cet été puisqu'il a donné de nombreux spectacles dans plusieurs festivals du Québec. Lorsqu'il a l'occasion d'être à la maison, il n'arrête pas vraiment. « Nous avons trois enfants et lorsque je suis là, je passe du temps avec eux. Ils ont tous des intérêts différents et on essaie de faire plaisir à tout le monde. Mon plus jeune aime bouger et jouer au parc juste en face, ma fille adore le chant et la danse. Je crois que je suis allé une cinquantaine de fois au mini-putt de Terrebonne. Mon autre garçon a découvert une nouvelle passion! », affirme-t-il.

Comme c'est l'été, il ne manque pas d'en profiter et toute la famille fait des activités ensemble. Entre les partis de soccer, il arrive que les Dupré-Angélil sortent dans les environs. « On aime beaucoup aller marcher à l'Île-des-Moulins, il arrive qu'on aille pique-niquer là. Je suis attaché à l'Île, car quand j'étais jeune j'y pêchais souvent. Sinon, il y a toujours quelque chose à faire à cet endroit avec des dégustations de toutes sortes, des trucs à voir, et c'est tellement beau », déclare-t-il.

« On prend beaucoup de décisions à la dernière minute. Il arrive qu'on aille à l'extérieur de la province, comme on vient de le faire récemment à Lake George, mais on aime beaucoup passer du temps ici chez nous », dit-il.

Un maniaque de cuisine

Justement, il n'est pas rare que la maison de Marc Dupré se remplisse d'invités et d'amis des enfants. Il confie adorer cuisiner. « Je cuisine de tout, et j'aime ça essayer des choses; je suis un maniaque de cuisine quand j'ai le temps évidemment. J'ai tous les livres de recettes et je suis toujours en train d'écouter Zeste », dit-il.

À ce titre, Marc Dupré affirme trouver tout ce dont il a besoin à L'Adresse gourmande à Mascouche. « C'est un petit bijou, ils ont vraiment tout, toutes les huiles possibles et les balsamiques blanc, rouges… tout! Nomme une épice rare et ils l'ont. Chaque fois que je fais à manger, je vais là. Ils ont plein de fromages et autres produits régionaux. Je suis toujours rendu là », dit-il.

Parmi les derniers « hit » qu'il a cuisinés, il y a les côtelettes d'agneau marinées avec une sauce aux herbes. « Quand je cuisine ça, c'est un succès chaque fois », confie-t-il. D'autre part, il dit ne pas hésiter à se lancer dans de nouvelles recettes. « Je cuisine des poissons, mais j'avoue avoir fait le tour des recettes de saumon, alors je vais essayer d'autres espèces comme le bar rayé, des affaires de même. »

Une cause qui lui tient à cœur

Marc Dupré est impliqué comme porte-parole depuis plusieurs années pour la campagne de financement de la Fondation de l'hôpital Pierre-Le Gardeur. « La campagne va super bien, les événements fonctionnent, les gens nous suivent. C'est tellement important pour moi, c'est de redonner un peu de ce que j'ai reçu. Je suis un gars de la région, j'ai toujours été traité ici super bien, alors quand ils m'ont demandé ça, j'ai dit oui. La santé c'est comme la base de tout dans la vie et c'est plate de voir des gens qui doivent se faire traiter ailleurs parce qu'ils n'ont pas les services dans leur région », explique Marc Dupré.

S'il le pouvait, dit-il, il ne ferait que ça, aider des causes, mais il en a choisi une. « Je ne peux pas avoir 14 causes et je me suis dit que je devais y aller avec une qui va servir à mes enfants et aux gens que j'aime, ainsi qu'aux gens de ma région et, peut-être à moi un jour, on ne sait jamais », dit-il.

Bières et Compagnie : bonne bouffe, bonne bière

Fin gourmet, Marc Dupré aime bien aller manger au restaurant Bières et Compagnie de Terrebonne où il trouve autant un vaste choix de bières de microbrasserie et importée qu'un choix de plats élaborés judicieusement. « L'ambiance est l'fun, j'aime bien y aller en gang, il y en a pour tout le monde, dont les menus enfants qui sont intéressants. C'est parfois difficile de trouver un restaurant où les enfants et les parents trouvent leur compte », dit-il.

Même s'il aime plus le vin, Marc Dupré se prend souvent une bonne bière importée ou de micro. « Je suis de moins en moins du type bière, mais quand je vais là, oui. J'aime beaucoup essayer et découvrir », dit-il.

Le Défi Vélo santé aura lieu ce dimanche 30 août. Pour plus d'information :www.monvelosante.com.

 

Marc Dupré, chanteur résistant à l'eau

Daniel Coté, Le Quotidien, 3 août 2015

Certains artistes n'ont pas besoin de chanter une seule ligne, de jouer ne serait-ce qu'une note, pour se démarquer de la moyenne des ours. C'est ce qu'a démontré le dernier invité du Festival international des Rythmes du Monde, Marc Dupré, à l'occasion du spectacle qu'il a présenté hier soir, sur la scène dressée à deux pas de la cathédrale de Chicoutimi.

Deux heures avant l'apparition du chanteur, des dizaines de personnes occupaient les meilleures places, debout au milieu de la rue Racine. Elles semblaient un peu zélées, d'autant qu'il pleuvait à ce moment-là, mais quand le présentateur Jean-François Lapointe s'est pointé à 20h 45, demandant aux gens qu'ils étaient en feu, il a fallu leur donner raison.

La foule était impressionnante, en effet, et tellement dense qu'à partir du restaurant Merlin, ça ne passait plus. Les terrasses aussi étaient pleines comme un oeuf, preuve que le succès de Marc Dupré n'a rien à envier aux montres Timex. Lui aussi est «waterproof».

Même sur la rue Bégin, de nombreux fans étaient alignés le long de l'hôtel Chicoutimi, cherchant à ouvrir un corridor visuel. Sachant que la scène était hors d'atteinte, ils s'étaient résignés à visionner le spectacle sur l'écran géant où Marc Dupré, guitare en mains, a offert Là dans ma tête en guise d'apéritif.

«Ça vous tente-tu de fêter, la gang?», a-t-il lancé à la fin de la chanson, produisant une réaction sans équivoque. La batterie et la guitare se sont alors mises à gronder et une nuée de confettis a jailli sur les fans, une jolie image qui, dans leurs souvenirs, demeurera indissociable d'Un coup sur mon coeur, hymne contagieux aux accents épiques.

La pluie a redoublé d'ardeur, mais grâce à la participation de Marc Dupré, le comité organisateur avait gagné son pari. Ayant dérogé à ses habitudes en tenant un spectacle le dimanche soir (deux si on ajoute celui - excellent - des Cubains de Son Verdad), il venait de prouver qu'avec le bon artiste à la bonne place, cette journée était aussi payante qu'une autre.

 

Prestation

Téléthon Opération Enfant Soleil, TVA, 6 et 7 juin 2015

www.tva.canoe.ca/operationenfantsoleil

 

Marc Dupré et Karim Ouellet en spectacle le 1er juillet à Ottawa

Marilou Lamontagne, ICI Radio Canada.ca, 1er juin 2015

Marc Dupré et Karim Ouellet font partie des artistes qui se produiront sur scène lors de la prochaine fête du Canada, à Ottawa. La programmation a été dévoilée lundi matin.

Les artistes invités comprennent aussi des représentants de la musique pop de Toronto, avec Magic! et le jeune Francesco Yates. Ce dernier, âgé de 19 ans, est considéré par le Billboard Magazine comme le « jeune prodige canadien ».

Le chanteur country Gord Bamford, né en Australie, mais qui a grandi en Alberta, est aussi à l'affiche. Il partagera la scène avec Jonas and the Massive Attraction (Montréal, Qc), Andee (Lévis, Qc), The Jerry Cans (Iqaluit, Nunavut) et The Bishop Grandin Marching Ghosts (Calgary, Alberta).

La Winnipégoise Cassidy Mann interprétera quant à elle l'hymne national.

Tous les artistes participeront à un premier spectacle de midi à 13 h 30, puis reviendront en soirée dès 19 h 30. Seuls The Jerry Cans et The Bishop Grandin Marching Ghosts seront absents de la représentation du soir.

La ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, Shelly Glover, a par ailleurs déclaré qu'un autre artiste fera partie du spectacle. Son identité sera cependant dévoilée à une date ultérieure.

Une portion d'une heure du spectacle du soir sera télédiffusée sur CBC et Radio-Canada. Des émissions spéciales seront également présentées sur ARTV et ICI Musique. Le spectacle sera diffusé en direct et au complet sur CBC Radio 2, cbc.ca et ici.radio-canada.ca.

La chanteuse Brigitte Boisjoli sera quant à elle en soirée au parc Jacques-Cartier, du côté de Gatineau.

Les célébrations de la 148e fête du Canada se termineront par les traditionnels feux d'artifice, vers 22 h.

L'histoire à l'honneur

Par ailleurs, des activités permettront de souligner le 200e anniversaire de sir John A. Macdonald, le 50e anniversaire du drapeau national du Canada, l'Année du sport au Canada et l'expédition de Franklin « qui a établi la souveraineté du Canada dans l'Articque, il y a près de 200 ans », a précisé la ministre Glover.

« Pendant la fête du Canada, sur la colline parlementaire, nous allons mettre en valeur notre histoire, parce qu'on est en route vers 2017. » — Shelly Glover, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles

Si rien ne semble prévu pour ce qui est d'un rappel spécifique d'événements militaires, la ministre Glover souligne l'importance de garder cet enjeu dans la mémoire collective.

« Je trouve qu'on n'aurait pas un Canada fort, fier et libre sans le militaire. Alors, chaque fois que moi j'ai la chance de célébrer et de commémorer nos héros, je vais prendre cette [occasion] », souligne-t-elle.

Pour ce qui est de la sécurité, la coordination a été revue depuis la fusillade du 22 octobre dernier. « Certainement ça va être très différent avec tout cela », reconnaît la ministre, tout en renvoyant à la Gendarmerie royale du Canada (GRC), responsable de la sécurité du la colline, pour les détails.

www.ici.radio-canada.ca/ottawa

 

Brigitte Boisjoli, Marc Dupré et Karim Ouellet à la fête du Canada

Agence QMI, TVA Nouvelles, 1er juin 2015

Brigitte Boisjoli, Marc Dupré et Karim Ouellet monteront sur scène le 1er juillet à l'occasion de la fête du Canada dans la région d'Ottawa-Gatineau.

Brigitte Boisjoli sera en vedette au parc Jacques-Cartier de Gatineau, Shad se produira au parc Major's Hill d'Ottawa, alors que sur la Colline du Parlement, on retrouvera Andee (l'ex-académicienne Andrée-Anne Leclerc), Gord Bamford, Marc Dupré, The Jerry Cans, Jonas, Cassidy Mann, Magic!, Karim Ouellet et Francesco Yates.

 

Karim Ouellet, Marc Dupré et Brigitte Boisjoli fêteront l’unifolié

Marie-Pier Lécuyer, L'Express, 1er juin 2015

FESTIVITÉS. Des artistes des quatre coins du Canada monteront sur la scène installée sur la Colline parlementaire le 1er juillet prochain, pour les festivités afin de célébrer l’unifolié.

Parmi la brochette de chanteurs, les Québécois Marc Dupré, Karim Ouellet, Jonas and the Massive Attraction et Andee se succèderont sur la scène.

L’Ontario sera représenté par Magic! Et Francesco Yates, tandis que le chanteur country Gord Bamford, Australien d’origine, Albertain d’adoption, sera aussi des festivités, tout comme The Jerry Cans, du Nunavut, et The Bishop Grandin Marching Ghosts, de Calgary. C’est la chanteuse de Winnipeg Cassidy Mann qui interprètera l’hymne national.

Plusieurs des artistes participeront aux deux spectacles, l’un en après-midi, vers 13h30, ainsi qu’au grand spectacle présenté dès 19h30.Un autre artiste sera annoncé ultérieurement.

Au parc Jacques-Cartier, c’est Brigitte Boisjoli qui fera bouger les festivaliers, alors qu’au parc Major Hill, c’est le rappeur Shad qui chantera pour les jeunes et moins jeunes.

Encore une fois, des feux d’artifice exploseront dans le ciel de la région, à la fin du spectacle musical.

De nombreuses activités se dérouleront aux quatre coins de la capitale, que ce soit dans les musées, au Centre national des arts ou à Rideau Hall.

Infos: www.feteducanada.gc.ca

 

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés