Dossier de presse de Paul Rossy

La musique de Paul Rossy, pédiatre-musicien: soignée par le jazz

Écoute Intégrale, Article par Frédéric Cardin, ICI Musique, 22 au 29 juin 2017

http://www.icimusique.ca/

 Mais qui est Paul Rossy, demanderez-vous? Une question que je me suis moi-même posée, figurez-vous. M. Rossy est un pédiatre de l’Hôpital de Montréal pour enfants. Voilà pour commencer. Mais il est également auteur-compositeur-interprète à ses heures. Avec l’aide de nul autre qu’Ian Kelly, il a réuni un groupe impressionnant de jeunes musiciens de jazz montréalais qui interprètent sa musique. Cela donne Jazz Poetry: The Music of Paul Rossy, un album dont les profits seront versés à l’hôpital et surtout aux enfants qu’il aime passionnément.

[ • • • ]

Jazz Poetry - The music of Paul Rossy

Ce qu’il faut savoir, c’est que Paul Rossy a d’abord écrit des chansons de style folk. Il les interprète lui-même sur un autre album, Goodbye Sings the Wind, paru récemment lui aussi. Ces chansons sont presque toutes reprises en format jazz sur Jazz Poetry.

Maintenant que l’on comprend un peu mieux, arrivons-en au fait : est-ce bon? Je vous dirai oui, assez. Si les chansons d’origine souffrent du manque d’assurance de la voix de M. Rossy, le matériau mélodique de base n’est pas mauvais. Et c’est avec ce matériau que de fabuleux musiciens tels que Jonathan Cayer (piano), Mark Nelson (batterie), Jean-Nicolas Trottier (trombone), Joel Kerr (contrebasse) et plusieurs autres s’amusent et s’expriment à la hauteur de leur immense talent.

Le résultat est un ensemble de pièces jazz qui baignent dans des atmosphères séduisantes tout en projetant une impression de modernité en raison de leur ancrage dans des chansons populaires harmoniquement simples. Vous savez, cette caractéristique est la marque de nombreux musiciens jazz des années 2000 (Jerôme Beaulieu, Bad Plus, E.S.T.). Je ne sais pas si Paul Rossy en est conscient, mais il tombe pile-poil en plein mouvement musical très tendance.

Je ne crois pas que Paul Rossy passera à l’histoire comme chanteur. Si vous écoutez son album vocal, accessible sur le net, vous en témoignerez probablement. Mais l’idée de confier son œuvre à Ian Kelly qui, lui, l’a confiée à de jeunes talents exceptionnels pour un album entièrement jazz, ça, ça mérite d’être retenu en sa faveur! Qui plus est, la cause est belle.

Vous aimerez également :

La nouvelle webradio Montréal en jazz qui célèbre le côté jazzy de la métropole, du Red Light au Quartier des Spectacles!

 

MENTION

Stanley Péan, Quand le Jazz est là, ICI Musique, 22 juin 2017

«Un album tout aussi intriguant que fascinant»

«C’est pour une bonne cause et c’est de la bonne musique»

- Stanley Péan

http://www.icimusique.ca/

 

MENTION

Moment Zen, Puisqu'il faut se lever, MONTRÉAL 98,5 FM, 6 juin 2017

 

Jazz Poetry: The Music of Paul Rossy

Marie-Josée Boucher, Info-Culture.Biz, 06 juin 2017

Un album dont les profits seront remis à la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants.

Un disque qu’on a le goût d’écouter partout pour son rythme enveloppant et sa nature zen.  De belles mélodies douces, aériennes ou d’autres de style plus affranchies.

L’album Jazz Poetry: The Music of Paul Rossy est une réinterprétation des chansons de l’album du Dr Paul Rossy, Goodbye Sings the Wind, lancé en avril dernier pour soutenir l’Hôpital de Montréal pour enfants.

Pédiatre de jour, musicien de nuit, Paul Rossy a récemment sollicité la participation de l’auteur, compositeur et réalisateur Ian Kelly afin d’entreprendre à ses côtés un projet d’album original.

[ • • • ]

Alliant ses deux passions, le Dr Rossy a lancé en avril, son tout premier album de compositions lors d’un concert-bénéfice organisé afin de soutenir l’Hôpital de Montréal pour enfants, endroit où ce dernier pratique. Cet événement, présenté dans un Théâtre Corona bondé, le 29 avril dernier, a permis à l’auteur-compositeur et interprète d’amasser des fonds grâce aux gens présents ainsi qu’à la grande générosité de la Fondation familiale Alan & Roula Rossy.

Suite à sa participation au Festival international de Jazz de Montréal l’an dernier, Paul Rossy a été inspiré et a eu envie de donner une couleur jazz aux chansons de son album Goodbye Sings the Wind. La réalisation a été une fois de plus confiée à Ian Kelly et les arrangements à Joel Kerr, Jonathan Cayer et Mark Nelson.

On retrouve sur l’album enregistré au Studio Pierre Marchand : Joel Kerr à la contrebasse, Mark Nelson à la batterie, Jonathan Cayer au piano/clavier, François Jalbert à la guitare, Annie Dominique au saxophone, Alexis French à la trompette et au bugle, Jean-Nicolas Trottier au trombone et Lévy Bourbonnais à l’harmonica.

Les albums Jazz Poetry: The Music of Paul Rossy et Goodbye Sings the Wind sont désormais disponibles en magasin et sur les plateformes numériques via Sunset Hill Music/Outside. Les profits seront remis à la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants.

 

Jazz Poetry: The Music of Paul Rossy, l'album du Dr Paul Rossy

Québec Spot Média, 05 juin 2017

L’album Jazz Poetry: The Music of Paul Rossy est une réinterprétation des chansons de l’album du Dr Paul Rossy, Goodbye Sings the Wind, lancé en avril dernier pour soutenir l’Hôpital de Montréal pour enfants.

Pédiatre de jour, musicien de nuit, Paul Rossy a récemment sollicité la participation de l’auteur, compositeur et réalisateur Ian Kelly afin d’entreprendre à ses côtés un projet d’album original.

Alliant ses deux passions, le Dr Rossy a lancé en avril, son tout premier album de compositions lors d’un concert-bénéfice organisé afin de soutenir l’Hôpital de Montréal pour enfants, endroit où ce dernier pratique. Cet événement, présenté dans un Théâtre Corona bondé, le 29 avril dernier, a permis à l’auteur-compositeur et interprète d’amasser des fonds grâce aux gens présents ainsi qu’à la grande générosité de la Fondation familiale Alan & Roula Rossy.

[ • • • ]

Suite à sa participation au Festival International de Jazz de Montréal l’an dernier, Paul Rossy a été inspiré et a eu envie de donner une couleur jazz aux chansons de son album Goodbye Sings the Wind. La réalisation a été une fois de plus confiée à Ian Kelly et les arrangements à Joel Kerr, Jonathan Cayer et Mark Nelson.

On retrouve sur l’album enregistré au Studio Pierre Marchand : Joel Kerr à la contrebasse, Mark Nelson à la batterie, Jonathan Cayer au piano/clavier, François Jalbert à la guitare, Annie Dominique au saxophone, Alexis French à la trompette et au bugle, Jean-Nicolas Trottier au trombone et Lévy Bourbonnais à l’harmonica.

Les albums Jazz Poetry: The Music of Paul Rossy et Goodbye Sings the Wind sont désormais disponibles en magasin et sur les plateformes numériques via Sunset Hill Music/Outside. Les profits seront remis à la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants.

 

ENTREVUE

Laura Casella et Kim Sullivan, Global News Morning Montreal, Global News, 18 avril 2017

wwww.globalnews.ca/

 

ENTREVUE

Breakfast Television, 17 avril 2017

http://www.btmontreal.ca/

 

Festival de Jazz de Montréal 2016 - Jour 4 - Ian Kelly au Club Soda: L'homme-orchestre et ses invités

Maxime Prévost-Durand, Critique, Sors-tu.ca, 3 juillet 2016

Ian Kelly a joué les hommes-orchestres sur scène samedi soir dans le cadre d’un arrêt au Club Soda pour le Festival international de jazz de Montréal avec son spectacle Superfolk.

Il est apparu seul sur scène pour présenter la plupart des chansons tirées de Superfolk, l’album volé puis retrouvé qu’il a finalement lancé il y a à peine quelques mois. Armé de sa guitare, d’un harmonica et d’un bass drum, on constate rapidement qu’il est à lui-seul un band, alors qu’il joue parfois de tous ces instruments en même temps.

Puis à un moment, il délaisse la guitare au profit du clavier le temps de deux chansons, Ready for Love et Comme un loup, avant d’accueillir un premier invité sur scène. Parce qu’un spectacle dans un festival est toujours propice à ce qu’il y ait des invités.

[ • • • ]

Des invités… insoupçonnés !

Sauf que celui de Ian Kelly est un invité particulier : il s’agit du pédiatre de son enfant, le Dr. Paul Rossy, qui s’adonne aussi à composer de la musique. Malgré des petits pépins techniques à son arrivée sur scène, Paul Rossy est bien accueilli par la foule, qui lui réserve de beaux applaudissements au terme des deux pièces originales qu’il propose.

L’un des beaux moments de la soirée revient toutefois au duo de Ian Kelly avec un deuxième invité, Rob Lutes. Ensemble, les deux amis ont chanté la magnifique Constancy, du répertoire de Lutes, ainsi que Take Me Home, tirée de l’album Speak Your Mind. Leurs voix se complètent à merveille et on en ressent une réelle harmonie.

La grille des chansons proposées par Kelly lors de ce spectacle met grandement en valeur Superfolk, alors que neuf morceaux de cet album y trouvent leur place. Quelques autres de l’album précédent All Theses Lines en font aussi partie, dont One Day et Breakfast For Your Soul.

Avant de quitter la scène, pas question de passer à côté du succès radiophonique Montréal, définitivement la chanson la plus énergique de la soirée à travers les morceaux acoustiques livrés tout en douceur.

Après avoir chanté la « dernière » chanson de la soirée, Let It All Out – voyez bien les guillemets, dit le charismatique chanteur en riant –, Ian Kelly revient avec son ukulélé pour un medley de chansons phares de son répertoire, dont Complicated, Do You Love The Rain, I Would Have You et Wiser Man. Et tout ça, sans le micro s’il-vous-plait. Un segment fort apprécié où tout le monde tape des mains et claque des doigts, avant que la soirée ne se termine avec California, « version remixée Superfolk ».

Et pour ceux qui ont raté son passage dans la métropole, Ian Kelly a indiqué que le concert était enregistré par Sirius XM. Il sera sans doute diffusé prochainement.

 

Projets culturels

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés