Dossier de presse de Simon Boudreau

Dossier de presse - Devant les possibles (2015-2016)

 

ENTREVUE ET PRESTATION

Frédéric Bussières, Poste d'écoute, FM 103,3, 23 mai 2017

 

Le Bière Fest poursuit sa croissance

Jean-Philippe Langlais, Journal L'Avantage, 17 mai 2017

DÉGUSTATIONS. De retour pour une 3e année, du 15 au 17 juin au parc Beauséjour de Rimouski, le Bière Fest continue de prendre de l'ampleur, si bien que le comité organisateur entend franchir le cap de 10 000 visiteurs cette année.

L'événement proposera une soixantaine de bières provenant d'une douzaine de microbrasseries du Québec et de l'Ontario. À cela s'ajoute un volet musical qui animera les lieux. Sept chansonniers se produiront sur place.

« On sait que le Bière Fest est d'abord un événement de bières, mais on bonifie la formule cette année avec un artiste qui s'appelle Simon Boudreau, qui a été numéro un un peu partout au Québec avec sa chanson "Fleur bleue". On ne sera jamais un événement musical, mais on prend de l'ampleur avec des artistes qui seront de plus en plus présents », indique le coordonnateur de l'événement, Christian Duchesne.

Produits régionaux présents

Des produits alimentaires seront présents sur le site, grâce à l'aménagement de kiosques occupés par des restaurateurs régionaux. « Ces restaurateurs vont rivaliser d'imagination pour préparer de la nourriture qui se marie bien avec la bière. Quelques nouveautés vont s'ajouter aussi à ce volet », explique Érick Drapeau, du comité organisateur.

Le comité installera un kiosque offrant des bières produites au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, à défaut de pouvoir compter sur la présence de microbrasseries de La Route des bières de l'Est. « C'est, pour nous, naturel qu'il y ait un kiosque avec des bières régionales. On n'a pas été en mesure de s'entendre avec les microbrasseries, ça ne veut pas dire qu'on n'est pas capable d'en offrir. On aurait préféré que les microbrasseries soient sur place, mais pour plein de considérations (disponibilité de bières, disponibilité de main-d'œuvre, etc.), c'est leur décision et on la respecte », explique le membre du comité, Steeve Drapeau.

L'accès au site de l'agora du parc Beauséjour est gratuit pendant le festival. Les dégustateurs devront tout de même se procurer un bock et des jetons afin de tester les différents produits sur place.

 

Le beau dilemme de Simon Boudreau

Daniel Côté, Journal Le Soleil, 13 mai 2017

La question est aussi vieille que les 33 tours. Comment composer avec le succès remporté par un disque, au moment où il faut réaliser de nouveaux enregistrements ? Faire la même chose en espérant que les fans aient la mémoire courte ? Aller dans la direction opposée, quitte à se perdre en chemin ? Tel est le dilemme auquel fut confronté Simon Boudreau lorsqu'il a créé Les aléas de l'ailleurs.

Le sujet était délicat, eu égard à l'impact qu'avait eu Devant les possibles, sorti il y a deux ans. Des pièces comme Fleur bleue et La trotteuse lui avaient permis de s'incruster dans le palmarès des radios commerciales, suscitant la tenue de nombreux spectacles, particulièrement en région. L'impact fut si grand que l'artiste établi à Saint-Norbert, dans Lanaudière, a pu faire de la chanson son unique priorité, exception faite de sa blonde et de leurs trois enfants.

Une partie de la réponse est venue d'elle-même, plus spécifiquement des conditions qui ont mené à la naissance de l'album lancé en février. « C'est le premier sur lequel j'ai pu travailler à temps plein. Il est donc plus poli, plus achevé, et correspond à mon désir de ne pas refaire des chansons semblables à celles qui ont joué à la radio », a souligné Simon Boudreau mercredi, à l'occasion d'une entrevue réalisée dans les locaux du Quotidien.

Ce qui l'a aidé, d'une certaine manière, c'est son choix de bouder la guitare électrique sur Devant les possibles. Lui-même doute de la sagesse de cette orientation, aujourd'hui. « Je me suis privé de textures qui auraient bien servi les arrangements », admet-il. Le fait de replacer cet instrument au coeur des arrangements du nouvel opus, même de manière subtile, a toutefois eu le mérite d'ajouter une touche de nouveauté aux compositions.

« Le paysage musical est mieux habité », estime Simon Boudreau. Dans la même foulée, il aime l'idée de l'ailleurs qui sous-tend la plupart des textes. Ceux-ci évoquent les pièges de la routine, quand ce n'est pas celui de la maladie, tel que dépeint sur Dans ta tête. De son côté, le premier extrait destiné à la radio, Se déchiffrer, soulève la problématique posée par la nuée de statistiques, d'études aux conclusions divergentes, avec lesquelles le citoyen normal doit se démêler.

L'art sous contrainte s'est aussi manifesté dans Parti de rien, conséquence d'un défi relevé à l'été 2015. « J'ai pris un article de journal pour écrire une chanson, l'enregistrer et la mettre sur YouTube dans la même journée. Le texte est tiré par les cheveux, mais ce n'est pas grave. Je n'aime pas ça quand les rimes sont prévisibles », affirme Simon Boudreau, qui a également rendu hommage à Jean-Pierre Ferland, un concitoyen de Saint-Norbert, dans Un monument d'homme.

Il semble que ses efforts aient été payés de retour, puisque 50 stations de radio le supportent et que plusieurs diffuseurs ont retenu ses services en vue de la tournée qui se mettra en branle vendredi, à Montréal. « Les dates seront annoncées sous peu et il y en aura au Saguenay-Lac-Saint-Jean, où je n'ai chanté qu'une fois jusqu'à maintenant. Je reviendrai chez vous en 2018 », assure l'artiste.

 

Entrevue ET PRESTATION

Anne-Marie Kirouac, Le retour, CIBL 101,5 FM, 12 mai 2017

prestation 1

prestation 2

 

ENTREVUE ET PRESTATION

Caroline Legault, C'est l'heure du 4 à 6, FM 103,3, 12 mai 2017

 

Entrevue ET PRESTATION

Alex Trudel, Jeudis VIP, M103,5, 11 mai 2017

http://www.m1035fm.com/

 

Entrevue ET PRESTATION

Seb Lozon, Tapis Rouge, Rouge FM 107,5, 10 mai 2017

http://www.iheartradio.ca/

 

Entrevue ET PRESTATION

Julie Boulanger, La scène WKND, WKND 91,9 FM, 10 mai 2017

http://wknd.fm

 

ENTREVUE

Susy Turcotte, Sentiers secrets, CKRL 89,1 FM, 10 mai 2017

 

Simon Boudreau, d'une simplicité légendaire

Serge Larivière, Alternative Rock Press, 10 mai 2017

Le chanteur Simon Boudreau a fait salle comble au Café Campus pour présenter à son public captivé ses nouvelles compositions.

Accompagné ses musiciens, l’auteur-compositeur-interprète s’est avancé sur la scène guitare dans les mains. En le voyant sur les planches, on savait pertinemment qu’il était en forme et qu’il donnerait un spectacle prometteur.

Son folk-pop est charmant, et Boudreau amène rapidement le public dans son univers très propre à lui, Les paroles de ses morceaux sont simples, mais non simplets. Il a aussi une façon de livrer ses chansons. On se sent interpellé par son quotidien et la manière dont il le raconte.

Le Café Campus est l’endroit idéal pour sa musique qui se veut rassembleur et intimiste jusqu’à un certain point. Ses anecdotes nous font du bien et nous font oublier le temps maussade dehors. Quand il parle, il le fait avec cœur et franchise. On sent qu’il a mis beaucoup de travail et de passion dans son nouveau disque Les aléas de l’ailleurs.

Replonger dans ses anciens succès

En plus de son nouveau hit Se déchiffrer qui joue sur toutes les radios québécoises, le sympathique barbu est allé puiser dans ses anciennes chansons comme Mémoire, La trotteuse et la pièce qui l’a fait découvrir, Fleur bleue. Encore une fois, Simon Boudreau a montré à son public son côté charmeur et sa désinvolture. Il interprétait ses airs de manière très habile.

Et c’est ce sentiment de légèreté qui rend son spectacle plus agréable, plus sincère. Ses autres musiciens ne sont pas restés en arrière-plan. Ils faisaient partie de l’ensemble et ont soutenu Boudreau. Il y a une belle synergie entre eux ! C’est ce qui rendait la prestation encore plus attachante.

Simon Boudreau dans la continuité

Avec ses nouvelles compositions, le chanteur ne fait que continuer ce qu’il faisait très bien. Elles possèdent un charme fou et s’écoutent très bien. En conclusion, il a offert une belle vitrine à Jean-Pierre Ferland en lui offrant une chanson en hommage.

Il a fait plaisir au public en le replongeant dans ses souvenirs avec un pot-pourri de Jordy, des Spice Girls ainsi que l’indémodable Jean Leloup.

 

ENTREVUE ET PRESTATION

Tanya Beaumont, Jamais comme tout le monde, CKRL 89,1 FM, 10 mai 2017

 

Simon Boudreau a su se renouveler

Daniel Côté, Journal La Tribune, 9 mai 2017

La question est aussi vieille que les 33 tours. Comment composer avec le succès remporté par un disque, au moment où il faut réaliser de nouveaux enregistrements ? Faire la même chose en espérant que les fans aient la mémoire courte ? Aller dans la direction opposée, quitte à se perdre en chemin ? Tel est le dilemme auquel fut confronté Simon Boudreau lorsqu'il a créé Les aléas de l'ailleurs.

Le sujet était délicat, eu égard à l'impact qu'avait eu Devant les possibles, sorti il y a deux ans. Des pièces comme Fleur bleue et La trotteuse lui avaient permis de s'incruster dans le palmarès des radios commerciales, suscitant la tenue de nombreux spectacles, particulièrement en région. L'impact fut si grand que l'artiste établi à Saint-Norbert, dans Lanaudière, a pu faire de la chanson son unique priorité, exception faite de sa blonde et de leurs trois enfants.

Une partie de la réponse est venue d'elle-même, plus spécifiquement des conditions qui ont mené à la naissance de l'album lancé en février. « C'est le premier sur lequel j'ai pu travailler à temps plein. Il est donc plus poli, plus achevé, et correspond à mon désir de ne pas refaire des chansons semblables à celles qui ont joué à la radio », a souligné Simon Boudreau mercredi, à l'occasion d'une entrevue réalisée dans les locaux du Quotidien.

Ce qui l'a aidé, d'une certaine manière, c'est son choix de bouder la guitare électrique sur Devant les possibles. Lui-même doute de la sagesse de cette orientation, aujourd'hui. « Je me suis privé de textures qui auraient bien servi les arrangements », admet-il. Le fait de replacer cet instrument au coeur des arrangements du nouvel opus, même de manière subtile, a toutefois eu le mérite d'ajouter une touche de nouveauté aux compositions.

« Le paysage musical est mieux habité », estime Simon Boudreau. Dans la même foulée, il aime l'idée de l'ailleurs qui sous-tend la plupart des textes. Ceux-ci évoquent les pièges de la routine, quand ce n'est pas celui de la maladie, tel que dépeint sur Dans ta tête. De son côté, le premier extrait destiné à la radio, Se déchiffrer, soulève la problématique posée par la nuée de statistiques, d'études aux conclusions divergentes, avec lesquelles le citoyen normal doit se démêler.

L'art sous contrainte s'est aussi manifesté dans Parti de rien, conséquence d'un défi relevé à l'été 2015. « J'ai pris un article de journal pour écrire une chanson, l'enregistrer et la mettre sur YouTube dans la même journée. Le texte est tiré par les cheveux, mais ce n'est pas grave. Je n'aime pas ça quand les rimes sont prévisibles », affirme Simon Boudreau, qui a également rendu hommage à Jean-Pierre Ferland, un concitoyen de Saint-Norbert, dans Un monument d'homme.

Il semble que ses efforts aient été payés de retour, puisque 50 stations de radio le supportent et que plusieurs diffuseurs ont retenu ses services en vue de la tournée qui se mettra en branle vendredi, à Montréal. « Les dates seront annoncées sous peu et il y en aura au Saguenay-Lac-Saint-Jean, où je n'ai chanté qu'une fois jusqu'à maintenant. Je reviendrai chez vous en 2018 », assure l'artiste.

 

Simon Boudreau nous mène ailleurs

Élise Brouillette, Journal l'action, 9 mai 2017

CHANSON. Moins de deux ans après la parution de son deuxième album Devant les possibles, l'auteur-compositeur-interprète Simon Boudreau nous revient avec un nouvel opus, Les aléas de l'ailleurs, dont le premier extrait Déchiffrer tourne déjà à la radio depuis un certain temps.

L'artiste, qui demeure à Saint-Norbert depuis plusieurs années, raconte qu'il a pu se concentrer sur son troisième album à temps plein, contrairement aux deux premiers, alors que le papa de trois enfants travaillait 40 heures.

« Ce fut une expérience très différente. J'ai pris plus de temps pour me questionner au niveau des textes et pour travailler avec les musiciens. J'étais moins à la hâte. » Les musiciens, qui l'accompagnent sur scène et en studio, sont des artistes de la région, soit Marc-Antoine Dauphin, Thierry Goulet-Forgues et Jean-François Demers.

Simon Boudreau, qui travaillait à l'île-des-Moulins à Terrebonne, a pu prendre la décision de se concentrer sur sa musique après le succès de son deuxième album. « Il y a deux tounes, Fleur bleue et La trotteuse qui ont beaucoup tourné à la radio. »

Avec Les aléas de l'ailleurs, Simon Boudreau propose un univers plus épuré où il intègre la guitare électrique, un élément qu'il s'était refusé pour Devant les possibles. « Je me rends compte que je me suis peut-être coupé de textures musicales, là, Les aléas de l'ailleurs sonne plus électrique et ambiant. »

Simon Boudreau ressent qu'il ne pouvait pas faire un meilleur album que ce qu'il dévoile aujourd'hui. Un opus où il fait tout pour éviter le piège de la routine. « J'avais peur d'essayer de recréer mes deux chansons qui ont beaucoup marché, de faire des copier-coller inconsciemment. »

« Je ne voulais pas rester dans la répétition et je pense que je l'ai respecté à 75 %. Essayer de faire une suite à une chanson, ça ne donne jamais rien de bon. Mon album sonne différent des autres, mais demeure en même temps dans la même lignée. »

En effet, l'auteur-compositeur-interprète se fait un devoir de proposer des textes chargés, des arrangements vocaux travaillés et des refrains omniprésents.

Simon Boudreau a présenté son nouveau matériel en spectacle le 5 mai dernier au Petit campus. « D'habitude, on casse nos shows en région et on va à Montréal après. Là, on a commencé à Montréal et ça s'est très bien passé, la salle était pleine. »

Déjà, une quinzaine de dates de spectacles sont prévues pour l'été et s'échelonnent jusqu'en 2018.

« La réponse est là, il y a déjà plus d'intérêt que mon deuxième album. »

On pourra notamment entendre Simon Boudreau dans la région à l'occasion de la Fête nationale et le 22 juillet à Saint-Jean-de-Matha.

 

Entrevue ET PRESTATION

Sébastien Bouchard et Isabelle Perron, Rythmez vos matins, Rythme FM 93,7, 9 mai 2017

http://www.rythmefm.com/

 

Entrevue ET PRESTATION

Pat Henrichon, Que l'Estrie se l'ève, 107,7 FM, 9 mai 2017

http://www.fm1077.ca/

 

Entrevue ET PRESTATION

Max Lalonde et Valérie St-Jean, Debout l'Estrie, Énergie 106,1 FM, 9 mai 2017

http://www.iheartradio.ca/

 

ENTREVUE ET PRESTATION

Carolanne Daigle et Camille Aubin, La renverse, CFAK 88,3 FM, 9 mai 2017

https://cfak883.usherbrooke.ca/

 

Entrevue ET PRESTATION

Sylvie Bergeron, Arts d'oeuvres, CFLX 95,5 FM, 9 mai 2017

http://cflx.qc.ca/

 

Entrevue ET PRESTATION

Julie Lupien, Le Blitz, CIAX 98,3 FM, 9 mai 2017

http://ciaxfm.net/

 

Entrevue ET PRESTATION

Isabelle Simoneau, Tout en musique, CIGN 96,7 FM, 9 mai 2017

http://cignfm.ca/

 

Entrevue ET PRESTATION

Audrey-Anne Vigneault et Jeff Routhier, Le Trafic, O 101,5, 9 mai 2017

http://o1015.ca/

 

Entrevue ET PRESTATION

Isabelle Lévesque, Bon Pied, bonne heure! ICI-Radio-Canada Première Matane, 8 mai 2017

http://ici.radio-canada.ca

 

Simon Boudreau au Petit Campus

Maryse Phaneuf, Mattv, 7 mai 2017

C’est le 5 mai dernier, devant un public déjà comblé, que l’auteur-compositeur-interprète s’est présenté sur la scène du Petit Campus. Muni de la guitare, c’est un jeune homme en forme, motivé et prêt à donner le meilleur de lui-même qui s’y trouvait.

Durant ce spectacle, il interagit beaucoup avec son public et donne quelques explications sur certaines de ses chansons, se dit touché par la présence des gens présents à son tout nouveau spectacle. Il interprète plusieurs nouvelles chansons sorties tout droit de son dernier album LES ALÉAS DE L’AILLEURS, dont une très belle et touchante chanson : Belles à brailler, qu’ il a écrite à la suite d’un spectacle auquel il avait assisté. Le dit spectacle mettait en scène, entre autres, des jeunes trisomiques. Touché par ce geste, ce jeune papa s’en est inspiré. Belles dans le titre veut dire : la différence des personnes.

Lors de de la soirée, il a aussi fait un medley au plaisir des gens dans la salle, comprenant une chanson de Jean Leloup , de Watatatow, des Spice Girls ainsi que de Jordy. Que de plaisir à entendre et à voir. Il a aussi chanté La mémoire, La trotteuse et Fleur bleue, trois hits qui se sont retrouvés # 1 au palmarès pop-rock de l’ADISQ.

Il a terminé son spectacle avec une chanson écrite dans la cadre d’un hommage à monsieur Jean-Pierre Ferland : Un monument d’homme, une chanson très impressionnante. Cet homme a une voix unique et magique à entendre, donc on ne se lasserait pas de l’écouter. Le spectacle comprenait 20 chansons et pourtant le public en aurait pris encore et encore.

Je prévois déjà un immense succès pour son nouvel album que vous pouvez dès maintenant acheter. Plusieurs spectacles sont à venir. Pour de plus amples renseignements, voici son site Internet : http://simonboudreau.com/

 

Entrevue ET PRESTATION

Caroline Dubois, Le show du soir, CKOI 96,9 FM, 4 mai 2017

http://www.ckoi.com

 

Entrevue ET PRESTATION

Fred Labelle, Soirées Énergie, Énergie 94,3 FM, 4 mai 2017

http://www.iheartradio.ca/

 

 

Simon Boudreau a su se renouveler

Daniel Côté, Journal Le Quotidien, 4 mai 2017

La question est aussi vieille que les 33 tours. Comment composer avec le succès remporté par un disque, au moment où il faut réaliser de nouveaux enregistrements ? Faire la même chose en espérant que les fans aient la mémoire courte ? Aller dans la direction opposée, quitte à se perdre en chemin ? Tel est le dilemme auquel fut confronté Simon Boudreau lorsqu'il a créé Les aléas de l'ailleurs.

Le sujet était délicat, eu égard à l'impact qu'avait eu Devant les possibles, sorti il y a deux ans. Des pièces comme Fleur bleue et La trotteuse lui avaient permis de s'incruster dans le palmarès des radios commerciales, suscitant la tenue de nombreux spectacles, particulièrement en région. L'impact fut si grand que l'artiste établi à Saint-Norbert, dans Lanaudière, a pu faire de la chanson son unique priorité, exception faite de sa blonde et de leurs trois enfants.

Une partie de la réponse est venue d'elle-même, plus spécifiquement des conditions qui ont mené à la naissance de l'album lancé en février. « C'est le premier sur lequel j'ai pu travailler à temps plein. Il est donc plus poli, plus achevé, et correspond à mon désir de ne pas refaire des chansons semblables à celles qui ont joué à la radio », a souligné Simon Boudreau mercredi, à l'occasion d'une entrevue réalisée dans les locaux du Quotidien.

Ce qui l'a aidé, d'une certaine manière, c'est son choix de bouder la guitare électrique sur Devant les possibles. Lui-même doute de la sagesse de cette orientation, aujourd'hui. « Je me suis privé de textures qui auraient bien servi les arrangements », admet-il. Le fait de replacer cet instrument au coeur des arrangements du nouvel opus, même de manière subtile, a toutefois eu le mérite d'ajouter une touche de nouveauté aux compositions.

« Le paysage musical est mieux habité », estime Simon Boudreau. Dans la même foulée, il aime l'idée de l'ailleurs qui sous-tend la plupart des textes. Ceux-ci évoquent les pièges de la routine, quand ce n'est pas celui de la maladie, tel que dépeint sur Dans ta tête. De son côté, le premier extrait destiné à la radio, Se déchiffrer, soulève la problématique posée par la nuée de statistiques, d'études aux conclusions divergentes, avec lesquelles le citoyen normal doit se démêler.

L'art sous contrainte s'est aussi manifesté dans Parti de rien, conséquence d'un défi relevé à l'été 2015. « J'ai pris un article de journal pour écrire une chanson, l'enregistrer et la mettre sur YouTube dans la même journée. Le texte est tiré par les cheveux, mais ce n'est pas grave. Je n'aime pas ça quand les rimes sont prévisibles », affirme Simon Boudreau, qui a également rendu hommage à Jean-Pierre Ferland, un concitoyen de Saint-Norbert, dans Un monument d'homme.

Il semble que ses efforts aient été payés de retour, puisque 50 stations de radio le supportent et que plusieurs diffuseurs ont retenu ses services en vue de la tournée qui se mettra en branle vendredi, à Montréal. « Les dates seront annoncées sous peu et il y en aura au Saguenay-Lac-Saint-Jean, où je n'ai chanté qu'une fois jusqu'à maintenant. Je reviendrai chez vous en 2018 », assure l'artiste.

 

Entrevue ET PRESTATION

Charles Noël, Le 15-18, CIHO 96,3 FM, 3 mai 2017

http://www.cihofm.com/

 

Entrevue ET PRESTATION

Anne-Sophie Paquet-T et Nicolas Gagnon, Émission Musicale, CHME 94,5 FM, 3 mai 2017

https://chme949.jimdo.com

 

Entrevue ET PRESTATION

Stéphanie Ahern, Simon Roy-Martel, Jeoffrey Ménard et Caroline Labrie, L'Énergie du matin, Énergie 94,5 FM, 3 mai 2017

http://www.iheartradio.ca/

 

Entrevue ET PRESTATION

Marie-Christine Bernard, Rythmez vos matins, Rythme FM 98,3, 3 mai 2017

http://www.rythmefm.com/

 

Entrevue ET PRESTATION

Carolanne Giroux, La musique CHOE, Plaisir 105,3 FM, 2 mai 2017

http://www.choefm.com/

 

Entrevue ET PRESTATION

Denis Lévesque, Les midis de la Matanie, Plaisir 105,3 FM, 2 mai 2017

http://www.plaisir1053.com/

 

Entrevue ET PRESTATION

Dany Proulx, Larguer les amarres, CKMN 96,5 FM, 2 mai 2017

http://ckmn.fm/

 

Entrevue ET PRESTATION

Jay Castonguay, Émilie Gagné et Luc-André Nadeau, Le Snooze, Énergie 98,7 FM, 2 mai 2017

http://www.iheartradio.ca/

 

Entrevue ET PRESTATION

Mathieu Guimond et Stéphanie Gagné, Rouge café, Rouge FM 102,9, 2 mai 2017

http://www.iheartradio.ca/

 

Entrevue ET PRESTATION

Éric Barrette, Info-Réveil, ICI Radio-Canada Première Rimouski, 2 mai 2017

http://ici.radio-canada.ca

 

Entrevue ET PRESTATION

Michel Roussel, La vie au Bas-St-Laurent, TVA, 2 mai 2017

http://cimt.teleinterrives.com/

 

Entrevue ET PRESTATION

sébastien Boucher, Planète Horizon, 95,5 FM, 1 mai 2017

http://www.fm95.ca

 

Entrevue ET PRESTATION

Antoine de la Durantaye, Double Mix, CHOX 97,5 FM, 1 mai 2017

 

Entrevue ET PRESTATION

Sylvain Bureau et Virginie Gagnon, Yé ben d'bonne heure!, CIBM 107,1 FM, 1 mai 2017

 

CRITIQUE

Samuel Pradier, Échos Vedettes, 29 avril 2017

Simon Boudreau - Les aléas de l'ailleurs

Boudreau signe un troisième album accompli et assumé. Chacune de ses chansons, aux textes finement ciselés et évocateurs, est comme un conte qui nous emmène dans un ailleurs, qui parle directement à nos émotions. Les musiques simples, organiques et efficaces créent une ambiance chaleureuse et réconfortante. On adore les titres fédérateurs comme Un monument d'homme, Les aléas de l'ailleurs ou encore se déchiffrer. Si l'expression n'était pas aussi dévoyée, on pourrait réellement dire qu'il s'agit de l'album de la maturité.

 

Je sors ou je reste

Ariane Labrèche, Jouranl 24h, 28 avril 2017

Album: Les aléas de l'ailleurs

Avec un premier album, Devant les possibles, qui l’a propulsé sur les ondes radio, Simon Boudreau est de retour avec ce nouvel opus centré sur le thème de l’ailleurs, de la volonté de partir et de se renouveler. Plus épuré et mature, Les aléas de l’ailleurs nous fait redécouvrir cet artiste à suivre.

Sur les tablettes

 

Simon Boudreau vous entraîne dans Les aléas de l'ailleurs

Marie-Josée Boucher, Info-Culture, 28 avril 2017

Moins de deux ans après la sortie de l’album Devant les possibles, qui a propulsé Simon Boudreau sur les ondes radio, l’auteur-compositeur-interprète à la plume verbomotrice récidive et présente ce vendredi 28 avril Les aléas de l’ailleurs.

Cet  album électrique, avec beaucoup de suite dans les idées, sera lancé à l’occasion d’un spectacle au Petit Campus le 5 mai prochain.

À travers ce nouvel opus, Simon brode une courtepointe de l’ailleurs, rassemblant des pièces qui traitent de la volonté de partir et se renouveler (Les aléas de l’ailleurs), de l’Autre (Les couvertures), des différences (Belles à brailler), de la démence (Dans ta tête) et de statistiques ventriloques (Se déchiffrer). Enrichi d’exercices de style (Parti de rien) et d’une indéniable attention linguistique, Les aléas de l’ailleurs met toujours de l’avant le talent incontestable de son auteur pour les mots.

« Me donner un thème ou des orientations m’aide à écrire des textes. Pour cet album, j’ai décidé de faire des tounes autour du thème de l’ailleurs, comme un itinéraire de départ qui, en chemin, prend plusieurs directions.»

– Simon Boudreau

L’auteur-compositeur-interprète s’est de nouveau associé avec l’artiste MADOC, qui a réalisé la superbe pochette de ce troisième album. Laissons à Simon le soin de vous en décrire la création :

L’album sera lancé informellement lors d’un spectacle au Petit Campus le 5 mai prochain, occasion en or de découvrir les nouvelles pièces d’un auteur prolifique. Une bien belle patente en perspective.

 

CO-ANIMATION, Entrevue ET PRESTATION

Billie-Lou Roy, Le retour de Maski, 103,1 FM, 28 avril 2017

http://www.1031fm.ca/

 

Entrevue ET PRESTATION

Nicolas Bellemare, Le 4 à 6, CFUT 92,9 FM, 28 avril 2017

http://www.929cfut.com/

 

Entrevue ET PRESTATION

Éric Lachappelle, Éric PM, CKBN 90,5 FM, 28 avril 2017

http://www.ckbn.ca/

 

Entrevue

Sébastien Gallant, En transit, CIEU 94,9 FM, 28 avril 2017

http://www.cieufm.com/

 

Entrevue

Tomy Audet, Sortie 132, CHNC 107,1 FM, 28 avril 2017

http://www.radiochnc.com/

 

Entrevue ET PRESTATION

Pacal Guité, Myriam Fugère et Fred Beaulieu, C'est l'fun de bonne heure, Énergie 102,3 FM, 28 avril 2017

http://www.iheartradio.ca/

 

Entrevue ET PRESTATION

Ghislain Demers, Vitamine D, CFNJ 99,1 FM, 27 avril 2017

http://www.cfnj.net/

 

Pour vos yeux et vos oreilles

La Tribune, 29 avril 2017

Nouveautés du disquaire : Les aléas de l'ailleurs - Simon Boudreau

 

Simon Boudreau en 13 questions

Hollywood PQ, 28 avril 2017

Simon Boudreau est de retour avec un nouvel opus, moins de deux ans après la sortie de l’album Devant les possibles, qui a fait un tabac à la radio. L’auteur-compositeur-interprète lance ce vendredi 28 avril Les aléas de l’ailleurs un nouvel album où il « brode une courtepointe de l’ailleurs, rassemblant des pièces qui traitent de la volonté de partir et se renouveler, de l’Autre, des différences, de la démence et de statistiques ventriloques. » Il est actuellement disponible sur iTunes et chez tous les bons disquaires.

L’artiste sera en spectacle le 5 mai prochain au Petit Campus.

Simon Boudreau en 13 questions – Entrevue exclusive HollywoodPQ 

1. Quel est ton film préféré de tous les temps? Gaz Bar Blues.

2. Quel est ton statut Facebook actuel? (célibataire, en couple c’est compliqué, dans une relation ouverte) Je n’ai jamais rien écrit.

3. Quelle chanson écoutes-tu en boucle en ce moment? Ça fait des années que Chaouin de Fred Fortin tourne chaque jour, presque.

4. Si tu pouvais changer de vie avec quelqu’un d’autre pendant une journée, qui choisirais-tu? Patch Adams.

5. Où est-ce que l’on risque de te croiser? Au milieu de nulle part, un peu perdu, où il n’y pas grand monde.

6. Qui t’impressionne le plus? Les inventeurs, en général.

7. Qui est ton/ta sexe symbole? La petite St-Jean.

8. Raconte-nous ton expérience la plus folle avec l’un de tes fans? Un gars qui venait tout juste de se casser le bras (Oui, oui: il avait carrément l’avant-bras en « Z »!!!) m’a demandé de lui de chanter de mes tounes pour le calmer et lui changer les idées en attendant l’ambulance. P.S. Il a même rit lorsque je lui ai demandé de taper des mains.

9. Quel est ton plus grand plaisir coupable? Faire des mauvais coups, comme quand j’étais ti-gars.

10. Combien de temps prends-tu pour te préparer avant de sortir? Ça se compte en secondes.

11. Ta dernière journée de congé ressemblait à quoi? À faire des cabanes dans le bois avec mes enfants.

12. Quel est ton drink du moment? Bouteille de vin rouge: espagnol, de la région de la Rioja. Faut savoir ce qu’on veut!

13. Lequel des sept péchés capitaux te ressemble le plus ? (gourmandise, colère, envie, orgueil, avarice, luxure, paresse). Quelque part entre la gourmandise, la colère et l’orgueil

 

CRITIQUE

Richard Dion, Musicomania, 28 avril 2017

Simon Boudreau – Les aléas de l’ailleurs

Moins de deux ans après Devant les possibles, l’auteur-compositeur et interprète Simon Boudreau est déjà de retour avec Les aléas de l’ailleurs. L’amoureux des mots y traite de différents sujets, qui tournent souvent autour du départ, de l’ailleurs, de l’autre et des différences. Après un album folk il y a deux ans, Boudreau présente un disque un peu plus électrique, avec en plus des mélodies pop incontournables qui lui permettront certainement encore d’obtenir quelques succès radio. Les chansons nous accrochent en effet assez rapidement, au point de chanter avec lui dès le deuxième refrain. C’est donc encore une fois un très bon album que propose Simon Boudreau. (avril 2017)

 

ENTREVUE

Marie-Ève Laparé, Tables d'Hôtes, CHYZ 94,3 FM, 19 avril 2017

 

Entrevue

Luc Markiw, Arrête ton char, Radio Campus Montpellier, 28 mars 2017

https://www.radiocampusmontpellier.fr/

 

Entrevue avec Simon Boudreau à l'aube de la sortie de «Les aléas de l'ailleurs»

Éric Dumais, Bible urbaine, 22 mars 2017

La dernière fois qu’on lui a jasé, Simon Boudreau avait la tête dans les nuages et avait bien du mal à admettre qu’il est visiblement né sous une bonne étoile. Effectivement, plusieurs titres tirés de son deuxième opus, Devant les possibles, sont devenus des vers d’oreille radiophoniques, et l’auteur-compositeur a certes réussi à toucher une corde sensible chez les Québécois. Presque un an jour pour jour, Bible urbaine a discuté avec le campagnard de nature et père de famille pour en savoir plus sur Les aléas de l'ailleurs, sa petite surprise prévue le 28 avril.

Rejoint au bout du fil au lendemain du fameux blizzard, Simon Boudreau semblait en pleine forme, dans son coin de pays qu’est Saint-Norbert, pour discuter d’une année 2017 qui s’annonce déjà porteuse de bien des projets le fun. À ce jour, l’artiste de 34 ans a levé le voile sur le single de son troisième opus, «Se déchiffrer», et c’est à peu près tout ce qu’il nous dévoile pour le moment; et c’est bien correct ainsi. «Pour le nouvel album, on est ailleurs. On entend les signatures, les arrangements vocaux, la tournure des textes. Le résultat est plus peaufiné, le band s’entend mieux, ça ressemble plus à ce que l’on fait en spectacle», nous a-t-il confié, visiblement satisfait du travail accompli depuis plus d’un an.

Simon Boudreau a eu cette chance, pour la création de Les aléas de l’ailleurs, de se consacrer à plein temps à sa musique, tout seul chez lui, de jour, de 8h à 16, alors que sa conjointe est partie au travail et que la marmaille est à la garderie. Et celui qui avoue avoir une sacrée tête de cochon a trouvé le moyen de ne pas répéter les mêmes erreurs que dans le passé, alors qu’il s’était mis en tête de tout, tout faire sur Devant les possibles. Cette fois, il a trouvé un juste équilibre: «Ça parait quand t’es à temps plein sur ta musique; c’est plus réfléchi. J’ai plus questionné chaque phrase, chaque petit bout d’arrangements. J’avais moins le bras dans le tordeur à cause du travail et des enfants; j’étais moins dans le contexte de l’urgence. J’ai même acquis une certaine sagesse».

Si, par les choix adoptés et les arrangements vocaux choisis, ce troisième album révèlera des similitudes avec Devant les possibles, notamment au niveau des «refrains qui hameçonnent, qui rentrent dedans», Les aléas de l’ailleurs exploite des textes plus épurés et aussi la thématique de l’ailleurs. Simon Boudreau souhaitait sensibiliser ses auditeurs au fait d’«éviter le piège de tomber dans la routine» et souhaitait ainsi faire adopter des directions différentes à ses textes. Ici, il n’est pas question d’un album concept autour d’un thème récurrent, mais bien d’une orientation. L’ailleurs, c’est aussi la volonté de se renouveler, de partir, de l’Autre, des différences, de la démence et des statistiques ventriloques. J’ai essayé de jouer là-dessus, de confronter un mot qui a différentes significations. Je me suis exercé à la percussion des mots.»

Pour Simon Boudreau, sa chanson favorite sur l’album est définitivement «Se déchiffrer», celle qu’il a dévoilée sur ses réseaux sociaux le 13 février. «Ce fut la dernière chanson enregistrée pour l’album. Et, souvent, la dernière, eh bien ça adonne que c’est souvent ma préférée». Et qu’en est-il de l’idée derrière le texte? L’artiste, qui a étudié en science historique et études patrimoniales à l’Université Laval, en plus de travailler dix ans dans ce domaine, avait envie de faire parler les chiffres et de jouer avec les statistiques dans un monde où «on est quand même bombardés avec la multiplication des médias. Une étude contredit l’autre; la population se positionne où dans cette échelle de position-là? Je considère qu’on fait parler plus les chiffres que les chiffres nous parlent. Il est facile de construire un discours avec des données, davantage que de trouves des données qui vont bâtir un discours…»

Et c’est le 5 mai prochain, dès 21h, que Simon Boudreau et ses acolytes Marc-Antoine Dauphin (batterie), Jean-François Demers (basse) et Thierry Goulet-Forgues (guitare) «casseront» leur nouveau matériel au Petit Campus à l’occasion du 50e anniversaire de la salle de la rue Prince-Arthur. «Les gens pensent que j’arrive tout seul avec ma guitare pis qu’on va faire un feu de camp. Eh bien non! J’arrive avec le band, pis on joue. On fait des tounes, pis je suis vraiment content d’où on s’en va. De l’alternatif ambiant, plus que du folk à la Leif Vollebekk, voilà qui nous décrit bien.» Lorsqu’on lui a demandé quel était son plus beau souvenir relié au Petit Campus, l’auteur-compositeur n’a pas hésité une seule seconde: le lancement de son album Un monde idéel, en 2011.

Un mot de la fin, Simon? «Oui! Les shows rentrent, on a même déjà des dates pour le printemps 2018 et on commence ça en mai 2017. On est bons pour un boutte!»

Ne manquez pas Simon Boudreau et son band pour leur premier spectacle où ils joueront le nouvel album dans son intégralité au Petit Campus le 5 mai prochain. Procurez-vous vos billets au coût de 16,49 $ au https://lepointdevente.com/billets/tix170505001. Soyez-y!

 

Entrevue

Alex Trudel, Les week-ends du M103,5, M103,5, 18 mars 2017

http://www.m1035fm.com/

 

Entrevue

Keven Plamondon, Le retour de Maski, 103,1 FM, 10 février 2017

http://www.1031fm.ca/

 

Entrevue et prestation

Myriam Fugère et Étienne Rivard, Myriam et Étienne le midi, Énergie 102,3 FM, 16 novembre 2016

http://www.iheartradio.ca/

 

Une première à Maskinongé pour Simon Boudreau

Pier-Olivier Gagnon, Journal L'Écho de Maskinongé, 11 novembre 2016

MUSIQUE. L'auteur-compositeur et interprète Simon Boudreau sera en spectacle pour la première fois au Magasin général Le Brun de Maskinongé le 18 novembre prochain.

Publicité 

Simon Boudreau est l'artiste derrière plusieurs chansons que nous avons souvent entendues à la radio et fredonnées. Les pièces accrocheuses Fleur bleue, La trotteuse et Le regard sont rapidement devenues les plus populaires de son répertoire.

Il s'amène à Maskinongé avec un spectacle déjà bien rodé. «C'est effectivement la première fois que je joue dans cette salle. Je suis quand même habitué à ce type de salle, car c'est mon créneau. Je joue souvent dans une salle où il y a une certaine proximité avec le public. C'est ce que j'aime!», indique d'abord l'artiste.

Simon Boudreau ne se considère pas comme poète ni musicien. Il est un «faiseur» de chansons. La tête remplie d’idées, il les met sur papier, peaufine les tournures de phrases et fabrique des mélodies à la manière d'un artisan de la musique. Cette façon de faire lui permet d'aborder la musique d'une autre façon et d'entrer dans un univers particulier où la créativité et l'originalité se rassemblent.

Boudreau fera sa prestation dans l'Grenier en compagnie de trois musiciens aussi engagés que lui dans le spectacle. «Nos tounes sont énergiques, nous avons des moments plus intimes, mais on promet vraiment un spectacle de qualité. On va jouer nos tounes connues et les pièces de notre album Devant les possibles. Notre spectacle est imagé et on veut établir un beau dialogue avec le public», raconte-t-il.

Originaire de Saint-Norbert dans Lanaudière, Simon Boudreau travaille présentement à la composition de son troisième album, qu'il pense nommer Les aléas de l'ailleurs, un titre tout droit sorti de son monde d'idées bien à lui. Ce nouvel album devrait sortir quelque part en 2017.

Simon Boudreau sera en spectacle le vendredi 18 novembre dans l'Grenier du Magasin Général Lebrun à Maskinongé. Coût du billet 25$. Pour réservation ou information 819-227-2650. http://www.magasingenerallebrun.com/ 

 

Projets culturels

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Calendrier

Aucun événement pour le moment

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés