Dossier de presse de The Barr Brothers

The Barr Brothers dévoile des extraits de son troisième album

Edouard Guay, Voir, 2 août 2017

Trois ans après le succès de Sleeping Operator, le groupe montréalais, mené par Brad et Andrew Barr annonce la sortie prochaine de Queens of the Breakers, son troisième album studio. Deux extraits de cette nouvelle offrande sont d’ailleurs disponibles, histoire de nous faire patienter un peu.

Prévu pour le 13 octobre prochain sous l’étiquette Secret City, Queens of the Breakers sera à surveiller pour les amateurs de blues et de folk. La très rock et accrocheuse It Came to Me, lancée aujourd’hui, et l’apaisante You Would Have to Lose Your Mind sont deux extraits prometteurs.

Tous deux devenus pères après la sortie de Sleeping Operator, les frères Barr mettent fin à leur plus longue pause musicale en carrière pour lancer cet album, qu’ils annoncent autour de la réflexion, avec des thématiques sur le pardon, le deuil et le vieillissement. Enregistrées à Montréal et à St-Zénon, les onze pièces de Queens of the Breakers évoquent aussi les amitiés perdues et les aventures adolescentes.

[ • • • ]

Toujours accompagnés par la harpiste Sarah Pagé, le groupe partira en tournée pour promouvoir les nouvelles pièces, qui semblent osciller entre rock propulsif et folk dépouillé. Ils passeront par Québec (L’Impérial) le 23 novembre et par Montréal (Métropolis) le jour suivant. Les dates complètes de tournée sont disponibles ici.

 

MENTION

Julie St-Pierre, 2 août 2017

http://www.985fm.ca/

 

Les 3 étoiles du 28 juillet 2017

Louis-Philippe Labrèche, Le Canal Auditif, 28 juillet 2017

THE BARR BROTHERS – YOU WOULD HAVE TO LOOSE YOUR MIND

Voilà une nouvelle qui va en réjouir plusieurs! The Barr Brothers lanceront Queen of the Breakers, leur nouvel album, le 13 octobre prochain. Le premier simple est la mélancolique et mélodieuse You Would Have to Loose Your Mind. On y retrouve la formation, mais avec un petit côté feutré et relax qu’on ne lui connaissait pas. Ça évoque un peu ce que fait The War On Drugs dans ses chansons les plus calmes. C’est très intéressant!

CONVERGE – I CAN TELL YOU ABOUT PAIN

On passe à quelque chose d’un peu plus violent, disons. Converge nous font le cadeau de deux chansons aussi agressives que d’habitudes. Les guitares de Kurt Ballou sont aussi nerveuses que bruyantes, Jacob Bannon est toujours aussi convaincant dans ses chants qui versent régulièrement dans le cri primal. Une belle nouveauté en attendant leur passage au Métropolis en compagnie de Neurosis mardi prochain!

[ • • • ]

MYRKUR – ULVINDE

Parmi les sorties intéressantes de l’automne, on retrouve la danoise Myrkur qui se spécialise dans le black métal avec ascendant d’harmonies vocales mystiques. Après le succès de M, paru en 2015, on attend de pied ferme le deuxième album de la jeune femme. À date, en comptant sur les simples parus, ça semble être une sortie qui se retrouvera dans les tops de fin d’année.

 

The Barr Brothers annonce la sortie de Queens of The Breakers

QuébecSpot Média, 24 juillet 2017

Le groupe dévoile les dates d’une tournée internationale, en concert à Montréal et Québec au mois de novembre.

La première pièce sur le nouvel album des Barr Brothers commence par un motif de batterie composé par Andrew Barr alors qu’il était assis dans une salle d’urgence, tenant la main d’un être cher. Assis sous les lumières fluorescentes, il observait deux moniteurs cardiaques battant la mesure de façon parfois synchronisée, parfois désynchronisée, s’harmonisant occasionnellement, mais étant destinés à tergiverser.

Queens of the Breakers, l’œuvre la plus accomplie des Barr Brothers à ce jour, représente une dynamique humaine similaire. L’album présente une collection de pièces qui évoquent le pouvoir brut et élémentaire de la réflexion, du pardon, du deuil et du vieillissement.

[ • • • ]

Ces 11 chansons retrouvent le groupe, formé des frères Brad (guitare) et Andrew Barr (batterie) et de Sarah Pagé (harpe), alors qu’ils s’aventurent encore plus loin dans leur fascinant périple d’exploration des limites du folk, du blues, du rock et de l’Americana créée au nord de la frontière américaine.

Le nouvel album voit le jour après la plus longue pause en 20 ans de carrière musicale de Brad et Andrew Barr. Tous deux sont devenus pères depuis la parution de Sleeping Operator en 2014. Pendant ce temps, Sarah a découvert de nouvelles façons de complètement redéfinir la harpe, ses sonorités et son rôle dans la musique moderne. Queens of the Breakers est né à partir d’une réflexion sur la signification actuelle des termes maison et famille, suite aux effets de la vie sur la route. La pièce titre fait référence aux aventures adolescentes des frères au Rhode Island, alors qu’avec une bande d’amis proches, ils descendaient vers la ville de Newport et le célèbre manoir industriel connu en tant que The Breakers, vêtus des vêtements de leur mère, afin de choquer les touristes. C’est un regard sur les amitiés qui s’évaporent dans le rétroviseur de la mémoire.

La musique des Barr Brothers est plus bouleversante que jamais lorsqu’ils maintiennent un équilibre entre la subtilité et les gestes grandioses, livrant des pièces ayant un impact immédiat, tout en révélant de fins détails enfouis profondément dans les arrangements. Defibrillation (feat. Lucius) cadre parfaitement avec cette définition, avec son rythme décalé à travers duquel est tissée une chanson folk envoûtante. Un des nombreux moments forts de l’album est You Would Have to Lose Your Mind, une puissante chanson qui évolue pendant 6 minutes à partir de basse ténébreuse, de mélodies néo-soul, de cordes étourdissantes et de harpe bondissante. Entre les mains de Sarah Pagé, la harpe devient un instrument entièrement différent, ses notes se courbant et s’étirant comme celles d’un synthétiseur. La tonitruante It Came to Me démarre avec une rafale de guitare électrique et une explosion de batterie propulsive. Le riff de guitare se lie rapidement à la harpe et au tambourin pour créer un mur de son ondulant.

The Barr Brothers ont lancé en 2011 leur premier album, qui avait été enregistré dans une chaufferie à Montréal. Depuis, ils ont offert des performances à The Late Show with David Letterman (deux fois), à CBS This Morning Saturday, CBC ‘q’, Canada AM, France Inter Le Nouveau Rendez-Vous, dans le cadre de plusieurs émissions de NPR, à KCRW Morning Becomes Eclectic, et plus encore. Ils ont partagé la scène avec The National, The War On Drugs, Patrick Watson, My Morning Jacket, Emmylou Harris et d’innombrables autres. Le groupe a été tête d’affiche au Festival international de jazz de Montréal devant 40 000 personnes et a présenté des spectacles à guichets fermés dans des salles partout à travers le monde. Paru en 2014, Sleeping Operator a été un album déterminant, qui a permis à leurs chansons de jouer dans plus de 50 stations de radio Triple A aux États-Unis. Les trois extraits ont eu un important succès sur les chaînes de la radio BBC en Angleterre où le groupe a fait six performances sur différents programmes. L’album cumule plus de 60 millions d’écoutes combinées en ligne à ce jour.

Queens of the Breakers a été enregistré par les ingénieurs de son Ryan Freeland (Milk Carton Kids, Ray LaMontagne, Bonnie Raitt) et Marcus Paquin (Arcade Fire, The National), à Montréal et à Saint-Zénon, au Québec.

Précommandez et sauvegardez l’album à l’avance dans votre bibliothèque via le site web du groupe: thebarrbrothers.com

Ne manquez pas le groupe en spectacle à Québec à l’Impérial Bell le 23 novembre et à Montréal au Métropolis le 24 novembre. Les billets sont en vente dès maintenant.

Crédit photo : Richmond Lam

 

Projets culturels

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés