Biographie Lydia Képinski

Lydia Képinski canalise dès son plus jeune âge son énergie expansive d’enfant spéciale dans la musique, apprenant le piano classique puis l’ensemble du répertoire des Beatles à la guitare. Après de longues années de refus dans tous les concours possibles, son obstination à toujours faire le contraire de ce qu’on lui dit la mène pourtant à lancer en 2016 un EP baptisé EP, réalisé en compagnie de son nouveau complice Blaise Borboën-Léonard, avant de remporter pratiquement la totalité des prix en lice aux Francouvertes.

C’est en 2018 que paraît le premier juin Premier Juin, album de chansons douces-amères réalisé par Blaise Borboën-Léonard et mixé par le brillant Jace Lasek (Besnard Lake, Wolf Parade, Suuns). Elle y déploie sans fard une vaste palette de couleurs, passant sans effort du fuchsia au noir fluo à travers une justesse d’écriture peu commune, usant autant de candeur que de son ironie légendaire pour graver son souffle dans l’époque à grand renfort de guitares électriques et d’arrangements pop finement ciselés. Qu’on y rie jaune, qu’on y danse, qu’on s’y colle ou qu’il nous dépasse, l’univers de Lydia Képinski en est résolument un de liberté qui déborde, vous éclabousse et vous emporte avec elle. 

L’album a reçu un accueil à la hauteur de son audace, tant de la critique et des professionnels que du public toujours plus nombreux à s’agglutiner aux pieds de la prophète milléniale. Elle l’a défendu plus d’une centaine de fois en concert, notamment au Coup de Cœur Francophone, au Festival d’Été de Québec, aux Francofolies de Montréal et un peu partout au Québec et en France. En plus de figurer sur la longue liste du prestigieux prix Polaris, Lydia a remporté le prix de l'album pop de l'année au GAMIQ et s’est mérité des nominations dans 6 catégories au Gala ADISQ 2018 (Révélation de l'année, Album de l'année - Alternatif, Album de l’année - Choix de la critique, Vidéo de l’année, Arrangeur de l’année, Pochette d’album de l’année).

Dans le but de pousser encore plus loin la formidable aventure de Premier Juin, Lydia Kepinski s’offre ensuite pour en célébrer la première année de vie une relecture complète des huit morceaux qui le compose en réunissant une poignée de génies locaux pour les inviter à les remixer en toute liberté. Les beatmakers Cri, Robert Robert, l’infâme Tommy Kruise, Ryan Playground, Odile Myrtil, Ben Shemie (Suuns) et Softcoresoft nous offrent ainsi un képi-mixtape saisissant, présenté sous forme de mixtape vidéo dans l’esprit d’un boiler room,: une heure trente de danse en compagnie de Lydia et ses complices, tourné lors d’une soirée privée et largué exclusivement sur YouTube. À ce jour, le rave déjanté cumule plus de 10 000 vues sur la plateforme.Peu de temps avant que le soleil se lève sur la fin du monde, Lydia participe aux Francos de Montréal dans le cadre d’un programme double avec Flavien Berger. Elle se joint également aux spectacles Wet’suwet’en et Nikamotan en soutien à la nation autochtone. La pandémie se révèle plutôt fertile pour Lydia qu’on retrouve tantôt chroniqueuse sur les ondes d’ICI Première, tantôt aux reines d’une adaptation orchestrale de Premier Juin présentée au théâtre Granada à Sherbrooke. La Montréalaise émerge aujourd’hui avec un deuxième chapitre à paraître le 22 avril 2022. Les onze titres que forme Depuis est la trame narrative de tout ce qui s'est passé depuis la parution de Premier juin. Impossible à étiqueter, l’album est un mélange foisonnant de références autobiographiques et d’aventures émancipatrices qui traitent des vertiges de l’identité en se réfugiant dans l’Histoire et une poésie mythologique. Dans l’esprit d’une pop alternative satirique, on y retrouve des nouvelles déclinaisons de l'époque disco converties en richesse harmonique inventive à l’énergie débordante. Ficelé de pair avec Blaise Borboën-Léonard à la réalisation, Depuis est le reflet de l’univers sans demi-mesure de Lydia et traverse les époques en s'identifiant à la nouvelle génération, sans être en rupture avec les précédentes. Les portes du succès s’ouvrent toutes grandes devant cette voix aussi fragile qu’affirmée de la chanson québécoise ; parions qu’un jour tout proche, on saura écrire son nom correctement.

Projets culturels

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés