Biographie de Jacob and Fanny

Moins d’un an après leur premier concert à Los Angeles, Jacob et Fanny avaient déjà signé un contrat avec une compagnie de disques multinationale et collaboré avec certains des plus célèbres écrivains et réalisateurs de l’industrie. Les démos enregistrés dans leur salon ont trouvé leur chemin jusqu’aux mains de la légende de l'industrie L.A. Reid, qui a immédiatement signé le groupe avec Epic Records (Sony Music). Le duo a passé l’année suivante à écrire des chansons et à enregistrer aux côtés de poids lourds tels que John Hill (Shakira, Rihanna), Diane Warren (Aerosmith, Ace of Base, Toni Braxton), Ali Tamposi (Kelly Clarkson, Beyoncé), Amy Wadge (Ed Sheeran) et Greg Wells (Adele, Elton John, Pink). Mais ce n’est qu’après avoir décider de continuer en tant qu’artistes indépendants que Jacob et Fanny s’associent avec le réalisateur de Los Angeles John Cunningham [XXXTentacion], qui réussi à capturer la chimie du couple. Cunningham met en valeur chacune de leur voix de façon distinctive et marie une instrumentation acoustique avec de l’électro et de la programmation à la pop américaine. Ainsi, le son de Jacob and Fanny trouve un équilibre entre une énergie à haute intensité et une vulnérabilité intime.

Jacob et Fanny apportent tous deux une histoire et une expérience distinctes au son. Fanny est née et a grandi à Montréal, au Canada. Elle a commencé à performer à l'âge de cinq ans seulement, en compagnie de son père musicien, avant de jouer dans un groupe punk à l'adolescence. Elle jouait du piano classique et du cor français à l'école secondaire avant de déménager à New York pour poursuivre son rêve. À Miami, Jacob apprend par lui-même le piano et la guitare, dévore la collection de disques de son père des plus grands artistes tels que Bob Dylan et Paul Simon, crée une entreprise de DJ au collège et se rend au Berklee College of Music. Après son premier album solo, il a laissé tomber l’école pour partir en tournée.

Leurs chemins se sont croisés par l'intermédiaire de leur professeur de chant qui pensait que les deux chanteurs pourraient bien s'entendre. Ils se sont rencontrés pour la première fois dans un café de Melrose Avenue après que les deux soient déménagés à Los Angeles. Ils ont senti une étincelle instantanément. Le couple a commencé à écrire des chansons ensemble et est tombé amoureux. Deux ans plus tard, Jacob a demandé la main de Fanny dans le même café, à la même table, en lui faisant la sérénade pendant que les spectateurs filmaient avec leur téléphone.

Le duo profite de cette étincelle dès la première note et elle brille à travers le EP.

Sur le premier single «Miss You», guitare acoustique et claquements de mains bouillonnent sous les profondeurs de la voix de Jacob avant que celui-ci ne s'immisce dans un appel-réponse avec Fanny sur le refrain scintillant. « Notre relation n'a jamais été une ligne droite. Au début, nous avons traversé une période difficile et avons décidé de faire une pause », explique Jacob. « Cependant, je ne pouvais pas le supporter. Je me sentais triste et j'ai décidé de sortir pour me vider la tête et j'ai fini par tomber sur Fanny ce soir-là! Nous avons tiré parti de cette expérience pour la chanson. Être ensemble n'est pas toujours facile, mais être séparé est impossible. Nous sommes revenus ensemble et nous n’avons pas regardé en arrière depuis. »

Sur « Home », ils racontent une autre histoire vraie sur des rythmes énergiques. Celle de fuir la vie trépidante en ville pour se reconnecter dans la nature: « Nous devions souvent louer notre maison à LA, car nous n’avions pas assez d’argent pour payer le loyer. Nous amenions notre chien, conduisions dans les montagnes et dormions dans une tente. »

Qu'ils parlent de vulnérabilité sur leur ballade « Hold On To Me » ou de danser leurs problèmes sur « Join The Club », Jacob et Fanny ont mis le meilleur sur leur monde, offrant aux auditeurs un aperçu d'un véritable amour. « Notre musique raconte l'histoire de notre relation, mais c'est aussi la relation », dit Jacob. « Notre amour est né de la musique, il inspire le travail, tout est connecté. »

«Tout est réel», conclut Fanny. “ Il n’y a pas de voile ou quoi que ce soit. Chaque chanson raconte un aspect de notre vie ensemble. Il y a des hauts et des bas extrêmes, mais nous n'abandonnons jamais. » 

 

Jacob and Fanny share their very own imperfect love story with a fresh brand of electro-acoustic pop.

Within a year of their first show, pop duo Jacob and Fanny had already been signed by industry legend L.A. Reid to Epic Records and worked alongside heavyweights such as John Hill, Dave Cobb, Diane Warren, Ali Tamposi, Amy Wadge and Greg Wells. However, after going independent, the duo teamed up with producer John Cunningham [XXXTentacion] who distinctly captured the couple’s chemistry in their debut EP — highlighting each voice and marrying acoustic instrumentation with synth drops and drum programming. Reflective of an honest relationship, their sound is able to strike a balance between high-energy pop and stripped down vulnerability. 

Both Jacob and Fanny bring a distinct history and scope of experience to the sound. Born and raised in Montreal, Canada, Fanny began performing at only five-years-old, busking with her musician father before fronting a punk band as a teen, playing classical piano and French horn in high school and finally moving to New York to chase her dream. In Miami, Florida, Jacob taught himself piano and guitar, devoured his father’s record collection of greats like Bob Dylan and Paul Simon, launched a DJ business in middle school and attended Berklee College of Music. Following his first independent solo album, he dropped out to go on tour. 

Their paths crossed through a shared vocal coach who thought the two songsters might hit it off. They met for the first time at a cafe on Melrose Avenue after both had relocated to Los Angeles. They felt an instant spark. The pair started writing songs together and fell in love. Two years later, Jacob proposed to Fanny at the same cafe, same table, serenading her while onlookers filmed on their phones. 

The duo capitalize on that spark from the first note, and it shines throughout the EP. 

On their first single “Miss You,” acoustic guitar and handclaps bubble up under Jacob’s deep delivery before he locks into a call-and-response with Fanny on the shimmering and soaring refrain. “Our relationship has never been a straight line. Early on we went through a rough patch and decided to take a break,” Jacob explains. “I couldn’t endure it though. I was feeling sad and decided to go out to clear my head and ended up running into Fanny that night! We drew on that experience for the song. Being together isn’t always easy, but being apart is impossible. We got back together and haven’t looked back since.”

On “Home,” they tell another true story over a high-energy beat of escaping hectic city life to reconnect in nature: “We often had to rent out our place in LA because we didn’t have enough money to pay the rent. We’d take our dog, drive to the mountains and sleep in a tent. It was out of necessity and the struggle was real, but we always made the best of it.”

Whether they’re talking about vulnerability on their ballad “Hold On To Me” or dancing away their troubles on “Join The Club”, Jacob and Fanny put the top down on their world, giving listeners a glimpse into a true romance. “Our music tells the story of our relationship, but it also is the relationship,” Jacob says. “Our love was born from music, it inspires the work, it’s all connected.” 

“Everything is real,” Fanny concludes. “There’s no veil or anything. Every song tells an aspect of our life together. There are extreme highs and extreme lows, but we never give up.”

Projets culturels

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés