29 avril 2020

L'amour est toujours là #ParlerPourVrai

La Semaine de la santé mentale aura lieu du 4 au 10 mai 2020, sous le thème #ParlerPourVrai afin d'inciter la population à exprimer ce qu'elle ressent vraiment et à tisser des liens sociaux significatifs. Pour la 69e édition, l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) a fait appel à l’auteur-compositeur-interprète et réalisateur Ian Kelly, afin de créer une chanson rassembleuse au message d’espoir.

Interprétée par Ian Kelly, Gaële, le collectif Nikamu Mamuitun et Florent Vollant, la chanson L’amour est toujours làregroupe trois des grandes cultures fondatrices du Canada. Interprétée en français, en innu et en anglais, la chanson, disponible ce vendredi sur toutes les plateformes, porte un message d’espoir :

À travers les hauts, à travers les bas, l’amour est toujours là.
Eku uni mamuitunanu, Eku uni mamu nikamu.
There is just one you, there is just one me, there is just one love.

Réalisé par Mahika Couture Kelly, 14 ans, le clip sera partagé dès vendredi sur les différents médias sociaux par ses interprètes. Afin de garder les choses simples, efficaces et vraies, le clip laisse la place aux mots.

Ian Kelly

Enregistrée au Studio Sunset Hill à Morin-Heights avant que le Québec soit sous confinement, la chanson a été réalisée par Ian Kelly et David Laflèche. Élevé dans une famille où les parents ont travaillé en santé mentale, Ian Kelly explique pourquoi il s’unit à l’ACSM le temps de cette chanson.

Je n’ai pas trop peur, je me réjouis du ralentissement et de la prise de conscience que la crise actuelle provoque, mais malgré ça, je ne peux m’empêcher d’être triste, devant autant de souffrance humaine, et d’être anxieux, devant autant d’incertitude. À mon avis, celui d’un père de quatre enfants, marié et travailleur autonome, l’isolement et l’angoisse que nous vivons auront certainement un impact majeur sur notre santé mentale à tous et toutes.

La crise actuelle amènera aussi son lot de changements positifs et bien entendu, autant que possible, c’est là-dessus qu’il faut miser. On doit impérativement tirer des leçons d’humilité et d’humanité tandis que la Terre nous montre à quel point l’équilibre est fragile.

J’espère sincèrement que nous ne retournerons pas à la « normalité » que nous connaissions avant cette épreuve. La normalité qui nous poussait à une consommation irréfléchie et destructrice, dans laquelle l’économie prévalait à tout prix, au détriment de tout le reste. Il faut absolument freiner la course à la mort, cette croissance continue qui est impossible et qui enfreint toutes les règles du bon sens. Pourtant, on est capable d’être intelligents aussi. Il faut arrêter de confondre la quête du profit avec la quête du bonheur. Il existe certainement un équilibre dans lequel on améliore notre sort sans détruire tout le reste.

Je vois du beau partout, les gens sont bons et généreux. Je pleure devant la souffrance humaine, mais je souris au moins autant devant la compassion, l’entraide et l’ingéniosité humaine.

L’amour est toujours là.

- Ian Kelly

Alors que nous faisons face à la pandémie mondiale de la COVID-19, nous avons plus que jamais besoin des uns et des autres. C’est le moment de #ParlerPourVrai de ce que nous ressentons vraiment et de faire preuve de bienveillance. Faisons-en sorte d’avoir de vraies conversations avec notre famille, nos amis, nos voisins, nos collègues en leur répondant comment nous nous sentons vraiment. Même si nous ne pouvons être à proximité physiquement, nous devons rester à proximité émotionnellement.

Marc-André Dufour, psychologue clinicien, agit à titre de porte-parole de l’initiative pour une première année : Il faut se donner le droit de ressentir ce que l’on vit et de le partager. Créer ce type de lien humain est à la base de la cohésion sociale. Engagé en prévention du suicide depuis plus de vingt-cinq ans, et auteur du livre Se donner le droit d’être malheureux (Éditions du Trécarré), il s'implique en promotion de la santé mentale via des interventions médiatiques depuis plusieurs années.

Les artistes offrent leurs cachets à l'Association canadienne pour la santé mentale - Division du Québec.

Ian Kelly

Visitez www.semainedelasantementale.ca pour obtenir des informations et des outils sur la Semaine de la santé mentale de l’ACSM.

Restons en contact sur les réseaux sociaux gra��ce à l’utilisation des mots-clics #ParlerPourVrai et #SemaineDeLaSantéMentale.

Téléchargement: Pochette de l'extrait (jpg)

 
Pour Ian Kelly et les interpètes de
L'amour est toujours là

Nathalie Corbeil
nat@natcorbeil.com
(514) 244-7202
Facebook Twitter
Pour Marc-André Dufour, porte-parole
et Geneviève Fecteau, directrice ACSM – Division du Québec

Michaël Grégoire
mgregoire@immersionmgt.com
(514) 237-8005
 
Nat Corbeil

 

Mots-clés

Projets culturels

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés