14 mai 2020

Antoine Corriveau dévoile Quelqu'un

Une nouvelle chanson tirée d'un album à venir en 2020
En primeur via La Presse+

Antoine Corriveau dévoile aujourd’hui Quelqu’un une nouvelle chanson tirée d’un prochain album à venir en 2020. Quelqu’un est la première chanson que j’ai écrite pour l’album, nous explique Antoine. Je voulais en faire un autoportrait, en quelque sorte. J’avais le sentiment d’avoir beaucoup écrit sur les gens autour de moi et sur le monde dans lequel je vis, mais assez peu sur moi. J’ai cherché une manière d’écrire sur moi sans être égocentrique, ça allait devenir la quête du disque au complet.

Il poursuit : Je me souviens davantage du soir que de la journée elle-même. C’était l’été, je n’avais pas vu le temps passer, je n’étais pas sorti du studio de toute la journée et je n’avais sûrement pas assez mangé. J’allais rejoindre Pietro au parc Jarry. Sur le chemin, dans ma Corolla 2002, j’ai écouté trop de fois et trop fort la chanson que je venais de terminer (ou presque). Ça s’appelait Quelqu’un et j’avais enregistré 3 ou 4 tracks de guitare pour la finale. Le genre de tone que tu peux juste avoir si l’ampli est sur le bord du feedback. Je me suis dit que c’était la première fois que j’enregistrais en studio de la guitare comme je pouvais en faire en spectacle. Trop forte, un peu erratique, qui saturait les moniteurs sur scène et qui moi, me faisait sentir que je faisais la bonne affaire au bon moment. Je m’apprête à sortir de nouvelles chansons, sans savoir quand je pourrai les jouer sur une scène. C’est bizarre et sans précédent, un peu comme cette chanson l’a été pour moi ce jour de juillet 2019. C’est les premiers mots qui sont venus pour mon nouveau disque. C’était naturel qu’ils soient les premiers que je fasse entendre.

Je n’ai jamais été quelqu’un
D’entre les visages, venu
Des profondeurs de la raison
Du calme et de la crevaison
De la ferraille dans le fossé
C’est là que tu m’avais trouvé
Le corps pesant, la tête blanche
J’étais arrivé en avance

Antoine Corriveau est un artiste à part entière. Débarqué dans le paysage québécois en 2011, c’est en 2014 qu’il marque l’imaginaire avec l’encensé Les Ombres Longues, pour lequel il rafle, par vote du public, le Prix de la chanson SOCAN avec sa pièce Le nouveau vocabulaire. Cette Chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s’arrêter paraît en octobre 2016, et récolte notamment 4 nominations au Gala de l'ADISQ, il figure sur la longue liste du Prix de musique Polaris 2017, se retrouve dans les dix finalistes du Prix Félix Leclerc – et remporte le Prix André « Dédé » Fortin pour l’émergence au Gala de la SPACQ en plus de celui de l’album indie rock de l’année au Gala des GAMIQ 2017.

Antoine Corriveau

Facebook  Twitter  Instagram Apple Music 

AntoineCorriveau.com

Manifestement la réputation de l’artiste n’est plus à faire. Et si la proposition peut paraître, a priori, nichée, le marché de la grande francophonie suit déjà de près la carrière de Corriveau. À ce titre, soulignons d’ailleurs qu’il figurait parmi les cinq nouvelles voix à surveiller dans Le Point (France) : On le compare souvent à Bashung. Il est vrai que leurs voix, leurs écritures, leurs allures ne sont pas tout à fait étrangères. Le EP Feu de forêt paraît sur étiquette Secret City Records en novembre 2019, enchante les critiques en plus de gagner dans la catégorie EP Folk de l’année au GAMIQ 2019. Il récolte quatre étoiles dans La Presse et que des éloges en France et aux États-Unis: Il demeure, plus que jamais, un authentique trésor. Trésor qu’on a le privilège de côtoyer de son vivant.[...] (Tsugi), un rock enivrant et cinématographique (Brooklyn Vegan).

Téléchargement: Pochette (jpg)Photo de presse (jpg)
Crédit photo: Frédérique Bérubé

 
Antoine Corriveau unveils Quelqu'un
A new song from his upcoming album to be released in 2020
Premiering via La Presse+

Today Antoine Corriveau unveils “Quelqu’un,” a new song from his upcoming album to be released in 2020. “Quelqu’un is the first song I wrote for the album. I wanted it to be a self-portrait, in a way. I had the feeling to have written a lot about the people around me and the world that I live in, but not much about who I am. I looked for a way to write about myself without being self-centred, which became the quest of the entire album.”

He goes on: “I remember the evening better than the day itself. It was summer, time flew by, I didn’t leave the studio all day, and I probably didn’t eat enough. I was going to meet Pietro at Jarry Park. On the way there, in my 2002 Corolla, I listened to the song I had just (almost) finished too often and too loud. It was called Quelqu’un, and I had recorded 3 or 4 guitar tracks for the climax. The kind of tone that you only get if the amp is close to feedback. I realized that this was the first time that I recorded a guitar in a studio that sounded like how I can play live. Too loud, a bit erratic, saturating the stage monitors but making me feel like I was doing the right thing at the right time. I’m about to release new songs, without knowing when I’ll be able to play them live. It’s bizarre and unprecedented, somewhat like that song was for me on that day in July 2019. These are the first words that came out for my new album. It was natural for them to be the first that I share with the world.”

Je n’ai jamais été quelqu’un
D’entre les visages, venu
Des profondeurs de la raison
Du calme et de la crevaison
De la ferraille dans le fossé
C’est là que tu m’avais trouvé
Le corps pesant, la tête blanche
J’étais arrivé en avance

Antoine Corriveau is a fully fledged artist. In the Quebec musical landscape since 2011, he broke through in 2014 with the critically acclaimed Les Ombres Longues. That album featured the song “Le nouveau vocabulaire,” which won the Prix de la chanson SOCAN (by popular vote). Cette Chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s’arrêter was released in October 2016, earning 4 nominations at the Gala de ADISQ, making it onto the Polaris Music Prize 2017 Long List, being included among the ten finalists for the Prix Félix Leclerc – and winning the Prix André “Dédé” Fortin, presented by SPACQ to an emerging artist, as well as the Indie Rock Album of the Year award at the 2017 GAMIQ Gala.

Clearly, his reputation is firmly established. And while his music can initially seem intended for a niche audience, the vast Francophone market — which is very fond of Americana and ethereal songwriting — is already closely monitoring Corriveau’s career. In that regard, it should be noted that he was picked as one of the five new voices to watch out for by Le Point (France): “He is often compared to Bashung. It is true that their voices, their writing and their looks are not all that different.” The Feu de forêt EP was released on the Secret City Records label in November 2019, thrilling critics, in addition to winning the Folk EP of the Year award at the 2019 GAMIQ Gala. It also received a four-star review in La Presse, and it was lauded in France and the United States. “More than ever, he remains a genuine treasure. We are blessed to live in the same era as him […]” (Tsugi); “exhilarating, cinematic rock” (Brooklyn Vegan).

 
PISTAGE RADIO
Montréal

Nathalie Corbeil
nat@natcorbeil.com
(514) 244-7202
Facebook Twitter
PISTAGE RADIO
Hors Montréal

Sophie Galichon
sophie@natcorbeil.com
(514) 244-7202
Facebook Twitter
MAISON DE DISQUES
Magali Ould
magali@secretcityrecords.com
(514) 658-5962
Nat Corbeil

 

Mots-clés

Projets culturels

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés