27 août 2020

Antoine Corriveau dévoile Maladresses, un nouvel extrait

Pissenlit disponible le 9 octobre prochain via Secret City Records
En concert au Festival POP Montréal en septembre

Antoine Corriveau dévoile aujourd’hui Maladresses un nouvel extrait tiré de PISSENLIT, son nouvel album disponible le 9 octobre prochain via Secret City Records.

C’est une chanson de dualité, de lâcher-prise sur ce que l’on attend de moi, une chanson pour me donner le droit de pas être fiable, je pense, nous avoue candidement l’auteur-compositeur-interprète. Il poursuit : Maladresses a été écrite d’un trait dans la cour arrière de mon appartement à Montréal. Ma version initiale ressemblait à une balade du Unplugged de Nirvana, mais j’ai tout de suite eu en tête un arrangement pop.

En mai dernier, Antoine Corriveau dévoilait l’extrait Quelqu’un. On y retrouve ce son rock qu’on a pu apprécier maintes fois lors des concerts de l’artiste à la voix rauque et mélancolique nous partageait l’émission belge Tabarnak! à propos de la chanson. Il récidive en juin avec Albany. La Presse s'exclame : rythmée à souhait, Albany est la chanson idéale pour prendre la route cet été… au Québec ! tandis que Le Canal Auditif constate : sur Albany, les synthétiseurs sonnent bien, la distorsion est constante alors que la section rythmique prend les choses en main. Évidemment, la plume toujours adroite de Corriveau est au rendez-vous. On y retrouve une road-poésie qui se colle à merveille à la trame musicale.

Antoine Corriveau

Téléchargement: Pochette (jpg)Photo de presse (jpg)
Crédit photo: Le Petit Russe

Maladresses (extrait)

Antoine Corriveause produira en concert au festival Pop Montréal au mois de septembre, les détails de la prestation suivront sous peu. Plus de concerts seront annoncés cet automne.

Précommandez PISSENLIT en cliquant ici.

La graine de PISSENLIT, son quatrième album en carrière a ainsi été plantée au bout de la route 138 pendant une résidence d’écriture à Natashquan. J’y suis monté tout seul. Traverser le Québec du sud au nord a provoqué chez lui une réflexion sur le territoire. Ces thèmes du mouvement et de son contraire, l’enracinement, sont devenus une manière de parler de moi à travers le regard que je porte sur le territoire québécois, sur la manière dont il est habité, la manière dont on l’a aménagé au fil du temps et des générations.

PISSENLIT est moins une rupture dans le son d’Antoine Corriveau que son excroissance presque punk, angulaire et imprévisible, soulagée des orchestrations de cordes et de cuivres qui le suivaient depuis Les Ombres Longues, paru en 2014. Libéré même, en partie du moins – on ne se refait qu’à moitié! – du spleen caractéristique du bonhomme, qui laisse presque pointer de l’humour, sinon le plaisir d’offrir des chansons spontanées, vivantes, parfois espiègles.

Antoine Corriveau est un artiste à part entière. Débarqué dans le paysage québécois en 2011, c’est en 2014 qu’il marque l’imaginaire avec l’encensé Les Ombres Longues, pour lequel il rafle, par vote du public, le Prix de la chanson SOCAN avec sa pièce Le nouveau vocabulaire. Cette Chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s’arrêter paraît en octobre 2016, et récolte notamment 4 nominations au Gala de l'ADISQ, il figure sur la longue liste du Prix de musique Polaris 2017, se retrouve dans les dix finalistes du Prix Félix Leclerc – et remporte le Prix André « Dédé » Fortin pour l’émergence au Gala de la SPACQ en plus de celui de l’album indie rock de l’année au Gala des GAMIQ 2017.

Manifestement la réputation de l’artiste n’est plus à faire. Et si la proposition peut paraître, a priori, nichée, le marché de la grande francophonie suit déjà de près la carrière de Corriveau. À ce titre, soulignons d’ailleurs qu’il figurait parmi les cinq nouvelles voix à surveiller dans Le Point (France) : On le compare souvent à Bashung. Il est vrai que leurs voix, leurs écritures, leurs allures ne sont pas tout à fait étrangères. Le EP Feu de forêt paraît sur étiquette Secret City Records en novembre 2019, enchante les critiques en plus de gagner dans la catégorie EP Folk de l’année au GAMIQ 2019. Il récolte quatre étoiles dans La Presse et que des éloges en France et aux États-Unis: Il demeure, plus que jamais, un authentique trésor. Trésor qu’on a le privilège de côtoyer de son vivant.[...] (Tsugi), un rock enivrant et cinématographique (Brooklyn Vegan).

Regardez le vidéoclip pour la pièce Albany.

Regardez le lyric vidéo pour la pièce Quelqu’un.

Facebook  Twitter  Instagram Apple Music 

AntoineCorriveau.com

 
Antoine Corriveau unveils Maladresses, a brand new single
Pissenlit available octobre 9 via Secret City Records
Live in concert at Pop Montreal in september

Antoine Corriveau

Today Antoine Corriveau unveils Maladresses, a new single off PISSENLIT, his latest album available October 9 via Secret City Records.

It’s a song about duality, about letting go of what people expect of me—a song to give me the right to be unreliable, I think, admits the singer-songwriter. He goes on: Maladresses was written in one sitting in my Montréal apartment. My initial version sounded like a Nirvana Unplugged ballad, but I immediately imagined a pop arrangement.

Listen to the new single Maladresses.

In May, Antoine Corriveau unveiled the single Quelqu’un. We find that rock sound we often got to enjoy during the concerts of the raspy-voiced, melancholy artist, said the Belgian show Tabarnak! about the song. He hit back in June with Albany. La Presse wrote: The wonderfully rhythmic Albany is the ideal song for a road trip this summer… in Quebec! while Le Canal Auditif noted: on Albany, the synthesizers sound great, there is constant distortion, while the rhythm section takes care of things. Of course, Corriveau’s always sharp lyrics are along for the ride. We discover some road poetry that fits the music perfectly.

Antoine Corriveau will play live in September at Pop Montreal. The details of the concert will be announced soon. More concert dates will be shared this Fall.

Preorder PISSENLIT.

The seed of PISSENLIT, Corriveau’s fourth album, was planted at the end of Route 138, during a writing residence in Natashquan. I drove up there by myself. Crossing Quebec from the south to the north provoked a reflection about the territory. The themes of movement and its opposite, taking root, became a way to talk about myself through my vision of the Quebec territory, of how it’s inhabited, how it has been developed over the years, over generations.

PISSENLIT doesn’t so much overturn Antoine Corriveau’s sound that it grows off it, in a quasi-punk, angular, unpredictable manner, free of the string and brass arrangements that had been following him since 2014’s Les Ombres Longues. His music is even free of his signature melancholia, in part at least (you can’t completely reinvent yourself!). This left room for something resembling humour, or certainly the fun of delivering spontaneous, lively, sometimes mischievous songs.

Antoine Corriveau is a fully fledged artist. In the Quebec musical landscape since 2011, he broke through in 2014 with the critically acclaimed Les Ombres Longues. That album featured the song Le nouveau vocabulaire, which won the Prix de la chanson SOCAN (by popular vote). Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s’arrêter was released in October 2016, earning 4 nominations at the Gala de L'ADISQ, making it onto the Polaris Music Prize 2017 Long List, being included among the ten finalists for the Prix Félix Leclerc – and winning the Prix André “Dédé” Fortin, presented by SPACQ to an emerging artist, as well as the Indie Rock Album of the Year award at the 2017 GAMIQ Gala.

Clearly, his reputation is firmly established. And while his music can initially seem intended for a niche audience, the vast Francophone market—which is very fond of Americana and ethereal songwriting—is already closely monitoring Corriveau’s career. In that regard, it should be noted that he was picked as one of the five new voices to watch out for by Le Point (France): He is often compared to Bashung. It is true that their voices, their writing and their looks are not all that different. The Feu de forêt EP was released on the Secret City Records label in November 2019, thrilling critics, in addition to winning the Folk EP of the Year award at the 2019 GAMIQ Gala. It also received a four-star review in La Presse, and it was lauded in France and the United States. More than ever, he remains a genuine treasure. We are blessed to live in the same era as him […] (Tsugi); exhilarating, cinematic rock (Brooklyn Vegan).

Watch the music video for the song Albany.

Watch the lyric video for the song Quelqu’un.

Facebook  Twitter  Instagram Apple Music 

AntoineCorriveau.com

Download: Cover (jpg)Photo (jpg) • Credit : Le Petit Russe

 
PISTAGE RADIO
Montréal

Nathalie Corbeil
nat@natcorbeil.com
(514) 244-7202
Facebook Twitter
PISTAGE RADIO
Hors Montréal

Sophie Galichon
sophie@natcorbeil.com
(514) 244-7202
Facebook Twitter
MAISON DE DISQUES
Magali Ould
magali@secretcityrecords.com
(514) 658-5962
Nat Corbeil

 

Mots-clés

Projets culturels

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés