Biographie de Simon Kearney

Simon Kearney nourrit une passion pour la musique et la chanson depuis sa tendre enfance. Ayant remarqué ses aptitudes pour la guitare, ses parents l’inscrivent à des cours dès l’âge de cinq ans. En parallèle, cet amoureux des arts sous toutes leurs formes s’initie au jeu, figurant dans des publicités et des pièces de théâtre.

Quelques années plus tard, le jeune musicien se met à composer ses propres chansons et s’illustre dans plusieurs concours, dont Secondaire en spectacle (niveau provincial), Cabaret Festif! de la relève et Je joue de la guitare, organisé en 2011 dans le cadre de l’émission Belle et Bum et où, à seulement 14 ans, il se hisse en troisième place.

Attiré par les planches et à l’aise sous les feux des projecteurs, Simon saisit toutes les occasions qui se présentent pour se produire sur des scènes professionnelles, en plus de jouer dans les rues de la Vieille Capitale au sein d’un trio de bluegrass. Il séjourne deux étés de suite à Petite-Vallée pour y perfectionner ses talents d’écriture, guidé par l’auteur-compositeur-interprète Patrice Michaud.

Au fil des années, Simon se constitue un solide répertoire de chansons originales qui flirtent avec le folk, le rock, le country et le blues. Musicien doué, il a également ajouté plusieurs instruments à son arc, dont le banjo, l’harmonica, la guitare, la basse et l’accordéon.

En 2013, il fait paraître un EP de quatre chansons, suivi en 2015 d’un premier album, La vie en mauve, réalisé par Antoine Gratton. Il parcourt les scènes du Québec, notamment en plateau double avec Philippe Brach et en première partie de Pascale Picard, mais aussi comme tête d’affiche du Festival d’été de Québec pendant trois soirées consécutives ainsi qu’à l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu. Il est également guitariste accompagnateur pour Vincent Vallières, Patrice Michaud et Pascale Picard.

Si cette expérience de musicien de scène s’avère fort enrichissante, l’envie de s’exprimer et de revenir à l’avant de la scène prend peu à peu le dessus. Bien installé dans son chalet de l’île d’Orléans, Simon expérimente en composant à la basse et enregistre de nouvelles compositions d’inspiration pop’n’roll, un genre hautement groovy qui mêle soul, rock’n’roll, sonorités eighties et pop des années 90.

Au printemps 2018, Simon lance C’pas les raisons qui manquent, un extrait qui se hisse à la 30e position du Top 100 BDS et au 15e rang du palmarès pop-rock BDS. Suit en janvier 2019 Maison ouverte, un album réalisé par le chevronné Marc Chartrain (Pascale Picard, Daniel Bélanger), auquel ont collaboré le bassiste Carl Mayotte et le vétéran Alex McMahon. Cette nouvelle offrande est une ode réjouissante à la liberté d’être et de penser, à la jeunesse et à la fraternité. Oscillant entre ironie grinçante, introspection et autodérision, il trace un portrait de sa génération parfois mordant où il est question de trouver sa place et de s’affirmer sans se renier.

Le rock est mort? Vive le pop’n’roll!

popnroll.ca
facebook.com/SimonKearneyboy
spheremusique.com/artistes/simon-kearney

Projets culturels

Contact

info@natcorbeil.com
t. 514 244 7202
Facebook Twitter Rss
a. 1513a Sauvé Est, Montréal H2C 2A6

Facebook

Liste d'envoi

Recevez nos communiqués par courriel
Veuillez entrer une adresse courriel valide
Nom    E-mail 
Public Média

Mots-clés